Tensions en mer de Chine : l'Australie fait enfler son budget militaire

 |   |  356  mots
Le Japon, qui parle de "menace chinoise" veut lui aussi augmenter son budget de la Défense pour la quatrième année consécutive. Le ministère de la Défense veut une enveloppe de près de 38 milliards d'euros.
Le Japon, qui parle de "menace chinoise" veut lui aussi augmenter son budget de la Défense pour la quatrième année consécutive. Le ministère de la Défense veut une enveloppe de près de 38 milliards d'euros. (Crédits : © Handout . / Reuters)
Le "Livre blanc" de la Défense australienne prévoit une rallonge de près de 20 milliards d'euros en 10 ans dans le budget militaire. L'Australie s'inquiète notamment de la présence militaire renforcée de Pékin en mer de Chine.

C'est une substantielle augmentation des dépenses militaires pour l'Australie. Le Premier ministre Malcolm Turnbull a présenté jeudi un nouveau "Livre blanc" de la Défense qui annonce une rallonge de 29,9 milliards de dollars australiens (19,4 milliards d'euros) du budget de la défense sur les dix années à venir.

Dans ce document, l'Australie s'inquiète d'un certain nombre de points de friction, notamment entre la Chine et les Etats-Unis sur la mer de Chine méridionale. Il souligne la croissance des capacités militaires de Pékin, sa politique et ses actions qui auront un impact sur la stabilité de l'Indo-Pacifique à l'avenir.

"La force navale chinoise est la plus importante en Asie. En 2020, la Chine disposera de 70 sous-marins [...] En tant que puissance majeure, il est important pour la stabilité de la région que la Chine fournisse des garanties à ses voisins en étant plus transparente sur ses politiques de défense."

Le "Livre blanc" mentionne également la Corée du Nord en tant que source d'instabilité.

Le Japon, lui, veut augmenter son budget défense de 38 milliards d'euros

Le Japon, qui parle de "menace chinoise" veut lui aussi augmenter son budget de la défense, et ce, pour la quatrième année consécutive. Le ministère de la défense nippon réclame, lui, une enveloppe de près de 38 milliards d'euros.

Les nombreuses provocations de Pékin en mer de Chine augmentent en effet les tensions avec les pays de la région, mais aussi avec les Etats-Unis.

Pour l'économie et les ambitions chinoises, la mer de Chine est vitale et stratégique aussi bien pour les richesses halieutiques et potentiellement les réserves en hydrocarbures que pour contrôler ses approvisionnements. Le budget militaire chinois est également en hausse. Il a grimpé de 10,1% en 2015, après une hausse de 12,2% en 2014.

___

Image satellite d'une des îles semi-artificielles que les Chinois ont construit ces dernières années en Mer de Chine méridionale, dans l'archipel disputé des Spratleys (photo publiée le 23 février 2016 par l'Asian Maritime Transparency Initiative du Washington's Center for Strategic and International Studies - crédit Reuters).

Mer de Chine, conflit, Etats-Unis, Pékin, Washington, îlots, archipel des Iles Spratleys, Spratly, Australie, Vietnam, Philippines, récifs coralliens, hauts-fonds, opérations de remblaiement,

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2016 à 12:12 :
La Chine va devenir la première puissance économique du monde. Potentiellement elle pourrait représenter quatre ou cinq fois le PIB des USA dans quelques décennies alors comment imaginer que ce pays ne se fasse pas respecter en mer de Chine et laisse les autres puissances parader à quelques encablures de ses côtes ? Les USA ne voient pas passer des navires de guerre chinois devant la Californie !
a écrit le 25/02/2016 à 14:47 :
Le monde est décidément de plus en plus dangereux. Entre le Moyen-Orient, la Chine et le Japon , la crise de l'eau, la surpopulation etc... Si on n'a pas de troisième guerre mondiale
d'ici 15 ans , c'est que les hommes deviendront enfin raisonnables . C'est pas gagné.
Réponse de le 25/02/2016 à 20:19 :
Bonjour Vieux BA. Tu vas bien..?? Sinon, te connaissant, je me rends compte à nouveau que tu n'as pas compris les forces en place. Les us savent qu'ils sont en danger, économique, bien sûr, et l'Australie, common wealth, comme la GB, fera TOUT pour se sacrifier pour le dominant du monde. Ce qui est encore bizarre est que la Chine fait partie du conseil des banquiers centraux mondiaux, (pas la Russie, bien sûr), mais que les us font TOUT pour isoler la Chine (OU VEUT défendre son vassal japonais ...). Là, il devient difficile de savoir quelle part est de la propagande de ce qui est réel. Mais, surtout, soit bien persuadé que tant que les plus riches ne craindront pas trop pour leur vie, ils ne lanceront PAS une guerre mondiale comme ils l'ont fait en 1939. En effet, ils risqueraient de perdre trop d'argent en lançant une guerre, par rapport à ce qu'à fait Roosevelt juste avant. Faut se renseigner, aussi...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :