"En Allemagne, le populisme d’extrême droite attire 20% de la population"

 |   |  1023  mots
L'islamophobie est profondément ancrée dans la société allemande, comme le prouvent les mouvements tels que la Pegida ("Patriotes européens contre l'islamisation de l'Ouest" qui arborent ici un drapeau indiquant "Gegen (die) Nazis" ou "Contre les nazis".
L'islamophobie est profondément ancrée dans la société allemande, comme le prouvent les mouvements tels que la Pegida ("Patriotes européens contre l'islamisation de l'Ouest" qui arborent ici un drapeau indiquant "Gegen (die) Nazis" ou "Contre les nazis". (Crédits : HANNIBAL HANSCHKE)
[ INTERVIEW ] L’islamophobie est un phénomène profondément ancré dans la société, qui doit être combattu en établissant un contact entre les Allemands et les immigrés, selon la sociologue Daniela Krause. Un article de notre partenaire Euractiv.

Daniela Krause est une sociologue de l'Institut de recherches interdisciplinaires sur les conflits et la violence de Bielefeld. En prévision des élections régionales à Berlin et au Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, elle a analysé deux recherches de l'Institut, pour lesquelles près de 25 000 personnes ont été interrogés sur leur vision des musulmans entre 2003 et 2014.

EURACTIV - À l'approche des élections, que pense la population des deux régions étudiées des musulmans ?

DANIELA KRAUSE - À Berlin, sans surprise, l'islamophobie est en moyenne moins forte que dans les anciens et les nouveaux länder. C'est dû à l'hétérogénéité de la capitale. Il est cependant notable que le ressentiment envers les musulmans n'y a pas reculé sur la période étudiée, contrairement à la tendance nationale. Il y a deux ans, un Berlinois sur trois ne se sentait pas chez lui « en raison du nombre de musulmans ». 25 % des interrogés estimaient que l'Allemagne devrait interdire leur immigration, soit le chiffre le plus élevé depuis le début de l'étude. Il n'est cependant pas possible d'en donner les causes sans études supplémentaires.

Dans la région du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, près d'un tiers des interrogés ont indiqué ne pas se sentir chez eux à cause des musulmans en 2014. Autant d'interrogés ont jugé que les musulmans ne devraient pas avoir le droit de venir dans le pays, un chiffre nettement plus important qu'à Berlin. Toutefois, les jeunes entre 16 et 30 ans sont en moyenne moins hostiles aux musulmans que le même groupe interrogé dans d'autres régions. En revanche, les personnes âgées ont en moyenne plus de préjugés.

Il est étonnant qu'à l'échelle nationale, les femmes sont en moyenne plus hostiles aux musulmans que les hommes, en particulier dans les capitales des Länder.

Les femmes ont souvent davantage peur. Il s'agit de la peur des hommes étrangers, souvent latente et en partie reliée à la crainte que l'inconnu puisse être imprévisible et menaçant. En réalité, il s'agit de cette vieille peur profondément ancrée de « l'homme noir ». Qu'il s'agisse d'un musulman ou simplement d'un homme qui a visiblement une autre culture ne change souvent rien. Islamophobie  et xénophobie vont indubitablement de pair dans ce cas.

Quelles sont les chances des partis islamophobes aux élections dans les deux länder ?

Les résultats de l'AfD lors des élections et des sondages montrent que les préjugés et les ressentiments envers les musulmans augmentent. Bien que les résultats entre les länder soient différents, le populisme d'extrême droite connaît un potentiel important auprès d'au moins 20 % de la population. Les préjugés et l'islamophobie sont présents partout, certains ne l'affichent simplement pas aussi publiquement que d'autres. Plus le niveau d'études est élevé, plus les personnes ont tendance à garder leur avis pour elles. Les préjugés sont malgré tout visibles. Dans le train, par exemple, il possible de mesurer à quelle distance une personne s'assoit de son voisin, s'il a l'air d'être un migrant. S'il a une apparence étrangère, la majorité des gens vont effectivement s'éloigner un peu.

Début 2014, le Conseil européen a exprimé son « inquiétude » au sujet de la façon dont les minorités étaient traitées en Allemagne. Le racisme serait trop fréquent dans les enquêtes et les sanctions.Voyez-vous des faiblesses dans le domaine politique ?

Les policiers, les juristes et les autorités locales sont aussi susceptibles d'avoir des préjugés que n'importe qui d'autre. L'ONU avait déjà dénoncé la discrimination et les inégalités en Allemagne. Il est essentiel que nous ne considérions pas l'islamophobie comme un phénomène à part.

La plupart des islamophobes dénigrent également les homosexuels ou les handicapés. C'est pourquoi il faut absolument mettre en place un système éducatif qui s'opposerait aux structures favorisant toute forme d'hostilité. L'idée d'infériorité des personnes différentes est un phénomène qui prend racine déjà à la maternelle et dans notre environnement familier. Ce sont rarement des idéologies, c'est bien plus subtil.

L'islamophobie correspond certainement plus aux projections de nos propres peurs sur les autres. Comment une société démocratique peut-elle combattre ces préjugés ?

La société, mais aussi la politique, devraient suivre l'hypothèse du contact, selon laquelle les préjugés disparaissent quand des personnes d'origines et de confessions différentes ont un contact qui dépasse le simple service. Rencontrer quotidiennement le fleuriste, la femme de ménage ou le boulanger immigrés ne suffit pas. Il faut qu'il y ait des tâches communes, un échange sur un projet commun, dans les écoles par exemple.

Il ne faut cependant pas oublier les citoyens plus âgés. Ce sont souvent leurs positions qui posent problème. Il est important d'envoyer des signaux politiques et de veiller à ce que les musulmans et les immigrés ne se retrouvent pas cantonnés aux métiers subalternes.

Dans les sondages pour les prochaines élections régionales, l'AfD comptabiliserait 19 % des voix du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale et 15 % à Berlin. L'islamophobie semble s'être implantée au cœur de notre société et être de plus en plus acceptée dans les partis. Pourquoi ?

Je ne dirais pas que c'est une tendance. Les études montrent que, jusqu'en 2014, l'islamophobie a reculé à l'échelle nationale. Seule Berlin est une exception surprenante. Or, il est important de garder en tête que les préjugés et la stigmatisation de personnes d'origine et de confession différentes sont très anciens dans notre société. L'islamophobie est en effet reliée à des stéréotypes vieux de plusieurs siècles.

...

> PLUS D'INFORMATION

___

Par Nicole Sagener, EurActiv.de (traduit par Céline Nguyen)

(Article publié le mercredi 31 août 2016 à 8:25)

___

>> Retrouvez toutes les actualités et débats qui animent l'Union Européenne sur Euractiv.fr

Euractiv

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/09/2016 à 9:03 :
S'il n'y avait islamophobie pour conclure la progression des "extrêmes", cela serai trop facile! Car les fautifs sont ceux qui ont construit (sciemment?) cette situation et non ceux qui réagissent!
a écrit le 31/08/2016 à 22:10 :
Parfait exemple de novlangue sans intérêt qui passe à côté de l essentiel à force d'intellectualisation sociologique. Expliquer l'hostilité féminine à l'islam par la "vieille peur de l'homme noire" sans même évoquer les problèmes chroniques d'agression sexuelles par des migrants dans les piscines publiques en particulier (sans parler des événements de Cologne) c'est vraiment être à côté de ses pompes.
a écrit le 31/08/2016 à 20:51 :
Pour ceux de la classe d'âge évoquée dont les grands parents ayant connu la guerre sont morts ou étaient trop jeunes pendant la guerre, cela leur parait plus éloigné, d'une autre époque. Quand la mémoire s'efface (en France aussi ! Et pourtant les guerres de décolonisation sont plus récentes), l'histoire se répète.
a écrit le 31/08/2016 à 18:44 :
Il faudrait aussi que les médias arrêtent de tout classer sous l'angle de l'islamophobie. Remettre en place un voisin qui fait du boucan à 2 heures du matin parce qu'il fête le Ramadan est tout à fait normal, non ?
Réponse de le 31/08/2016 à 19:07 :
Quand des catholiques fête Noël jusqu'à 3 heures du mat , les musulmans laissent faire c'est une fête religieuse.
Alors pour le ramadan laissez nous fêter notre religion , c'est la moindre des choses .
a écrit le 31/08/2016 à 18:17 :
le pb il est qu'a force de traiter de nazis a chaque contrariete, les gauches europeennes ont fait le lit de ce qui va se passer........ et faudra pas venir pleurnicher
dans la vie, y a ceux ( et celles) qui jouent l'autruche, et les autres.....
Merkel etait bien vu jusqu'a l'enorme faute commise grace au piege tendu par ses allies SPD..... Mutti n'est plus!
Pourtant, meme au SPD, voire chez les Grünen, des voix s'eleve....
Peut etre que cette sociologue devrait relire le livre du SPD Thilo Sarrazin ' Deutschalnd schafft sich ab'
Bon, en Allemagne comme en France, c'est trop tard, on sait comment ca va finir, donc ca n'a finalement plus d'importance
a écrit le 31/08/2016 à 17:47 :
Le vieillissement du pays a permis un chômage faible en Allemagne, l'arrivé d'une main d’œuvre étrangère dans notre conteste économique de profonde et exponentielle crise fait peur c'est une évidence.

Pourtant c'est la seule solution pour eux d'arrêter l'hémorragie démographique qui devenait alarmante. Je pense que c'est le moment d'envisager une société dans laquelle la pression financière sur les individus soient moins forte, un revenu universel conséquent semblerait être une bonne réponse à toutes ces peurs engendrées par un système économique et politique défaillant.
Réponse de le 01/09/2016 à 7:42 :
Un revenu universel conséquent ? Combien 1500 e par mois ?
On croit rêver....
Finance comment ? par plus d impôt ? A moins de prélever encore plus les entreprises.regarder un bulletin de salaire et vous comprendrez.
Ce qui permettra de donner plus de salaire universel aux citoyens blase ou pas d ailleurs...
Pour le coup ils auront de pression financière comme vous dites.
Ils auront tellement plus de pression que le systeme attirera tous le fainéant des pays voisins à bas revenus.
C est ce qu'on appelle ....se trier une balle dans le pied.
Notre systeme est mauvais mais,votre proposition est carrément suicidaire.
Réponse de le 01/09/2016 à 9:51 :
"se trier une balle dans le pied" ? Je ne connaissais pas cette expression, cela veut dire quoi je vous prie ?

Pour l'argent c'est simple il suffit de faire payer des impôts aux milliardaires et multimillionnaires et des charges aux multinationales, si on est en profonde crise économique actuellement c'est à cause des paradis fiscaux qui empêchent la redistribution naturelle des richesses, ce n'est pas les 30000 milliards de dollars entassés dans les comptes offshore qui me démentiront.

Par ailleurs j'ai parlé de "revenu universel", sachant que nous ne connaissons pas de civilisations extraterrestre cette expression évoque le monde, donc un revenu pour tout le monde dans tous les pays. Vous savez que notre économie actuelle est mondialisée ? Faire une réforme dans un seul pays serait insuffisant il faut que chaque habitant de la planète puisse choisir le destin qu'il souhaite, vivre n'est déjà pas facile si en plus il faut s'entretuer pour trouver un métier pas trop sous payés et dans lequel on ne risque pas de mourir c'est tout simplement l'enfer.

1500 euros est un bon chiffre oui.

Sinon avez vous des vraies questions ou bien n'avez vous donc que des ressentiments et donc de la peur à exprimer je vous prie ?
Réponse de le 01/09/2016 à 16:55 :
Avez vous voyage dans d'autres pays?
Je ne pense pas car 1500€ dans certains pays ( les non développés ) cela représente 10 fois plus en valeur que chez nous .

De plus :
1500 € pour tous ( même la CGT ne le propose pas ) ...Vous avez fait les calculs pour les 7,5 milliards d'habitants sur cette terre .

11 250 milliards € par mois ...
1 260 000 milliards € par an...

Mon ami même en prenant l'argent des banques , de l'armement , des milliardaires vous n'arriverez pas a ces valeurs ...
On peut rêver encore faut il le faire en respectant le possible quand on parle du bien être de ces contemporains.
a écrit le 31/08/2016 à 17:45 :
et pourtant les turcs et autres syriens sont humbles et bosseurs, si les allemands se trouvaient face à nos algériens, marocains, tchadiens...C'est à plus de 80% qu'ils demanderaient leur interdiction sur le territoire allemand. 80% des violeurs de Cologne étaient des "Nord Africains" et plus de la moitié avait la double nationalité avec la ... mais on ne l'a pas dit pour pas fâché le voisin outre Rhin.
Réponse de le 31/08/2016 à 19:59 :
moi qui suis français depuis les Etas Généraux, moi qui est travaillé dans la plus part des pays musulmans arabes, africains , asiatiques une question me vient à la lecture votre commentaire vous n'avez pas encore côtoyez des asiatiques car je suis sur que eux aussi seraient les mauvais étrangers. J'oubliais nos!!étrangers selon votre commentaire sont des fainéants, vous avez oublié ils prennent notre job comme par exemple plongeurs dans les restaurants, ou la spécialité de rouleurs de brouettes, certains sont ingénieurs, chercheurs mais oui vous pensez ils ont volé leur diplôme. A l'hôpital n'oubliez pas de demander aux docteurs, chirurgiens , infirmières etc etc s'ils sont algériens marocains et autres pour refuser!!!!de vous faire soigner car bien sûr en personne intelligente et droite dans ses idées voir préférez mourir que de vous faire soigner ainsi que votre famille par les fainéants qui profitent de ce pays. Bravo vous êtes un homme de conviction n'oubliez pas de leur donner le numéro de votre tombe je suis sur qu'ils vous apporteront des fleurs je pense qu'ils ne seront pas rancunier. Pour finir mes convictions ne sont de gauche plus pour une politique libérale alors ne voyez pas dans mon commentaire le bon gaucho non pas moi. Allez attention regardez derrière vous il y a certainement un fainéant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :