Catalogne : "l'indépendance proclamée sous peu", selon Puigdemont

 |   |  442  mots
Des dizaines de milliers de personnes ont défilé mardi dans les rues des villes de Catalogne, où une grève générale avait été décrétée par les indépendantistes pour dénoncer les violences policières lors du scrutin.
Des dizaines de milliers de personnes ont défilé mardi dans les rues des villes de Catalogne, où une grève générale avait été décrétée par les indépendantistes pour dénoncer les violences policières lors du scrutin. (Crédits : Albert Gea)
Le chef de l'exécutif catalan entend proclamer l'indépendance 48 heures après le décompte des résultats officiels. Mardi soir, le roi d'Espagne Felipe n'a pas reconnu le référendum et a jugé l'attitude des dirigeants sécessionnistes catalans, "irresponsable".

Il persiste et signe. La proclamation de l'indépendance de la Catalogne n'est "qu'une question de jours", a déclaré mardi soir à la BBC le chef de l'exécutif catalan, Carles Puigdemont.

Le gouvernement catalan "va agir à la fin de cette semaine ou au début de la semaine prochaine", a précisé le président de la Généralité de Catalogne.

Interrogé sur l'éventualité d'une intervention de Madrid en vue de prendre le contrôle de la Catalogne, Carles Puigdemont a estimé qu'il s'agirait "d'une erreur" susceptible de "tout changer".

Le service de presse de l'exécutif autonome a annoncé mercredi matin que Puigdemont ferait une déclaration dans la journée. Une source proche du pouvoir régional a précisé que son allocution était programmée à 21h00 (19h00 GMT).

L'indépendance proclamée deux jours après le décompte officiel des résultats

Dimanche, à l'issue du référendum d'autodétermination déclaré illégal par Madrid, il avait ouvert la voie à une proclamation d'indépendance, estimant que "les citoyens catalans (avaient) gagné le droit d'avoir un Etat indépendant sous la forme d'une république".

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé mardi dans les rues des villes de Catalogne, où une grève générale avait été décrétée par les indépendantistes pour dénoncer les violences policières lors du scrutin.

(vidéo : AFP TV/ Digitecka)

"Nous proclamerons l'indépendance 48 heures après le décompte de tous les résultats officiels", précise Puigdemont, dans l'interview accordée à la BBC.

"Cela finira probablement une fois que nous aurons tous les votes de l'étranger à la fin de la semaine, et par conséquent nous allons probablement agir durant le week-end ou en début de semaine prochaine", ajoute-t-il.

Le roi, fermement attaché à la constitution espagnole

Les propos du chef de l'exécutif autonome de Catalogne ont été diffusés après l'allocution du roi d'Espagne, Felipe, qui a déploré mardi soir l'attitude "irresponsable" des dirigeants sécessionnistes catalans, qu'il accuse d'avoir fractionné la société catalane.

"Aujourd'hui, la société catalane est fracturée et traversée par un conflit", a regretté le souverain.

Les dirigeants catalans, a poursuivi Felipe VI "ont bafoué par leurs décisions le système de règles approuvées par la loi, démontrant une inacceptable déloyauté à l'égard des pouvoirs de l'Etat".

La couronne reste fermement attachée à la constitution espagnole et à la démocratie, a encore dit Felipe VI, rappelant que son rôle consiste à préserver "l'unité et la pérennité de l'Espagne."

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2017 à 21:00 :
Il n'y a aucun risque d'embrasement nationaliste en Europe.Seul les écossais et éventuellement les basques( déjà indépendant économiquement) veulent avoir plus de pouvoirs. L'objectif initial des catalans etait d'avoir le statut du pays basque .Rajoy a refusé catégoriquement .
Le PP étant sourd et aveugle,on crie très fort pour le réveiller.z
a écrit le 05/10/2017 à 18:37 :
La Suisse,la Norvège,l'Islande ne sont pas dan la CE.
Cela ne va pas top mal pour eux.
Les grecs n'ont jamais payé d’impôts (en particulier les riches) et il y avait des milliers d'emplois fantômes dans les administrations,normal qu'un jour la faillite arrive.
Réponse de le 05/10/2017 à 20:19 :
Comme pour les pays Balte à la chute de l'URSS, l'heure de votre indépendance viendra avec la fin de l'UE.
Avant, ça n'aurait aucun sens.
Pourquoi voudriez vous être indépendant dans l'EU (je n'ai jamais lu un catalan vouloir sortir de l'UE) pour avoir la politique monétaire décidé à Francfort, la défense à l'OTAN, l'immigration décidé à Bruxelles, comme toute loi et traité internationaux (CETA, TAFTA); et payer pour le développement des Bulgares ou des Lettons à la place des Andalous...
Ça ne changera rien, mais vraiment rien, ça ressemble juste à un vieux règlement de compte Hispano-Espagnole.
En fait si, ça pourrait mettre à feu et a sang le continent avec d'autre revendication nationaliste. Non merci.
a écrit le 05/10/2017 à 10:10 :
La loi qui défend les plus faible est celle inscrite dans les textes.
Or c'est celle là qui a était bafoué par les nationalistes catalan.

Honte aux criminels d’emmener une région entière dans l'abime.
Et même plus tant cela pourrait déstabiliser l'Europe entière en donnant de mauvaise idée à d'autres,
Réponse de le 05/10/2017 à 12:32 :
Les catalans ne sont pas criminels.
Le PP et Rajoy sont simplement anti catalans.
De Gaulle était aussi un hors la loi en 1940.
Que diraient les français,si les suisses alémaniques,majoritaires,voulaient liquider les institutions des cantons de Geneve et de Lausane ,ainsi que la culture francophone.
Car c'est bien de cela qu'il s'agit,le PP souhaite asphyxier sournoisement la culture et l'économie catalane.Le PP n'aime pas les catalans.Les catalans n'aiment pas le PP.
Celui qui a les cartes en main c'est Rajoy.Son parti a déclaré la guerre en 2006.Qu'il assume.
Réponse de le 05/10/2017 à 17:04 :
Rien de vos préoccupations ne consternent les Européens qui pataugent dans la Crise.
Tellement occupée à voir ce qui va pas avec Madrid que Bruxelles vous semble idéal, voilà pourquoi vous n'aurez que peu de soutien en dehors de la Catalogne.
N'avez vous rien vu en Grèce ? -28% de PIB c'est quoi si vous vous sentez "asphyxier" ?
a écrit le 04/10/2017 à 19:54 :
La loi c'est toujours celle du plus fort.
Une loi n'est pas immuable.
Honte au PP et à la lâcheté des fonctionnaires Européen.
Réponse de le 05/10/2017 à 10:14 :
La loi qui défend les plus faible est celle inscrite dans les textes.
Or c'est celle là qui a était bafoué par les nationalistes catalan.

Honte aux criminels d’emmener une région entière dans l'abime.
Et même plus tant cela pourrait déstabiliser l'Europe entière en donnant de mauvaise idée à d'autres,
a écrit le 04/10/2017 à 18:00 :
Encore un caprice d'enfants gâtés, à l'instar de ceux qui ont déclenché "Mai 68"!...Ils jouent avec le feu, et, font perdre du temps à tout le monde!...Allez plutôt faire joujou à la plage!!!...
a écrit le 04/10/2017 à 17:17 :
LeS catalans chercher une guerre civile une suffit en 1936 ? Si la catalugna prendre l indépendant ? Alors les basques les galiciens les castillans ils nia plus d Espagne le gouvernement espagnol prendra de masures pour rétablir l unité de espagna l'as pays d Europe qui n interviennes pas d'as l es à faire de la politique espagnola l Europe et en dangers que la france face pas comme en Syrie qu elle semelle des c est problème vive l Espagne una y grande ? Franco est mort musoline est mort ? Et ?
a écrit le 04/10/2017 à 15:42 :
Allez, en avant pour une nouvelle guerre civile en Espagne...
Puis quand les images seront insoutenable, Zorro EU arrivera et invitera la Catalogne en Europe.
Déjà hier il y a eu une manifestation pour demander l'aide de l'Europe, comme quoi le scénario est déjà écrit.
Ils n'ont donc pas la télé en Catalogne ? Que vont ils peser une fois dominé par Bruxelles directement ? Ils ont du raté l'épisode de la Grèce...
a écrit le 04/10/2017 à 13:59 :
BONJOUR : La Catalogne veut son indépendance bien cela regarde les Catalans.... Mais une fois indépendants qu'ils ne viennent pas demander aux EUROPEENS de mettre la main à la poche : NON qu'il assument leur indépendance.... Je précise que je ne suis pas espagnol .. je suis BRETON !
a écrit le 04/10/2017 à 13:29 :
On attend avec impatience et amusement la liste des pays qui reconnaitront la Catalogne. Vénézuela, Corée du Nord et ... ? Même Cuba et le Belarus devraient hésiter.
Réponse de le 04/10/2017 à 15:52 :
Bruxelles n'est pas dans votre liste ???
Réponse de le 04/10/2017 à 16:18 :
Avant que vous racontiez n'importe quoi, renseignez vous sur "Amadeu Altafaj, représentant permanent du gouvernement catalan à l'UE"
Réponse de le 05/10/2017 à 14:58 :
Bruxelles n'est pas encore un pays puisque la Belgique n'a pas -encore- explosé mais le Catalexit pourrait bien redonner des idées aux Flamands et aux Lombards. En attendant que la Bavière ne veuille plus payer pour le Mecklembourg et cherche à sortir de la RFA. L'UE n'a aucune envie, alors qu'elle a bien du mal à fonctionner à 27, à voir ses membres éclater façon puzzle.
a écrit le 04/10/2017 à 13:25 :
l'agitateur Puigdemont aurait du être en prison depuis longtemps !
Réponse de le 04/10/2017 à 16:30 :
Lu hier : Guy Verhofstadt a condamné une « violence disproportionnée » de la part des autorités espagnoles.
Pour ceux qui connaisse les vues de Verhofstadt...
a écrit le 04/10/2017 à 12:11 :
Ils croient vraiment qu'avec un président indépendantiste ça ira mieux .... vraiment , c'est une aberration! On a besoin de s'unir en Europe et non de se séparer ! Qu'il la prenne leur indépendance ! On verra bien
Réponse de le 04/10/2017 à 14:59 :
il faut bien reconnaitre que l'Europe a beaucoup apporté !! des fonctionnaires inutiles et rentiers de plus c'est tout et une économie qui s'effondre
a écrit le 04/10/2017 à 11:56 :
Voilà qui va faire plaisir a cette zone administrative qu'est l'UE de Bruxelles, elle qui veut détruire ce qui est unie pour mieux unir tout ce qu'elle a détruit!
a écrit le 04/10/2017 à 11:23 :
Aux affirmations des indépendantistes les dirigeants espagnols n'ont que la déclaration d'un roi qui a abdiqué à opposer ? C'est donc définitivement le chaos en Espagne.

C'est bien beau d'avoir mit des comptables à la tête de tous les pays de l'UE afin de mieux les contrôler mais politiquement ce sont quand même de grosses nouilles hein...
Réponse de le 04/10/2017 à 13:27 :
Felipe VI a abdiqué ? Dernière nouvelle...
Réponse de le 04/10/2017 à 15:01 :
pourquoi voulez-vous que Felipe VI abdique ????? la Catalogne n'a jamais voulu renverser le Roi !!!
Réponse de le 05/10/2017 à 13:51 :
Je pensais que son père ayant abdiqué la monarchie espagnole avait abdiqué, mais je suis trop rêveur.

"la Catalogne n'a jamais voulu renverser le Roi !!! "

Bah de toutes façons le roi n'a aucun pouvoir...

ET sortir son roi de pacotille pour tenir le pays c'est un peu comme faire appel à Balkany pour faire sa comptabilité malgré tout.

Et en plus ils se débarrasseraient de ça aussi les catalans.
Réponse de le 08/10/2017 à 10:06 :
La monarchie espagnole, qui a permis la sortie en douceur du franquisme et la transformation de l'Espagne en l'un des pays du monde dont les institutions garantissent le mieux les libertés individuelles et publiques, qui s'est personnellement impliquée en 1981 pour que les nouvelles institutions démocratiques ne soient pas remises en cause par le putsch franquiste de Tejero, n'a rien d'une monarchie de pacotille, et elle exerce de fait un véritable magistère moral même si elle n'a pas de pouvoirs explicites. Les institutions de la république française, avec leur invraisemblable jacobinisme, sont finalement bien plus monarchiques que celles du royaume d'Espagne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :