Berlin rejette les accusations de Trump sur une "dette" à l'égard de l'Otan

 |   |  486  mots
Ursula von der Leyen, ministre de la Défense allemande, a rappelé qu'au delà de l'Otan les dépenses militaires sont destinées aussi à nos missions de paix dans le cadre de l'ONU, à nos missions européennes et à notre contribution à la lutte contre l'(organisation) Etat islamique.
Ursula von der Leyen, ministre de la Défense allemande, a rappelé qu'au delà de l'Otan les dépenses militaires sont destinées aussi "à nos missions de paix dans le cadre de l'ONU, à nos missions européennes et à notre contribution à la lutte contre l'(organisation) Etat islamique". (Crédits : Reuters)
Accusée par le président américain de ne pas contribuer suffisamment au budget de l'Otan, l'Allemagne par la voix de sa ministre de la Défense a fait une mise au point pour réfuter les propos de Donald Trump et mettre en perspective le projet d'une union de la défense européenne.

La ministre allemande de la Défense a rejeté dimanche l'accusation de Donald Trump selon laquelle l'Allemagne devrait d'importantes sommes d'argent à l'Otan et aux Etats-Unis du fait de dépenses militaires insuffisantes. "Il n'existe pas de compte où sont enregistrées des dettes au sein de l'Otan", a déclaré Ursula von der Leyen, une proche de la chancelière Angela Merkel, dans un communiqué, en ajoutant que les dépenses en faveur de l'Otan ne devaient pas être le seul critère pour mesurer les efforts militaires de l'Allemagne.

Le président américain Donald Trump s'était livré à une diatribe contre l'Allemagne samedi, affirmant que Berlin devait payer plus pour profiter du parapluie protecteur de l'Otan et de Washington. L'Allemagne "doit d'énormes sommes d'argent" à l'Otan et aux Etats-Unis qui lui "fournissent une défense très puissante et très coûteuse", avait tweeté le président moins de 24 heures après sa première rencontre en personne avec la chancelière allemande Angela Merkel à la Maison Blanche.

Une dépense équivalent à 2% du PIB

Lors de cette rencontre, Angela Merkel avait réaffirmé que son pays entendait respecter un engagement pris à l'Otan en 2014, qui prévoit que les pays membres augmentent leurs dépenses militaires jusqu'à hauteur de 2% de leur Produit intérieur brut dans un délai de 10 ans. L'Allemagne n'est aujourd'hui qu'à 1,2% et peu de pays de l'Otan atteignent le niveau de 2%.

Dimanche, sa ministre de la Défense a toutefois précisé que l'augmentation promise des dépenses militaires ne concernerait pas seulement l'Otan. "Vouloir lier les 2% que nous voulons atteindre au milieu de la prochaine décennie seulement à l'Otan est erroné", a-t-elle dit dans un communiqué. Les dépenses militaires sont destinées aussi "à nos missions de paix dans le cadre de l'ONU, à nos missions européennes et à notre contribution à la lutte contre l'(organisation) Etat islamique", a argumenté la ministre, membre du parti conservateur de la chancelière. En réponse aux exigences de l'administration Trump, elle a convenu qu'il fallait "une répartition équitable" des dépenses militaires entre alliés.

Le projet d'une union européenne de la Défense

Mais cela passe à la fois par la modernisation de l'Otan, ainsi que par "une union européenne de la Défense" et des "investissements dans l'ONU", a-t-elle dit, au moment où les Etats-Unis veulent réduire leur contribution au budget des Nations unies. Cette passe d'armes entre Washington et Berlin sur l'Otan confirme que l'entrevue vendredi entre le président américain et celle qui est considérée comme la dirigeante la plus influente en Europe n'a guère contribué à apaiser les sujets de tension entre les deux pays.

Donald Trump et Angela Merkel avaient affiché des divergences vendredi également sur des sujets comme l'immigration ou le commerce, l'administration américaine campant sur un discours protectionniste alors que l'Allemagne vit de ses exportations.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2017 à 9:16 :
L'Allemagne est effectivement un passager clandestin qui se contente d'accumuler les excédents. Si on estime qu'elle devrait dépenser pour sa Défense, 1 % de son PIB en plus de ses dépenses actuelles, sur une période de seulement dix ans, cela représente
une dette de 10 % de son PIB, soit environ 350 milliards $. CQFD !
a écrit le 21/03/2017 à 0:47 :
Une nouvelle Fake News de tonton Donald ! Aucun pays n a de dette envers l OTAN pour la simple raison que l OTAN n a pas de caisse commune. Chaque état membre du club finance sa propre défence.
Il faut savoir ce qu´on veut. Depuis 1990, écroulement de l Union Soviétique et du Pacte de Varsovie il n était plus question que de désarmement puisqu il n y avait plus de menace.
25ans plus tard un cinglé américain élu président vient nous raconter que c est grâce aux USA que l Europe vit en paix en Europe. Et les gars , Il ne faut pas plaisanter ! L Europe avec ses 500 millions d habitants dispose de suffisament de ressources militaires et n a pas besoin de redouter quiconque. En tout cas , elle n a pas besoin ni des USA pour se défendre ni d une pseudo force de frappe nucfléaire obsolète. Par ailleurs je ne sais comment serait percu le message si l´ Allemagne doublait ses dépenses militaires pour en arriver aux fameux 2 % du PIB. Il faut d abord savoir ce que 2 % du PIB allemand signifie : 2 % de 3365 milliards = 66 milliards €. La France dépense elle 2,1 % de 2400 milliards soit à peine 50 milliards.
a écrit le 20/03/2017 à 22:22 :
Pourquoi diable toutes ces divergeassions de la part de l'Allemagne qui engrange des milliards chaque année de surplus commercial, pour payer son dû à l'OTAN. Devrait-elle pas donner l'exemple? Là les Yankees en ont marre de casquer pour défendre une Europe profiteuse.
a écrit le 20/03/2017 à 15:50 :
Quant à en rester au niveau de Trump, je suggère que la France lui réclame les frais qu'elle a consentis pour la guerre d'indépendance des États Unis. Après tout, ces dépenses ont asséché le trésor royal et sont l'une des causes de la Révolution Française...
a écrit le 20/03/2017 à 15:22 :
L'UE a t-elle besoin de l'OTAN?...Pas tant que les US qui utilisent l'OTAN à leur service pour vendre des matériels militaires américains (compatibilité oblige...), pour semer la zizanie entre les pays européens (Pologne, Pays-bas...et maintenant Allemagne), et au final, ce sont les américains qui commandent...en divisant pour mieux régner!!!
Une défense européenne commune sera très difficile à mettre sur pied, Trump joue sur du velours... sauf s'il y a une volonté Allemande, quitte à sacrifier une partie de son économie au profit de sa souveraineté. Un réarmement net de l'Allemagne ne manquerait pas non plus de poser des problèmes avec les autres pays de l'UE.
a écrit le 20/03/2017 à 8:49 :
Trump le "clown" qui pourtant appuie là ou ça fait mal.

Enfin quelqu'un pour remettre l'allemagne à sa place un peu. S'il reste une once d'intelligence au sein des décideurs européens ils pourraient se servir de cette incroyable opportunité de discuter avec un président américain qui dit ce qui ne va pas chez nous, avouez que comme inculte notoire selon le Spectacle américain c'est étrange quand même non ?

Mais bon on voit bien qu'il ne lui reste rien à notre UE et aux dirigeants allemands qui sont à sa tête.

Vite un frexit.
Réponse de le 20/03/2017 à 12:49 :
et en quoi le frexit nous apporte une solution ? dans les discours de Trump j'ai remarqué que pour lui la france n'existe que comme terreau du terrorisme...
Réponse de le 20/03/2017 à 14:09 :
Bof bof, encore une remarque sans aucune prise de recul, c'est blasant...
La prééminence du financement de l'OTAN a bien arrangé les USA qui ont pu faire ce qu'ils voulaient de l'organisation pendant tout l'après guerre. Car les USA étant le principal contributeur, les autres nations se sont naturellement alignées sur les positions US - pas le choix.
Pousser les européens à se réarmer, c'est peut etre une bonne idée à court terme pour les finances US, mais à long terme cela veut dire que l'Europe n'aura plus besoin du parapluie US. Cela sera une perte d'influence majeure pour les USA à long terme.
C'est un choix stratégique lourd, et l'on peut douter que Trump ait bien mesuré l'incidence de cette réorientation.
Réponse de le 20/03/2017 à 14:27 :
"et en quoi le frexit nous apporte une solution ?"

Le but n'est pas den ous apporter une solution nous sommes bien trop loin d'une solution au sein de l'union européenne puisque ce sont les allemands qui décident pour nous.

Le but est déjà de retrouver une autonomie politique, se débarrasser de l'oligarchie européenne, on a déjà assez à faire avec a notre mais au moins nos politiciens peuvent les influencer un minimum en national.

Le but est de sortir de cette machine allemande à perdre qu'est l'UE et de toute la compromission et l'hypocrisie qui va avec.

C'est déjà pas facile de faire avec nos dirigeants politiques et économiques alors en rajoutant ceux européens on voit bien qu'on ne peut plus rien proposer de progressiste, seule l'intérêt de leurs banquiers et de les milliardaires les motive.

"dans les discours de Trump j'ai remarqué que pour lui la france n'existe que comme terreau du terrorisme..."

Et c'est vraiment dommage étant donné que ses remarques sur l’Allemagne sont justes il aurait pu aussi mettre nos failles sous le nez mais forcément il s'adresse directement au maitre qu'est l’Allemagne, les serviteurs allemands que nous autres français sommesdevenus ne l’intéressent pas et on le comprend nous ne sommes que des exécutants alors que lui parle directement au chef.

SI on reste enfermé dans la pensée binaire on ne peut que se tromper sur les nombreux phénomènes qui secouent actuellement notre système politique et économique.
Réponse de le 20/03/2017 à 15:22 :
"Bof bof, encore une remarque sans aucune prise de recul, c'est blasant..."

Voilà encore une fois un jugement subjectif qui ne donne pas envie de vous lire mais bon là j'ai un peu de temps je vais faire l'effort quand même on ne sait jamais...

"La prééminence du financement de l'OTAN a bien arrangé les USA qui ont pu faire ce qu'ils voulaient de l'organisation pendant tout l'après guerre."

ET l'après guerre c'était il y a plus de 70 ans, vous ne trouvez donc pas logique qu'ils veuillent remettre ces accords en question ?

Vous ne trouvez pas quand même qu'en 70 ans la situation géopolitique de notre monde a considérablement évolué ? Et c'est moi qui manque de recul ? Cet espèce de détournement sémantique, une tricherie en sommes, que vous utilisez sans arrêt est vraiment pitoyable.

"Pousser les européens à se réarmer, c'est peut etre une bonne idée à court terme pour les finances US, mais à long terme cela veut dire que l'Europe n'aura plus besoin du parapluie US"

Nous ne sommes plus du tout au temps de la guerre froide au cas où vous ne l'auriez pas non plus remarqué, vous devriez vraiment vous documenter sur les sujets que vous traitez ils vous échappent des mains en permanence du coup, c'est trop facile et entre trop facile et véritablement ennuyeux il n'y a qu'un pas.

"Cela sera une perte d'influence majeure pour les USA à long terme. "

Majeur ? Pouvez vous nous expliquer en quoi laisser tomber une UE moribonde sous l'égide allemande sera une perte d'influence majeure je vous prie ?

"C'est un choix stratégique lourd, et l'on peut douter que Trump ait bien mesuré l'incidence de cette réorientation. "

Encore une fois vous vous trompez, ça doit pas être facile pour vous tous les jours du coup, Trump fait ce que tout patron d'entreprise fait quand il hérite d'une entreprise qu'il estime en difficulté il ampute les secteurs défectueux et qui ne rapporte plus grand chose.

Vous pourriez arrêter vos messes néolibérales maintenant svp ? Je suis athée moi vous savez.
a écrit le 20/03/2017 à 2:52 :
Pour rappel : un sociologue américain a déclaré en début 2009 : "Un jour, les états-unis se réveilleront sans plus aucun allié." Je déclare à Tromp : "Good luck, cowboy." Tu vas en avoir besoin, mon gars. Notes, comme tous les chefs d'état sur la planète, mais là, ça va être corsé.
a écrit le 19/03/2017 à 23:19 :
Entendre de la bouche même du ministre de la défense allemand le projet d'une défense européenne commune est une bonne chose, dans ce monde incertain, dangereux, il n'y a plus de place pour les faible militairement.... Maintenant reste à créé une défense commune crédible dans ses fondements.... Avec une base juridiques, ratifier par les pays européens le souhaitait, sous un commandement européenne, avec une subordination à un responsable européenne.... Ils me semblerait judicieux de recruté des hommes de bonne volonté dans toute l'Europe, des volontaires pour cette défense commune, ensuite ils restera à régler le problème de la langue de travail pour cette troupe ( s'est politique avant Tous), ensuite avec un bonne entraînement, des équipements moderne, nous pourrons avoir une troupe de bonne qualité d'ici un à deux ans... Ce 1er régiment d'infanterie sera centre de formation et unité de parades... L'encadrement pourra venir de nos armée nationale, le temps de former des cadres de bonne valeurs. Ensuite avec un financement régulier nous pourrons envisager la création d'une défense commune capable de défendre notre union....
a écrit le 19/03/2017 à 22:29 :
enfin un président qui dit les choses comme elles sont . L'allemagne finance son industrie grace aux parapluies nucleaires francais et américains. Ce sont des centaines de milliards de dolllars d'economisés en 50 ans. Il serait bon que l'Allemagne finance la France aussi. Grace à Trump, les faits sont sur la table. Tous ces pays européens qui ne financent pas la défense en disant que les américains le font, vont devoir mettre la main à la poche. Fini la belle vie sous le parapluie américain. Italie, Roumanie, Pologne... la défense a un prix.
Réponse de le 20/03/2017 à 7:16 :
La défense à en effet un prix. Pour ne pas le payer, bcp de pays d'Europe ont accélérer de perdre une partie de leur souveraineté au profit des États-Unis. Si Trump veut forcer les Européens à payer pour leur défense, tant mieux. Ces derniers retrouveront une autonomie stratégique que la plupart d'entres eux ont perdu depuis bien longtemps.
Réponse de le 20/03/2017 à 13:06 :
Si je reprends mes cours d'histoire : Les alliés (oui, NOUS aussi) ne voulaient pas que l'Allemagne redevienne une puissance militaire après les mauvais souvenirs de 39-45. Comment peut on en même temps reprocher aux allemands de ne pas assez investir dans leur armée et de profiter d'un parapluie militaire ? Et puis, personne ne nous a obligés de jouer dans la cour des grands (ce qui coute certainement très cher). Il y a d'autres pays, sans vanité, sans armes nucléaires. genre Danemark, Pays Bas, Suède qui s'en sortent très bien.
Réponse de le 21/03/2017 à 8:22 :
Pour répondre à votre intervention, je ne suis pas sûr que suite la 2 eme guerre mondial que l'Allemagne est le droit de develloper l'arme nucléaire.... Ensuite cela est avant tous une volonté politique de non prolifération des armes de destruction massives... L'Allemagne veux impérativement éviter de paraître dangeureux dans notre Europe tres marqué pas 5 annees de guerre total....
a écrit le 19/03/2017 à 20:35 :
Au-delà de la sémantique, il est clair que les Américains se sont plus engagés financièrement dans l'OTAN que les Allemands. Mais il ne faut pas oublier que la protection contre les Russes faisait partie de la stratégie américaine. Quoi qu'il en soit, la politique de Trump est orientée vers le "America First" et dans la mesure où l'Allemagne est aujourd'hui riche, il n'y a aucune raison pour qu'elle ne pas paie sa propre protection :-)
a écrit le 19/03/2017 à 20:08 :
La France à qui l'on reproche ses déficits , est partout présente contre Daech, le terrorisme en général . La France grâce à sa force nucléaire (avec l'Angleterre) protège l'UE. L'Allemagne n'est pas complètement responsable de son apparent retrait. Les séquelles de la 2ème guerre mondiale en sont la cause. Pourtant, les allemands ont depuis quelques années , renforcer leur budget militaire. Trump à raison , les USA n'ont pas a financer seul l'Otan. La solution serait qu'un budget européen , puisse garantir une force militaire de l'UE qui pourrait intervenir dans un cadre précis sous le contrôle du parlement de l'UE. Si cette solution n'est pas retenue, il faudra renforcer l'Otan, en répartissant le financement plus équitablement. Qui dit financement partagé , dit partage des décisions .Trump doit y réfléchir avant de se lancer dans des raisonnements uniquement destinés à son électorat.
Réponse de le 19/03/2017 à 20:41 :
Comme vous le dite 'la France", ou 'l'Angleterre" mais jamais l'Europe... Ce sont les états qui financent et non l'Europe...
Réponse de le 19/03/2017 à 21:58 :
Bonsoir!
"La France grâce à sa force nucléaire (avec l'Angleterre) protège l'UE."
Il faut arrêter la boisson!!!

La seule défense militaire groupée en Europe qui protège les états c'est l'OTAN et qui est grande partie financé par les Etats-Unis...
a écrit le 19/03/2017 à 19:07 :
C'est bien ça : l'Allemagne ne consacre que 1,2% de son PIB à sa défense... Peut-elle nous rappeler le niveau auquel les pays membres de l'OTAN sont en principe sensés participer à l'effort de défense des forces alliées ? (et pas seulement depuis 2014...)
a écrit le 19/03/2017 à 19:01 :
Il y a donc bien un sujet....et Trump a soulevé le problème....ramener le débat à l'existence ou non d'un compte de dettes dans la comptabilité de l'OTAN est stupide et les allemands ont bien compris le message....
a écrit le 19/03/2017 à 18:30 :
La posture des US n'est pas complètement fausse. Dans les faits et depuis de nombreuses années, l'Allemagne est en déficit de capacité de défense. Dans ce cadre, sa propre défense est construite sur l'OTAN mais aussi la France qui intervient dans des missions européennes sur deniers propres. Cette politique de défense induit effectivement une "dette" vis-à-vis de l'OTAN, mais aussi de la France et dans une moindre mesure l'UK ! Toutefois, je ne doute pas que l'Allemagne annoncera prochainement un achat massif de matériel militaire américain ! Je leur donne 2 mois pour s'exécuter.....
Réponse de le 19/03/2017 à 22:09 :
J'espère que l'Allemagne sera tenir tête à çe vas en guerre.... Quel se refusera d'acheter du matériel Americain ( surtout én Europe nous avons toute les capacités industrielles voulus pour nous Defendre) . Maintenant des accords de defense commun ( à l'union européenne) serait une reponce à ce Mr Trump.... Comme cela nous pourrions soulager les investissements importants de USA pour nous defendre.... N'importe comment personne ne nous defendera est surtout les Americain, il ne defendre que leur intérêt.... Cela est une realitee important de l'action Americain de ses 90 derniere Annee ( est encore plus avec l'Amérique d'abords de Mr Trump). Il est de notre devoir de préparer et de defendre nos Europe par nos seul moyen....
a écrit le 19/03/2017 à 18:09 :
Bonne nouvelle pour l'émancipation de l'Europe de la défense des Etats Unis.
Nos amis belges feraient bien de réfléchir à 2 fois avant d'acheter des F-35 américains...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :