Cameron prévient qu'un Brexit coûtera cher ...aux vacanciers

 |   |  230  mots
Le Premier ministre britannique David Cameron et son Chancellier George Osborne ont prévenu que le Brexit aurait un fort impact sur les finances des ménages si le Royaume-Uni quittait l'UE, dans un discours à Chandler's Ford, lundi 23 mai.
Le Premier ministre britannique David Cameron et son Chancellier George Osborne ont prévenu que le Brexit aurait un fort impact sur les finances des ménages si le Royaume-Uni quittait l'UE, dans un discours à Chandler's Ford, lundi 23 mai. (Crédits : REUTERS/Daniel Leal Olivas/Pool)
Moins d'un mois avant le référendum, le Premier ministre David Cameron poursuit sa campagne pour le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne.

Le prix d'une semaine de vacances en famille en Europe pourrait alourdir la facture des Britanniques s'ils choisissent de quitter l'Union européenne le mois prochain, a prévenu lundi David Cameron, qui poursuit sa campagne pour le maintien avec des arguments sur les finances des ménages.

Ainsi, une étude avance que, deux ans après un éventuel Brexit, une famille de quatre personnes verrait sa facture augmenter de 230 livres (soit 333 euros) pour un séjour de huit nuits sur le continent, par rapport au scénario d'un maintien dans l'Europe."Tous les éléments signalent une dévaluation de la livre après un vote pour quitter l'UE", a assuré le Premier ministre mardi."Une livre plus faible signifie que les économies durement gagnées n'offriront plus autant lors de vacances à l'étranger", a-t-il averti.

"Le choix auquel font face les Britanniques le 23 juin est de plus en plus clair : la certitude et la sécurité économique d'un maintien dans l'UE ou un bond dans l'inconnu qui ferait monter les prix, y compris celui des vacances" a ajouté David Cameron.

Lundi, le ministre des Finances George Osborne a annoncé que la livre pourrait perdre près de 12% de sa valeur en cas de victoire du "non" au référendum du 23 juin, ce qui entraînerait une hausse des prix pour les vacanciers britanniques à l'étranger.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2016 à 8:09 :
Il faut vraiment avoir les idées courtes pour imaginer que quitter l'Europe puisse apporter un quelconque effet positif, que l'on soit français ou anglais. Mais bon, quand on voit le programme économique du FN qui effraye même Mr Ménard, on a tout compris.
Réponse de le 26/05/2016 à 17:07 :
A part la praticité de ne pas changer de monnaie en traversant les frontières, je ne vois aucun autre avantag. C'est maigre.

Et pas besoin d'être au FN pour vouloir sortir de cette vile UE. Qui d'ailleurs, n'a jamais été clair et au final n'a jamais été OFFICIELLEMENT pour la sortie. Ils entretiennent un flou constant pour ratisser large.
a écrit le 24/05/2016 à 20:33 :
et ils gagneront combien en ne finançant plus l'Europe ? il faut vraiment prendre ses citoyens pour des veaux avec l'argument des vacances , de plus la dévaluation de la livre favorisera leurs exportations
Réponse de le 26/05/2016 à 8:23 :
Sauf en Europe et aux usa, où ce sera la dégringolade faute d'accord. Par ailleurs, les investisseurs extra-européens ne s'installeront plus au Royaume-Uni qui ne sera plus une porte d'entrée pour le marché européen.
L'Europe leur apporte plus qu'elle ne leur coûte, c'est une évidence.
a écrit le 24/05/2016 à 14:25 :
Les anglais vont finir par avoir peur. Si vous quittez l'UE, le texto coutera plus cher (voir précédent article LT) tout comme les vacances ! Ouhooo, ça doit trembler dans les chaumières.
a écrit le 24/05/2016 à 11:36 :
Liberté chérie à peine tu montre ton nez que l'on veut aussitôt t'enterrer .
a écrit le 24/05/2016 à 11:30 :
Trop cool David !! Et en plus ce qu'il oublie de dire à ses compatriotes, c'est qu'on leur fera manger des cuisses de grenouilles et des escargots !!!
a écrit le 24/05/2016 à 11:03 :
C'est pourtant si facile de passer un été sur la plage de Bristol.....Que Cameron vende son pays comme destination touristique domestique! La Manche et la Mer du Nord ont aussi leur charme.
a écrit le 24/05/2016 à 10:06 :
Ne pas avoir a rendre de compte a une entité bureaucratique qui se prend pour "dieu" est déjà un progrès! S'adapter au lieu de se réformer c'est sortir d'un dogme! L'UE de Bruxelles et l'euro n'est qu' une religion c'est a dire relier a un même credo!
a écrit le 24/05/2016 à 9:06 :
Que Sarko annonce vite sa NON candidature car cela débloquerait la France figée depuis 10 ou 15 ans . EN 2010 NS a connu la même situation qu aujourd hui et a cédé sur TOUT...donc pas de leçon à donner !!!! Que des jeunes centristes ou LR viennent prendre la flambeau...
Réponse de le 24/05/2016 à 12:50 :
Quel est le rapport !!!!!
a écrit le 24/05/2016 à 8:59 :
Cameron a lancé un truc qu'il ne maîtrise plus, et maintenant, il raconte n'importe quoi pour faire marche arrière. Je pense que Boris Johnson est le plus crédible et qu'un Brexit serait bénéfique pour le Royaume-Uni :-)
a écrit le 24/05/2016 à 8:58 :
"les Britanniques penchent vers le oui..." : oui à la sortie ? Ou oui pour rester ?!?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :