Présidentielle 2017 : et les candidats sont ...

 |   |  223  mots
Qui succédera à François Hollande ?
Qui succédera à François Hollande ? (Crédits : © POOL New / Reuters)
Le Conseil constitutionnel a dévoilé la liste officielle des candidats à l’élection présidentielle. Ils sont onze.

On connait désormais les protagonistes de l'élection présidentielle 2017. Ce samedi, le Conseil constitutionnel a en effet publié la liste officielle des candidats à l'élection présidentielle.

La voici :

Onze candidats sur la ligne de départ. Le Conseil constitutionnel vient d'officialiser ce samedi les noms des candidats à l'élection présidentielle. Auront donc leur nom sur les bulletins de vote le 23 avril prochain François Fillon (Les Républicains et UDI, Benoît Hamon (Parti socialiste), Emmanuel Macron (En marche), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise avec le Parti communiste), Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière), Marine Le Pen (Front national), François Asselineau (Union Populaire Républicaine), Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès), Jean Lassalle, le député centriste non-inscrit et Philippe Poutou (Nouveau Parti Anticapitaliste).

Six candidats étaient déjà présents en 2012

C'est un candidat de plus qu'en 2012. Six candidats en 2017 s'étaient déjà présentés en 2012. Il y a cinq ans, Nicolas Sarkozy(UMP), François Hollande (PS), Marine Le Pen (FN), François Bayrou (Modem), Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), Eva Joly (EELV), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière),  Philippe Poutou (Nouveau Parti anticapitaliste) et Jacques Cheminade, qui se définissait comme "gaulliste de gauche" concourraient. Ils étaient douze en 2007 et seize en 2002.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2017 à 11:25 :
campagne pourrie par l argent et le comportement de certains journalistes( TFI DE 20H d hier)
a écrit le 19/03/2017 à 11:24 :
campagne pourrie par l argent et le comportement de certains journalistes( TFI DE 20H d hier)
a écrit le 19/03/2017 à 9:58 :
Une chaîne télévisée privée, en l'occurrence TF1, vient de nous donner le plus formidable exemple de manipulation des masses dans le cours d'une campagne d'élection présidentielle. Elle a décidé de n'inviter que cinq candidats sur 11 pour les faire participer à un long débat contradictoire sur un support médiatique de portée nationale à une heure de grande écoute.

Une décision privée, avec un support médiatique privé qui ne peut s'exercer que sur un bien public, dans un espace public, à l'usage du public. Tout est public dans ce micmac privé.

Et l'on nous oblige à entendre la complainte du loup travesti : stop pas touche à ma gamelle dorée.
A chacune des critiques lancées, les petits couteaux aiguisés et surpayés de la chaîne, qu'ils s'appellent Bouleau ou Crespau Marat, se retranchent vertueusement derrière un avis du CSA pour ne pas répondre à cette démonstration de préférences, comme si personne ne connaissait ni la valeur morale, ni les penchants, ni le saint patron du président du collège de ce conseil qui n'a rien d'une institution impartiale et infaillible.

L'oubli de six candidats est bien la preuve de la faillite de son devoir de gardiennage du pluralisme politique en période de campagne. Comment ce conseil peut il justifier sa position en prétextant une compensation minimale de temps à l'antenne hors débat contradictoire. Car c'est bien là, dans sa durée et son caractère contradictoire que vont se fixer des choix. Et c'est précisément contradictoire avec sa mission d'équilibre et de justice.

Face à cet événement, ne fermons pas les yeux et n'oublions cette paradoxale liberté extraordinairement liberticide de TF1.
N'en soyons pas non plus étonnés car il nous a déjà été donné d'observer à plusieurs reprises des postures et directions partiales prises par ces petits couteaux de l'info face aux différents candidats qu'ils ont traité très différemment selon leur étiquette. Bouleau et Crespau maîtrisent parfaitement l'art de la manipulation en coupant la parole aux gens et en les harcelant de sorte à les faire passer pour des incapables ou des imbéciles. Ils représentent le pire de cette déontologie dévoyée du journalisme.

Lors des primaires LR et PS dont le nombre de participants était élevé, aucun candidat n'avait été écarté du plateau et des débats. Ils dépassaient pourtant le nombre de cinq.

Cela démontre parfaitement la manipulation opérée. : trop petit, trop indépendant, trop propre et trop menaçant pour l'ordre établi, à la casse !!!
Cette chaîne espère t'elle garder son ausience ainsi ?
a écrit le 19/03/2017 à 9:35 :
Quel est l'intérêt de candidature comme celles de Poutou Artaud Cheminade Asselineau Lasalle si ce n'est une tambouille tacticienne pour essayer de disperser les voix pour affaiblir tel ou tel candidat
a écrit le 19/03/2017 à 8:48 :
Il y aurait 11 candidats aux élections présidentielles françaises, tous du parti Jacobin.
Ce parti unique français c’est imposé depuis leur révolution sans qu’actuellement aucune voix discordante significative ne s’élève pour dénoncer cette forme de totalitarisme. Cette architecture politique a eu un certain succès portée par la plupart des grandes dictatures et puissances coloniales actuelles et du siècle dernier. La france se complaît dans cet archaïsme.
Le comble de l’endoctrinement, c’est de ne plus envisager qu’il puisse y avoir d’autres systèmes que celui dont on est captif surtout si l’on est entourés de démocraties plus évoluées...
a écrit le 19/03/2017 à 8:21 :
ce que m hollande ne veut pas savoir
a savoir un mandat a ignore les revendications des Français pourtand que lui avais promis sa candidature en 2012
est que le peuple est fatigue de ses mensonges et de son innaction
et que si mme le pen est elus c'est entièrement de sa responsabilite
et celle de ses 1er ministres
ainsi que le fiasco du couple precedent sarko fillion
qui ont le voit ne pense qu'a leur frics et rien d'autre
a écrit le 19/03/2017 à 7:33 :
Le rassemblement familial et la politique socialiste nous ont amener droit dans le mur. Ce dernier attentat à Paris le confirme encore.
a écrit le 18/03/2017 à 16:17 :
L' UEE un club privé fondé par nos ennemis, coûteux pour y rentrer,couteux à l'intérieur, et exorbitant à la sortie. Et à l'intérieur on vous tabasse pour que vous y restiez ......à la façon Churchill. Vive F.ASSELINEAU, la seule nouvelle tête et le seul qui tient la route ...
Réponse de le 18/03/2017 à 17:57 :
l'UPR c'est le FN moins les obsessions racistes. Bref, moins pire, mais pas top.

Politiquement il ne représente rien. Zero élu. Asselineau lui même a fait 0.58% des suffrages à la législative partielle à laquelle il s'est présenté en 2013 et son parti a fait 76 000 voix aux européennes.

Pour autant, il a le mérite d'avoir fait des études solides , d'avoir fait une carrière dans la haute fonction publique, de parler anglais et japonais.

A la différence de MLP ce n'est pas un médiocre et son discours pourrait porter sur une frange de l'électorat FN, qui est violemment anti-européenne mais ne se retrouve pas dans le délire raciste et xénophobe ambiant.

Si c'est un danger, c'est pour MLP.
Réponse de le 18/03/2017 à 18:57 :
Pensez-vous que sortir unilatéralement de l'euro, de l'Union Européenne par l'article 50 du TUE ainsi que de l'OTAN par l'article 13 du traité de l' Atlantique soit suffisamment anti-systême ? De plus par un candidat qui s'est fait connaître uniquement par internet et le bouche à oreille dont le parti est devenu le 4ème ou 5ème parti politique français (18500 adhérents ce jour) en étant connu de moins de 5% de la population. Je pense Mr Grasset qu'en ne vous intéressant pas au phénomène UPR et François Asselineau, vous ne passiez à côté d'un mouvement de fond qui a débuté il y a 10 ans le 25 mars 2007 jour du congrès fondateur de ce parti. Je vous invite à regarder la conférence de presse de candidature suite à l'obtention des 500 parrainages, ainsi que la présentation des programmes présidentiel et législatif pour comprendre pourquoi ce type fait un tabac sur le net et pourquoi le Système le boycott depuis 10 ans. »
Réponse de le 18/03/2017 à 20:03 :
Outre MLP, il y a déjà Dupont-Aignan sur le même créneau europhobe. Sans même compter Merluchon. Quant à parler de nouvelle tête en parlant d'Asselineau... il était tête de liste tibériste dans le 19è à Paris en 2001. Pas vraiment un poulet de l'année ni un nouveau venu, et par ailleurs un politicard au parcours très standard (HEC, ENA, haut fonctionnaire, cabinets ministériels,...)
a écrit le 18/03/2017 à 15:04 :
Lassalle président !
a écrit le 18/03/2017 à 12:12 :
Quel choix! J'ai l'impression d'être chez un brocanteur qui a retapé à peu de frais de vieux meubles branlants et qui en propose également de faux neuf faits avec des vieux morceaux récupérés sur des meubles délabrés !!
Réponse de le 18/03/2017 à 12:18 :
Je vous comprend , mais ils ont prévu une liste de rattrapage peut-être Hanouna et Cantelou
Réponse de le 18/03/2017 à 13:42 :
Entierrement d'accord avec vous.
Réponse de le 18/03/2017 à 13:43 :
Entièrement d'accord avec vous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :