Sidérurgie : ouvriers et patrons manifestent à Bruxelles contre le dumping chinois

 |   |  391  mots
Dernièrement, ArcelorMittal, a annoncé vendredi 5 février un fort creusement de sa perte nette à 8 milliards de dollars en 2015, contre 1 milliard un an plus tôt, plombé par la concurrence de la Chine
Dernièrement, ArcelorMittal, a annoncé vendredi 5 février un fort creusement de sa perte nette à 8 milliards de dollars en 2015, contre 1 milliard un an plus tôt, plombé par la concurrence de la Chine (Crédits : © China Daily China Daily Infor)
Les organisations se plaignent "des importations bradées en provenance de Chine" qui provoquent des fermetures d'usines en Europe.

Environ 5.000 ouvriers et patrons de la sidérurgie européenne, dans un mouvement solidaire pour le moins rare, sont attendus lundi 15 février à Bruxelles pour protester contre la concurrence chinoise qui déverse sur le marché des produits à prix cassés. Ces derniers devraient déposer à proximité de la Commission européenne leurs casques pour symboliser les licenciements à venir, pendant qu'une délégation d'Eurofer et d'Aegis Europe sera reçue par le président de l'exécutif européen, Jean-Claude Juncker.

La fédération Eurofer, qui réunit les industriels européens de l'acier et co-organise la manifestation, explique les raisons de cette journée d'action:

"Les importations d'acier bradées en provenance de Chine, dont les volumes ont doublé depuis 18 mois, inondent le marché de l'UE, provoquant des fermetures d'usines et des suppressions d'emplois dans la sidérurgie européenne. Des milliers de travailleurs de l'acier venant de toute l'Union européenne sont en route pour Bruxelles pour appeler ) un marché plus juste."

40.000 emplois ont déjà été perdus dans la sidérurgie

Outre le dumping pratiqué par les sidérurgistes chinois, en surcapacités, les ouvriers et patrons mobilisés s'inquiètent des difficiles discussions sur l'octroi à la Chine du statut d'économie de marché. La Commission européenne, qui négocie pour les 28 Etats membres, a en effet ouvert le débat à la mi-janvier et doit prendre une décision à la fin de l'année. Si la Chine obtient ce statut, cela pourrait déboucher sur une forte baisse de ses droits de douane, décision qui sera extrêmement lourde de conséquences pour tous les concurrents européens de "l'atelier du monde", depuis les fabricants de panneaux solaires jusqu'aux aciéristes.

Pour rappel, l'Union européenne est le deuxième plus gros producteur d'acier au monde après la Chine, avec plus de 177 millions de tonnes par an, soit 11% de la production mondiale, selon des chiffres de la Commission. Quelque 40.000 emplois ont été perdus ces dernières années dans un secteur qui emploie environ 3,5 millions de personnes. Dernièrement, ArcelorMittal, a annoncé vendredi 5 février un fort creusement de sa perte nette, à 8 milliards de dollars en 2015, contre 1 milliard un an plus tôt, plombé par la concurrence de la Chine. L'entreprise souffre également de l'effondrement du cours du minerai de fer.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2016 à 17:13 :
et oui voila le monde cruel a quoi il va falloir s adapter il y aura toujours un plus gros pour manger l autre et ces les petits poissons qui en paierons le prix tout les francais on contribuer a ceux que la sidérurgie francaise est au top et ce fut le cas mais a été brader
et jeter en pature au gros spéculateurs voila le résultat. si mittal nous lâche nous sommes mal barrer du moins pas moi je suis en retraite mais je pense a tout les collègues .
j espere que tout sera fait pour
a écrit le 15/02/2016 à 12:47 :
LES PATRONS PLEURENT ET MANIFESTENT ALORS QU IL ON PRATIQUEMENT TOUS ENVOYER FAIRE LEURS PRODUCTION EN CHINE? C EST DES LARMES DE CROCODILES? ILS FAUT QUE CES PATRONS INVESTISSENT DANS LE PLASTIQUE? EN EFFET AVEC DU PLASTIQUE ON PEUT REMPLACEZ TOUS LES METAUX ? LEURS AVENIR EST LA /?CELA NECESSITE BEAUCOUP D INVESTISSEMENT MAIS LE JEUX EN VAUT LA CHANDELLE ???
a écrit le 15/02/2016 à 11:44 :
Nous commençons à comprendre, un peu tard quand même, la bêtise de notre économie néolibérale. Tout pour les actionnaires rien pour les gens qui travaillent.

Et dire que c'est la droite qui a engendré ce mouvement alors que nombreux de leurs électeurs prônent le travail comme valeur c'est plutôt cocasse comme situation puisque le travail en capitalisme dorénavant n'a plus aucune valeur, alors que c'est pourtant sa principale force, seul le capital a de l'importance aux yeux de nos décideurs, on est chez les fous.

Aucun parti politique n'a de légitimité actuellement, ce n'est peut-être pas pour rien que nous n'arrêtons plus de nous enfoncer au sein d'une crise sans fin hein...
a écrit le 15/02/2016 à 11:05 :
Çà ne se réveille que maintenant? Le mal est fait, ce n'est pas du a une erreur, cela était programmé! C'est la force du dogme européiste face au pragmatisme!
Réponse de le 15/02/2016 à 12:36 :
Nous devons baisser les retraites et installer à partir de 70 ans une assurance privée à la charge des retraités pour couvrir leurs petits bobos
a écrit le 15/02/2016 à 9:48 :
La différence provient du cout du travail trop important en Europe et aussi d'une énergie trop bon marché en Chine. Une taxe mondiale sur l'énergie permettant à l'Europe de réduire le cout du travail serait favorable. D'où une accord sur le climat.
Réponse de le 15/02/2016 à 9:58 :
LOL une taxe mondiale pour qu'on puisse maintenir notre niveau de vie au detriment des pays en voie de developpement .....
Réponse de le 15/02/2016 à 11:14 :
Cette taxe sur l'énergie permettrait de protéger le climat. Elle permettrait aussi de retrouver un peu de croissance pour tout le monde. C'est long à expliquer, mais comme tout le monde est systématiquement contre, alors contentons nous de la situation actuelle. Merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :