Libye : deux sites pétroliers attaqués par Daech

 |   |  479  mots
Presque cinq ans après le début du conflit en Libye, la production pétrolière du pays ne représente plus qu'un quart de son niveau de 2011 où elle avoisinait 1,6 million de barils par jour.
Presque cinq ans après le début du conflit en Libye, la production pétrolière du pays ne représente plus qu'un quart de son niveau de 2011 où elle avoisinait 1,6 million de barils par jour. (Crédits : © Esam Al-Fetori / Reuters)
Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a mené lundi deux attaques à proximité d'importantes installations pétrolières au nord du pays. Depuis plusieurs semaines, Daech tente une percée vers l'est depuis Syrte pour atteindre la zone du "Croissant pétrolier" où sont situés les principaux terminaux pétroliers tels qu'Al-Sedra et Ras Lanouf.

Daech poursuit sa progression en Libye. Le groupe terroriste autoproclamé Etat islamique a mené lundi 4 janvier deux attaques à proximité d'importantes installations pétrolières en Libye, dans les villes d'Al-Sedra et de Ras Lanouf, au nord du pays, rapporte un membre des forces libyennes à l'AFP.

Deux morts dans l'attaque

"Nous avons été attaqués ce matin (ndlr lundi matin) par un convoi d'une dizaine de véhicules armés de l'EI" à Al-Sedra et Ras Lanouf, a déclaré à l'AFP par téléphone un colonel des forces loyales au gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale, Bachir Boudhfira. Il a affirmé que les assaillants avaient été repoussés mais que deux de ses soldats étaient morts dans l'attaque.

"Ils ont ensuite mené une attaque par le sud de la ville de Ras Lanouf mais n'ont pas réussi à y entrer", a-t-il ajouté.

Un responsable du secteur pétrolier libyen a par ailleurs indiqué à l'AFP qu'un réservoir d'une capacité de 420.000 barils de pétrole a pris feu lors des affrontements au sud de Ras Lanouf.

De son côté, l'organisation jihadiste EI a annoncé sur son compte Twitter que ses hommes ont mené aujourd'hui "une attaque contre la région d'Al-Sedra" et qu'un de ses membres s'était fait exploser dans une voiture piégée.

Par ailleurs, un avion MIG 23 s'est écrasé à Abou Hadi dans le sud-ouest de Benghazi à cause d'une "faille technique dans le système hydraulique", a indiqué l'agence de presse libyenne Lana citant un porte-parole militaire. L'EI a revendiqué être responsable du crash selon le SITE, un centre américain de surveillance des sites islamistes.

Offensive de Daech sur le "croissant pétrolier libyen"

L'organisation jihadiste a affirmé que l'assaut mené est intervenu après la prise du contrôle "totale" de Ben Jawad, une petite ville cotière située à 600 km à l'est de Tripoli, et à 145 km à l'est de Syrte ( sous le contrôle de l'EI depuis juin 2015). C'est surtout la porte d'entrée du "croissant pétrolier". Toutefois, aucune source officielle ou militaire libyenne n'a pu confirmer cette information.

Depuis plusieurs semaines, Daech tente une percée vers l'est depuis Syrte pour atteindre la zone du "croissant pétrolier" où sont situés les principaux terminaux pétroliers tels qu'Al-Sedra et Ras Lanouf. L'attaque menée lundi 4 janvier par Daech est la première du genre depuis la prise de Syrte.

Sur un autre front, le chef du Comité suprême de sécurité de Syrte, actuellement à Misrata, a indiqué à l'AFP par téléphone que des combattants du groupe jihadiste EI progressaient vers l'ouest depuis Syrte.

Engluée dans un conflit qui dure depuis mars 2011, la Libye peine à sortir du chaos. La communauté internationale appelle les factions libyennes à s'entendre afin notamment de mieux lutter contre l'EI qui a profité de la situation dans le pays pour renforcer sa position.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2016 à 13:59 :
La publication d'une carte dans le cadre de cet article ne serait pas de trop.
a écrit le 05/01/2016 à 13:06 :
ah oui mars 2011………Et notre président va-t'en-guerre a bien déstabilisé la région au profit de qui au juste??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :