Europe : plus de 700.000 migrants ont eu droit à l'asile en 2016

 |   |  528  mots
Les Syriens représentent plus de la moitié des demandeurs d'asiles placés sous protection en Europe en 2016.
Les Syriens représentent plus de la moitié des demandeurs d'asiles placés sous protection en Europe en 2016. (Crédits : Reuters Eric Gaillard)
Le nombre de réponses positives à des demandes d'asile a doublé dans l'Union européenne par rapport à 2015. L'Allemagne accueille, à elle seule, les deux tiers de ces personnes. La France reste beaucoup plus fermée par rapport à ses capacités.

Les 28 pays de l'Union européenne ont accordé un statut protecteur à 710.400 demandeurs d'asile en 2016, dont 389.670 octrois du statut de réfugié, selon les données d'Eurostat. C'est près du double, par rapport à 2015 où 333.350 personnes avaient reçu une réponse positive des autorités, ce qui représentait déjà une forte progression (+72% par rapport à 2014).

Le taux de reconnaissance, autrement dit la part des décisions positives dans le nombre total de retours, s'est établi à 61% pour les décisions de première instance dans l'UE. Les taux de reconnaissance dans l'UE ont oscillé entre moins de 5%, pour les citoyens des pays des Balkans occidentaux, et 98% pour les Syriens.

Ces derniers sont d'ailleurs la nationalité la plus représentée, avec 405.600 personnes passées sous protection en 2016, soit plus de la moitié (57%) de l'ensemble des bénéficiaires. L'Allemagne est de loin la première terre d'accueil des Syriens en 2016, plus des trois quarts (72%) d'entre eux y sont enregistrés. Enfin, les Irakiens (9%), les Afghans (9%) et les Érythréens (5%) sont les nationalités les plus représentées après les Syriens, leurs trois pays étant le théâtre de conflits militaires.

L'Allemagne a accueilli les deux tiers des réfugiés

Une fois encore, l'Allemagne est de loin le pays européen qui a accueilli le plus, avec 445.210 personnes passées sous un statut protecteur, soit près des deux tiers (64%) de l'effort consenti par les 28 pays de l'Union en 2016. Elle est aussi le pays dont l'augmentation des octrois a le plus augmenté, puisqu'il a plus que triplé par rapport à 2015 où 148.215 demandes d'asile avaient donné lieu à une décision positive.

Parmi les pays les plus accueillants, la Suède arrive seconde du classement avec 69.350 octrois de statuts protecteurs en 2016, soit deux fois plus que l'année précédente. En proportion de sa population, la Suède passe en tête, devant l'Allemagne, avec 7.040 personnes sous protection pour 1 million d'habitants. A l'inverse, la Pologne est le pays qui a le moins validé de demandes d'asile en proportion de sa population, avec seulement 10 personnes sous statut protecteur pour 1 million d'habitants.

La France est beaucoup plus fermée

Pour sa part, la France a placé sous protection 35.170 demandeurs d'asile (+35%), selon Eurostat, 36.553 en incluant les mineurs dans le calcul, selon l'Office français de la protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). Plus de la moitié de ces décisions positives concernent la délivrance du statut de réfugié (55%) et plus du tiers le placement sous protection subsidiaire (37%). Selon l'Ofpra, plus du quart des demandes (29%) débouchent sur une mesure de protection, voire même 38% en comptant les décisions prisent en appel.

Résultat, la France est le quatrième pays d'Europe à placer le plus de demandeurs d'asile sous protection, derrière l'Italie et devant l'Autriche. Or, en proportion de sa population, l'Hexagone dégringole à la 13e place sur 28 avec seulement 525 migrants placés sous protection pour 1 million d'habitants. En prenant en compte le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse, la France perd encore trois places. A l'inverse, l'Autriche (3e), la Belgique (6e) et la Finlande (7e) sont, de ce point de vue, bien plus accueillants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2017 à 10:05 :
700 000 MILLIONS DE MIGRAMTS SONT VENUE EN EUROPE EN 2017? MAIS L EUROPE C EST 500 MILLIONS D HABITANTS?? DONC ARRETTE DE FAIRE PEUR AUX GENS INUTILEMENT? AIDE DES GENS QUI FUIT LES GUERRES ET LES DICTATURES C EST FAIRE PREUVE D HUMANISME ET COMME VOUS LE DITE HAUT ET FORT L EUROPE A UNE TRADITION CATHOLIQUE??? LA FORCE LA PLUS PUISANTE LA FOI///GANDHI///
a écrit le 27/04/2017 à 19:35 :
Avec un LePen à 0,7 % en 1974,
et 20 % en 2002 au deuxième tour,

Marine LePen à 40 % en 2017 au deuxième tour.

En 2022: elle franchira les 50 %.

On entend déjà dans les agences de Pole Emploi:" on doit s'occuper des migrants mais pour vous on ne fera rien".

Avec Macron tot ou tard vous aurez des emplois "interdits aux Français"

Con- tinuez comme ça !!!
Réponse de le 28/04/2017 à 8:20 :
courage!!!
fuyons nous autres pauvres francais de souche!!!!!!!
a écrit le 27/04/2017 à 18:15 :
C'est la poursuite du socialisme. Avec la CMU et autres on ne peut pas tenir. On ne rembourse plus les médicaments pour la circulation sanguine, pour l'arthrose tous cela pour compenser la CMU. On ne fait pas des opérations ambulatoires, on vous met dehors de l'hôpital pour faire des économies. Bientôt les malades devront aller à l'hôtel à leur frais pour être soigné sauf eux.
Réponse de le 27/04/2017 à 20:02 :
on peut être pour au contre la CMU mais avant il faut avoir un minium de connaissance. D'abord la CMU devenue PUMA cette couverture permet à toutes personnes sur notre territoire de ne pas avoir à régler le tiers payant cela vaut malheureusement pour certains de nos compatriotes qui ont des revenus inférieurs à 9216 € par an et qui ne sont pas couverts par la protection générale mais également pour les étrangers selon le critère de temps. Cette couverture est fiancée principalement par les complémentaires par une taxe additionnelle passée à 6, 27 % au lieu de 5....pour cent, augmentation depuis 2011 non pas sous un gouvernement socialiste qui l' a mis (M. Jospin) en place mais par un gouvernement de droite sous M. Sarkozy en 2011 qui d'ailleurs ne l' a pas supprimée.
a écrit le 27/04/2017 à 17:29 :
"La France reste beaucoup plus fermée par rapport à ses capacités." Sauf que la France n'accueille pas depuis 2015, mais depuis des lustres. Quant à ses capacités, il suffit de voir le nombre de pauvres pour se rendre compte que les capacités sont plus que limitées. Mais bon, pour les socialistes et consorts, il faut sauver les autres avant de se préoccuper des nôtres. Et Hollande fait même encore mieux en traitant les Français de sans dents et en organisant des festivités sur les tombes de nos poilus !!!
Réponse de le 27/04/2017 à 20:31 :
Tout est relatif (à commencer par la pauvreté). Si on regarde la Jordanie, la France est clairement en position d'accueillir plus de réfugiés.

Le problème est plus politique et médiatique que pratique, alors que nombre d'emplois ne sont pas occupés en France (restauration, BTP...) parce que jugés inacceptables par la population autochtone. Un syrien voudrait probablement bien de ces emplois.
Réponse de le 28/04/2017 à 8:43 :
@Tom: "un syrien voudrait bien un tel emploi". C'est que font les gens des pays d'Europe de l'Est où le salaire minimum tourne autour des 200 euros par mois. Ils viennent en France toucher le smic qui est 5 fois supérieur. Par conséquent, si on payait les autochtones 5 fois plus, je pense que le problème que tu évoques serait résolu. Ta comparaison, sauf à promouvoir l'esclavage, ne tient donc pas debout. Quant aux pays arabes, il devrait en effet aider plus leurs frères, parce que c'est quand même pas à nous, qui sommes hais par la grande majorité d'entre eux, de faire ce travail et de les nourrir au détriment de nos propres pauvres :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :