Un annuaire numérique pour encourager les médias à solliciter plus de femmes-expertes

 |   |  621  mots
(Crédits : Expertes.eu (capture d'écran))
Quasi absentes des Unes de journaux, minoritaires sur les plateaux télé, les femmes demeurent encore sous-représentées dans les médias. Le groupe Egalis, spécialiste de l'égalité hommes femmes, lance, en partenariat avec Radio France et France Télévisions, un annuaire numérique des expertes.

En matière d'égalité hommes-femmes, les années se suivent et se ressemblent. L'initiative permettra-t-elle d'améliorer la représentativité des femmes dans les médias ?

"L'absence de femmes sur les écrans alimente les stéréotypes et les inégalités", déplore le groupe Egalis à l'origine de l'initiative, et qui regroupe des organisations spécialistes de l'égalité entre hommes et femmes.

France Télévisions, Radio France et le groupe Egalis (une agence de formation et de conseil spécialiste de l'égalité), lancent ce lundi 8 juin un site, Expertes.eu, qui recense plus de 1.000 femmes spécialistes sur 200 thématiques pour inciter les médias à inviter des expertes. Le site avance aussi le chiffre de 2.500 mots clés pour que les femmes soient mieux référencées dans les moteurs de recherche. Cette bible de l'expertise au féminin n'est pourtant pas une nouveauté puisqu'elle est la déclinaison d'un guide créé il y a trois ans.

Le "Guide des expertes" existe depuis 2012

En 2012, las d'entendre de dire que les femmes expertes sont inexistantes, Marie-Françoise Colombani (journaliste à "Elle") et Chekeba Hachemi (fondatrice de EpOke Conseil, spécialiste de l'égalité professionnelle et ancienne diplomate afghane) lancent le premier "Guide des expertes" à l'attention des journalistes, des entreprises, ou encore des organisateurs d'événements. Après trois éditions, le guide devient, à partir d'aujourd'hui, un site Internet regroupant des spécialistes de tous les secteurs professionnels, des universitaires, ou encore des responsables et représentants de la société civile.

En 2013, le CSA note que les femmes sont sous-représentées dans les médias

Malgré ce type d'initiatives, les inégalités persistent. En 2013, la première étude du CSA sur les femmes dans les émissions d'information, révélait que seulement 18% des experts ou témoins interrogés étaient des femmes. Le taux de présence moyen dans les JT de 20 heures ne dépassait pas 20% (18,9%), les radios généralistes (RTL, RMC, Europe 1, Inter) enregistraient un score inférieur avec 16,6%.

En plateau, les interventions de femmes étaient également peu nombreuses sur un panel d'émissions passées au crible. Ainsi l'étude du CSA révélait que 84% du temps de parole est occupé par les hommes dans "C dans l'air" sur France 5. Et quand elles ont la chance d'être sollicitées, la gente féminine se voit cantonnée à des sujets très "genrés" : les femmes, les enfants, la famille, l'école ou encore la consommation des ménages.

Depuis le 1er mars 2015, les chaînes de télévision et les radios doivent comptabiliser les femmes présentes sur leur antenne, et sont tenus de rendre un rapport au CSA, qui sera rendu public avant le 31 janvier de chaque année. Le premier est attendu pour 2016.

Les femmes sont aussi minoritaires dans les journaux

La presse écrite n'est pas exemplaire non plus sur le sujet. Du 2 au 6 février dernier, 1.064 articles de quatre des principaux journaux français (Le Monde, le Parisien, Libération et le Figaro) ont été passés au crible par Les Décodeurs du Monde pour connaître la place occupée par les femmes dans les médias.

"Sur l'ensemble des 20 numéros étudiés, on ne compte que 14,2% de femmes en une, que ce soit en photo ou nommées dans un titre", révèle ainsi l'étude.

De plus, sur les 1.800 interlocuteurs cités dans les journaux, 78,5% sont des hommes. L'étude réalisée par les Décodeurs du Monde notait que les tribunes, chroniques et éditos étaient très largement dominés par les hommes : 82,93% des chroniques sont signées par des hommes dans les principaux titres de presse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :