Royaume-Uni : le gouvernement lâche du lest sur les salaires du secteur public

 |   |  304  mots
Sous la pression croissante des syndicats et du Parti travailliste, qui dénoncent une perte de pouvoir d'achat et des salariés contraints de faire appel aux banques alimentaires, la Première ministre, Theresa May, a décidé d'accorder des hausses sensibles de salaire.
Sous la pression croissante des syndicats et du Parti travailliste, qui dénoncent une perte de pouvoir d'achat et des salariés contraints de faire appel aux banques alimentaires, la Première ministre, Theresa May, a décidé d'accorder des hausses sensibles de salaire. (Crédits : Toby Melville)
Après cinq ans de plafonnement à 1%, les salaires des policiers et des employés de prison augmenteront de 2% et de 1,7% l'année prochaine. Des niveaux qui restent bien en deçà du taux d'inflation, enregistré à 2,9% en août sur un an. Le chef de l'opposition Jeremy Corbyn dénonce une "tentative de d'opposer un secteur à un autre".

Le gouvernement britannique a annoncé mardi son intention d'augmenter l'année prochaine les salaires dans certains secteurs de la fonction publique de plus de 1%, le plafond fixé depuis des années pour cause de cure d'austérité. Les premiers à bénéficier de cet assouplissement seront les officiers de police, qui verront leur salaire augmenter de 2%, et les employés de prison, avec +1,7%. Les autres secteurs auront le droit à davantage de "flexibilité", promettent les conservateurs.

La mesure remonte à plus de sept ans. En arrivant au gouvernement en 2010, les conservateurs avaient décidé d'un gel des salaires dans le secteur public pendant deux ans, puis un plafonnement de +1% a été appliqué en Angleterre et au Pays de Galles à partir de 2013.

Recours aux banques alimentaires

Mais, sous la pression croissante des syndicats et du Parti travailliste, qui dénoncent une perte de pouvoir d'achat et des salariés contraints de faire appel aux banques alimentaires, la Première ministre, Theresa May, a décidé de lâcher du lest. Néanmoins, les hausses annoncées restent bien en deçà du niveau de l'inflation au cours des derniers mois. Le chiffre pour le mois d'août, publié mardi, fait état d'une hausse générale des prix de 2,9% sur un an.

Le Trésor a annoncé son intention d'élargir la mesure d'assouplissement à d'autres secteurs. "A partir de 2018/19, le gouvernement reconnaît la nécessité que dans certaines parties du secteur public, en particulier dans celles qui peinent à recruter du personnel compétent, la souplesse est nécessaire", dit-il dans un communiqué. Mais il ajoute qu'"il y aura encore besoin de discipline salariale au cours des prochaines années".

Le chef du Parti travailliste, Jeremy Corbyn, a dénoncé après ces annonces "une tentative de diviser pour mieux régner en opposant un secteur à l'autre".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2017 à 15:45 :
Pas sûr que Corbyrn et son europe adorée l'auraient fait, pas sûr du tout.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :