Londres : écran noir à Piccadilly Circus

 |   |  235  mots
Pendant quelques mois, les écrans de la fameuse place ne diffuseront plus de publicités.
Pendant quelques mois, les écrans de la fameuse place ne diffuseront plus de publicités. (Crédits : Reuters)
La dernière coupure remonte à 1997, lors des funérailles de la princesse Diana.

C'est l'un des lieux centraux de Londres. Piccadilly Circus, fréquenté par des milliers de touristes et de Londoniens chaque jour, risque de briller un peu moins durant la nuit, et ce pendant quelques mois. Les fameux panneaux publicitaires lumineux fixés aux immeubles -  le premier a vu le jour en 1908 - ont en effet été éteints ce lundi, en vue de leur modernisation.

Ils seront remplacés par un gigantesque écran incurvé, qui devrait être dévoilé à l'automne. Le nouvel espace publicitaire sera partagé entre six sociétés, dont Coca-Cola, qui illumine Piccadilly Circus depuis soixante-deux ans. Il diffusera des vidéos en haute définition ainsi que des informations sur la météo, la circulation routière et le sport et, en temps réel, les flux des comptes des sociétés partenaires sur les réseaux sociaux.

Plus longue extinction depuis 70 ans

Cet "écran noir", s'il n'est pas une première, reste exceptionnel : depuis la Seconde Guerre Mondiale, jamais les publicités n'avaient disparu pendant une aussi longue période. A l'époque, la capitale était plongée dans le noir pour éviter d'être une cible trop facile pour les bombardiers allemands...

Par la suite, les enseignes lumineuses n'ont connu que quelques extinctions épisodiques en raison de coupures d'électricité, ou lors des funérailles de Winston Churchill en 1965 et de la Princesse Diana en 1997.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :