La zone euro dégage un excédent commercial record

 |   |  179  mots
(Crédits : Fabrizio Bensch/Reuters)
La balance des paiements courants (échange de biens et de services) a été excédentaire à hauteur de 314 milliards d'euros en 2015, selon la BCE. L'Allemagne y contribue largement

Jamais la zone euro n'avait dégagé un tel excédent de sa balance des paiements courants (échange de biens et de services avec le reste du monde). En 2015, il a atteint 314 milliards d'euros, soit 3% du PIB de la zone euro. En 2014, l'excédent n'était "que" de 2,4% du PIB.

 "L'accroissement de l'excédent des transactions courantes s'explique essentiellement par une hausse de l'excédent sur les biens (de 251,5 milliards d'euros à 320,1 milliards)" explique la BCE. Plus concrètement, c'est l'Allemagne qui est largement à l'origine de cet excédent. Les exportations allemandes de biens hors zone euro ont atteint 761 milliards d'euros, en hausse de 5,6%, alors que les importations ont progressé moins vite (+3,5%), atteignant 521,5 milliards. D'où un excédent commercial allemand record  de 239,5 milliards d'euros avec le reste du monde, hors zone euro. Au total -y compris les services-  la balance courante allemande dégage un excédent proche de 8% du PIB!

Sanctions européennes

En théorie, au delà de 7% d'excédent, la commission européenne devrait sanctionner l'Allemagne pour déséquilibre. Mais aucune procédure n'a été ouverte...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2016 à 19:19 :
1/ QUARANTE % DES ENTREPRISES FRANCAISE PRODUISSENT EN ALLEMAGNE? 2/ AU VUE DES VIDEOS FOURNIE PAR LA TRIBUNE SUR LES RECORT DE VENTES D ARMES ONT CONPREND D OU VIENT CETTE EXSEDANT COMMERCIAL ? MORALEMENT IL N Y A DE QUOI EN ETRE FIER? QUAND ON SAIT TOUS LES MORTS QUE CELA ENGENDRE SURTOUS DANS LA PERIODE OU TOUS LES PAYS ON PEUR DU CLIMAT OCCATIONNE PARS TOUTES SES GUERRES???
a écrit le 19/02/2016 à 11:09 :
La question est de savoir si c'est parce que nous avons un excédent commercial que nous vivons si mal dans l'UE ou parce que grâce a notre souffrance nous pouvons avoir un excédent commercial?
a écrit le 19/02/2016 à 10:57 :
Grace à nos voisins allemands, néerlandais et italiens, la BC de la zone dégage un énorme excédent....quant à la France, elle est aussi absente économiquement que politiquement . si il n'y avait pas les sommets européens, personne ne saurait qui est Hollande..... une province des Pays-Bas? Ah, non, le président absent Français....
Quant à la valeur de l'euro...il est visiblement très sous évalué et un cours de $1.35 pour un euro serait salutaire pour beaucoup....idem pour la livre qui visiblement est très très surévaluée vue les déficits abyssaux de la GB....£1 = € 1..... quant au Japon, ¥ 130 à 135 c'est bien pour mes vacances à Kyoto cet été...donc si l'euro pouvait remonter un peu.. merci M. Draghi.
a écrit le 19/02/2016 à 10:56 :
L’Allemagne est un bel exemple du tropisme de notre vision économique.

D’après ces indicateurs, ce pays va bien, et même très bien, et roule sur l’or avec de tels excédents.

En revanche, si on s’intéresse aux Allemands, en revanche, la situation est loin d’être aussi bonne. Bref, le pays, économiquement, est florissant. Mes ses habitants n’en profitent pas du tout. Bien au contraire.

Qui en profite alors ?
a écrit le 19/02/2016 à 6:09 :
QUELLE BONNE NOUVELLE VOUS NOUS ANNONCEZ LÀ ? Les "sans dents"
s'en réjouissent ? Les chômeurs AUSSI ! C'est chouette quand même toute cette prospérité hein ?
a écrit le 18/02/2016 à 22:05 :
La France est responsable de ses déficits budgétaire en premier chef et de ses nombreux déficits des divers systèmes d'assurance sociaux (santé, retraite, et non-emploi) comme l'Allemagne peut être tenu responsable de ses nombreux excédents budgétaire, santé, retraite et assurance chômage etc. Par contre, il est regrettable de vouloir attribuer une responsabilité à l'Allemagne pour ses excédents commerciaux. Ce n'est pas l'Allemagne qui réalise ces excédents gigantesques. Ce sont de nombreuses entreprises allemandes qui elles y contribuent individuellement. Voulons-nous interdire à des entreprises individuelles et libres d'être compétitive ou de vendre? La paupérisation de la France et ses tendances protectionnistes se renforcent mutuellement et se nourrissent du populisme ambiant. Il est vrai qu'en France les déficits se creusent également par les initiatives des entreprises publiques et semi-publique (Areva, edf, dexia, SNCF, AF) Pourquoi y a-t-'il en France ce désir profond de misère économique et humaine?
Réponse de le 19/02/2016 à 7:49 :
Avec un taux de pauvreté supérieur de 50% en Allemagne, nous préférons peut être notre misère économique ?
Réponse de le 19/02/2016 à 9:25 :
Quelle merveille.
Les entreprises n'ont pas été soutenue par l'état allemand et il n'y a pas eu de lois hartz.
Oui ce sont les entreprises qui facturent, mais il existe une politique d'état pour aider les entrperises exportatrices.
Cette politique pourrait-etre affaiblie pour permettre de redistribuer vers les salaires ce qui réequilibrerait la zone euro. Evidement ca ne se fait pas et cac'est un choix politique pour favoriser les classes sociales supérieures.
C'est l'une des raisons de la crises des réfugiés: L'allemagne a besoin de plus de main d'oevre pour éviter que le marché du travail ne chauffe et les gens du communs attendent eux une hausse des salaires.
a écrit le 18/02/2016 à 20:20 :
Et la belle France socialiste, où est-elle dans cette belle photo de champions ? Nulle part, ne cherchez pas, Hollande et son gang l'on fait sortir du ring. Pouvoir de cancres pour un Pays maintenant en Voie de Paupérisation, un PVP, nouvel avatar du socialisme, l'idéologie dépensière qui ne crée que de la pauvreté, et entretient à prix d'or une classe dirigeante inepte et prévaricatrice.
Réponse de le 19/02/2016 à 10:50 :
réflexions ridicule
je ne sais pas de quoi vous vivez !?
L'Allemagne est riche de ses pauvres !!! (même pas de Smig !!!)
Si c'est comme cela que vous voyez la vie (des autres) ?
Etes vous prêt vous même à accepter un salaire de 500€ /mois
a écrit le 18/02/2016 à 20:15 :
Les coupures de 500 euros ne sont pas prêtes de disparaître 'qui c'est qui commande en Europe' au moins c'est limpide!Les billets de 50e suffisent plus les cartes de crédit à tout azimuthe pour les Français avec la surveillance de l'argent sous prétexte de terrorisme.... Merci encore à Moi Président pour nos brillants résultats économiques heureusement 2017 c'est demain fin de son CDD!
a écrit le 18/02/2016 à 19:08 :
Ce serait intéressant d'avoir le détail sur les rapports de consommations, d'épargnes et d'investissements. Cette réussite colossale est étrange et unique.

Tant que cela dure, l’Allemagne devrait être en mesure de maitriser les problèmes bancaires auxquels elle fait face. A moins que cette balance ne dissimule la prochaine crise.
Réponse de le 19/02/2016 à 2:46 :
pour aller régulièrement en Allemagne je peux vous dire que les entreprise vont à toute vitesse et cela dans tous les secteurs. Mais on pourrait dire que les dirigeants allemands agissent dans l'intérêt des entreprises qui elles tournent à fonds !!!!! et si les entreprises françaises décidaient aussi de tourner à fonds ???
a écrit le 18/02/2016 à 18:16 :
1- Formidable !!! c'est bien la preuve que l 'UE ça fonctionne, n'est-ce-pas ?
2- Je propose qu'on renomme l'UE avec 'FLE": Fédération des Landers Européens"
3- Pourquoi donc aller se fourvoyer avec les US et le TAFTA ?
a écrit le 18/02/2016 à 18:08 :
Le tribunal constitutionnel allemand si prompt à se prononcer sur les les positions financières de l'Allemagne lorsqu'il s'agit de garantir les dettes en Euro se garde bien d'ouvrir la bouche lorsque l'Allemagne enfreint à plusieurs reprises les traités européens à son avantage et au détriment de TOUS les autres pays de l'UE qui ferment gentiment leur gueule. C'est difficile d'expliquer aux masses pourquoi cet excédent, au delà de 7%, exagéré et interdit, est encore plus mauvais pour les partenaires que leurs déficits au dessus de 3%.
Les politiciens eux mêmes le comprennent ils ?
Réponse de le 18/02/2016 à 18:55 :
Bien sûr qu'ils le comprennent mais ils savent que s'ils veulent garder un semblant d'union, ils ne doivent pas la ramener devant l'Allemagne qui décide comme toujours de la pluie et du beau temps.

Mais l'Allemagne elle-même est inquiète de cette situation qui se traduit aussi par un solde TARGET2 qui repart dangereusement à la hausse pour la Bundesbank (600 Mds d'euros de créances sur des pays qui sont pour la plupart surendettés).

Les pays de la périphérie mais pas seulement, ne parviennent toujours pas à réduire leur dette pris entre une croissance qui ne peut revenir au vu de l'austérité budgétaire d'un côté et de l'autre un taux d'endettement qui interdit toute politique de relance.

Non seulement, l'euro a mis en exergue un trop grand écart de compétitivité entre les pays du sud et les pays du nord, dont l'Allemagne au premier chef mais il aggrave inexorablement le phénomène.
C'est pourquoi l'euro est voué à disparaître. Ce n'est qu'une question de temps, le temps qu'il faudra pour que les dirigeants politiques prennent enfin conscience qu'il n'y a pas d'issue viable au maintien de l'union monétaire.
Réponse de le 18/02/2016 à 22:17 :
Et oui, TC a mille fois raison!
Tout le monde cherche des solutions au chômage en France, personne ne dit que 50 milliards de déficit de la balance commerciale Française correspondent environ à 500 mille emplois en moins. Et inversement l'Allemagne qui a 240 milliards d'excédents qu'on peut estimer à 2,4 millions d'emplois, est de ce fait et aussi à cause de sa pyramide des ages en plein emploi
Les français atteints de myopie y voient la conséquence des petits boulots, et les germanophiles béats ne voient dans tout ça que la supériorité allemande. Supériorité réelle sans doute mais sans aucune chance pour nous de nous en sortir, à partir du moment où on a la même monnaie, où la généreuse Angela entend compenser la dénatalité allemande non par une plus grande intégration avec les pays d'europe qui n'ont pas ce problème, mais par l'accueil de réfugiés.
On peut se consoler en disant que de toute façon tout créancier vit au dépens de ses débiteurs, et que si les Allemands acceptent de vivre en dessous de leurs moyens, ça nous permet quelque part de vivre au dessus de nos moyens, mais pour combien de temps?
Réponse de le 19/02/2016 à 2:54 :
au lieu de théoriser sur la théorie prenez votre voiture et allez en Allemagne et vous verrez de votre propre yeux !!!!! si vous voulez considérer que l'Allemagne, non, excusez-moi que les entreprises allemandes sont parmi les plus performantes au monde, allez les voir et vous comprendrez !!! faites le voyage, il en vaut la peine. C'est le même choque que d'aller aux USA !!!! En Allemagne l'argent coule à flot et même les églises sont en parfait état et cela sans l'aide de l'Etat !!! et ce n'est pas un secteur qui va bien ce sont tous les secteurs qui tournent à fonds !!!!!!
Réponse de le 19/02/2016 à 8:04 :
@Bertrand
On vous croit sur parole quant aux moyens dont elles disposent et qu'elles savent certainement utiliser à bon escient.
Mais si je souscris à votre approche microéconomique, vous ne pouvez négliger les phénomènes macro. Enfermée dans un régime de change fixe, la zone euro contrarie la bonne allocation des actifs qui devraient se porter vers la monnaie allemande et la faire monter. Un enrichissement du peuple allemand, légitime, mais qui viendrait grandement atténuer l'avantage économique dont les entreprises allemandes bénéficient indûment.
Aujourd'hui, comme hier (avec la Grèce, l'Irlande), les énormes excédents allemands, inemployés ou mal investis (de façon bien opaque pour les allemands via Target) portent les déséquilibres de demain. Idem pour le Peg chinois.
Vous n'êtes pas vraiment libéral?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :