Excédent commercial record pour l'Allemagne en 2016

 |   |  290  mots
(Crédits : © Fabian Bimmer / Reuters)
Berlin a augmenté ses exportations vers les autres pays européens, tandis que les exportations dans les autres pays sont en recul.

L'Allemagne a enregistré en 2016 un excédent commercial d'un niveau record de 252,9 milliards d'euros, avec des exportations plus importantes que jamais, a indiqué jeudi l'Office fédéral des statistiques. Sur l'année écoulée, la première économie européenne a vendu hors de ses frontières pour 1.207,5 milliards d'euros de biens, soit 1,2% de plus qu'en 2015, tandis qu'elle en a importé pour 954,6 milliards d'euros (+0,6%).

En 2015, l'excédent commercial s'élevait à 244,3 milliards d'euros. De tels montants risquent fortement de nourrir les critiques régulièrement formulées à l'encontre de l'Allemagne sur sa balance commerciale jugée trop excédentaire et l'absence de réinvestissement de l'argent gagné grâce à ses exportations.

Le commerce intra-européen en augmentation

La dernière critique en date est venue fin janvier d'un conseiller du président américain Donald Trump, Peter Navarro, qui a accusé Berlin "d'exploiter" d'autres pays de l'Union européenne et les Etats-Unis avec un euro qui serait "grossièrement sous-évalué" rendant ses produits plus compétitifs.

Mais ce sont surtout les exportations allemandes à destination de l'Europe qui ont progressé en 2016 à 707,9 milliards d'euros au total, avec une augmentation de 1,8% des ventes aux pays de la zone euro et de 2,8% aux autres pays européens.

Les exportations vers les pays non-européens, donc y compris vers les Etats-Unis, premier partenaire commercial de l'Allemagne, ont en revanche diminué d'un petit 0,2% à 499,6 milliards d'euros. De même, l'Allemagne a réduit ses importations depuis les pays non européens (-1,7%), mais a augmenté de 1,8% celles en provenance d'Europe.

Sur le seul mois de décembre, un recul de 3,3% des exportations face à une stabilité des importations a réduit l'excédent commercial à 18,4 milliards d'euros, en données corrigées contre 21,8 milliards en novembre.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/02/2017 à 9:26 :
Sortons de l'euro et laissons le Mark monter, monter, monter... Et les excédents allemands indus fondre, fondre, fondre... Simplement triste que si peu de gens et d’électeurs comprennent cette évidence.
Réponse de le 10/02/2017 à 15:14 :
L'idéal Il faut que l'Allemagne sorte de l'Euro. Ou alors que l'Allemagne avec d'autres pays du nord de l'Europe (Pays-Bas Autriche) crée une monnaie Euro-Mark qui va s’apprécier par rapport à l'Euro actuel et rééquilibrer les balances commerciales. La dette Française sera toujours libellé en Euro donc pas de souci pour la payer.

Si l'Allemagne ne veut pas, il faut sortir de l'Euro unilatéralement.
Il faut arriver à dire que l'Euro n'existe plus (qu'il s'agit d'une autre monnaie) par un accord (car la France pays fondateur de l'Euro n'y appartient plus). Les Euros (billets, monnaie) dans tous les pays Européens ne sont plus des euros mais une autre monnaie. La dette libellée en Euro (monnaie n'existant plus) sera donc libellé en Franc par le taux de change du départ 6.55957.
Réponse de le 11/02/2017 à 20:07 :
Proposition pas très logique, si l'Allemagne sort de l'euro, l'euro continue à exister, si la France sort de l'euro, cette monnaie cesse d'exister. Quelle différence?
Réponse de le 11/02/2017 à 20:35 :
L’Allemagne n'a pas besoin de l'euro ni de la France ni de l'Europe pour être forte économiquement. Vous n'avez rien compris à l’économie. D'ailleurs beaucoup d'Allemands souhaitent que l'Allemagne quitte l'euro et se débarrasse des boulets économiques comme la France ou le Royaume uni qui l’empêchent de progresser.
Réponse de le 16/02/2017 à 9:33 :
Dans la trainée de Teutschland : exact, d´autant plus que c est la France qui a forcé la main a l Allemagne pour la création de l´Euro. Le DM était fort avant l Euro et restera fort après l Euro. L Allemagne ne voulait pas la monnaie commune prévoyant tres bien ce qui allait arriver. L Allemagne ne voulait en aucun cas que la Grèce rentre dans l Euro et Là aussi les experts allemands savaient pourquoi ....Le gouvernement allemand a dit oui par pure complaisance envers la France grâce à la naiveté d un certain chancelier Helmut Kohl qui s est fait baratiner par un certian Mitterand.
a écrit le 10/02/2017 à 7:52 :
Par effet miroir, la France dispose de caractéristiques économiques des pays en voie de développement ! La France ressemble de plus en plus à l'Afrique et l'Amérique du Sud ! Et cela se traduit également dans la dimension sociologique par l'acceptation de la corruption à tous les niveaux des élus sur l'ensemble de notre territoire. Bref, nous avons plus de ressemblance socio-économique avec l'Afrique que la Hollande, Norvège etc. Abandonnons l'euro et prenons le franc CFA !
a écrit le 10/02/2017 à 7:47 :
Tout ça est lié au prix de l'énergie. Mais les Français refusent de l'admettre. Il faut taxer l'énergie pour réduire le cout du travail.
a écrit le 09/02/2017 à 22:17 :
Purée les Teutons bossent plus que nous !: Balaise ce ne sera plus possible on va se retrousser les manches quoi que c'est trop fatigant Warum.
Réponse de le 10/02/2017 à 10:23 :
"Purée les Teutons bossent plus que nous !"

Presque:

Le président de la Fédération allemande de l'industrie rappelle que l'Allemagne, pays dont la population est vieillissante, a besoin d'une main-d'œuvre qualifiée étrangère.lors que le pays connaît une vague de protestation anti-islam, Ulrich Grillo, le président de la Fédération allemande de l'industrie (BDI), qui rassemble plus de cent mille entreprises, employant au total huit millions de salariés, estime, dans un entretien à l'agence de presse allemande DPA que l'Allemagne devait accueillir plus de réfugiés.En 2013, l'Allemagne comptait environ 7,6 millions d'étrangers sur son sol, sur une population de 81 millions d'habitants, soit un niveau record depuis la mise en place de statistiques.
a écrit le 09/02/2017 à 17:07 :
Mais qu attend t on des industriels allemands ? Qu ils refusent des contrats à l étranger ?
Pour les beaux yeux de leurs voisins ? Persone ne force quiconque en France ou ailleurs à acheter une Mercedes ou une Audi qui vaut le double d une Renault !!
Tous les SUV BMW X sont fabriqués et exportés des USA. Donc rien avoir avec le cours de l Euro ou le doit disant dumping social en Allemagne. BMX est de plus le plus gros exportateur de voitures aux USA. Il faudra bien que Trump engage des mesures pour freiner les exportations de BM vers l Europe !!!
Réponse de le 10/02/2017 à 9:51 :
L'économie ne se porte en effet pas si mal que çà en France quand on voit la part des grosses berlines allemandes dans le parc automobile...
9,1% des immatriculations neuves en 2015 pour Audi, BMW, Mercedes et Porsche réunies. Minimum 800 M€ de déficit bilatéral sur ce segment !
Constat teinté de provoc qui n'élude pas que plus de 70% des français achètent de l'occasion...
a écrit le 09/02/2017 à 16:06 :
Etonnant que la commission n' est pas engagée de mesures pour excédent excessif.
Non ?
a écrit le 09/02/2017 à 15:28 :
On a donc pas fini de bouffer des politiques d'austérité.
Réponse de le 09/02/2017 à 16:10 :
c est sur qu on va pas pouvoir vivre eternellement aux crochets des autres pays. on a 2 solutions:

1 on envahit les allemands, hollandais et autrichiens. en pille leurs pays et tout va bien (en gros on fait ce que napoleon a fait)

2 On arrete de dire que tout est de la faute de la mechante Merkel, on reflechit sur ce qu on peut faire pour ameliorer la situation et on le FAIT meme si ca fait hurler les categories qui vont devoir se serrer un peu la ceinture (contrairement a ce que pense Fillon, l effort doit pas tellement porter sur le bas de la societe qui a deja beaucoup paye mais sur la rente qui est cajolee... mais difficile a faire quand votre electorat est majoritairement retraité)
Réponse de le 09/02/2017 à 17:30 :
Hum... Avec une bonne préparation, l'invasion c'est tentant quand même ! (je rigole bien entendu, je préfère préciser maintenant que les trolls vont pouvoir acheter leurs commentaires, à moins que cela ne soit que sur youtube... )

Pour le reste vous savez parfaitement que la politique allemande c'est la politique des créanciers et donc des actionnaires milliardaires qui veulent à tout prix que les pays leurs donnent des milliards chaque année sans rien avoir à faire.

Bref l'argent de la rente, l'argent de la finance toujours et encore, et aucun signe de vie de l'UE tandis que l'économie s'écroule.
a écrit le 09/02/2017 à 15:09 :
Les pays du sud subissent la parité fixe entre les monnaies des différents pays de la zone euro. Le taux de change est fonction entre autres de la balance des opérations courantes: si cette dernière est déficitaire, comme c’est le cas des pays de l’Europe du Sud, la monnaie du pays va se déprécier.

C’est important car imaginons que la France ait conservé le Franc et l’Allemagne le Mark. Prenons la parité figée par l’euro de 1 mark = 3,35 francs. Si l’Allemagne accumule les excédents vis-à-vis de la France, comme c’est le cas actuellement, le mark s’appréciera et le franc se dépréciera. Imaginons par conséquent que ce taux de change passe à 1 mark = 4,5 francs.

Un Français qui achetait un produit allemand valant 100 marks, ie 335 francs, devra l’acheter 450 francs. Cela va donc pénaliser les exportations allemandes vers la France. A contrario, il sera plus facile d’exporter vers l’Allemagne car un Allemand qui achetait un produit français qui valait 335 francs, ie 100 marks, pourra maintenant acheter pour 100 marks, un produit français valant 450 francs ou acheter le même produit que précédemment pour 74,5 marks. L’excédent de l’Allemagne vers la France, équivalent au déficit de la France vis-à-vis de l’Allemagne, se réduira.

Cette perte de compétitivité de la France et d’une manière générale de l’Europe du Sud au sein de la zone euro, dans le contexte d’une parité figée, résulte de deux facteurs: des taux d’inflation différenciés et des hausses divergentes de coût du travail.

Ce constat et cette analyse ne doivent pas rester sans lendemain. Il convient désormais de sortir politiquement de cette autoroute sans issue. L’UPR de François Asselineau est le seul mouvement rassembleur à proposer sans ambiguïté et sans détour une sortie de l’euro : il faut rejoindre et aider ce mouvement !

https://www.upr.fr/actualite/france/les-divergences-competitivite-intra-zone-euro-folie-dun-taux-change-unique
Réponse de le 09/02/2017 à 16:06 :
je me demande quel age vou savez. quand j etais gosse et qu on se prenait une enieme devaluation, c est exactement ce qu on nous expliquait: les produits francais allaient devenir moins cher, les allemands plus cher et donc on allait leur tailler des croupieres. Curieusement ca ne c est jamais produit. et le DM etait regulierement reevalue et le FF devalue ... Si la france a decide de gonfler sa bulle immobiliere, c est pas de la faute aux allemands. Si la france a decide de delaisser l industrie (juste bon pour des chinois) c est pas de la faute aux allemands. evidement si on sait plus faire grand chose et qu en plus on le vend cher, ca marche pas tres bien
Réponse de le 09/02/2017 à 17:29 :
@cd
Je me souviens bien de cette époque, marquée par les dévaluations périodiques ET les réévaluation du D Mark.
Aujourd'hui les ajustements macro économiques dont les parités de change font parties sont bloqués.
En 1973, les déficits extérieurs américains ont eu raison de Bretton Woods et de son système de changes fixes. L'absence de correction des parités au sein de la zone euro auront raison de la monnaie unique, les allemands ayant montré leur incapacité à recycler leurs excédents (voir la situation de la Deutsch Bank et même pire pour les Landesbank).
Vous aimez le Marché? Alors laissez le régler les changes.
Nota : c'est bien l'Euro qui est en train de tuer l'industrie italienne, par exemple.
Réponse de le 09/02/2017 à 18:02 :
Et oui, cela a superbement fonctionné du temps du franc.....1DM = 1FF à sa création, 1DM = 3.35FF lors de l'euro....cela fait une dévaluation de ....plus ou moins 240% sur la période.....pour le franc et notre économie dans tout cela??? Au fait nos voisins ne se posent jamais ces questions...en EU, ou ailleurs, CH ou ailleurs.Quand j'étais gosse, je me souviens des dévaluations récurrentes à cause de notre mauvaise gestion du pays....et cela nous a bien réussit, n'est-ce pas???
Réponse de le 10/02/2017 à 8:24 :
Ne pas oublier que dans les années 2000, la mode chez nos dirigeants économiques comme Tchuruk était l'entreprise sans usine, mode qui a fait des dégâts considérables
Mon chef me disait " on peut sous-traiter, mais pas son cœur de métier " car le Sst apprendra vite et fera ensuite moins cher car il n'aura pas eu les frais de R&D.
a écrit le 09/02/2017 à 15:06 :
Et oui, la France est un nain économique....et avec une victoire peu probable de MLP, la France finirait par descendre encore plus bas.Que l'euro = $1.20 comme en 2001-2005 ou moins de 75 cents/$1 comme en 2007-2014....ou presque la parité comme en ce moment, La France ne produit pas les produits demandés....C'est triste....Je crois que le seul capable de redonner du souffle au pays c'est Macron....fillon, on l'a eu de 2008-2012 = échec cuisant....les autres on t les connait et MLP on ne veut surtout pas l connaître.
+259 milliards d'euro c'est presque .....65% du total des exportations françaises!!!!!!!! en effet, si l'Allemagne était hors euro et la Bundesbank avait une politique purement Allemande, l'euromark vaudrait au minimum $2!!!
Réponse de le 09/02/2017 à 16:21 :
En voie de dépérissement tout court
Réponse de le 09/02/2017 à 22:21 :
Purée c'est vrai çà? Non ce n'est pas possible! N'importe quoi quoi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :