Allemagne : le débat sur les migrants relancé par des agressions à Cologne

 |   |  1244  mots
La gare centrale de Cologne, où les agressions de la Saint-Sylvestre ont eu lieu.
La gare centrale de Cologne, où les agressions de la Saint-Sylvestre ont eu lieu. (Crédits : Reuters)
Lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, de nombreuses agressions sexuelles ont eu lieu dans la gare de Cologne. L'origine supposée des agresseurs a enflammé à nouveau le débat sur la politique migratoire du pays.

C'est une affaire qui tombe fort mal pour Angela Merkel. Lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, une série inédite d'agressions - notamment sexuelles - ont été commises sur des femmes dans le secteur de la gare centrale de Cologne. Des faits similaires, quoique beaucoup plus ponctuels ont été rapportés à Hambourg et Stuttgart.

Les événements de Cologne

Que s'est-il passé exactement à Cologne dans la nuit du 31 décembre ? Les faits sont encore assez confus et la police locale est peu prolixe sur le sujet. Le 1er janvier, elle avait même parlé de « festivités largement pacifiques », n'évoquant qu'un mouvement de foule à la gare centrale. Ce qui est certain, c'est que, pour l'instant, 90 plaintes ont été déposées auprès de la police colonaise, dont 25 pour agression sexuelle, le reste principalement pour des vols. Les autorités parlent d'une foule « d'un millier d'hommes » qui seraient à l'origine de ces faits. Or, des témoins ont souligné que ces hommes seraient « d'apparence arabe ou nord-africaine. »

Les faits n'ont, cependant, été connus que progressivement. La police n'évoque les faits que le 2 janvier et la presse locale s'en fait l'écho le 3. Alors que les réseaux sociaux s'emparent de l'affaire, les médias nationaux et la télévision suivent le lundi 4 janvier, contraignant le gouvernement fédéral à réagir à son tour. Mardi 5 janvier, dans l'après-midi, Angela Merkel publie un communiqué qui condamne les événements : « la chancelière exprime son indignation à propos de ces attaques sexuelles répugnantes, qui exige une réponse sévère de l'état de droit. » Mais la polémique est déjà lancée.

L'extrême-droite récupère l'affaire

Jusqu'à présent, aucune arrestation n'avait été effectuée, même si la police a affirmé mercredi 6 janvier avoir identifié trois suspects. Impossible donc de confirmer les propos de certains témoins sur les origines des agresseurs et de réaliser un lien quelconque entre ces faits et l'arrivée depuis septembre de migrants en Allemagne. Mais une partie de la classe politique allemande ne s'est guère embarrassée de ces considérations. Frauke Petry, la présidente du parti xénophobe et eurosceptique Alternative für Deutschland (AFD), voit ainsi dans ces événements des « conséquences épouvantables dans la réalité quotidienne de l'Allemagne de 2016 d'une politique de migration et d'asile épouvantable. » Le responsable thuringien du même parti, Björn Hocke, a lui parlé d'un « avant-goût de l'effondrement de la culture et de la civilisation qui nous menace. »

Le discours de la chancelière affaibli

Alors qu'AfD est passé en six mois de 3 % des intentions de vote dans les sondages à 10 % selon certaines enquêtes, cette série d'agression - de même que les menaces terroristes enregistrées à Hanovre et Munich en décembre - tombe fort mal pour la chancelière qui doit faire face à une critique de sa politique migratoire sur sa droite. Lors de son discours du nouvel an, Angela Merkel avait insisté sur la « chance » pour l'Allemagne que représentait l'arrivée massive de réfugiés sur son sol (un million pour la seule année 2015). Mais ce discours risque d'être affaibli par l'utilisation politique des événements de la Saint-Sylvestre à Cologne.

Fortes tensions

Les responsables gouvernementaux ont donc tenté de désamorcer cette utilisation politique. Le ministre de l'intérieur, Thomas de Maizière (CDU), a mis en garde contre toute « suspicion généralisée. » L'enjeu n'est pas que politique pour le gouvernement : il est aussi d'ordre public. Les agressions sur les foyers de migrants ou contre des réfugiés sont très fréquentes depuis cet été outre-Rhin. On en compte déjà cinq en 2016 ! Le 4 janvier, un coup de feu a été tiré, par exemple, contre une fenêtre d'un foyer de demandeurs d'asile à Dreieich, au sud de Francfort, blessant légèrement un Syrien. Plusieurs de ces foyers ont été incendiés cet automne. L'agression au couteau en septembre de Henriette Reker, alors candidate CDU et devenue depuis maire de Cologne, par un homme dénonçant la politique migratoire d'Angela Merkel, a révélé le niveau des tensions en Allemagne. Le gouvernement veut à tout prix éviter une escalade avec des agressions de représailles des milieux d'extrême-droite.

La « bourde » de Henriette Reker

Mais il est vrai que la même Henriette Reker n'a pas facilité la tâche d'Angela Merkel. Lors de sa conférence de presse sur les agressions qui ont eu lieu dans sa ville, elle s'est montrée assez désarmée et peu impliquée, insistant sur la prévention. Elle a alors commis une bourde majeure en demandant aux femmes de ne pas s'approcher d'hommes qu'elles ne connaissent pas à moins d'une « longueur de bras. » Cette phrase malheureuse a alors été reprise par les réseaux sociaux et n'a pas réellement aidé la communication du gouvernement. Henriette Reker a en effet alimenté l'impression que les politiques de la majorité semblent éloignés de la réalité, impuissants et implicitement protecteurs des agresseurs. De l'eau au moulin de l'extrême-droite.

Echéances électorales

Tout ceci tombe donc très mal pour Angela Merkel dans une année qui sera marquée par plusieurs échéances électorales régionales importantes avec le renouvellement des parlements de Saxe-Anhalt, de Rhénanie-Palatinat et du Bade-Wurtemberg le 13 mars prochain, puis de Mecklembourg-Poméranie occidentale - le Land d'origine de la chancelière - le 4 septembre et, enfin, de Berlin, le 18 septembre. Dans la plupart de ces régions, AfD pourrait entrer dans les Landtage.

Mauvaise humeur de la CSU

Tout ceci devrait encore alimenter la mauvaise humeur de la sœur bavaroise de la CDU, la CSU. Avant le nouvel an, le ministre président bavarois et patron de la CSU, Horst Seehofer, avait réclamé la mise en place d'une « limite haute » à l'accueil des réfugiés. Il ne souhaite pas dépasser 200.000 par an. Une demande qu'Angela Merkel a toujours refusée jusqu'ici. Mais la « guérilla » de la CSU risque de se poursuivre encore longtemps, même si, pour le moment, elle ne s'est traduite par rien d'autres que par des signes de mauvaise humeur et des menaces. La CSU sait qu'elle dépend politiquement de la CDU et, donc, d'Angela Merkel.

Angela Merkel tient encore, mais doit s'inquiéter

La chancelière demeure néanmoins encore largement soutenue par la population et l'électorat conservateur. Certes, sa popularité a baissé et l'appui de la CDU/CSU n'est plus, comme cet été à 42 % d'intentions de vote, mais il évolue encore entre 36 % et 38 %, soit un niveau plus élevé que ses scores de 2005 et 2009. Rien d'étonnant à cela compte tenu de la situation de plein emploi et de progression des revenus que connaît le pays. Mais Angela Merkel a des raisons de s'inquiéter. Outre les questions d'ordre public déjà évoquées, la montée du discours anti-migrant la coupe d'une partie de l'électorat de droite et pourrait assurer une place à AfD dans le Bundestag élu en 2017.

Dans ce cas, elle n'aura pas d'autres alliés possibles que les Sociaux-démocrates. Or, cette « grande coalition obligatoire » pourrait décourager encore les électeurs conservateurs de voter pour la CDU/CSU. L'enjeu pour la chancelière sera de conserver en 2016 une partie de sa droite dans son giron dans une atmosphère qui se dégrade de plus en plus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2016 à 14:54 :
Le masquage de l'information par les mass-média subventionnées et les trucs de l'oligarchie nous laisse imaginer le pire quant a la réalité de ce qui se passe réellement dans les entrailles de notre société.
a écrit le 08/01/2016 à 13:07 :
Et si on s’en tenait aux faits On sait, à ce stade de l’enquête, qu’un millier de jeunes, pour la plupart ivres, se sont mis à jeter des pétards et des feux d’artifice dans la foule et on été dispersé par les force de l’Ordre C’est entre minuit et 4 heures du matin, que se seraient produites la plupart des agressions. " On ne peut pas parler de 1 000 agresseurs mais il est certain que les agresseurs se trouvaient parmi ce groupe d’un millier de jeunes hommes d’allure étrangère., qui par ailleurs ne croit pas que les agressions soient le fait de demandeurs d’asile mais plutôt d’une ou plusieurs bandes de petits criminels maghrébins installés de longue date en Allemagne et pour certains déjà connus des forces de l’ordre La police . Le fait que certains aient parlé allemand confirmerait cette hypothèse" (Constatations de la Police)
La société Allemande fabrique aussi ses barbares avec un constat terrible des femmes en pleurs ayant subies les agressions sexuelles, des victimes et témoins menacés Des policiers et des passants qui n’ont pu empêcher que des viols ne soient commis et des femmes, accompagnées ou pas, ont essuyé un harcèlement nourri indescriptible La police n’a pas pu maîtriser l’ensemble des événements, des agressions, des délits… parce qu’il y en a eu trop en même temps .
N’oublions pas non plus l’environnement pro-sexe sans scrupule, Cologne abrite le plus grand bordel d’Europe, le Pascha, l’une des nombreuses usines à sexe de l’Allemagne. On y baise à la chaîne. De la profitant de la fête ( permissivité aidant ) aller chaparder directement sur la place ( du marché !!) et plus du Made in Germany ( gute Qualität ) On peut aussi penser à la politique de Daesh qui recrute des européennes converties...les femmes sont toujours des butins de guerre....
Réponse de le 07/02/2016 à 21:03 :
De paix, d'Amour, de respect, de tolérance....Ooooh mais bien sûr !!!
Petite vidéo très instructive notamment sur le Droit des hommes sur les femme
https://www.facebook.com/704415863027378/videos/810907479044882/
a écrit le 08/01/2016 à 9:01 :
Comment imaginer que des peuples aussi dissemblables puissent a terme s'assimiller ?
C'est comme vouloir melanger de l'huile et de l'eau.
On agite, une fois l'ensemble repose, deux couches se reforment a l'identique.
Certes de la physique de comptoir, mais la realite de fait.
Bon courage aux allemands qui vont avoir a gerer.
Danke Frau Merkel.
a écrit le 07/01/2016 à 10:22 :
Vous ne devriez pas parler de ce genre de sujets qui attire puissamment les trolls d'extrême droite. 27 commentaires sur ce sujet, faites attention de nombreux forums sont morts d'avoir trop laissé parler les intolérants de toute sorte.

Évitez tout ces sujets qui n'ont en plus aucun intérêt économique, merci.
Réponse de le 07/01/2016 à 12:14 :
A vous lire, il se cache un donneur de leçons... Certes, c'est votre droit mais il y a une réalité qui ne doit pas être occultée et qui fait partie de notre quotidien !
Donc si les commentaires ne sont pas à votre goût , vous pouvez tout simplement zapper !
Réponse de le 09/01/2016 à 8:02 :
@bernardozorro : parce que vous pensez que ce type de sujet n'a aucune portée économique ? La main d'oeuvre importée en masse ? les habitudes culturelles de consommation et de comportement ? Le big data ? Le coût économique et budgétaire de ces comportements, de l'accueil des migrants, de leur répression, de leur impact sur le tissu économique local ?
Réponse de le 09/01/2016 à 10:23 :
Quidam, merci pour l'illustration de mon propos.
Réponse de le 09/01/2016 à 10:26 :
Britanicus, oui ce qui relève des assises n'a aucun intérêt économique, informez je vous prie, merci.
a écrit le 07/01/2016 à 9:36 :
Ce qui est surtout remarquable dans cette affaire, ... c´est le black-out des medias et ce pendant 5 jours!.... Les journalistes et leurs redactions ne sont vraiment pas genes de continuer a pretendre d´etre objectifs et de rapporter l´information sans la triturer a leur convenence. .. C´est cela les médias subsidiés par les politiciens de tout bord avec l´argent, bien sur, de nos impots.
a écrit le 07/01/2016 à 8:05 :
Les an voyez en Arabie saoudite ils sont champions du SABRE 💥 re voir la constitution européenne Schengen ce du passée 20 eme siècle moratoire sur Schengen aux frontières naturelle de l Europe l Europe est violes parts les politiques ?
a écrit le 07/01/2016 à 8:05 :
C'est bon!!!!
A l'étude un revenu de base pour tous. Plus besoin d'ėtudier à l'école. Super. Bon!
a écrit le 07/01/2016 à 0:47 :
L´article refléte très bien les faits tels qu ils ont ete rapportés sur tous les canaux de TV allemands avec temoinages des victimes.
L analyse de R. Godin sur la situation politique et les conséquences pour A Merkel est tres pertinente.
Le malaise et las peur ressenti par la population, même dans des regions tres calmes ou il n y a pas de refugiés n est plus discutable.
a écrit le 06/01/2016 à 23:53 :
Si cela s'était passé en France - pays des obsédés du discours politiquement correct - la presse aurait seulement évoqué des bandes de "JEUNES"
a écrit le 06/01/2016 à 20:32 :
90 plaintes et 3 suspects : efficace la police allemande ! ça promet pour contrer le terrorisme ; les gens issus du moyen age remercient à leur manière l'allemagne pour son accueil
a écrit le 06/01/2016 à 19:37 :
Bienvenue au club chers citoyens allemands. Votre Chancelière l'a voulu, vous les avez voulus sans faire de tri pour ne retenir que les personnes méritantes. Vous avez laissez entrer aussi bien les bons que les mauvais. Bonne chance. Ne nous les renvoyer pas comme vous avez fait avec les turcs.
Assumez leur accueil, digérez les problèmes mais en cas d'indigestion, ne vomissez pas sur la France.
Réponse de le 07/01/2016 à 10:42 :
"Votre chancelière l'a voulu" .

Sans oublier le patronat de droite allemand.
Ulrich Grillo, le président de la Fédération allemande de l'industrie (BDI), qui rassemble plus de cent mille entreprises, employant au total huit millions de salariés, estime, dans un entretien à l'agence de presse allemande DPA que l'Allemagne devait accueillir plus de réfugiés.

« Nous sommes depuis longtemps un pays d'immigration et nous devons le rester. En tant que pays prospère et aussi par amour chrétien de son prochain, notre pays devrait se permettre d'accueillir plus de réfugiés.
Réponse de le 09/01/2016 à 11:55 :
Je suis toujours surpris de voir les éloges tressées à Merkel, qui suinte pourtant une médiocrité rarement vu chez un politique.
Je ne parle même pas de cette cruche de maire de Cologne, et de ses conseils, la décence et mon éducation m'interdit de dire tout haut ce que je pense.
On est juste entrain d'assister au suicide de l'Europe et la façon dont les politiques européens et leurs actions criminelles par au détriment de leurs propres peuples sur la crise des migrants me laissent pantois.
a écrit le 06/01/2016 à 19:22 :
Enfin, voyons, Angela vous a répété que c'est une chance pour l'Allemagne, donc pour l'Europe, c'est que c'est vrai ! Parce que sinon, si les Allemands se mettent à faire des amalgames, maintenant, ils vont bientôt dire que les Grecs sont des tricheurs et que les Français font trop de dettes ou ne se réforment pas assez... En pleine période de débat sur la reparution du tristement célèbre "mein Kampf" en Allemagne, ce serait de très mauvais goût... Donc il faut croire la police allemande : la nuit a été calme même si des actes isolés ont été commis par des individus éméchés non encore identifiés mais recherchés par elle...
a écrit le 06/01/2016 à 18:27 :
c'est juste une première étape du chaos qui va s'installer en Allemagne avec l'arrivée des migrants.
c'est donc une chance pour nous français , une chance d'affaiblissement de l'Allemagne et d'explosion de l'UE.
Allez les migrants !!
Réponse de le 06/01/2016 à 19:28 :
Une chance pour nous français ? Pas sûr, avec Hidalgo qui leur prépare un magnifique terrain de jeu, 1 fois par mois, sur les Champs Elysée.
a écrit le 06/01/2016 à 16:24 :
come quoi c"etait pas tous des ingenieurs et des medecins
Réponse de le 06/01/2016 à 19:26 :
Peut-être des gynécologues en stage sur le terrain ?
Réponse de le 07/01/2016 à 10:44 :
@ nortkin

Ils savent lire sur les levres
a écrit le 06/01/2016 à 16:12 :
L'opinion de l'auteur, omniprésente, malmène les faits.
a écrit le 06/01/2016 à 15:37 :
Cynique Morale a l’allemande ou les étrangers sont des barbares des qu’ ils s’attaquent leur femmes et leurs filles alors que ce pays exploite sans scrupules des immigrées pour remplir leurs bordels Sur les cinq dernières années, la police déplore une augmentation de 70% des cas recensés : un véritable afflux de « chair à bordel », raflée principalement en Europe centrale et sur le continent africain. Payez 70 euros et servez-vous : le buffet, la bière… les femmes, tout est à volonté et sans restriction! Et avec la crise, les clients en veulent davantage pour moins d’argent. .La prostitution légale : devenue un métier à part entière, les gérants de bordels des hommes d’affaires et les personnes prostituées des « travailleuses du sexe ». Au bout du compte, c’est les dérives de la légalisation et des pouvoirs donnés aux grandes puissances mafieuses internationales, qui dominent le monde de la prostitution , développement de la prostitution illégale, explosion de la traite des êtres humains, mainmise de la criminalité organisée Le milieu de la prostitution allemande est influencé et contrôlé par des groupements albanais, bulgares, roumains, russes, turcs et arabes, et par des syndicats des Balkans, des rockeurs et d’autres. L’industrie du sexe allemande est un marché qui se chiffre en milliards et représente une partie non négligeable du PIB. Et ne nous y trompons pas : ce milieu a beaucoup d'amis à tous les niveaux, car ses offres sont attrayantes et puissantes : le sexe, l'argent, le manque de scrupules...Quand un État fait la promotion de la traite des femmes et de la prostitution, ne pas s’étonner ensuite que les femmes ne soient plus que des objets de convoitise sexuelle
Réponse de le 06/01/2016 à 18:02 :
Avez vous lu l'article?? Oui c'est pas bien la prostitution taranis et le viol encore moins.. nan?
Réponse de le 06/01/2016 à 18:02 :
Avez vous lu l'article?? Oui c'est pas bien la prostitution taranis et le viol encore moins.. nan?
Réponse de le 06/01/2016 à 18:56 :
Je veux dire que ce type de violence n'a pas été importé par les migrants. Ce n’est d’ailleurs qu’une poignée de voyous comme ils en existent dans tous nos démocraties L’omniprésence, dans notre société, d’éléments appartenant à la culture du viol. implique le slut-shaming pratiqué par les hommes et les femmes,. On trouve également énormément de références dans le porno, où la domination absolue du mâle est récurremment mise en scène. L’univers des jeux vidéos est également un vecteur de la culture du viol. Le problème avec ce point de vue est que contrairement au meurtre et aux mutilations physiques, le viol n’est pas universellement condamné dans nos sociétés À chaque fois que le slut-shaming est utilisé contre les femmes, cela sous-entend que les hommes sont dépourvus de retenue et de civilité, qu’ils sont obligés par nature de sauter sur une meuf qui marche seule la nuit en mini-jupe et en talons. Sous-entendre qu’une femme a “envoyé des signaux contradictoires” pour justifier/excuser un viol…On peut bien s’offusquer des propos de la Maire …La culture n’est pas toujours morale, il faudrait déjà éduquer y compris nos citoyens et pas que les migrants qui ont une autre culture pas forcément moins respectueuses et punir les délinquants quel que soient leurs origines Parce que l’égalité homme-femme existe en Europe ? Elle n’existe nulle part dans le monde. Donc pourquoi uniquement des sanctions en direction des hommes migrants ? N’est-ce pas aussi le cas pour les autres hommes ? Les violences patriarcales ne seraient qu’un phénomène propre aux hommes migrants ? Il suffit pourtant de lire la presse. Chaque jour dans le monde, des milliers de femmes sont victimes de violences patriarcales
Réponse de le 07/01/2016 à 12:27 :
@Taranis: non pas "dans nos sociétés", mais dans tes sociétés, car en Occident, le viol tombe sous le coup de la loi et est punissable :-) Mais bon, dans tes commentaires, c'est toujours la faute des autres :-)
Réponse de le 07/01/2016 à 13:13 :
@Patrick nous vivons dans la même société, mais pas avec la même vision des choses et pour cause vous êtes coté des dominants il est facile de vu refugier derrière le droit protecteur quand celui-ci n’est que très relativement appliqué… Il y un DENI sur les violences sexuelles Chaque année, en moyenne, on estime que 84 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de viols ou de tentatives de viol. et il s’agit d’une estimation minimale Suite aux viols ou tentatives de viol qu’elles ont subis, seules 10 % des victimes ont porté plainte (qu’elles l’aient ensuite maintenue ou retirée). L’immense majorité des viols ne sont toujours pas connus, ni dénoncés, ni donc jugés : moins de 8 % des viols (et 2% des viols intrafamiliaux et conjugaux) font l’objet de plainte, alors que 20 % des victimes intra-familiales de blessures physiques portent plainte . Le pourcentage de condamnations pour viol est très faible, entre 1,5 et 2 %. Les viols sont souvent correctionnalisés (transformés en agressions ou atteintes sexuelles), tandis que les procédures pour viol sont classée sans suite, ou font l’objet d’un d’un non-lieu, faute de preuves recueillies suffisantes. Et l’immense majorité des victimes de viols ne sont toujours pas reconnues comme telles, ni protégées, ni prises en charge de façon adaptée. Le peu de victimes qui arrivent à parler malgré les menaces, les pressions et les manipulations sont rarement entendues. Et si les viols sont connus, ils sont souvent minimisés, ainsi que leurs conséquences psychotraumatiques…..Cela n’a rien a voir avec vos clichés de votre petit confort, mais sont la realité des vécus….Si il y a des victimes , il y a des coupables qui ne sont pas sorti de mon imaginaire....
a écrit le 06/01/2016 à 15:03 :
Madame Reker n'utilise jamais des moyens de transports aussi vulgaires que le métro, d'où sa suggestion sur la "longueur de bras".
a écrit le 06/01/2016 à 14:17 :
moi je clame haut et fort halte ! Quand j'étais gamin, les mecs de l'école primaire Jules Verne (de l'autre côté de la rue) n'arrêtaient pas de nous chercher des noises à nous les élèves d'Alexandre Dumas. Le pire, accrochez-vous, c'est qu'une fois au collège, y'en a même qui ont commencé à s'approcher des gonzesses d'Alexandre Dumas...avec un peu de réussite d'ailleurs (syndrôme de Stockholm à mon avis...).
Est-ce qu'on va continuer à se laisser faire et laisser à nos enfants purs (issus de parents venant TOUS LES DEUX de l'école Alexandre Dumas) ce monde ?
a écrit le 06/01/2016 à 14:17 :
En dehors de toute autre problématique, le fait qu'il y ait 80% d'hommes parmi les migrants représente un réel déséquilibre démographique et ce de façon incontestable. Les gouvernements font mine de ne pas s'en apercevoir, jusqu'à ce genre d'événement assez grave pour que cela ne puisse être étouffé, comme les viols recensés par-ci, par-là.
Réponse de le 06/01/2016 à 16:03 :
Merci de ne pas publier mon texte précédent.il y a trop d'erreur je recommence
Réponse de le 06/01/2016 à 16:15 :
Pour des jeunes frustrés par leur culture familiale moyenâgeuse et qui ne peuvent avoir de copines la liberté des femmes allemandes est un scandale.Elles fument et boivent de la bière,ont une vie amoureuse normale et ne cachent pas leurs genoux...Elles seront traitées comme de la viande !Vive Cologne et ses quartiers sympas comme Dellbruck.Non aux agresseurs débiles!
a écrit le 06/01/2016 à 13:12 :
Il est évident que si des migrants sont impliqués, outre une peine de prison exemplaire, l'asile en Europe doit leur être définitivement interdit et ils doivent être expulsés vers leur pays d'origine dès la fin de leur peine.
Réponse de le 06/01/2016 à 13:42 :
Pourquoi dites vous "si". Même le monde journal politiquement correct s'il en est avancé qu'il s'agissait de migrants d'origine arabe et africaine.
La question est doit on continuer la politique migratoire de l'UE ?
a écrit le 06/01/2016 à 13:09 :
Est il légitime de se poser la question de savoir pourquoi acceptons nous des migrants après avoir mis le chaos dans leurs pays!? Pourquoi mélanger les causes et les conséquences pour "noyer le poisson"? A t on volontairement fait des erreurs pour arriver a cette situation dans l'UE?
a écrit le 06/01/2016 à 13:05 :
C'est normal non ? ils on eu le beurre, l'argent du beurre, maintenant ils veulent les crémières ;)
a écrit le 06/01/2016 à 12:48 :
Hormis les conclusions d'une enquête qui n'a pas encore eu lieu, on ne peut juger de la responsabilité des uns ou des autres. Cependant, il est clair que cette immigration massive est une bombe à retardement. Justin Trudeau, à qui la question a été posée pour l'accueil de 25 000 "réfugiés" a répondu que "seulement 2% présentaient un danger... ce qui veut dire 500 personnes !!! Le multuculturalisme est un concept idéal sur le papier, mais dans la réalité les gens 1) apportent ce qu'ils connaissent et 2) veulent majoritairement imposer leur culture, us et coutumes :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :