Qui a voté pour Le Pen, qui a voté pour Macron ?

 |   |  691  mots
Emmanuel Macron a capté une bonne partie de l'électorat de François Hollande en 2012.
Emmanuel Macron a capté une bonne partie de l'électorat de François Hollande en 2012. (Crédits : Reuters/Stephane Mahe)
Emmanuel Macron, candidat auto-proclamé du renouveau en politique, a réussi à conquérir un électorat de retraités selon les derniers résultats d'une enquête réalisée par l'institut de sondages BVA. Du côté du Front national, les personnes âgées ont peu voté pour Marine Le Pen à l'inverse des jeunes qui se sont mobilisés en faveur de la députée européenne.

Les résultats du premier tour de la présidentielle réservent quelques surprises. Sur les 3.000 Français interrogés lors de l'enquête effectuée ce 23 avril par l'institut de sondages BVA, près de 30% des plus de 65 ans ont déclaré avoir voté pour le "candidat de la rupture" Emmanuel Macron. Retour sur le portrait-robot des électeurs des deux candidats vainqueurs du premier tour.

Les retraités et les hauts revenus ont massivement voté pour Macron

Emmanuel Macron a largement bénéficié du vote des personnes de plus de 65 ans et des retraités puisqu'il réalise son meilleur score dans cette tranche d'âge. Selon les résultats de l'enquête, ils seraient 27% à avoir voté pour le candidat d'En marche! même si les personnes âgées ont quand même largement voté pour François Fillon (41%). Pour celui qui s'est présenté comme "le candidat du renouveau" et qui est soutenu par le mouvement des Jeunes avec Macron (l'organisation revendique plus de 18.000 "adhérents" dans toute la France), la marge de progression pour conquérir un électorat plus jeune est encore importante. L'ancien ministre de l'Economie arrive en seconde position (21%) chez les 18-24 ans derrière Jean-Luc Mélenchon (27%) et à égalité avec Marine Le Pen. Enfin, les hommes sont plus nombreux à avoir voté pour Emmanuel Macron (25%) que les femmes (22%).

Au niveau des catégories socio-professionnelles, les CSP + ont largement voté pour Macron (32%, surtout chez les cadres avec 39%) suivis par les professions intermédiaires et les CSP-. Les inactifs (dont les retraités), sont eux 24% à avoir voté pour Macron.

Sans surprise, les plus hauts revenus (plus de 3.500 euros mensuels) ont également voté pour l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée (36%) loin devant Fillon (26%). Sur les 11 candidats, Macron remporte le meilleur score dans cette catégorie.

L'ancien banquier d'affaires a également profité du vote des sympathisants de gauche (29%) et surtout ceux du Parti socialiste (48%). Ces résultats sont bien éloignés des votes de Benoît Hamon. Ce dernier a peu bénéficié du bulletin des sympathisants de gauche (15%) marquant une vraie rupture par rapport aux précédents candidats socialistes à la présidentielle. Enfin, Macron a pu compter sur le vote de près d'un électeur sur deux de François Hollande en 2012 (45%), des sympathisants du MoDem de Bayrou (64%) et 16% des électeurs de Nicolas Sarkozy.

Marine le pen accentue ses attaques contre emmanuel macron

Marine Le Pen à Hénin-Beaumont lors de son discours après l'annonce des résultats ce dimanche 23 avril. Crédits : Charles Platiau/Reuters.

Le Front national reste populaire chez les jeunes

Contrairement à Emmanuel Macron, Marine Le Pen a réalisé son pire score chez les plus de 65 ans (12%). En revanche, la présidente du FN a reçu le soutien de la catégorie des 25-34 ans (26%) et des 35-49 ans (27%). Les plus jeunes (18-24 ans) ont également apporté leur soutien à la députée européenne (21%). Du côté de la différence entre sexes, égalité parfaite : 22% des femmes et 22% des hommes ont voté pour la candidate du Front national.

A l'inverse du candidat d'En marche!, Marine Le Pen a réalisé ses meilleurs scores chez les catégories sociales inférieures (37% et particulièrement chez les ouvrier 45%) suivies des professions intermédiaires (17%) et des CSP+ (10%).

Les électeurs dont les revenus sont inférieurs à 1.500 euros par mois ont largement voté pour Marine Le Pen (30%). Chez les plus hauts revenus, ils ne sont "que" 12% à avoir voté pour elle.

Enfin, le dernier fait marquant est que 15% des électeurs de Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle en 2012 auraient voté pour la conseillère régionale des Hauts-de-France.

____________________________

(*)Méthode :  Enquête BVA-Salesforce pour la Presse Régionale et Orange réalisée par Internet le 23 avril 2017. Il est basé sur un échantillon de 2882 personnes inscrites sur les listes électorales, issues d'un échantillon représentatif de 3000 Français âgés de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage et de l'individu, région et catégorie d'agglomération.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/04/2017 à 15:55 :
Pour voter le Pen, il faut être déçu, envieux et sans espoir. Si j'ai pas réussi c'est à cause des autres, moi je suis le meilleur ! ! !
a écrit le 25/04/2017 à 7:15 :
les anciens ont voté. Rectification, les procurations sont données souvent a des gens peu scrupuleux qui décide du candidat a la place de la personne âgé ! une réalité oublié ou plutôt effacé ! De plus beaucoup d'anciens sont déconnectés de la vie d'aujourd'hui et n'y comprennent plus rien, vote aux détriments de l'avenir des jeunes générations...
Réponse de le 25/04/2017 à 8:38 :
Faut pas exagerer, le gros des retraités ne sont pas seniles et votent eux meme. Par contre c est vrai qu ils sont deconnecté des realites economiques et votent au detriment des jeunes generation. Sinon comment expliquer que les plus 70 ans ont vote a 46 % pour Fillon ?
a écrit le 24/04/2017 à 19:00 :
Sa me degoute que marine le pen veut nous execlurre de la frzncer$

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :