Les Français font davantage confiance à l’Union européenne

 |   |  546  mots
En 2016, l'image de l'UE s'est légèrement améliorée dans l'esprit des Français.
En 2016, l'image de l'UE s'est légèrement améliorée dans l'esprit des Français. (Crédits : reuters.com)
Les Français ont davantage confiance en l’Union européenne et se sentent plus européens qu’il y a un an. Mais la confiance envers les institutions locales et les élus locaux demeure largement supérieure. Un article de notre partenaire Euractiv.

La France n'est pas encore devenue un pays europhile, mais l'image de l'Union européenne s'est légèrement améliorée dans l'esprit des Français entre 2015 et 2016.

Le baromètre annuel de la confiance en politique publié chaque année par le Cevipof et Opinion Way fait état d'une confiance à la hausse envers l'Union européenne, et ce malgré les multiples crises qui ont secoué l'Union européenne au cours de l'année 2015.

En 2016, 38% des répondants ont affirmé avoir confiance en l'UE, un score en hausse de 1 point par rapport à 2015.

>> Lire : Les promesses non tenues compromettent la confiance des citoyens dans l'UE

La confiance des Français envers les institutions européennes avait cependant connu un pic à 44% d'opinion positive lors d'un sondage réalisé dans la foulée des attentats de Charlie Hebdo, en février 2015.

Si la confiance en l'UE progresse, elle reste toutefois très loin de celle que les Français accordent aux institutions locales et aux élus locaux. En effet, 65% des personnes interrogées ont déclaré faire confiance à leur conseil municipal, 55% au conseil régional et au conseil départemental. Le Sénat et l'Assemblée nationale recueillent respectivement 44% et 41% de taux de confiance.

Confiance en hausse

L'Union européenne se démarque cependant en totalisant un taux de confiance supérieur à ceux exprimés envers le gouvernement et la Présidence de la république, mais également envers les institutions internationales (OMC, G20).

Les députés européens ont également profité de cette vague de confiance, puisqu'ils bénéficient cette année d'une opinion positive en hausse de 3 points à 30% de confiance. Mais là aussi, les représentants français au Parlement européen restent en queue de peloton des personnalités politiques bénéficiant de la confiance des citoyens français.

En effet, les eurodéputés arrivent en dernière position des représentants politiques bénéficiant le plus de la confiance des Français (députés, sénateurs, maires, etc.). Seul le Président de la République bénéficie d'une cote de confiance plus basse avec 29%.

Appartenance à l'UE

Autre paramètre mesuré par l'étude du Cevipof et d'Opinion Way, le bénéfice pour la France d'appartenir à l'Union européenne.

Selon l'étude, 41% des Français interrogés estiment que l'appartenance à l'UE demeure avantageuse pour la France, soit un point de moins que l'année dernière. Ils sont 25% à estimer qu'il s'agit d'une mauvaise chose et 33% à se situer entre les deux.

>> Lire : L'UE compte mener la vie dure au Royaume-Uni en cas de Brexit

Le sentiment d'appartenance à une citoyenneté européenne a lui augmenté. Si 30% des sondés affirment se sentir Français et uniquement Français - un chiffre stable -  les personnes déclarant se sentir à la fois Français et Européens sont maintenant 33%, un score en hausse de deux points.

Enfin, 35% des personnes interrogées affirment se sentir davantage Français qu'Européens, un chiffre en recul de 3 points.

___

Liens externes Cevipof et Opinion Way

___

__

Par Euractiv.fr
(article publié le vendredi 27 janvier 2016 à 10:44)

___

>> Retrouvez toutes les actualités et débats qui animent l'Union Européenne sur Euractiv.fr

Euractiv

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2016 à 15:03 :
La population, ça ira-t-il en sabots dondaines et rouleaux à pâtisserie au Parlement Européen demander des comptes alors que le chômage est supérieur aux normales saisonnières et que la croissance est qualifiée de potentielle ? L’expression l’entreprise et le commerce sont reconnus d’utilité publique pour créer la croissance ou l’Etat a obligation de résultats, pourraient entrer dans la fameuse Déclaration.
a écrit le 02/02/2016 à 10:06 :
L'Art de la sémantique. En langage réel on aurait du dire les français une image moins négative de l'Europe qu'il y a un an mais avec l'élite qui nous gouverne il faut toujours donner au peuple une image positive de l'UE!
a écrit le 02/02/2016 à 8:29 :
L’Europe est-elle une crotte chômagiste à faible croissance ? Selon les données numériques de la Banque Mondiale, le rapport de la croissance 2010-2014 sur 2000-2008 sans l’année 2009 ni 2015 est, si la division est acquise, de : USA 94%, Canada 98%, Japon 119%, Australie 76%, Allemagne 126%, Suède 85%, Suisse (sans 2014) 81%, RU 64%, Norvège 65%, Belgique 53%, Pays-Bas 12%, puis en négatif on trouve l’Espagne de 3,48 à -0,5, la Grèce 3,59 à -4,8 en moyenne annuelle, Italie de 1,22 à -0,52, France 53%. L’Europe n’est-ce pas un anti modèle mondial, anti jeune, anti chrétien et anti croissance, on aurait dans de nombreux pays un PIB 2015 inférieur à 2007, n’est-ce pas une absurdité ? Si la croissance est potentielle, les chômeurs ne sont-ils pas victimes innocentes, on aurait des coupures d’allocations et fait-on dans la terreur au travail alors qu’on parle de suicides ? Ne fait-on pas dans l’anti humanisme primaire ? L’Europe n’est-elle pas une TERRE DE DETRESSE ?
a écrit le 02/02/2016 à 7:47 :
En Europe la crise n’est-elle pas permanente ? Ne devrait-on faire un procès de Nuremberg en impéritie ? On nous publie que dans de nombreux pays d’Europe le pib de 2015 serait inférieur à celui de 2007… que fait-on au Parlement Européen ?
a écrit le 01/02/2016 à 20:47 :
L’appartenance à l’UE n’est-elle pas en question en termes de capacité à se reprendre ? Aura-t-on comme en 29 et 39, en 09 et 19 un incendie du Parlement ? Ne fait-on pas une JUNK ER_ope ?
a écrit le 01/02/2016 à 15:23 :
Si les français font davantage confiance à l’Europe, ne devrait-on en réseau diplômé examiner cette situation où avant 2008 les usa et l’Europe avancent selon une ligne parallèle puis après 2010, la ligne des américains repart à nouveau à la hausse mais celle de l’Europe reste constante, peut-on expliquer cela ? http://www.bing.com/images/search?q=croissance+usa+2015&view=detailv2&&id=DF35E90862FB1E64E358B8D831D38BB8A57D5F62&selectedIndex=123&ccid=aS%2bl5tJo&simid=608017711860484790&thid=OIP.M692fa5e6d2681bdab9405aeeff45de84o0
a écrit le 01/02/2016 à 14:12 :
La zone euro est-elle une zone zéro en termes de croissance et donc d’emplois ? On publie un rapport de la BCE du 03 Déc 2015 dans lequel on trouve p17 une description du PIB de la zone. Le niveau 2015 serait égal au niveau 2008, en étant pendant cette période inférieur, ce qui ne serait pas le cas aux usa. Les citoyens européens et le réseau diplômé ne devraient se poser la question de la performance de la zone ? https://www.banque-france.fr/fileadmin/user_upload/banque_de_france/Eurosysteme_et_international/bulletin-economique-BCE-n8-decembre-2015.pdf
a écrit le 01/02/2016 à 12:57 :
Sondage TuLaVuDenTonKU de Pipo&co commandé par les Ripoublicains et le gouvernement socialiste national pour endormir les moutons
a écrit le 31/01/2016 à 2:59 :
Belle séance de désinformation Revendiquée à part ça ? BRA.VO Euractiv !
Maintenant Euractiv "le signataire" de ce mensonge cosmique" c'est qui ça ?
C'est PAYÉ PAR QUI ! C'EST PIPOTÉ PAR QUEL PARTI ? On veut savoir ! lol ....
Mais non, on ne saura RIEN et ce post va avoir du mal à survivre au regard acéré (sic) du "modé" aux ordres ! Je te salue ... maux dais !
a écrit le 31/01/2016 à 0:55 :
La démocratie pou, de et par la population, c’est pour quand, on ferait par les fonctionnaires ? Rome a-t-elle péri du mot LIBERAL ou bien du mot SOCIAL ? Aura-t-on un mur d’Hadrien pour la défense de l’Europe ? Avec plus de béton, n’aurons-nous pas plus de croissance, ainsi au lieu de faire des licenciements secs, on ferait des LITS_AVEC_CIMENT_HUMIDE pour un régime à croissance MOLLE. On entend dire plus y a de fonctionnaires, plus y a de croissance, ne devrait-on dire aussi plus y a de dette, moins y a de croissance ? Pour la CROISSANCE sous la moyenne, joue-t-on la marche des trainards ? N’a-t-on pas des confusions de sens sur la croissance avec plus ou moins d’impôts ? Sommes-nous A_Rogants, ville qui serait le centre du monde d’où l’on donnerait des leçons, nous serions le royaume de Keynes à l’Etat parfait et immobile, nous serions au palais de la goujaterie et des PAROLES SANS ACTES, joue-t-on à la Cité Interdite comme centre du monde ? Sommes-nous pour le Zen ou pour Confucius ? On entend dire que les fonctionnaires seraient mieux payés car ils ont plus de diplômes, fort bien, il existe aussi des avocats mal considérés ? Pour les chômeurs a-t-on rétabli le plein-emploi ? Aux usa, la société renverrait des fonctionnaires, en France, des fonctionnaires rendraient les français chômeurs ? Faudra-t-il DU GUESCLIN pour une croissance au potentiel ? On aurait des millions de chômeurs et des fonctionnaires dont des organismes qui disent que dans le public certains ne feraient pas toujours convenablement le travail, peut-on expliquer cela ?
a écrit le 30/01/2016 à 11:12 :
Les français font davantage confiance dans l'Union européenne ! C'est une plaisanterie ?
L'auteur de cette blague regarde t'il les infos ?
A t'il vraiment enquêté sur ce qu'en pense les français ? J'ai beaucoup de mal à le croire.
Les espaces nationaux et européen n'ont plus aucune protection. Elles ont toutes été abandonnées au nom des libéralisme et mondialisme avec la bénédiction de tous les politiques qui se sont succédés à la tête du pays.
Si l'économie dirigée avait fait son temps, l'économie de marché a ensuite totalement disparu pour laisser la place à une économie spéculative financière qui n'a plus rien à voir avec les peuples et leur volonté. Alors l'Union ??? Un artisan de la casse des nations européennes au service de la finance internationale !
- Suppressions d'emplois dans les grands groupes multinationaux et exode en terre du moins disant social...
- mort programmée des filières bovine et porcine confrontées à des conditions de concurrence impossibles à tenir, sans que le gouvernement ne mette en oeuvre la clause de sauvegarde prévue dans les traités et n'applique des quotas assortis d'un taux de TVA plus élevé... après et avant la mort d'un nombre incalculable d'autres secteurs...
- abandon des frontières pour les ressortissants de nationalité autre qu'européenne et absence totale de maîtrise nationale des flux migratoires.
tout cela dans le sens préconisé par les technocrates de cette union que l'on voudrait à toute force nous faire aimer.
NON, TRIPLE NON, cette union n'offre plus rien que l'on puisse admirer ni accepter. Et cela devient la même chose à propos de nos élus nationaux incapables de défendre leur pré carré. Ils ont beaucoup de leçons à prendre de nos amis britanniques.
a écrit le 30/01/2016 à 11:07 :
cette analyse est probablement erronée... les ANGLAIS vont nous montrer le bon chemin a suivre bientot n en déplaise a nos élus
a écrit le 30/01/2016 à 9:02 :
On essaye de nous convaincre, que si la France était resté la France souveraine avec sa propre monnaie, nous serions au fond du gouffre!
Réponse de le 30/01/2016 à 20:22 :
C'est sur qu'avec le Franc, on aurait conserver notre pouvoir d'achat pendant la pire crise depuis 1929 !!! Vous plaisantez ou quoi ? Vraiment, le niveau d'aveuglement dans le fanatisme politique est stupéfiant, outre que les mêmes ont la mémoire courte... Ils n'ont aucune mémoire des crises monétaires !!!! Alors, pour moi, c'est simple, je vous rachète vos euros contre votre monnaie de singe.....
a écrit le 30/01/2016 à 8:08 :
C est faux ce pires c est de l écritures des journaux l Europe et la monnaie c'est pourries?
a écrit le 29/01/2016 à 21:29 :
Votre économie mixte à bourse administrée, marchés garantis et prix régulés fonctionne très bien ! Pour la croissance on aurait 1,1%, sous la moyenne zone euro à 1,5 contre 2,6 aux usa. Fait-on la course en tête derrière le peloton ? Pour la bourse, entre 2007 et fin 2015, le DOW passerait de 13896 à 17719, le Nasdaq de 2704 à 4534, le Dax de 7859 à 11422, le Nikkei de 17950 à 17155, le FTSE100 de 6449 à 6356, et le CAC de 5985 à 4387… aurait baissé. Comme une question en assemblée citoyenne, la BCE a-t-elle soutenu la France comme les autres ou bien notre bourse ne serait guère vigoureuse ? La masse monétaire serait élevée, le QE est-il de la même qualité qu’aux usa ou bien doublera-t-on la monnaie en vertu du principe plus y a de monnaie plus y a de croissance ? Le chômage sans plein-emploi après crise et sans augmentation du taux d’emploi durera-t-il ? Mis à part la balance en négatif, un manque à gagner à l’export évalué à 150 milliards $ et une croissance qualifiée de potentielle, des experts pourraient l’évaluer ? Pour la croissance faudra-t-il plus d’aides alors qu’on parle d’une critique à 70% ? Pour l’industrie, on aurait peu de robots, est-ce parce que nous sommes anti-technologies ? On aurait un PIB par habitant en baisse, a-t-on un déploiement optimal du capital productif comme une zone optimale, on parle de ZMO ? On ferait des promotions canapés, aura-t-on des placards et des portes et fenêtres pour des experts ambitieux alors qu’on compterait 60% de diplômés chômeurs ? DEMANDERA-T-ON UN AJUSTEMENT DE LA GESTION DE LA BCE ? L’euro est-il au bon niveau ? Fait-on dans le CAC MOU?
http://www.optionfinance.fr/blogs-analyses/le-blog-de-patrick-artus/le-nombre-de-robots-industriels-en-pourcentage-de-lemploi-manufacturier-102-en-france-211-en-allemagne-246-en-suede.html
a écrit le 29/01/2016 à 19:40 :
C'est dingue les couleuvres qu'ils pensent nous faire croire...
a écrit le 29/01/2016 à 19:21 :
Il me semble que l'implication nouvelle de l'Europe dans les domaines de la lutte contre le terrorisme, la gestion de l'immigration du moyen orient et le début de la coopération militaire contre Daesh, est bien accueillie.
La pression du dogme budgétaire néolibéral, porté jusqu'ici par l'Allemagne semble moins forte (et avec les difficultés qu'elle rencontre ça devrait encore s'alléger).

C'est très fragile comme sentiment, mais les français commencent à voir que l'Europe ça n'est pas qu'un dogme libéral.
a écrit le 29/01/2016 à 19:01 :
@ BONSOIR : c'est une blague ou quoi? Faire confiance à l'EUROPE une vulgaire machine à enregistrer les dictats américains l'exemple le plus frappant notre PRESIDENT NORMAL qui a sacrifié les intérêts économiques français au profit des intérêts stratégiques américains exemple l'embargo contre la RUSSIE FRERES et SOURES DE NOTRE BRETAGNE LE SEUL RESPONABLE DE VOTRE MISERE HOLLANDE .....Ses amis les dictateurs du Moyen Orient et les nazis UKRAINIENS et POLONAIS
Réponse de le 30/01/2016 à 20:17 :
Le Prozac est un excellent médicament !!!!
a écrit le 29/01/2016 à 17:39 :
Pas du tout, l'UE est une plaie.
Sans l'UE ni l'Euro 2 ans après la France créerait 1,1/2 millions d'emplois.
Voir les articles des Lordon, Sapir, Piketty et bien d'autres financiers.
L'UE c'est l'austérité le chomage de masse la pauvreté et une politique ordo libérale qui plonge les peuples dans les ténèbres.
Il faut etre idiot pour croire encore en l'UE.
Comme le disait un ex.membre de l'ex. URSS votre avenir on la vécu et cela n'a pas marché.
Réponse de le 29/01/2016 à 18:51 :
Ce que vous dites est complètement injustifie. Les limites établies par l'UE le sont par les États membres, et les premiers d'entre eux, la France et l'Allemagne. Elles sont rationnelles. On ne peut pas durablement dépenser plus que l'on ne gagne, i.e. Continuer à creuser un deficit et une dette sans fin !!! Les réalisations de l'UE sont remarquables : la paix, une expansion economique sans équivalent, la liberté de circulation, la protection des droits de l'homme et de la démocratie, la stabilité monetaire. Le chômage c'est le problème de la France , d'autres Etats dans l''UE n'ont pas le même problème et si la France avait mieux respecter les réformes de structure demandées par l'UE elle n'en serait pas la. Votre commentaire est simplement le reflet de l'ignorance et de l'incompétence.
a écrit le 29/01/2016 à 17:13 :
"En 2016, 38% des répondants ont affirmé avoir confiance en l'UE, un score en hausse de 1 point par rapport à 2015"

Un point est il vraiment suffisant afin d'en faire une tendance franchement ?
a écrit le 29/01/2016 à 17:06 :
Le cevipof est coutumier de tels mensonges, on s'étonne qu'ils soient encore publiés, même avec l'écusson tout en bas des menteurs professionnels...
a écrit le 29/01/2016 à 17:03 :
C'est à peine croyable, quand on perçoit l'acharnement anti-europeen du système politico-médiatique !!! Tout est de la faute de "Bruxelles" !!!! Heureusement, les Français sont moins stupides que le systeme politico-médiatique. Ils savent faire la part des choses et savent que en définitive la clé de la stabilité européenne est le tandem Franco-allemand, et ça c'est ce qui est le plus important.. Sinon, on ne saurait pas ou on irait en Europe. Il est clair qu'en cas de Brexit, les Anglais seraient dans le brouillard, et ce serait vraiment à méditer pour les candidats aux " bêtises" fatales.....
Réponse de le 29/01/2016 à 17:51 :
Bien évidement que c'est de la faute de Bruxelles 80% des lois votés en France viennent de Bruxelles.
L'austérité c'est Bruxelles mais pas que Bruxelles c'est également la faute des politiciens béat qui applique leurs règles.
Réponse de le 30/01/2016 à 10:18 :
@etmoietmoi
"c'est également la faute des politiciens béat qui applique leurs règles" non seulement ils appliquent, mais le plus souvent il vont au delà de ce qu'on leur demande et ça fait des années que ça dure.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :