Zone euro : la Finlande accuse une nouvelle baisse de son PIB

 |   |  160  mots
La Finlande connait le vieillissement de population le plus rapide du monde.
La Finlande connait le vieillissement de population le plus rapide du monde. (Crédits : REUTERS/Ints Kalnins)
Le pays est touché par la crise russe, mais également par le vieillissement de sa population et le déclin de ses principales industries. Depuis 2012, la Finlande souffre d'une forte contraction de son PIB.

Le produit intérieur brut de la Finlande s'est de nouveau contracté au quatrième trimestre sur un an, de 0,3%, selon des chiffres publiés vendredi par l'institut statistique national.

Par rapport au trimestre précédent, le repli est de 0,1%, d'après cette première estimation corrigée des variations saisonnières, fondée sur un indicateur mensuel de l'activité.

Vieillissement inquiétant de la population

Depuis fin 2011, l'économie finlandaise, membre de la zone euro, n'a pas connu deux trimestres consécutifs de croissance. Et après une progression de 2,6% cette année-là, le PIB annuel s'est contracté de 1,4% en 2012, 0,8% (chiffre révisé) en 2013 et 0,7% en 2014 (chiffre révisé). Le chiffre de la croissance pour 2015 sera publié le 26 février.

Outre le vieillissement de sa population, un des plus rapides au monde, et le déclin de deux de ses principales industries, le papier et l'électronique, la Finlande souffre de la crise économique en Russie.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2016 à 15:11 :
Pour le bloc caucasien de l'est, notre zone géographique (l'ouest est constitué par les Amériques), il existe 3 pays forts, tous les autres étant faibles ou en passe de l'être : Ce sont la France, UK et l'Allemagne. Ainsi des pays comme Italie, Espagne, Hollande, Suisse, Suède, considérés comme ayant un bon potentiel, vont voir leurs chiffres progressivement décliner. La Finlande n'a jamais été dans cette position favorable bien qu'assimilée par idéologie agressive aux pays "du Nord" censés être "mieux" à ceux qui n'y sont jamais allés et n'oseraient y vivre. beaucoup de pays ont bénéficié de subventions ou avantages permettant cet effet de trompe l'oeil afin de favoriser la création de la zone européïste. Elle est faite, on démonte donc le décor à leur grande surprise (ils avaient fini par y croire). Dans le tableau des pays forts, UK principalement devra défendre sa place avec acharnement pour ne pas faillir. Nous assistons donc à une certaine "révolte" des petits ou des glissants ou bien à des mimiques de sortie ... qui ne trouvent guère de réponse : leur temps a passé.
a écrit le 12/02/2016 à 14:57 :
Olli Rehn va continuer à donner des leçons d'orthodoxie monétaire ...
a écrit le 12/02/2016 à 9:50 :
P.S.: Du concept capitaliste.
a écrit le 12/02/2016 à 9:49 :
Si la crise commence à envahir ces démocraties du nord qui ont su parfaitement pourtant le gérer c'est que le problème vient bel et bien de ce concept, il est temps de débrancher le tuyau.
a écrit le 12/02/2016 à 9:46 :
C'est pas ça qu'on appel une "Récession" ? Je sais que c'est devenu un mot vulgaire, mais autant appeler les choses par leur nom.
a écrit le 12/02/2016 à 9:10 :
pour le stagiaire en titre ! c est pas la FINLANCE le titre mais la FINLANDE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :