Téléchargez
notre application
Ouvrir

Diaporama Royaume-Uni : qui sont les cinq têtes d'affiche de l'élection générale ?

Theresa May, Première ministre et leader des conservateurs (Tories)

Ministre de l'Intérieur sous David Cameron, Theresa May est la figure politique du Royaume-Uni post-référendum. Après une courte campagne interne au parti conservateur, où elle finit par être la seule candidate en lice pour succéder à Cameron après sa démission, cette fille de vicaire emménage au 10 Downing Street en juillet 2016. Soutien du "Remain" pendant la campagne, elle promet alors de respecter le choix des électeurs. "Brexit means Brexit", déclare-t-elle.  Après avoir fait le choix d'une ligne dure (hard) sur la sortie du pays de l'Union européenne - elle préfère l'expression propre, ou clean -, la Première ministre demande au Parlement la tenue d'élections anticipées, huit mois après son arrivée au pouvoir. L'objectif : obtenir une majorité plus importante que celle dont elle dispose actuellement (17) afin d'avoir les mains libres pour négocier avec l'UE. Pour elle, la campagne ne se passe pourtant pas comme prévu. Après avoir dû rétropédaler sur sa réforme de la protection sociale, May se retrouve en difficulté, à quelques jours de l'élection.  (Crédits : Reuters/Scott Heppell)

Sasha Mitchell 5 images

Le 18 avril, la Première ministre britannique Theresa May surprenait son monde en annonçant, devant sa résidence officielle du 10 Downing Street, sa volonté de convoquer des élections législatives anticipées. Selon le système électoral britannique, le parti vainqueur de l'élection voit son leader prendre les rênes du pays.  Une "dame de faire" du Brexit en difficulté, un leader travailliste décrié qui espère créer la surprise et la voix d'une second référendum sur l'indépendance de l'Ecosse : quels sont les principaux visages de l'élection ? 

Autres diaporamas

voir plus de diaporamas