Le leader de la CFDT ne partage "quasiment aucune" position avec Mélenchon

 |   |  335  mots
Se défendant de toute comparaison hâtive, Laurent Berger a pointé le risque d'une vision assez brutale des rapports humains, des rapports sociaux et des rapports politiques que porte parfois Jean-Luc Mélenchon.
Se défendant de toute "comparaison hâtive", Laurent Berger a pointé le "risque d'une vision assez brutale des rapports humains, des rapports sociaux et des rapports politiques que porte parfois Jean-Luc Mélenchon". (Crédits : Reuters)
Laurent Berger a critiqué la vision portée par le candidat de la France insoumise, dont l'équipe de campagne a salué le travail de l'ancien président du Venezuela, Hugo Chavez. Le numéro de la CFDT a mis en garde contre une "vision assez totalitaire" de Jean-Luc Mélenchon.

"Choqué", rien de moins. Les propos tenus sur le Venezuela par l'équipe de Jean-Luc Mélenchon n'ont pas échappé au numéro un de la CFDT, qui a exprimé sa colère lors d'une interview donnée sur France Inter, mettant au passage en garde contre les idées que portent le candidat de La France insoumise avec qui il a indiqué ne partager "quasiment aucune" position.

"J'ai été choqué qu'il y ait une forme de révérence qui soit faite à ce qui se passe au Venezuela", a déclaré le syndicaliste, dont la centrale soutient un "syndicat libre vénézuélien". Ajoutant : "Aujourd'hui, on a un pouvoir qui, depuis Chavez, a saigné le pays" et "une population extrêmement pauvre qui vit sous un régime totalitaire".

"Il y a aussi un risque en termes d'une vision assez totalitaire", a-t-il ajouté, citant comme exemple des propos du directeur de campagne du candidat, Manuel Bompard. Ce dernier avait assuré mercredi sur LCP que l'ancien président "Hugo Chavez [avait] largement fait baisser la grande pauvreté dans son pays".

Se défendant de toute "comparaison hâtive", il a pointé le "risque d'une vision assez brutale des rapports humains, des rapports sociaux et des rapports politiques que porte parfois Jean-Luc Mélenchon".

La CFDT n'appellera pas à voter contre Mélenchon

Laurent Berger a aussi déploré "les comportements et les attaques" contre son syndicat "de la part de gens qui sont autour de Jean-Luc Mélenchon". "Parfois, a-t-il ajouté, il y a des discours qui donnent à penser qu'il y aurait des ennemis, ceux qui ne penseraient pas comme lui. C'est dangereux."

Interpellé par un auditeur, délégué syndical CFDT et électeur de Jean-Luc Mélenchon, il a répondu que, malgré ses critiques, son syndicat n'appellerait pas à battre le candidat de La France insoumise. "La seule consigne de vote, quelles que soient les configurations du second tour, c'est qu'il faut battre le Front national", a répété Laurent Berger.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/04/2017 à 13:49 :
J'ai une question certes assez bête : est ce que les rôles d'un syndicat comme la CGT , FO ou CFDT c'est d’appeler pour qui voter aux élections présidentielles ??
Réponse de le 19/04/2017 à 9:55 :
Tu peux rajouter les syndicats patronaux dans ce cas ,eux c'est plutôt Fillon.
a écrit le 18/04/2017 à 9:03 :
Hier :
Une prise de plus pour Emmanuel Macron. L'ancienne patronne de la CFDT Nicole Notat apporte lundi publiquement son soutien au candidat d'En Marche! pour la présidentielle, seule "alternative" dans ce "scrutin majeur" qui risque d'être "laissé en otage à l'extrême droite".
a écrit le 16/04/2017 à 18:23 :
Quels sont les politiques qui pensent d'abord à la France et à l'ensemble des français avant de penser à leurs intérêts privés ? Ne me dites pas que Melenchon est un saint, ni même un simple honnête homme. Il n'est pas mieux que Fillon.
Croire qu'il pourrait faire une politique fondamentalement différente voire opposée à celles des autres pays européen est une hérésie qui pourrait nous coûter bien cher. Nous ne sommes pas le Venezuela, nous ne sommes pas en Amérique du Sud.
Les français sont en fait réalistes. Je soupçonne que les sondages sont manipulés et que Mélenchon ne fera pas 20%. Quand à Hamon, il paie très cher ses élucubrations
.
a écrit le 16/04/2017 à 15:33 :
Faire profiter les plus démunis de la rente pétrolière est insupportable pour Mr BERGER.parce que c'est bien là le coeur de la politique de la politique de CHAVEZ,tout comme il est pour lui impensable que l'on puisse contourner la toute puissance du dollar au moyen de l'Alba (alliance bolivarienne ,qui n'a rien de militaire).La sanction de plusieurs milliards, prononcée par la justice des USA à l'encontre la BNP, prononcée par la justice des USA à l'encontre la BNP,est là pour souligner l'intérêt de l'Alba,et de son unité de compte le "sucre"dans les transactions des pays concernés.
Oui Laurent BERGER n'a rien à voir avec JL Mélenchon,et c'est tout à l'honneur de ce dernier.
a écrit le 15/04/2017 à 9:32 :
C'est surprenant que le responsable de la CFDT se positionne à ce point contre un leader de gauche. Cela ne peut qu'être révélateur de la droitisation de la sphère "médiatico-politique", qui est de plus en plus dans l'entre-soi. En clair Mr Berger devient libéral un peu plus chaque jour !
a écrit le 14/04/2017 à 14:20 :
Berger qui ment éhontément pour assurer la suite de sa carrière de traître nationale. Un non évènement qui ne fait frétiller que les larbins du capitalisme.
a écrit le 14/04/2017 à 10:54 :
Mélenchon est un populiste violent et opportuniste.
Merci M Berger de nous le rappeler
Réponse de le 17/04/2017 à 23:24 :
Mélenchon l'illusionniste! Facile de raser gratis quand soi-même on ponctionne allègrement les deniers de l'Etat avec toutes ses indemnités d'élu depuis 30 ans qui vont alimenter toutes ses retraites "chapô"! Un camelot qui ne défend que son intérêt! Pathétique.
a écrit le 13/04/2017 à 21:48 :
Il ne faut oublier que Laurent Berger était pour la loi travail (loi El Khomri) alors que les français était contre à 70% et que Mélenchon veut l'abroger.
Réponse de le 14/04/2017 à 10:53 :
C'est bien pour cela qu'on ne votera pas pour lui !
Réponse de le 17/04/2017 à 23:24 :
Même la CGT commence à demander à ce que la loi travail ne soit pas abrogée! Notamment depuis qu'elle a enfin lu et compris la version définitive arrachée par la CFDT! Merci la CFDT, Grand syndicat pour de longues années, les salariés l'ont bien compris majoritairement.
Réponse de le 17/04/2017 à 23:24 :
Même la CGT commence à demander à ce que la loi travail ne soit pas abrogée! Notamment depuis qu'elle a enfin lu et compris la version définitive arrachée par la CFDT! Merci la CFDT, Grand syndicat pour de longues années, les salariés l'ont bien compris majoritairement.
a écrit le 13/04/2017 à 21:23 :
Hollande pour sauver le system ,et l'un des faux jumeaux macron hamon qu'il avait prachuté , et qui reste en course dans ce cas c'est macron ,pour hamon c'est fini .il est pret à tout, sortir du silence, mobiliser des medias,et même la cfdt qui est un produit du system LR.PS d'ailleurs ce syndicat lui ressemble dans ces façons d'agir comme trahir sa base pour la retraite et
Torpier les mouvements des autres syndicats mais la de mieux en mieux nous observons l'hypocrisie dans sa splendeur je te plante dans le dos et je n'apellerai pas à te battre !!!? donc la cfdt ne partage pas l'idee de l'augmentation du smic la retraite à 60 ans la semaine de 35 heures le plans de relance par l'investissement et le partage equitable des richesses qui son produites par les ouvriers bravo la cfdt est un syndicat patronal et elle le confirme c'est clair. non ey non je ne voterais pas pour les jumeaux macron hamon c'est la continuité du hollandisme et du sytéme.
Je dis melenchon n'est pas la fin du monde quand on a essayé hollande on peut tout essayer même marine le pen face au system
a écrit le 13/04/2017 à 20:38 :
quelle horreur!et ce bonhomme serait du coté des travailleurs?il aurait pu éviter d'intervenir puisqu'hollande son"protecteur"l'a fait!c' est vrai que sa place serait remise en cause...lui qui défend si bien les travailleurs!!!et qui s'empresse de signer tout ce que patrons et gouvernements lui proposent!!!il y a de celà plusieurs decénies certains ont dit:plutôt hitler que le front populaire!!!on n'est pas loin de revivre cette situation:lk'ennemi à abattre pour ces petites personnes qui me débectent...le pen n'a pas à se faire de souci...ils l'ont crée et feront tout pour qu'elle reste!!!gageons que nous serons des millions à faire le contraire de ce qu'ils espèrent:votons Melenchon!
a écrit le 13/04/2017 à 20:00 :
Tout le monde a bien comprit que Berger de la CFDT est un admirateur de Macron SARKOZY et de Emmanuel FILLON ;

La force de Sarkozy GATTAZ c'est d'avoir réussit à placer ses valets auprès de Honnalnde et au sein de la CFDT.
a écrit le 13/04/2017 à 18:36 :
Après Hollande Berger la pensée unique pilonne le candidat Mélenchon!
a écrit le 13/04/2017 à 17:40 :
Vote le 22 avril 2012 en fonction de la proximité syndicale (sondage Harris)

Poutou (et Arthaud) 2% ; Mélenchon 6% ; Hollande 56% ; Joly 3% ; Bayrou 4% ; Sarkozy 15% ; Le Pen 9%
a écrit le 13/04/2017 à 17:29 :
"il y a des discours qui donnent à penser qu'il y aurait des ennemis, ceux qui ne penseraient pas comme lui. C'est dangereux" - Ok donc le leader de la CFDT dit texto qu'il est le premier des bisounours. Toute opposition politique serait donc dangereuse selon lui ? Remarquez il est souvent le premier à passer sous le bureau, il ne sait pas trop ce que cela signifie que de défendre des intérêts.
a écrit le 13/04/2017 à 17:26 :
Pourquoi les syndicalistes idéologues de la CGT qui sont les membres actifs de l'équipe Mélenchon ne se présentent pas aux législatives ?
La négociation au sein des entreprises ne les intéresse pas. Les salariés du privé s'en rendent bien compte puisqu'ils font désormais plus confiance à la CFDT pour les représenter.
Quant à l'image de Mélenchon en père de la nation rassurant, embarqué avec de tels apparatchicks revanchards, elle ne devrait pas leurrer nos concitoyens.
a écrit le 13/04/2017 à 16:54 :
Que Berger nous dise précisément ce qui amènerait le totalitarisme chez Mélenchon, en quoi il est moins autoritaire, imbu que son ami Valls dont il a approuvé toutes les mesures de régression sociales. Comme sont prédécesseur, il fait le travail, écho fidèle de ce que dit Hollande la veille.
a écrit le 13/04/2017 à 16:43 :
"Ajoutant : "Aujourd'hui, on a un pouvoir qui, depuis Chavez, a saigné le pays" et "une population extrêmement pauvre qui vit sous un régime totalitaire".

Tout n'est pas à jeter quand même :

Le rapport du Center for Economic and Policy Research sur l'évolution des indicateurs socio-économiques au cours des dix premières années de l'administration Chávez indique que Le taux de pauvreté a été diminué de moitié, de 54 % des ménages (2003) à 26 % (2008). La pauvreté extrême a diminué de 72 %.L'accès à la nourriture a été amélioré de manière significative. La consommation calorique moyenne est passée de 91 % des apports recommandés (1998) à 106 % (2007). Les décès liés à la malnutrition ont chuté de 35 % (de 4,9 à 3,2 décès par 100 000 habitants) entre 1998 et 2006, notamment grâce au Programme Alimentaire Scolaire (petit-déjeuner, déjeuner et collation gratuits dans les écoles publiques) et au réseau Mercal de nourriture subventionnée.Le coefficient de Gini, qui mesure le degré d’inégalité de la distribution des revenus dans un pays donné, est passé de 0.498 en 1999 à 0.39 en 2011, ce qui représente une réduction très importante des inégalités (l'égalité parfaite étant représentée par un score de 0).Les allocations sociales, notamment vieillesse et handicap, sont passées de 1,7 million (1998) à 4,4 millions de bénéficiaires (2008);La réorganisation de la Fundación Ayacucho en 2005 a permis d’attribuer plus de 14 000 bourses d’enseignement supérieur pour l’année 2006. Le nombre d'étudiants dans le supérieur a plus que doublé entre les années 1999-2000 et 2007-2008.Près d'1500 000 personnes ont bénéficié entre 2003 et 2005 de la Misión Robinsón et sont ainsi considérées par les autorités vénézuéliennes comme alphabétisées. Pour l'UNESCO, l'analphabétisme atteint moins de 5 % et le Venezuela pourrait constituer un « territoire libre analphabétisme ».De 1996 à 2006, la mortalité infantile a diminué de plus d'un tiers. Le nombre de médecins généralistes dans le secteur public a été plus que décuplé, fournissant des soins médicaux à des millions de Vénézuéliens qui n'y avaient pas accès.
a écrit le 13/04/2017 à 16:37 :
Il n'est pas sur qu'il y ait un modèle idéal et même s'il existait, il n'est pas sur que l'on puisse le reconnaitre et encore moins le mettre en œuvre.
En attendant, à l’échelle de nos sociétés, tout est en effet une question de rapports humains, sociaux, politiques et parfois de conflits.
Alors, entre "humains sociaux-politisés", les rapports commencent par le dialogue et finissent par des compromis. Et souvent sans avoir besoin de passer par les rapports de force.

Dans tous les cas, il faut toujours savoir distinguer ce qui relève du volontarisme, du directivisme et du totalitarisme.
Ceux qui ont pensé "gagner du temps" en passant par la case totalitarisme, sont condamnés à échouer.
a écrit le 13/04/2017 à 15:47 :
fichtre!
la gauche moderee ouvre les yeux, on croit rever! vaut mieux tard que jamais, bravo a ce monsieur!
c'est dommage, on aurait bien rigole avec une france qui ressemble au venezuela, mais sans petrole! pour un pays qui ne produit plus rien et ne fait que consommer, l'absence de devises ne manquerait pas d'ameener une bonne guerre civile!
une revolution juste, comme on dit !
Réponse de le 13/04/2017 à 17:30 :
"qui ne produit rien" - parlez pour vous, merci ;-)
a écrit le 13/04/2017 à 15:02 :
Je suis assez d'accord avec cette clairvoyance de bon aloi sur Mr Mélanchon. On peut être bon tribun, mais on ne peut renverser toutes les tables par soif de pouvoir autocrate.
a écrit le 13/04/2017 à 14:26 :
La CFDT est fidèle à elle-même : anti-sociale.
Merci M. Berger de nous le rappeler à chaque fois qu'il est nécessaire !
Réponse de le 14/04/2017 à 10:51 :
C'est marrant un syndicat anti-social majoritaire.
Les gens qui votent pour al CFDT sont des capitalistes sanguinaires ?
Vous me déportez quand ?
a écrit le 13/04/2017 à 13:51 :
Il sait que Mélanchon et Le Pen n'ont aucune chance d'être élus. Alors, s'il veut devenir ministre et manger au ratelier, il vaut mieux qu'il vote Macron, n'est-ce pas :-)
Réponse de le 13/04/2017 à 15:48 :
patrick, je ne serait pas aussi categorique.......
a écrit le 13/04/2017 à 13:44 :
Syndicat jaune un jour, syndicat jaune toujours...
Réponse de le 17/04/2017 à 23:14 :
Ignorant un jour, ignorant toujours! La CFDT 1er syndicat de France dans le privé, cela devrait vous faire réfléchir.
Réponse de le 17/04/2017 à 23:25 :
Ignorant un jour, ignorant toujours! La CFDT 1er syndicat de France dans le privé, cela devrait vous faire réfléchir.
a écrit le 13/04/2017 à 12:45 :
La CFDT consolide sa position de 1er syndicat dans le secteur privé. "Les" français apprécient effectivement son approche pondérée, modérée et ouverte à des changements.
M Berger fait preuve de courage en critiquant Mélenchon. Mélenchon est un démagogue narcissique brutal et haineux qui peut tout à fait se mesurer avec les pratiques du FN. Il joue également et comme le FN en toute brutalité le jeu de la peur, du déclassement sociale et ceci parmi ceux qui le sont déjà et qui haïssent les "élites". Le problème de la France, c'est qu'une majorité "des" français est prête à voter pour l"extrême de la haine et la peur. Que la minorité des français aient du courage comme M Berger!
Réponse de le 14/04/2017 à 10:49 :
Bravo !
Vous êtes sur un échange pollué par les SUDistes et le CGT Istes. Aucune chance de vous faire entendre et comprendre.
Réponse de le 14/04/2017 à 14:02 :
Haineux ? Où ça haineux ?
Des millions de personnes subissent la peur du lendemain. Ne croyez pas que ce ne sont que des élucubrations d'éternels râleurs. Si vous habitez à Paris, la détresse se lit dans les innombrables yeux des mendiants. 20 000 morts dans la rue chaque année. Ces gens meurent de chagrin et de solitude, l'accumulation de toutes les privations les emportent à leur dernier souffle.
Arrêtons de nous apitoyer sur ces morts, de prétendre que l'on ne pourrait rien faire ! Ou, au moins, essayons de faire quelque chose, autre chose que les balivernes habituelles. La FI, enfin une politique alternative, humaniste et progressiste. Aucun rapport avec le FN.
Réponse de le 14/04/2017 à 14:02 :
Haineux ? Où ça haineux ?
Des millions de personnes subissent la peur du lendemain. Ne croyez pas que ce ne sont que des élucubrations d'éternels râleurs. Si vous habitez à Paris, la détresse se lit dans les innombrables yeux des mendiants. 20 000 morts dans la rue chaque année. Ces gens meurent de chagrin et de solitude, l'accumulation de toutes les privations les emportent à leur dernier souffle.
Arrêtons de nous apitoyer sur ces morts, de prétendre que l'on ne pourrait rien faire ! Ou, au moins, essayons de faire quelque chose, autre chose que les balivernes habituelles. La FI, enfin une politique alternative, humaniste et progressiste. Aucun rapport avec le FN.
a écrit le 13/04/2017 à 12:29 :
Depuis Nicole Notta , Chereque et etc.. les dirigeants CFDT ont toujours pactisé avec les patrons, rien de nouveau, des démocrates chrétiens qui ont depuis les années 90 accompagnés le réformisme au détriment des acquits sociaux.
Réponse de le 13/04/2017 à 13:46 :
Le jour où le MEDEF rétablira l'esclavage, la CFDT négociera le poids des chaînes.
Réponse de le 13/04/2017 à 14:18 :
Pactiser avec les patrons, alors allez about de votre raisonnement les "travailleurs" qui élisent la CFDT aiment pactiser avec les patrons et votent pour vous contre leurs propres acquis sociaux ?

Je comprends mieux à vous lire les craintes que formulent F. Chereque sur le point de vue de certains proches de Mélenchon vis à vis des personnes qui ne pensent pas comme eux.
Réponse de le 13/04/2017 à 16:28 :
@chazrles

"les "travailleurs" qui élisent la CFDT aiment pactiser avec les patrons et votent pour vous contre leurs propres acquis sociaux ?"

Le resultat de ces elections sont sur des votes étalés sur...4 ans dont ,3 avant la loi travail signé par la CFDT ce qui fausse ces résultats .A noter,que la branche Metallurgie de la CFDT était contre ce choix de Berger.Beaucoup votent aussi aux elections comme celle du CE , non pour son rôle économique mais pour plus de cheques-vacances , de voyages adultes et enfants, bref, les loisirs , la restauration aussi ,gare aux frites pas cuite ce jour la, c'est minimum 3% de moins pour celui gère le CE ,dommage,mais c'est comme ca.La population dans les entreprises est modifiée aussi , moins d'ouvriers,d'employés ,plus de techniciens et cadres votent CFDT.L'individualisme en entreprise favorise aussi les syndicats dit reformistes , on veut pas se mouiller à manifester. Sinon, la CGT reste en tête dans les TPE inférieure à 11 et au niveau national dans le privé et le public, ce qui déja pas si mal après une centaine d'années d'existences.
Réponse de le 17/04/2017 à 23:18 :
C'est marrant de voir tous ces grands démocrates qui contestent l'énorme victoire de la CFDT. Lorsque c'était votre syndicat qui est contre tout qui était en tête, le système de détermination de la représentativité ne vous choquait pas! MDR! Continuez de raisonnez ainsi et la CFDT n'en sortira que grandie! Merci Laurent Berger.
a écrit le 13/04/2017 à 12:28 :
critique les position sur le soutien de Mr melenchon sur les lideurs politique qui sont pour le peuple et une facon de d egratinier le mouvement des insoumies en pleine ascention; la cfdt vas perdre sa superbe de negosiateur priviligier envers en le pouvoir en place si macron n est pas elue :; noublion pas que la cfdt a signier les accord sur la loie: el connerie :cette scelerat loies travail du partis socialiste,; et de meme le soutein de hollande qui fait de meme car m r melenchon leur a dit qui approgerais cette loie anti ouvriere du gouverment de hollande macron et val quiont tempt fais marche les gens dans les de France et de navar???:///BREF SI LES LOUP HURLENT C EST QU IL SENTENT QU ILS VONT PERDRE LEURS POUVOIR/// VERITE///
a écrit le 13/04/2017 à 12:27 :
Le dernier électeur de f hollande et des représentants du.medef vous conseille...
Attention attention restez dans le carcan sinon le cataclysme arrive....
Brillant non?
a écrit le 13/04/2017 à 12:27 :
Hugo Chavez a été un bon dirigeant oui, là où il a échoué c'est dans le choix de ses successeurs, il aurait du imposer une démocratie populaire participative.

J'attends les trolls avec tranquillité, j'ai plein de liens à exposer.

Quand aux Syndicats, CGT comprise, ils sont tous compromis avec les politiciens se côtoyant tous depuis bien trop longtemps.
Réponse de le 13/04/2017 à 13:04 :
C'est bien pour cela que les syndicats se trouvent là ou ils sont !!!!!! précepte syndical n°1 le rapport de force... qu'elle discussion peut-on avoir entre un employé et un employeur.. sic !!!!
Réponse de le 13/04/2017 à 14:17 :
En effet si employés et employeurs se mettaient vraiment à discuter on pourrait avancer et trouver des terrains d'entente mais tout comme la criminalité sert nos politiciens, leur donne une légitimité, ils en ont donc besoin, les oppositions systématiques entre patrons et salariés servent les grand groupes financiers.

Diviser pour régner est une règle oligarchique qui fonctionne depuis tellement de siècles. C'est efficace c'est sûr, pour les possédants et leurs serviteurs.

Les gros tuent l'économie au détriment des salariés et des patrons de PME et les intermédiaires, tels qu'ils soient ne font qu'amplifier le phénomène.

Comme le dit Nietzsche "la vérité est locale et temporaire" elle n'est pas dans la pensée binaire.
Réponse de le 13/04/2017 à 15:50 :
polpot etait un excellent dirigeant
staline aussi
kim jon ill aussi,
et son fils kim jun un fait des etincelles
mugabe est un excellent dirigeant
jaruzelski etait un excellent dirigeant
ceaucescu etait un excellent dirigeant
honecker etait un excellent dirigeant
Réponse de le 13/04/2017 à 17:30 :
Vous n'avez pas dit que Pinochet était un bon dirigeant, il y a donc peut-être quelque chose à sauver en vous donc, merci pour cette lueur d'espoir.

Sinon je comprends, vous demandez des liens sur cette affirmation, dire qu'un politicien est un bon dirigeant étant déjà tellement singulier qu'il faut le prouver je suis d'accord, je vous propose donc cet article du monde diplomatique qui devrait satisfaire votre soif de connaissances.

"Venezuela, les raisons du chaos" https://www.monde-diplomatique.fr/2016/12/LAMBERT/56923 (article gratuit)
a écrit le 13/04/2017 à 12:02 :
La CFDT un syndicat compromis dans les réformes des retraites dans la loi travail dans la précarisation croissante des emplois et tous cela pour des miettes obtenues à la marge!!
Réponse de le 14/04/2017 à 10:46 :
La CFDT est un syndicat responsable, qui tient compte de la réalité.
Et il est majoritaire.
Cela ne vous fait pas douter que le plus grand syndicat de France ne soutienne pas Mélenchon ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :