Parité femmes/hommes : le bilan est meilleur là où il y a un réseau féminin

 |   |  285  mots
70% des entreprises du CAC40 possèdent un réseau féminin en interne.
70% des entreprise"s du CAC40 possèdent un réseau féminin en interne. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Deux tiers des entreprises du CAC 40 qui possèdent un réseau féminin comptent déjà au moins 40% des femmes dans leur conseil d'administration. A l'inverse, la moitié de celles qui n'en disposent pas sont encore loin de cet objectif fixé par la loi Copé-Zimmermann pour 2017.

De plus en plus nombreux dans le paysage français, les réseaux féminins sont-ils un instrument efficace contre le plafond de verre qui fait obstacle à la carrière des femmes? En matière de représentation des femmes dans les conseils d'administration du CAC 40, la réponse semble être affirmative, selon une étude publiée mardi 8 mars, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, par TEDxChampsÉlyséesWomen. (Voir aussi l'infographie ci-dessous)

Deux tiers des entreprises du CAC 40 disposant d'un réseau féminin ont en effet déjà atteint, voire dépassé, l'objectif fixé par la loi Copé-Zimmermann de 2011, d'avoir au moins 40 % de femmes dans leurs conseils d'administration avant 2017. Parmi celles-ci on retrouve BNP Paribas, Engie et Orange.

Plus de la moitié des entreprises proches de l'objectif

En revanche, parmi les entreprises où aucun réseau n'existe, la moitié sont en dessous de 30%. C'est le cas d'Arcelor Mittal, Klepierre et Pernod Ricard, selon l'étude. Malgré quelques exceptions de groupes possédant un réseau féminin mais un taux de féminisation relativement faible (tels que Airbus, Crédit Agricole, LVMH et Renault), "la féminisation des conseils est donc beaucoup plus visible dans les groupes qui possèdent un réseau féminin", conclut TEDxChampsÉlyséesWomen.

Globalement, plus de la moitié des entreprises du CAC 40 ont déjà atteint ou se rapprochent de l'objectif fixé par la loi Copé-Zimmermann. 70% de l'ensemble possèdent un réseau féminin en interne. 15% des femmes salariées de ces sociétés adhèrent à un réseau externe et 15% n'en ont aucun.

Lire aussi: Pourquoi les femmes développent moins leurs réseaux professionnels que les hommes

TEDx Les réseaux féminins à la conquête du CAC 40

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :