"Loyers fictifs" : les insinuations douteuses des Républicains sur le programme d'En Marche !

 |   |  547  mots
Monsieur Pisani-Ferry est l'auteur dans le rapport France Stratégie d'un loyer imposé au propriétaire, a affirmé François Baroin sur France inter mardi matin.
"Monsieur Pisani-Ferry est l'auteur dans le rapport France Stratégie d'un loyer imposé au propriétaire", a affirmé François Baroin sur France inter mardi matin. (Crédits : JACKY NAEGELEN)
[Fact-checking] L'idée d'imposer un loyer fictif aux propriétaires occupants, soulevée par plusieurs organismes d'analyse économique, n'a jamais figuré dans le programme de "La République en marche". Pourtant, François Baroin, chef de fil des Républicains pour les législatives, tente de semer le doute sur les intentions du mouvement du président Macron.

Invité de la matinale de France inter mardi matin, le sénateur-maire de Troyes François Baroin, chef de fil des Républicains pour les législatives, s'est montré très critique envers le programme de La République en Marche sur la fiscalité, qu'il juge dirigé "contre les propriétaires". Il cite notamment la réforme de la taxe d'habitation, de l'ISF et... des "loyers fictifs". Interrogé en particulier sur ce point, François Baroin répond :

"Ce que je dis c'est que l'auteur du projet d'En Marche! (l'ancien commissaire général de France Stratégie, Jean Pisani-Ferry, ndlr), la plume, celui qui l'a inspiré, est également l'auteur d'une idée qui vise à imposer des loyers [fictifs]."

"Je ne dis pas qu'En Marche ! n'a pas retiré ce projet [des loyers fictifs], je dis que Monsieur Pisani-Ferry est l'auteur dans le rapport France Stratégie d'un loyer imposé au propriétaire. [...] Jean Pisani-Ferry qui est l'auteur du projet [d'En Marche !], qui a inspiré pour une large part la partie économique est l'auteur de cette idée, il la porte et il l'a portée."

Ces propos comportent plusieurs imprécisions. Explications.

■ "Loyers implicites" ou "fictifs" , de quoi s'agit-il ?

Le principe des "loyers implicites" ou "fictifs" vise à imposer une taxe aux propriétaires de leur résidence principale, autrement dit les loyers que les propriétaires devraient payer s'ils étaient locataires de leur logement. Le Conseil d'analyse économique (CAE) est le premier à avoir émis l'idée de ce nouvel impôt il y a quatre ans, reprise depuis par l'OFCE en octobre et France stratégie en décembre.

Le rapport de France Stratégie, rédigé par Pierre-Yves Cusset et non par Jean Pisani-Ferry comme l'affirme François Baroin, suggère entre autres propositions de "supprimer la taxe foncière et assujettir les loyers implicites aux prélèvements sociaux et à l'impôt sur le revenu des personnes physiques". Il s'agit simplement d'une piste de réflexion et rien n'indique que cette mesure sera appliquée, ni que Jean Pisani-Ferry la défend.

Le rapport admet d'ailleurs que ce concept "suscite beaucoup d'incompréhension, voire d'hostilité dans l'opinion, même si la taxation des loyers implicites existe ailleurs et a existé en France jusqu'en 1965". Aucun parti politique ne se risquerait alors à proposer une telle mesure. Avant le mouvement En Marche !, c'est l'ancien exécutif qui était la cible de rumeurs à ce sujet.

■ La proposition n'a jamais figuré dans le programme d'En Marche !

"Je ne dis pas qu'En Marche ! n'a pas retiré ce projet", concède François Baroin. Or, les loyers fictifs ne figurent pas et n'ont jamais figuré sur le programme d'Emmanuel Macron pour la présidentielle, ou de son mouvement pour les législatives.

Jean Pisani-Ferry, qui a démissionné de France stratégie en janvier 2017 pour se consacrer à la campagne d'Emmanuel Macron, s'est lui-même fendu d'une tribune en mars dernier pour démentir ces rumeurs :

"À aucun moment, Emmanuel Macron n'a même esquissé une telle proposition. Rien dans son programme, rien dans ses interventions ne peut prêter à ambiguïté de ce point de vue."

"Je n'aie jamais eu, pour cette hypothèse formulée par mes anciens collègues, qu'un intérêt intellectuel : la fausse nouvelle est complaisamment colportée."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2017 à 14:39 :
Bonjour,
les gens qui se s'ont privés, pour payer un crédit afin de vivre une retraite sereine au jour de leurs retraites, pourquoi devrait 'ils payer un loyer s'ils ont fait le choix de s'acheter leurs maison ,ils ont travaillés, ils n'auront plus le même salaire ,au vu de ce que l'état ponctionne en taxe et impôts, déjà que la CSG ,de 2%,sur la retraite a augmenté, l'injustice perdure dans nôtre pays, veut on éliminer les propriétaires ????????,
a écrit le 02/06/2017 à 12:18 :
l'affaire du loyer fictif n'est pas du tout abandonnée . Pech et Pisani Ferry qui sont à l'origine de cette idée vont la faire mûrir dans un contexte plus large de fiscalité globale de l'immobilier .la consolidation d'une taxe foncière intégrant valeur du capital et capacité locative contributive du foncier bâti semble la voie permettant de justifier au titre de " l'égalité" une contribution additionnelle de CSG ( et oui encore ) calquée sur celle appliquée aux revenus locatifs .
une superbe mine d'or fiscale compte tenu du nombre important de propriétaires occupants de leur(s) résidence(s) .
ajoutons aussi au titre de la "morale "fiscale le volet impôt sur la fortune nouveau dont on peut redouter que le seuil de valorisation du capital immobilier applicable qui sera retenu par la loi permette de toucher un maximum de propriétaires .
en France on n'a toujours pas de pétrole , mais nos gouvernants ne manquent pas d'idées fiscales .
Réponse de le 02/06/2017 à 19:38 :
Le Commentaire le meilleur, qui nous appelle à voir clair et vrai : Piège insidueux En Marche.
a écrit le 02/06/2017 à 9:50 :
Vouloir à toute force propager une fausse rumeur, (un fake), dans le but évident de nuire, n'est pas de l'insinuation douteuse, c'est un MENSONGE avéré.
Merci à votre journaliste de ses précisions. Patrick Cohen avait essayé, mais avait été un peu court.
Haro sur Mr Baroin qui est tombé bien bas, bien en dessous du niveau nécessaire d'un homme politique qui se veut d'état.
a écrit le 02/06/2017 à 8:08 :
Comme le PS en voie de disparition, les Républicains en sont réduits à faire de la politique politicienne. Leur principal objectif est de faire obstacle au FN, pour se partager des postes avec le PS, tout au moins ceux que leur laissera LREM.
a écrit le 02/06/2017 à 0:11 :
En plus, dans certains quartiers des grandes villes, il y a un loyer théorique, et un bien inférieur difficile à dépasser.
a écrit le 01/06/2017 à 17:20 :
un ballon-sonde çà n'engage pas, mais cela peut faire réfléchir et hésiter les prétendants à l'accession à la propriété. la " France des propriétaires " n'est plus au programme
a écrit le 01/06/2017 à 17:18 :
Cette proposition a été remise sur le tapis par des officines (OFCE, France Stratégies) intellectuellement proches de l'actuel exécutif. Baroin est donc parfaitement légitime à agiter ce spectre (comme Fabius l'a fait de la TVA sociale en 2007) afin de l'enterrer une fois pour toutes.
a écrit le 01/06/2017 à 16:12 :
Un intérêt intellectuel ? Merci de me faire autant rire, que dire, tout est possible, ils pensent déjà a créer un permis tronçonneuse, taxer taxer taxer, une chose est sûr, ils veulent une taxe, après, suffira de faire preuve de créativité !
a écrit le 01/06/2017 à 15:27 :
Incroyable, cet article démonte la rumeur du loyer fictif et pourtant 3/4 des commentaires ci-dessous réagissent comme si on leur annoncé la mise en place effective du loyer fictif...
Ou bien 3/4 des lecteurs de La Tribune sont des débiles profonds ou bien 3/4 des lecteurs de La Tribune sont des Trolls.
Personnellement je pense que les 2 sont valables.
a écrit le 01/06/2017 à 14:38 :
Je ne vois pas le problème. Baroin est un avocat, et en droit de la presse le directeur de la publication est réputé l'auteur d'un article publié dans la revue dont il est le directeur. La Tribune ne serait-elle pas soumise au droit de la presse français ? En tout cas Jean-Christophe Catalon n'y est pas très sensibilisé, si on en croit son article (dont il est l'auteur, mais pas le seul auteur).

Paye ton fact-checking, comme dirait Alain Juppé ! Parce que, je le précise pour ceux qui l'ignorent, Jean Pisany-Ferry était le directeur de la publication de France Stratégie jusqu'en janvier 2017. Il n'est donc pas l'auteur physique, mais l'auteur juridique (je crois que le terme consacré est auteur principal).

Après, si l'idée est de montrer que Baroin est un mauvais communicant, qu'il est inapte à parler aux (supposés) vrais gens, ou ce genre d'idée, c'est autre chose. Vu la com de Fillon pendant les présidentielles, je n'ai aucun doute que LR a soit les plus mauvais communicants de France, soit des communicants que les responsables politiques n'écoutent pas (ce qui je pense est le plus probable).

Et à ma connaissance on parlait déjà de cette affaire de loyers fictifs lors de l'élection de Hollande. Pour des gens qui considèrent que Macron est la réincarnation de Hollande (alors qu'il est très différent : lui il veut légaliser la PMA), le fait que Macron dise ne pas vouloir de loyers fictif pour les propriétaires, ça ne signifie pas qu'il ne le veut pas, mais qu'il cache son idée jusqu'à des temps plus favorables. Pour le moment il y a déjà la loi travail, la suppression de l'ISF pour les financiers et la hausse de la CSG à faire passer.
a écrit le 01/06/2017 à 14:15 :
Imposer les proprios de logement comme s'ils encaissaient un loyer fictif ! Excellente idée !

Dans la même logique, imposons sur les revenus cachés que constituent la location fictive des utilisateurs de leur voiture, chaussures, habits, meubles, vaisselles, emplois ( sté d'intérim fictives), épouses ou époux (souteneurs fictifs), ..

Et oui, tous ces propriétaires sont favorisés par rapport aux SDF, prisonniers, martiens.. qui devraient tout louer pour user des mêmes privilèges.

En voilà une idée, qu'elle est bonne !
Réponse de le 02/06/2017 à 10:55 :
Vous avez tout à fait raison . Aussi il vaut mieux, comme ces beaux Messieurs posséder leur riad à Marrakech .
a écrit le 01/06/2017 à 13:20 :
Il n'y a pas de fumée sans feu. Donc méfions nous il va bien falloir de l'argent pour renflouer les caisses de l'état après le passage des socialistes.
a écrit le 01/06/2017 à 13:19 :
Faute d'une quelconque compétence, le Harry Potter des républicains est toujours aussi immature et égocentrique...
a écrit le 01/06/2017 à 13:13 :
M.Baroin n'a qu'une obsession : faire parler de lui chaque jour quitte à dire n'importe quoi...On se souvient de son passé de ministre de l'économie médiocre après son caprice de marocain d'enfant gâté auprès de Nicolas Sarkozy. Comment faire confiance à un tel individu égocentrique?
a écrit le 01/06/2017 à 12:05 :
M. Baroin ne sait plus quoi inventer pour se faire remarquer, une nouveauté chaque jour.
a écrit le 01/06/2017 à 11:12 :
Macron n'est pas fou : il sait parfaitement que pour moins que ça la révolution de 1789 a éclaté. Il y a déjà un impôt significatif sur la propriété immobilière.
a écrit le 01/06/2017 à 10:48 :
Il est triste et grave de voir des hommes politiques considérés jusqu'ici comme responsables, soucieux du débat démocratique, s'abaisser soudainement à distiller de fausses informations pour tenter de grignoter quelques voix.
Sont-ils conscients du mal qu'ils se font à eux-mêmes et à la démocratie dont ils se disent pourtant les fervents défenseurs. Ils font ainsi le lit des extrêmes.
a écrit le 01/06/2017 à 10:20 :
Comme la "tendance" (l'insécurité) est a la migration permanente pour obtenir un revenue par le travail, certain pensent qu'il n'est plus nécessaire d'être propriétaire de son habitat!
a écrit le 01/06/2017 à 9:57 :
Meme si ca ne passera jamais en France car on est un pays de rentier, ca serait une excellente idee de taxer plus l immobilier et moins le travail. C est d ailleurs mis en oeuvre dans des pays notoirement communistes : les USA et la suisse.
2 pays misereux comme tout le monde le sait !
Mais c est sur qu inciter les gens a s endetter sur 30 ans pour un tas de parpaing c est exactement ce qu il faut faire !! L industrie francaise croule sous les capitaux, le chomage en france est tel que des suisses viennent travailler en france
a écrit le 01/06/2017 à 9:33 :
Il veut taxer toujours plus l'immobilier acheter aujourd'hui c'est prendre un énorme risque avec la politique que veut mener Mr Macron contre les propriétaires ....
a écrit le 01/06/2017 à 8:56 :
si le loyer fictif peut permettre aux jeunes de trouver un logement a prix abordable,je dis bravo.500 euros de loyer fictif pourraient permettre a un jeune de se loger.cela permettrait de détruire les cités ghettos .
Réponse de le 02/06/2017 à 9:25 :
vous êtes vous un jour demandé si le locatif avait la moindre rentabilité pour les bailleurs même au niveau actuel des loyers ? Entre CSG, contributions sociales, assurance loyers impayés, impôt foncier, assurances, travaux de maintenance, imposition sur le revenu, diagnostics divers et autres hors de prix, frais d'acte, sans compter les impayés (par exemple quand un locataire s'abstient de payer pendant la trève hivernale), et tutti quanti, on n'est plus très loin d'un rendement négatif. Si on veut des loyers moins chers il faut supprimer pas mal de législations.
a écrit le 01/06/2017 à 8:08 :
Pourtant il faut se méfier. Lorsque l'on voit un gouvernement qui s'en prend aux retraités (CSG + 1,7% d’augmentation) on peut tout craindre de celui-ci. Déjà sous Hollande tout les jours taxes - impôts etc..... et Macron était présent avec lui.
Réponse de le 01/06/2017 à 8:25 :
Oui l faut se méfier de tout. M.Fillon voulait augmenter dans un premier temps la TVA de 2% mais ensuite de 4% puis de 8%.
Réponse de le 01/06/2017 à 9:18 :
N'importe quoi mr le porte parole.
Réponse de le 01/06/2017 à 9:53 :
C est sur qu il vaut mieux taxer toujours plus les actifs ! Les retraites sont la categorie la plus choyee depuis 20 ans. On en voit le resultat, explosion de la pauvrete chez les jeunes, impossibilite de se loger sans y engloutir 40 % au moins de ses revenus. Le pire c est que ca a coule la france: l industrie s effondre, l immobilier ne tient que grace aux subventions etatiques (PTZ, Pinel, APL)
Réponse de le 01/06/2017 à 10:47 :
La CSG tout le monde la paye, même si pour les actifs ce sera compensé par une augmentation de revenu: une vingtaine d'€ avant impôt pour un SMIC.
Ce qui est voulu surtout, c'est la disparition des classes moyennes, ça ne date pas d'aujourd'hui, et il n'y a pas qu'en France.
Réponse de le 01/06/2017 à 11:13 :
Ce n'est pas " + 1,7% d'augmentation de CSG " , c'est + 1,7 point de CSG soit 8,3% de taux global de CSG contre 6,6% actuel , pour les retraités dont le revenu fiscal dépasse près de 1194 euro mensuel . En fait , en arithmétique , une CSG passant de 6,6% à 8,3% du revenu fiscal de référence indique une hausse de 25,75% du montant total à payer pour cet impôt .
C'est la juste et exacte information qui doit être retenue .
A ma connaissance , ni Mr Macron , ni aucun média de grande information n'a donné cette information .
Pour information complémentaire , le taux de CSG des salariés passera de 7,5% à 9,2% soit une hausse de 22,7% du montant total à payer .
Entendu hier dans l'émission C dans l'air que l'augmentation de 1,7 point de la CSG rapporterait 22 milliards d'euro supplémentaires par an .
Ce serait la plus forte hausse d'impôt jamais pratiquée en France .
Réponse de le 01/06/2017 à 11:23 :
@cd: 1) les retraités ont cotisé toute leur vie pour avoir une retraite. 2) il existe aujourd'hui des aides diverses et variées qui n'existaient pas du temps où les retraités actuels travaillaient. 3) l'assistanat que tu sembles préconiser ne fait qu'aggraver les choses, car ce sont des créateurs et des entrepreneurs dont n'importe quelle société a besoin, pas des pleurnicheuses. 4) investir dans des sociétés qui investissent à l'étranger l'argent des Français est un pari périlleux. A ce sujet, on pourrait très bien créer des fonds d'investissement locaux pour des entreprises locales. 5) on s'endette généralement sur 30 ans pour a) avoir un toit et b) pour essayer de laisser quelque chose à sa descendance, parce que, au cas très probable ou tu n'aurais pas compris, on emporte rien avec soi dans l'autre monde :-)
a écrit le 01/06/2017 à 7:49 :
instorer la peur le doute est pour m baroin la seule et unique
solution pour esperer survivre
mais en cas de troisieme veste apres avoir prefere sarko
puis fayoter pour rejoindre fillon
c'est la demission de toute ses fonctions
et l'inscription a pole emploi
a écrit le 01/06/2017 à 7:23 :
si comme cela semble la deroute.
la demission de tous les postes de m baroin
doit etre effective
a vouloir le poste de 1er ministre a tous prix
et devant une troisieme deroute
il en vas de son poste de maire
a écrit le 01/06/2017 à 6:41 :
Cette mesure sera appliquée soit dans le cadre de la refonte de l'ISF soit pour compenser la suppression de la taxe d'habitation pour les communes arrêtez de faire les candides nous savons très bien que ce projet est dans les cartons.
Quant à tous ces organismes soit disant "indépendants" comme l'OFCE ou France Stratégie ce sont des officines payées par l'argent des contribuables pour diffuser la bonne parole taxophile de l'administration.
Réponse de le 01/06/2017 à 7:31 :
Vous affirmez sans preuve et sans aucun élément factuel, alors dites plutôt "j'imagine que..." Ce sera plus crédible.
Réponse de le 01/06/2017 à 8:16 :
J'imagine si vous préférez Monsieur le Macronien mais vous ne devez pas être plus informé que moi je pense donc votre remarque vaut pour vous même également. Arrêtez avec le fact checking à deux balles.
a écrit le 01/06/2017 à 6:30 :
M. Baroin un protégé chiraquien fait de la politique comme son mentor pas vraiment menteur pas vraiment honnête. Il est de cette génération des politiques des années 80 la plus pourrie que connait notre pays. Toujours sur le bord de la ligne pas très digne mais la aussi en politique la dignité n'a pas sa place.
a écrit le 31/05/2017 à 23:52 :
Avec les charges, les ravalements, les travaux d'entretien, et de mise aux normes: isolation ascenseur, sécurité ..., sans oublier les syndics de copropriété qui prennent leur pourcentage à chaque fois. Les avances qu'il faut faire pour ceux qui ne payent pas leur charges (il y en a de plus en plus avec le chômage) , quelquefois payer des procès pour diverses raisons, et des assurances pour tout et n'importe quoi.
On pourra rajouter que le bien qu' on achète quelquefois avec des taux d' emprunts très élevé peut perdre de la valeur quand l'environnement se dégrade, bref, je me posai déjà la question de partir en location , mais pour le coup, il n'y a plus de question à se poser.
France stratégie dépend du premier ministre, et c'est le gouvernement qui lui dicte son programme de travail. Les technocrates qui pondent ces rapports habitent probablement des logements de fonctions.
a écrit le 31/05/2017 à 22:16 :
Perso, cela ne me choque pas mais évidemment fait double emploi avec la taxe foncière, qui rappelons-le est du grand n'importe quoi, avec des appartements parisiens d'un million moins taxés que des maisons de province de 200 000 euros. Ce système est utilisé en Belgique par exemple. le sens en est: si vous avez une maison, cela équivaut à un revenu, et donc vous payez des impôts. Si vous louez votre maison pour en occuper une autre, vous toucherez un loyer qui sera aussi taxé. Pas de quoi pousser des grands cris donc.. Il faut supprimer la taxe foncière et re dessiner un impôt sur la valeur locative.
Réponse de le 01/06/2017 à 7:58 :
"la taxe foncière, qui rappelons-le est du grand n'importe quoi"... et la détermination du niveau du loyer fictif, à votre avis, ce ne sera pas du grand n'importe quoi ? J'en suis à me demander si le mieux pour financer les collectivités locales ne serait pas un impôt sur le revenu à taux plat (façon CSG),.
a écrit le 31/05/2017 à 20:43 :
C'est votre interprétation, le loyer fictif est une idée des penseurs de gauche,
qui influencent les politiques. Une volonté de démontrer qu'un quidam qui aurait payé
pendant 20 ans pour devenir propriétaire , serait un privilégié. Les autres devant s'acquitter d'un loyer , seraient des défavorisés.
D’où l'idée de taxer avec un loyer fictif. Cette façon de penser qui est la négation de la valeur travail au profit d'un égalitarisme obsessionnel, est largement partagée par la gauche nouvelle version,celle qui se veut moderne et digitalisée. En réalité, un monde sans propriétaire, dirigé par des intérêts financiers qui dans leur grande bonté vont accepter de donner un SMIC avec la précarité en plus, belle perspective.
Réponse de le 01/06/2017 à 6:45 :
Macreux a été élu d'autant plus élu que ceux (les LR) qui auraient dû contester cette élection émaillée d'irrégularités : nous ne sommes pas mieux que le Tchad !!!!!
Maintenant Macreux a été élu et il va falloir boire le vin tiré : si vous voulez vous tirer le mieux possible il vous faudra regarder correctement les projets du dits Macreux et tout n'est pas à jeter !!! il veut supprimer les rentes dont la rente immobilière : il a raison : cette rente c'est de l'argent qui dort !!! il veut supprimer la rente des fonctionnaires : il a raison : ils détruisent l'économie française : même l'infirmière, si elle est efficace peut aller travailler dans le privé : elle n'y perdra rien !!! les profs : ils vont devoir changer leur vision du monde : ce ne sera pas un mal !!!
Bref, tout va être tirer par l'entreprise : c'est bien !!! il faut creer beaucoup d'entreprises qui produisent !!! il faut relancer la production !!! il faut relancer l'emploi, il faut relancer la création de richesse !!!! quand au smic je suis pour sa disparition : aux USA tu montes si tu es compétent : ici aussi on doit pouvoir voir son salaire augmenter (c'est le souhait ardent de très nombreux patrons) si on apporte de la richesse à son entreprise !!!
a écrit le 31/05/2017 à 20:34 :
Pauvre baroin ministre de l'économie avec Sarkozy. On recolte 40 milliard de hausse d'impôt et maintenant il prêche les belles paroles ...
a écrit le 31/05/2017 à 19:11 :
Le loyer fictif est déjà en place, propriétaire je dépense autant en taxe foncière, habitation, charges bourrées de taxes que le montant d'un loyer quand j'étais jeune locataire. Il existe une chanson célèbre des inconnus ...Rap tout.
Réponse de le 31/05/2017 à 19:36 :
Sauf que le jeune locataire d'aujourd'hui dépense trois fois plus que vous à votre époque...
Réponse de le 31/05/2017 à 20:49 :
Non c'était à peu près 1/3 du revenu moyen comme aujourd'hui pour un logement classique en fonction des apl.
Attention au terme propriétaire transformé en locataire de l'état, à voir si on évolue vers la confiscation comme les terres agricoles avec les Safer tel un modèle soviétique.
a écrit le 31/05/2017 à 18:57 :
Dommage l'idée était excellente.
C'est d'ailleurs le cas en suisse (pays très loin d'être communiste)
L'éclatement de la bulle immobilière ne peut qu'être postif pour tous ceux qui travaillent et paient soit un loyer prohibitif soit un endettement historiquement très long
Que les vieux rentiers arrêtent de raler, ils ont profité des achats immobiliers à très bas prix!
Même si les prix immobiliers sont divisé par deux, la majorité des propriétaires resteront gagnant.

Par contre ceux qui ont acheté il y a moins de 15 ans vont perdre

Comme toute bulle (taxi and co)
Il faut des pigeons
Réponse de le 01/06/2017 à 7:34 :
Decidemment vous faites partie des tondus -content de l'etre de ce pays !
Faire payer DEUX fois le mème bien :quel est l'interet d'acheter dans cette proposition qui relève ni plus ni moins que de la spoliation ..... digne des maffias les mieux organisées
Réponse de le 01/06/2017 à 9:22 :
Votre raisonnement souffre de grossières lacunes qui le rend totalement erroné.
Tout d'abord, en Suisse, le bien immobilier même le plus prolétarien et simple est tellement hors de prix que l'acquisition ne peut se faire que sur trois générations (deux en Allemagne). Même si c'est en partie dû à l'insuffisance de terrains constructibles planes et adaptés, un peu comme en Lozère qui ne compte pourtant pas plus de 80 à 90 000 habitants et qui ne dispose pas suffisamment de terrains adaptés à la construction, les taxes y sont tellement élevées que ce pays connaît de grosses difficultés à loger tous ses habitants. C'est bien pourquoi énormément de Suisses viennent résider et construire le long de la frontière côté français, ce qui a renchéri l'immobilier dans ces régions. Cela a également été le cas pour des allemands qui on construit en France tout le long du Rhin.

D'un autre côté, en France, il existe un nombre considérable de petits propriétaires qui n'ont jamais spéculé, ont sacrifié près de trente ans de vie facile et de loisirs, et dont beaucoup se trouvent même dans l'impossibilité de faire face à des réparations vitales de leur bien ou même tout simplement de se chauffer en hiver.
Leur appliquer une taxe supplémentaire même petite les assassinerait très certainement.
Pour nombre d'entre eux, l'absence de loyer et de taxation élevée leur permet tout juste de ne pas basculer dans la pauvreté , ce qui arriverait s'ils devenaient locataires.

Le problème n'est donc pas l'accession à la propriété de petits particuliers, mais la recherche de profits élevés par certains propriétaires de parc locatifs spéculatifs. C'est un problème très différent.
Réponse de le 01/06/2017 à 9:54 :
+1
Mais la france ets un pays de rentier, ca ne passera jamais
a écrit le 31/05/2017 à 18:45 :
Ces idées dont on nous dit qu'elles ne sont jamais défendues de prime abord par les partis politiques car jugées trop polémiques ou trop révolutionnaires en leur temps, cheminent toutefois dans les esprits des gens.

Et la manoeuvre insidieuse est bien là : on lance une idée, on observe... Si les réactions sont trop vives, on dit alors que ce n'est qu'une simple idée qui ne sera pas reprise par le gouvernement mais... Le temps faisant son oeuvre et l'idée son chemin dans les esprits formatés, on la voit resurgir à un moment où on commence à la défendre même si on affirme tout de go, qu'elle n'était pas dans le programme de tel candidat élu (la loi travail n'était pas non plus dans le programme de Hollande et on a vu le résultat d'autant que les esprits avaient déjà été "travaillés" avec les mots leitmotiv "compétitivité", "flexibilité" et j'en passe !).

Alors oui, je suis sûre pour ma part que les propriétaires seront ponctionnés d'une façon ou d'une autre alors même que la taxe d'habitation devrait être supprimée pour 80% des ménages. Ce qu'on vous donne d'une main, on vous le reprend et plus encore de l'autre !!!
a écrit le 31/05/2017 à 18:37 :
Ce pauvre Baroin s'inspire d'un hoax/rumeur pour exister encore un peu. La Droite ferait bien de le déloger ainsi que la vieille garde.
a écrit le 31/05/2017 à 18:34 :
Baroin ne sait plus quoi faire et LR verse aussi dans l'insinuation douteuse.
Le FN et les insoumis, on est habitué, c'est dans leur ADN.
Trump et Farrage ont prouvé que ça marche, et on commence à voir le résultat
Baroin s'engage sur une voie dangereuse pour la démocratie
Triste!
Réponse de le 31/05/2017 à 20:54 :
C'est vrai, Baroin propose une baisse de l'IR et Macron considère qu'un retraité qui a une pension de 1200 euros par mois est un privilégié.
Pauvre retraité qui va perdre 244 euros par an. Le même Macron qui va supprimer l'ISF pour les actionnaires du CAC 40, un manque à gagner de 2.5 milliards d'euros. Logique, tout pour le fric , mais puisqu'il vous dit que ça va être favorable et que notre économie ira mieux. ...
a écrit le 31/05/2017 à 18:08 :
Le fait est qu'il va bien falloir compenser la taxe d'habitation. Le problème est que si après s'être saignés toute leur vie pour payer l'hypothèque de la maison, les gens doivent maintenant payer un impôt sur l'équivalent d'un loyer, l'accès à la propriété n'aura plus de raison d'être et le marché immobilier va s'effondrer. Les immeubles seront ensuite rachetés à bas prix par les assurances et autres institutions qui feront payer un loyer et captureront donc ce marché à plus long terme. On vous promet pas encore l'Union soviétique, mais ça vient :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :