Présidentielle 2017 : Barack Obama souhaite "bonne chance" à Emmanuel Macron

 |   |  649  mots
Emmanuel Macron a remercié Barack Obama, ancien président des Etats-Unis, pour son appel concernant l'élection présidentielle.
Emmanuel Macron a remercié Barack Obama, ancien président des Etats-Unis, pour son appel concernant l'élection présidentielle. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Emmanuel Macron a reçu, ce jeudi, un appel de l'ancien président des Etats-Unis, Barack Obama au sujet de la présidentielle. A deux jours du premier tour, les hommes et femmes politiques en France et à l’étranger multiplient les soutiens. Objectif ? Leur faire gagner quelques votes de plus.

A seulement deux jours du premier tour de l'élection présidentielle, le candidat du mouvement En Marche! a reçu un appel de l'ancien président des Etats-Unis, Barack Obama. Selon l'AFP, celui-ci "souhaitait échanger avec Emmanuel Macron sur la campagne présidentielle française".

Leurs équipes respectives auraient été en contact "depuis plusieurs semaines". En effet, il y a un mois, Emmanuel Macron et John Kerry, ancien secrétaire d'Etat des Etats-Unis, s'étaient déjà entretenus au sujet du terrorisme.

C'est ainsi à l'initiative de Barack Obama que s'est déroulé l'échange avec le candidat français. Un appel qu'Emmanuel Macron n'a pas hésité à relayer sur le réseau social Twitter.

Lors de cet appel, Obama et le candidat du mouvement En Marche! ont discuté de l'avenir de l'Europe et des "valeurs progressistes auxquelles ils sont tous deux très attachés", précise le communiqué de presse du mouvement En Marche! Suite à leur conversation, Obama a souhaité "bonne chance" à Emmanuel Macron pour les derniers jours de la présidentielle.

L'ancien locataire de la Maison-Blanche a tenu a rappelé, en tant qu'ancien président, l'importance de la relation entre la France et les Etats-Unis.

"Le principal message que j'ai, c'est de vous souhaiter le meilleur dans les prochains jours" a ajouté Obama.

Les soutiens se multiplient dans le camp Macron

Le porte-parole de l'ancien président américain a insisté sur le fait que cet appel n'était pas un soutien et qu'Obama attendait le premier tour de l'élection pour manifester son opinion.

A 48 heures du vote, ce ne sont pas les soutiens qui manquent dans le camp Macron. Après Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des Finances, qui lui avait manifesté son soutien la semaine dernière, c'est Dominique de Villepin, ancien premier ministre de Jacques Chirac, qui s'est rallié à sa cause jeudi soir.

"Il y a enfin une nouvelle voie, que veut ouvrir Emmanuel Macron, celle du rassemblement: contre l'esprit de querelle, faisons le choix de la volonté", explique-t-il dans le Parisien.

Plus l'élection approche, plus les soutiens fleurissent

De son coté, Jean-Luc Mélenchon a reçu les encouragements, via Twitter, du président bolivien, Evo Morales. Celui-ci fait écho à la proposition de Mélenchon de participer à « l'alliance bolivarienne ».

 "La lutte pour la paix et la vie est menée dans le monde entier. Nous saluons le progrès de notre frère Jean-Luc Mélenchon dans les élections en #France."

Et il n'est pas le seul ! Pablo Iglesias, chef du parti Podemos, en Espagne, était à Paris vendredi, "pour prendre l'apéro" avec le candidat de La France Insoumise. A quelques jours du vote, Iglesias s'allierait ainsi à la campagne de Mélenchon.

François Fillon a, quant à lui, reçu le soutien de l'ancien président français Nicolas Sarkozy lors d'un petit-déjeuner organisé jeudi matin. Suite à la rencontre entre Fillon et Alain Juppé mercredi, Nicolas Sarkozy a confirmé son vote pour le candidat des Républicains sur RTL.

"Compte-tenu de la gravité des enjeux, de l'importance de cette élection, il m'est apparu que tous les signes de rassemblement devaient être donnés", a confirmé Nicolas Sarkozy.

Pendant que Benoit Hamon est épaulé par Martin Schulz, président du Parti social-démocrate allemand (SPD), Marine Le Pen recueille moins de soutien parmi les personnalités politiques. En février, David Duke, un ancien dirigeant du Ku Klux Klan lui avait rendu hommage sur Twitter avec un montage photo l'illustrant en Jeanne d'Arc. Selon RTL, la candidate du Front national n'a cependant pas répondu à ce message.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2017 à 12:52 :
Fillon au second tour. Macron aura toute sa place en 2022. Comme un fruit il faut attendre qu'il soit mûr.
Il n'est pas prêt. Tous ceux qui se sont ralliés à son panache blanc vont vouloir faire d'"en marche" l'annexe de la gauche Hollande et ce sera ingouvernable pour Macron
a écrit le 22/04/2017 à 12:45 :
Fillon au second tour. Macron aura toute sa place en 2022. Comme un fruit il faut attendre qu'il soit mûr.
Il n'est pas prêt. Tous ceux qui se sont ralliés à son panache blanc vont vouloir faire d'"en marche" l'annexe de la gauche Hollande et ce sera ingouvernable pour Macron
a écrit le 22/04/2017 à 12:01 :
La crise n'est pas causée par le droit du travail,elle est causée par ...la dérégulation financière qui conduit à une fraude fiscale record, de 80 milliards de fraude fiscale par ...an c'est du jamais vu cela fait 800 milliards en 10 ans. Et vous voulez déréguler encore et encore avec Fillon ou Macron? , folie pure . Le seul candidat raisonnable est celui qui veut que les grandes banques payent autant d'impôts que mon boucher qui est à 30%, pourquoi seraient-elles taxées à moins de 8% et mon boucher à 30% dites moi pourquoi monsieur. Mélenchon va faire un FATCA pour que les fraudeurs ne puissent plus frauder et il interdira aussi toute relation bancaire avec les "paradis" sous le menace du retrait des licences bancaires . ce n'est pas de gauche ,c'est du propre du propre ,c'est tout
a écrit le 22/04/2017 à 10:16 :
Trop bon : "De son coté, Jean-Luc Mélenchon a reçu les encouragements, via Twitter, du président bolivien, Evo Morales". Ouuhh, quelle belle référence et avenir pour la France!! :) :)
a écrit le 22/04/2017 à 7:45 :
Je cherche vraiment à comprendre ce qui se passe dans ce pays ... Voilà 5 ans que les français conspuent Hollande en murmurant tous azimuts des "Vivement 2017 qu'il dégage" et aujourd'hui, il n'y en a que pour son dauphin !
Macron n'a pas été un modèle de réussite pour l'économie française, sommes nous amnésiques à ce point ?
a écrit le 21/04/2017 à 19:06 :
Le seul à garantir les placements des Français c'est Mélenchon parce qu'il va assainir le secteur financier en le faisant sortir des combines des "paradis fiscaux" Attention, La Suisse arrête le secret bancaire, comme Monaco et ..le Liechtenstein, parce qu'ils ont compris que les derniers à fermer seront ruinés. Les grandes fortunes avisés le savent . Mieux vaut gagner 2% par an avec de vraies actions d'entreprise que risquer de tout perdre en fumée sur des produits dérives ou de l'assurance vie qui est adossée sur .... les dettes des états ...Hé oui, contrairement à ce que vous pensez , Mélenchon c'est la sécurité des placements . Son Glass Steagall Act ou loi bancaire fera de la France une "Financial Safe Place". Qu'on se le dise ...Mélenchon sera Roosevelt 2.0
Réponse de le 21/04/2017 à 22:01 :
Oui comme les modèles Vénézulien et cubain de Mélenchon. Vous nous conseillez de faire des stocks de pâtes en somme ! La relance keynésienne quand beaucoup de pays ont des politiques de fermeture fera comme en 83 en France, la dette plonge encore plus bas et c'est la récession et la hausse du chômage.
Réponse de le 22/04/2017 à 9:12 :
La crise n'est pas causée par le droit du travail,elle est causée par ...la dérégulation financière qui conduit à une fraude fiscale record, de 80 milliards de fraude fiscale par ...an c'est du jamais vu cela fait 800 milliards en 10 ans. Et vous voulez déréguler encore et encore avec Fillon ou Macron? , folie pure . Le seul candidat raisonnable est celui qui veut que les grandes banques payent autant d'impôts que mon boucher qui est à 30%, pourquoi seraient-elles taxées à moins de 8% et mon boucher à 30% dites moi pourquoi monsieur. Mélenchon va faire un FATCA pour que les fraudeurs ne puissent plus frauder et il interdira aussi toute relation bancaire avec les "paradis" sous le menace du retrait des licences bancaires . ce n'est pas de gauche ,c'est du propre du propre ,c'est tout
Réponse de le 22/04/2017 à 9:13 :
La crise n'est pas causée par le droit du travail,elle est causée par ...la dérégulation financière qui conduit à une fraude fiscale record, de 80 milliards de fraude fiscale par ...an c'est du jamais vu cela fait 800 milliards en 10 ans. Et vous voulez déréguler encore et encore avec Fillon ou Macron? , folie pure . Le seul candidat raisonnable est celui qui veut que les grandes banques payent autant d'impôts que mon boucher qui est à 30%, pourquoi seraient-elles taxées à moins de 8% et mon boucher à 30% dites moi pourquoi monsieur. Mélenchon va faire un FATCA pour que les fraudeurs ne puissent plus frauder et il interdira aussi toute relation bancaire avec les "paradis" sous le menace du retrait des licences bancaires . ce n'est pas de gauche ,c'est du propre du propre ,c'est tout
a écrit le 21/04/2017 à 18:27 :
Bon comme Morales soutient mélenchon je tiens à dire que Morales non plus n'est pas un dangereux dictateur assoiffé de sang.

Un peu d'information dont les médias ne parlent jamais:

"Saviez-vous qu’en Bolivie… ?" https://www.monde-diplomatique.fr/2014/11/HALIMI/50927

Merci.
Réponse de le 21/04/2017 à 22:03 :
Quand on s'appelle Citoyen "blasé" et que l'on préconise la politique cubaine et vénézuélienne de Mélenchon, il serait plus juste de s'appeler Citoyen suicidaire!
Réponse de le 21/04/2017 à 22:40 :
Priez l'Atome frères atomistes ... Lui seul pourra nous purifier dans la grande lumière céleste. Au nom de l'électron, du proton et du neutron, Amen !
Purification par l'Atome
Réponse de le 25/04/2017 à 22:09 :
"Morales non plus n'est pas un dangereux dictateur assoiffé de sang.". Pour le moment. Qu'en sera-t-il quand, les mêmes erreurs de politique économique provoquant les mêmes effets, l'effondrement inéluctable de l'économie bolivienne fera que comme Maduro, il sera rejeté ? Comme Maduro il enverra ses nervis pour faire dégénérer les manifs de son opposition ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :