Bandeau Présidentielle

Marine Le Pen s’en prend au drapeau européen

 |   |  697  mots
L'eurodéputé et vice-président du FN, Florian Philippot a surenchéri après le geste de Marine Le Pen, qualifiant le drapeau européen de « torchon » sur les réseaux sociaux.
L'eurodéputé et vice-président du FN, Florian Philippot a surenchéri après le geste de Marine Le Pen, qualifiant le drapeau européen de « torchon » sur les réseaux sociaux. (Crédits : Reuters)
Lors de l'émission politique de TF1, mardi 18 avril, la candidate du FN a refusé la présence du drapeau européen derrière elle, un geste qui a déclenché un tollé. Pourtant, aucune règle n’impose l'usage de ce symbole dans les États membres. Un article de notre partenaire Euractiv.

La rhétorique de la candidate d'extrême-droite à l'élection présidentielle contre le drapeau européen a franchi une nouvelle étape le mardi 18 avril. Invitée lors de l'émission politique « Demain, Président », sur TF1, Marine Le Pen a exigé de la chaîne qu'elle retire le drapeau européen qui trônait en fond à côté du drapeau français, pour ne garder que ce dernier dans le cadre. Une demande acceptée par TF1, mais que le présentateur de l'émission politique, Gilles Bouleau, a fait connaître à l'antenne.

La candidate du Front national, que les sondages prédisent au second tour de l'élection présidentielle, a justifié sa demande en affirmant vouloir être « présidente de la République française, pas de la Commission européenne ».

Tollé après le geste de la candidate d'extrême-droite

Le caprice de la candidate - et la décision de la première chaîne privée d'y céder - a provoqué un véritable tollé. La représention permanente de la Commission européenne en France a d'ailleurs réagi dans un tweet, affirmant rester fière du symbole de ce drapeau.

Cependant, Miguel Puente Pattison, porte-parole de la Commission européenne en France, rappelait que le geste n'était pas du tout illégal :

« Mais ce que Marine Le Pen a fait hier, elle est absolument dans son droit de citoyenne européenne. Même si, en ces temps de crise, il faudrait plutôt être fier de ce drapeau », a-t-il précisé.

Un drapeau non-officiel

Le drapeau européen, constitué d'un cercle de douze étoiles dorées sur fond bleu, côtoie le drapeau français sur une majorité de bâtiments officiels. Depuis les élections municipales, quelques mairies remportées par le Front national ont d'ailleurs décidé - en toute légalité - de retirer le drapeau européen.

En effet, le drapeau européen n'est imposé que dans de rares occasions par le protocole français. Sur les frontons des mairies, il n'est obligatoire que le 9 mai, à l'occasion de la fête de l'Europe. Autre obligation découlant du code de l'éducation : celui de le faire figurer aux côtés du drapeau français sur les façades des écoles publiques et privées sous contrat.

Par ailleurs, dans le livret protocolaire destiné aux communes, il est précisé que « l'usage républicain veut que seul le drapeau national orne de manière permanente les édifices publics ».

Miguel Puente Pattison précise :

« Peu de gens le savent, mais le drapeau européen n'est pas officiel, car dans les traités européens, aucune référence ne fait de ce drapeau le drapeau officiel de l'UE. (...) Ce drapeau est utilisé par les institutions comme symbole des valeurs européennes, mais il n'a pas d'existence officielle légale. »

Concrètement, il n'y a donc aucune obligation légale imposée aux États membres, à l'exception de celles prévues par le droit national.

L'Union européenne clouée au pilori de l'"identité nationale"

Ce n'est pas la première fois que le Front national s'attaque aux symboles de l'Union européenne. La candidate a déjà promis à plusieurs reprises de faire retirer le drapeau européen de tous les bâtiments officiels français.

Cette mesure figure même dans son programme électoral, dans la rubrique « défendre l'identité de la France et son identité nationale ».  L'eurodéputé et vice-président du FN, Florian Philippot a également renchéri sur la polémique, qualifiant le drapeau européen de « torchon » sur les réseaux sociaux.

___

Par Cécile Barbière, Euractiv.fr

(Article publié le mercredi 19 avril 2017)

___

>> Retrouvez toutes les actualités et débats qui animent l'Union Européenne sur Euractiv.fr

Euractiv

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/04/2017 à 18:08 :
Je possède déjà un superbe parapluie aux couleurs de l'Europe et j'adore voir le regard de certaines personnes les jours de pluie dans la rue, quelque fois cela vaut le coup d'oeil.
a écrit le 20/04/2017 à 18:04 :
Je me sent Le Pen Asselineau mais pas du tout Européen !!!! Nous sommes à l'élection du Président (e) Français (e) alors contrairement au CSA soyons Bleu Blanc Rouge ???.
a écrit le 20/04/2017 à 15:46 :
L'UE de Bruxelles n'est qu'une simple zone administrative, ce drapeau ne signifie rien si ce n'est une sorte de symbole d'une "occupation"!
Réponse de le 20/04/2017 à 18:15 :
Ne me dites pas que la Geheime Staatspolizei est déjà présente dans votre zone occupée...MDR.
Réponse de le 21/04/2017 à 10:35 :
Je préfère être occupé par L'Europe que par les troupes du FN
a écrit le 20/04/2017 à 15:25 :
l'UE n'est pas une "Nation" mais une simple zone de libre-échange à monnaie unique. Elle n'a aucune politique (étrangère, sociale, fiscale) commune. Le drapeau "UE" n'a pas plus de valeur qu'un drapeau BMW ou Suzuki. De plus, la France ayant voté NON en 2005, il ne devrait pas apparaître sur une chaîne TV financée par les impôts de français.
Réponse de le 21/04/2017 à 10:38 :
Vous racontez strictement n'importe quoi.
Elle a une politique étrangère commune quand elle trouve consensus (vis à vis de UK par exemple...). Il y a de nombreuses politiques communes tenant à la fiscalité (par exemple toute la PAC c'est de l'aide fiscale de faite), sociale (travailleurs détachés...).
Enfin, en 2005 la France a voté "Non" pas à l'Europe mais à une nouvelle organisation des pouvoirs et du rôle des institutions. (La France aurait d'ailleurs eu un meilleur poids dans les processus de décision européens si elle avait voté oui).
Bref, vous n'avez absolument rien compris.
a écrit le 20/04/2017 à 15:13 :
Elle est pour une sortie de ce projet qui ne tient plus à rien et elle serait assez stupide pour mettre le drapeau de 26 pays à 12 étoiles ??!!! Mais pas d'inquiétude l'Europe tombera par d'autres (comme l'Italie) nous on va juste attendre notre tour et faire les surpris !
Réponse de le 21/04/2017 à 3:46 :
Vous revez.
Le capital gouverne au travers des nations.
Réponse de le 21/04/2017 à 10:39 :
Comment peut on être pour une sorite de l'Europe et parlementaire européen ? l'appat du gain ?
a écrit le 20/04/2017 à 14:11 :
Il est regrettable que Mme LEPEN , ne comprennent pas l'attachement de la France a l'union europeen et à l'euro..... Bon Apres une ou deux élections perdu , elle pourra peut être ce poser les bonnes questions....
Mais je remarque que cette dame et sa famille ou particulierement bien profité de cette union, mandats parlementaire europeen depuis de nombreuse année....
Dommage.... Mais dans l'électorat français beaucoups se souviennent de ses guerre fratricide en Europe .... Souvent organisee par le capitalisme en autre.... Et des d'évaluation du franc perpetuel afin de rendre notre travail plus compétitif .... Mais pour info nous ne serons jamais compétitif vie à vie d'un pays comme la Chine...
a écrit le 20/04/2017 à 14:02 :
TF1 sont des mous, ils ne devaient pas plier à ce chantage du FN.
On est déjà dans la dictature, un parti qui n'a aucun droit impose sa volonté à une entreprise privée. Marine Le Pen fait cause commune avec Victor Orban (petit Poutine), modèle du populiste, chasseur de chômeurs et SDF, qui avait mis le drapeau des Sicules, territoire ex-Hongrie en Roumanie, à la place du drapeau européen.
.......
D'un autre coté, l'autre dictateur du Venezuela, champion et exemple de Jean-Luc Mélenchon, vient de nationaliser l'usine GM de Valencia (Valence).
Maduro va répéter les erreur de Chavez, dans une dizaine d'années, le Venezuela sera une momie.
.......
Qu'ils beaux, nos candidats populistes !
a écrit le 20/04/2017 à 13:44 :
Mais comment se fait-il quelle accepte les indemnités de parlementaire Européennes ;et que l'Europe contribue a payer ses soit disant attachés du FN La elle est bien contente de recevoir cet argent
Réponse de le 20/04/2017 à 15:46 :
Ils sont tous content de recevoir des indemnités, c'est pour cela qu'il y a des européistes!
a écrit le 20/04/2017 à 13:24 :
"Fiers de notre #drapeau, symbole d'unité, de solidarité et d'harmonie entre les peuples d'Europe. Ne le cachons pas"

Dommage pour ce dernier paragraphe, sinon en ces temps d'UE européenne oppressante pour les citoyens je ne vois pas dans ce drapeau un synonyme de solidarité, quand on voit comment les dirigeants parlent des grecs c'est même carrément l'inverse que véhicule cette UE, par ailleurs quand on voit également des dirigeants européens conseiller l'évasion fiscale aux milliardaires des pays européens ça fait franchement tâche pour la "solidarité", on est donc surtout dans un fantasme entretenu médiatiquement.

L'harmonie ? J'avoue j'ai ri, il suffit de voir ces désaccords permanents, tout ces pays qui ne font que tirer la couverture à eux reprochant aux autres pays de le faire, le dumping social qui fait que les polonais viennent travailler pour 400 euros par mois sur un sol français sur lequel le revenu minimum est à 1100 euro sans parler du brexit qui a quand même bien cassé l'ambiance.

Mais bon comme on le voit personne derrière ce message, seule la communication européenne d'une institution oligarchique qui prend aux pauvres pour donner aux riches et qu'en plus il faudrait remercier, pire qu'il faudrait aimer.

Alors bien entendu le FN pose de mauvaises questions en y apportant de mauvaises réponses, c'est facile d'amalgamer la mauvaise foi et la bêtise du dogme d'extrême droite pour faire passer celui qui est aussi mauvais de cette europe mais c'est classique, choisir le mal pour éviter le pire pour ma part je ne me ferais plus jamais avoir et vous ne me ferez pas passer pour un facho comme eux parce que récuse cette UE du fric, cette UE des riches, cette ue d'un système oligarchique qu'il est temps d'abroger. On a séparé l'église de l'état il serait urgent de séparer l'argent de l'état.

Cette manipulation sémantique est complètement rincée et grotesque ne pouvant que générer l'inverse de ce qu'elle désirait à l'origine.
Réponse de le 20/04/2017 à 16:34 :
C'est vrai que tu préfères le drapeau du Venezuela ou de Cuba, symbole de solidarité et de liberté.
Réponse de le 20/04/2017 à 17:09 :
Non je n'aime ni les drapeaux ni les frontières et je me méfie des gens qui n'ont que des symboles comme horizon.

Bien entendu j'ai signalé votre commentaire qui n'apporte rien au sujet ou à mon commentaire, qui n'est pas là pour débattre seulement pour exprimer un ressentiment, seulement pour diffamer.
a écrit le 20/04/2017 à 13:16 :
Quna dle nationalisme est en marche, en Russie en Turquie en Syrie et en France !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :