Trump promet d'expulser trois millions de clandestins

 |   |  607  mots
(Crédits : Statista*)
Le président élu des Etats-Unis, Donald Trump, a promis dimanche d'expulser jusqu'à 3 millions d'immigrés clandestins, revenant à la ligne dure de sa campagne et rompant avec la modération affichée depuis son élection.

Le projet d'expulsion de masse, dévoilé dans un entretien qui sera diffusé dimanche sur la chaîne CBS, concerne les "criminels", les personnes ayant des antécédents judiciaires, "qui appartiennent à des gangs, qui sont des trafiquants de drogue".

Selon lui, ils représentent "sans doute 2 millions" de personnes, mais "ça peut aussi être 3 millions", qui seront renvoyées dans leur pays d'origine ou incarcérées aux Etats-Unis, a promis l'homme d'affaires.

Après avoir modéré son discours sur plusieurs dossiers majeurs depuis sa victoire mardi, notamment la réforme de l'assurance-maladie de Barack Obama (Obamacare) ou les poursuites judiciaires éventuelles contre Hillary Clinton, le magnat de l'immobilier est brutalement revenu à la ligne dure de sa campagne.

Fin août, à Phoenix (sud-ouest), il avait déjà promis d'expulser, au premier jour de sa présidence, ces deux millions de "criminels étrangers" qui se trouveraient illégalement aux Etats-Unis.

Couac avec la majorité

 L'annonce de dimanche a également créé un couac avec la majorité républicaine. Interrogé sur la chaîne CNN, le chef de file des républicains à la Chambre des représentants, Paul Ryan, a assuré que Donald Trump ne prévoyait pas de créer des équipes dédiées aux expulsions de clandestins et que la priorité restait la "sécurisation" des frontières.

Ce raté a passablement plombé les efforts de Paul Ryan pour rassurer, lors de cet entretien, sur les intentions du nouveau président.

Quelques minutes plus tôt, sur la chaîne Fox, la directrice de campagne de Donald Trump, Kellyanne Conway, avait, elle aussi, rompu avec le nouveau discours accommodant du président élu en assurant que l'Obamacare serait purement et simplement "abrogé".

Autre signe d'une inflexion, elle a estimé qu'il appartenait aux démocrates, et non à Donald Trump, de s'adresser aux dizaines de milliers de manifestants qui ont encore arpenté les rues de plusieurs grandes villes samedi, pour le quatrième jour d'affilée.

Dans un tweet samedi, Donald Trump avait appelé les Américains à s'unir, quand les manifestants craignent que son élection n'exacerbe les tensions raciales dans le pays.

L'organisation américaine de défense des droits civiques SPLC (Southern Poverty Law Center) a recensé sur son site internet 200 incidents à caractère raciste depuis l'élection de Trump mardi.

Trump s'en prend aux médias

Des dizaines de milliers de manifestants ont encore défilé samedi, plus de 10.000 à New York et autant à Los Angeles, plusieurs milliers à Chicago.

Epingle à nourrice à la poitrine, devenue symbole de soutien aux minorités attaquées par le candidat républicain pendant la campagne, ils expriment leurs craintes d'une poussée de xénophonie dans tout le pays.

Selon un sondage ABC News/Washington Post, 74% des Américains jugent cependant légitime l'élection de Donald Trump, avec des variations fortes selon les camps politiques: 99% des partisans du nouveau président reconnaissent l'élection, mais seulement 58% des partisans de sa rivale, Hillary Clinton.

Autre signe d'un retour aux antiennes de la campagne, à la ligne complotiste dans ce cas, Kellyanne Conway a laissé entendre dimanche que beaucoup des manifestants étaient "payés" par les démocrates pour défiler.

Le président élu, lui, s'en est aussi pris aux médias, une de ses cibles favorites depuis plus d'un an, en l'occurrence le New York Times, visé par trois tweets cinglants dimanche, dont l'un accusait le quotidien d'être "malhonnête" dans sa couverture.

Dans l'entretien à CBS, Donald Trump explique qu'il continuera à communiquer sur le réseau social, qui l'a "aidé" à remporter l'élection, mais plus modérément que pendant la campagne.

 (Avec l'AFP)

*Un graphique de notre partenaire Statista

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2016 à 5:14 :
Yep, il a raison, dehors les mangeurs de piments.
a écrit le 14/11/2016 à 15:55 :
Il n'a qu'à les envoyer en France. Comme dirait "élu ps", avec notre sens de la générosité et du partage, on pourra en prendre encore...enfin chez les autres, parce que pour "élu ps", c'est quand même "viens chez moi, j'habite chez une copine" :-)
a écrit le 14/11/2016 à 14:48 :
Les origines du Trump-bashing

https://www.youtube.com/watch?v=6JMB9GKB8jw
a écrit le 14/11/2016 à 13:59 :
C'est le moment d'investir dans les charters.
a écrit le 14/11/2016 à 11:32 :
On va voir comment il s'y prend pour expulser autant de personnes. Ce sera intéressant à voir la méthode.
Réponse de le 14/11/2016 à 18:12 :
Effectivement ce sera intéressant....n'est ce pas B. OBAMA qui trouvait que nous n'etions pas genereux en Europe et particulierement en France....les electeurs etasuniens lui ont repondu....sur le sujet!
a écrit le 14/11/2016 à 11:10 :
stigmatiser les étrangers,les vieilles pratiques de la droite extrème sont de retour.il faut arreter d'essayer de diviser le peuple.les valeurs de gauche ,de générosité et de partage doivent revenir dans le débat public au premier plan.la France se grandirait si elle accueillait une part de ces expulsés
Réponse de le 14/11/2016 à 12:31 :
il s'agit la d'expulser des CRIMINELS CLANDESTINS et non de stigmatiser
les etrangers, assez de novlangue et de desinformation !
Réponse de le 14/11/2016 à 14:04 :
@élu ps: si le PS, notamment mais pas seulement, avait contrôlé l'immigration en France, nous n'aurions pas besoin aujourd'hui de dépenser autant en mesure de protection et pas besoin non plus de commémorer la mort d'innocents au Bataclan et ailleurs. Les "valeurs de gauche de générosité et de partage" se font sur le dos du contribuable et au détriment des Français qui subissent le contrecoup de décisions irréfléchies. Je propose donc que tout incident de type terroriste soit facturé au PS et que les adhérents au PS versent une cotisation dans un fonds spécial destiné à accueillir les migrants :-)
Réponse de le 14/11/2016 à 14:16 :
sans blague, vous voulez qu on prenne des CRIMINELS ? Trump ne parle plus d expulser des etrangers mais juste de ceux qui pourrissent la vie des gens en commettant crimes et larcins
Réponse de le 14/11/2016 à 15:03 :
On peut noter que Trump passe de 11 millions à 2 ou 3 ce qui représente pratiquement le même chiffe d'Obama pendant ses mandats ( voir le graphique).Reste à connaitre la méthode employée.
Réponse de le 14/11/2016 à 17:34 :
@lachose: débat sur les chiffres ordinaire: 11 millions selon les syndicats, 2 à 3 millions selon la police :-)
a écrit le 14/11/2016 à 10:48 :
Et personne ne s'en prend à Clinton, incapable d'avoir gagné face à un boulet comme TRump ?

Pourtant c'est un véritable exploit qu'elle a fait là hein...
Réponse de le 14/11/2016 à 15:05 :
Elle a gagné ,mais en voix ,pas suffisant la-bas.
a écrit le 14/11/2016 à 10:19 :
Je ne sais pas ce que cherche Trump, mais à mon avis il ne finira pas son mandat... Si tant est qu'il le commence, la plus forte opposition vient de son camp et si les Républicains sont durs, ils ne sont pas suicidaires.
Réponse de le 14/11/2016 à 11:05 :
Je suis d'accord avec vous mais je dirais même plus... Il n'a pas encore commencé son mandat, vu que l'élection par les grands électeurs n'aura lieu que le 19 décembre... Tout n'est pas foutu pour Hillary
Réponse de le 15/11/2016 à 9:05 :
@valbel89: la guerre de sécession a cessé, ça c'est sûr, même si des gens comme Igor Panarin nous ont annoncé le démembrement des US dans les années 90. Quel serait l'intérêt de la Californie par exemple d'être entouré de pays hostiles ? Je comprends bien que quand on mange 3 fois par jour, on se fout pas mal de celui qui ne mange pas, c'est la nature humaine, mais on parle de politique et pour que les US conservent leur puissance, ils doivent rester unis :-)
a écrit le 14/11/2016 à 9:53 :
Il est evident qu'aux USA depuis assez longtemps, l'ennemi n'est pas a l'exterieur, mais a l'interieur, comment gerer cela ?.
a écrit le 14/11/2016 à 9:49 :
Il faudrait que le journaliste de La Tribune explique en quoi l'expulsion d'étrangers en situation irrégulière ayant commis des crimes et délits, trafiquants de drogues et autres fondamentalistes islamiques est une position dure ? Cela semble être une position normale et juste qui est partagée par le peuple. Le peuple souverain a toujours raison.
Réponse de le 14/11/2016 à 11:18 :
Parce que c'est faux. Le seul délit reproché à ses 3 millions d'immigrants est d'être rentré illégalement aux États-Unis. Les déporter va avoir des conséquences néfastes sur l'économie agricole de la Californie et du Texas car les locaux ne veulent pas y travailler pour les salaires de misère.
Sous Obama, les clandestins coupables de crimes ont été déportés chez eux à l'issu de leur peine. Entre 400 000 et 250 000 personnes sont déportés aux États-Unis chaque année. Les américains n'ont jamais été tendre avec les criminels étrangers. Cessons de dire n'importe quoi et d'écouter la propagande de ce monsieur.
Réponse de le 14/11/2016 à 16:39 :
L'agriculture au Texas, c'est essentiellement l'élevage bovins notamment de race Angus, pas très consommateur de main d'oeuvre. Personne ne veut travailler pour un salaire de misère. Il est vrai qu'au Texas, le seuil de pauvreté est d'environ $4000/mois. En dessous, on bénéficie des aides sociales.
a écrit le 14/11/2016 à 9:49 :
NE SOYONS PAS YPOCRITE ? BEAUCOUP DE FRANCAIS VOUDRAIS QUE LES ELUES EN FRANCE FACE CELA? L ESPULSION DE PERSONNES REPRIS DE JUSTICE ETRANGERS RESTE UN SUJET TABOU EN FRANCE ? POURQUOI???
a écrit le 14/11/2016 à 9:48 :
Il a raison, concernant les clandestins qui sont criminels et trafiquants de drogue effectivement retour au pays d'origine. Si en France on pouvait faire pareil...Qui peut être un contre une telle mesure ?
Réponse de le 14/11/2016 à 11:19 :
Parce que ces chiffres avancés sont faux. Juste de la propagande pour plaire au foule.
a écrit le 14/11/2016 à 9:37 :
Angela Merkel pourrait .....peut 'être en prendre 1 millions ..?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :