Jackpot pour les grands patrons

 |   |  703  mots
Avec un pactole de 10,7 millions d'euros, Jean-Paul Agon, le patron de L'Oréal, figure en tête du classement devant Bernard Arnault et Carlos Ghosn (ex aequo avec 9,7 millions d'euros). Photo : Reuters
Avec un pactole de 10,7 millions d'euros, Jean-Paul Agon, le patron de L'Oréal, figure en tête du classement devant Bernard Arnault et Carlos Ghosn (ex aequo avec 9,7 millions d'euros). Photo : Reuters (Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)
Après trois années de baisse, les rémunérations des patrons du CAC 40 ont rebondi de 34% en 2011 selon le cabinet de conseil Proxinvest. Revenu moyen : 4,11 millions d'euros

Voilà qui ne va pas réconcilier l'opinion publique avec les grands patrons français. Après trois années de baisse, les rémunérations (salaire fixe et bonus) des dirigeants ont repris le chemin de la hausse, et ce, de façon « spectaculaire », selon un rapport publié mardi par la société de conseil aux actionnaires Proxinvest. Les patrons du CAC 40 ont en effet perçu en 2011, au titre de l'exercice 2010, une rémunération moyenne de 4,11 millions d'euros. Soit un bond de 34% par rapport à l'année précédente.


Source : Proxinvest.
 

Bernard Arnault et Carlos Ghosn ex aequo

Dans le trio de tête des patrons les mieux payés de France figure en première place Jean-Paul Agon, avec un pactole de 10,7 millions d'euros. Derrière le big boss de L'Oréal pointent ex æquo, Bernard Arnault et Carlos Ghosn. Le patron de LVMH et celui de Renault ont touché chacun 9,7 millions d'euros, au titre de 2010. Au total, une dizaine de dirigeants ont dépassé le plafond de 240 SMIC jugé « socialement acceptable » par Proxinvest. Outre messieurs Agon, Arnault et Ghosn, on retrouve dans cette liste Bernard Charlès (Dassault Systèmes, 9,5 millions d'euros), Franck Riboud (Danone, 7,7 millions), Maurice Levy (Publicis, 6,2 millions), Christophe Viehbacher (Sanofi-Aventis, 6,1 millions), Arnaud Lagardère (4,9 millions), Henri de Castries (Axa, 4,9 millions) et Lars Olofsson (Carrefour, 4,8 millions). Le revenu de ce dernier, qui quittera la présidence du distributeur en juin en raison de résultats médiocres, déclenche les foudres de Pierre-Henri Leroy, président de Proxinvest, qui n'hésite pas à parler de « rémunération de l'échec. »

Les "petits" patrons gagnent huit fois moins que leurs homologues du CAC 40

Ces montants sont par ailleurs sans commune mesure avec les émoluments des dirigeants de sociétés moyennes : les valeurs composant l'ancien indice SBF 250 ont vu la rémunération moyenne de leur patron diminuer de 17%, au titre de 2010, à 511.000 euros en moyenne. Un montant huit fois moindre que celui du CAC 40. « Les sociétés de taille moyenne recourent peu aux options et autres rémunérations basées sur la performance », explique Proxinvest.

Le million d'euros de bonus devient la norme

En effet, les bonus, censés récompenser les performances à court terme, ne représentent pas moins du tiers des rémunérations totales des dirigeants du CAC 40. Ils se sont envolés de 35%, au titre de l'exercice 2010, à 1,37 million d'euros en moyenne. « Le million d'euros de bonus devient la norme, au sein du CAC 40 », constate Proxinvest. « Certes, les résultats 2010 avaient été plutôt bons. On comprend donc que les bonus aient augmenté. Mais, de 35%, tout de même... », s'étonne le cabinet de conseil. Et de pointer du doigt les bonus d'Henri de Castries et de Martin Bouygues. Le patron d'Axa a reçu deux millions d'euros de rémunération variable « malgré la baisse du résultat opérationnel » de l'assureur, s'indigne Proxinvest, et le président de Bouygues a continué à toucher un bonus maximal (soit 150 % de son salaire fixe), en dépit du plongeon de 19% du bénéfice net du groupe de BTP.

Les rémunérations fixes... augmentent

« Il faudrait réduire sensiblement la part des bonus dans les rémunérations pour augmenter celles des options et des actions, qui sont des incitations à long terme », estime Proxinvest. Qui s'insurge également contre la hausse de 6% des rémunérations... fixes. Le cabinet de conseil milite donc en faveur d'un vote des actionnaires sur la rémunération des dirigeants, à l'image du « Say on pay » qui existe au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Belgique ou bien encore en Allemagne. Pour l'heure, les actionnaires des groupes français n'ont leur mot à dire que sur les indemnités de départ, les régimes de retraite et les enveloppes d'options et d'actions gratuites.
Maigre consolation pour les salariés et les actionnaires, si les grands patrons français gagnent mieux leur vie que leurs homologues néerlandais et belges, ils sont en revanche moins bien rémunérés que leurs confrères italiens, espagnols, allemands et, surtout, britanniques. La rémunération moyenne des grands chefs d'entreprise outre-Manche dépasse les 6 millions d'euros, d'après l'ECGS (Expert Corporate Governance Service).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2012 à 18:28 :
Ma seule question est : Qui peut avoir BESOIN d'une telle rémunération ?????

Merci de me donner une réponse ...
a écrit le 18/02/2012 à 9:53 :
Tant mieux de voir que des gens s'enrichissent. En France, on a un problème avec ceux qui gagnent bien leur vie.

Il n'y a pas de pudeur à avoir, ils ont réussi, ils l'exposent c'est tout.
a écrit le 15/02/2012 à 15:52 :
Il est normal que les grands patrons gagnent très largement leur vie en regard de leur responsabilité et cela devrait tirer l'ensemble des salaires vers le haut en acceptant une augmentation du taux de chomage qui n'est qu'une variable d'ajustement du niveau optimum de production.
a écrit le 15/02/2012 à 15:29 :
Sarko avait raison, il est bien le défendeur du pouvoir d'achat. La preuve 34% de revenu en + pour ses copains. Il a raison de vouloir instituer une TVA sociale pour que l'année prochaine ils gagnent plus.
a écrit le 15/02/2012 à 14:34 :
Quand l'emprunt sur les marchés ne pourra plus pâyer le chômage et les aides de millions de miséreux, les patrons devront se déplacer en hélicoptère de buildings en buildings pour ne pas se faitre trucider.
Réponse de le 15/02/2012 à 15:04 :
un nouveau banlieu 13?
a écrit le 15/02/2012 à 14:30 :
Renouvelons sans hésiter la Ploutocratie Sarkozienne lors des prochaines élections présidentielles. Vive les patrons. "Travail, Factures, Ceinture" pour tous les autres !
a écrit le 15/02/2012 à 14:24 :
Le scandale est-il si grand? Après tout, ces messieurs et dames sont payés par les actionnaires; pire est celui de la rémunération des ministres et parlementaires qui ne font même pas leur travail: réduire la Dépense Publique.
a écrit le 15/02/2012 à 13:37 :
cet article donne envie de se révolter.quand les patrons américains ou britanniques doublent leur salaire chaque année,les patrons français en sont reduits a 34 pour cent.ma plus grande peur:qu'il aillent vendre leurs compétences ailleurs ou ils seront moins décriés.j'ai mal a la france!
Réponse de le 15/02/2012 à 14:40 :
vous avez raison. les salaires de misère de nos grands patrons sont pitoyables, et le français est un incorrigible jaloux. Heureusement que dans les pays anglo saxons, les populations sont plus magnanimes, là au moins les patrons sont heureux , car ils ne sont pas inquiétés par ces considérations bien matérielles et si accessoires.
Réponse de le 15/02/2012 à 14:42 :
Un marchand institutionnel d'énergie avait il y a quelques années pour slogan:" le confort ne vaut que s'il est partagé par tous"
Réponse de le 15/02/2012 à 15:08 :
Les compétences des grands patrons ??!! Il y a encore des ravis du CAC pour nous sortir ça ??!! C'est à se p..... dessus de rire !!!
a écrit le 15/02/2012 à 12:34 :
C'est bien Mr Sarkosy de laisser ces gros buveurs de sueur se goinfrer à nos dépend à quand une augmentation de 34% de nos salaires ou retraite?C'est vrai que Sarko avec son TRAVAILLEZ PLUS lui c'est augmenté d'une bagatelle son pouvoir d'achat à lui est intact meme l'avion pour aller chercher son fils musicien c'est le contribuable qui le paye est ce normal?????
a écrit le 15/02/2012 à 12:19 :
Bref : dans les médias, çà fait scandale ... un temps et on passe à autre chose. Chez les politiques, il faut absolument que çà change ... en bla-bla ! Et dans la réalité, ... rien ne change et la fête continue au dernier étage pendant que le bas de l'immeuble s'effondre !
a écrit le 15/02/2012 à 11:22 :
Les gens sont déjà perdus avec la crise, le chomage, l'avenir de leurs enfants.A ce niveau de "connerie" c'est au politique d'intervenir.Le roi Nicolas lorsqu'il fut élu avait un pouvoir que lui confèrait son indiscutable élection, pour faire changer et éradiquer ces inepties.Mais pourquoi donc ne l'a-t-il pas fait.Sarkozy aura une vie après la politique.Ses protégés lui ont préparé un nid douillet.Aidez-moi! POUR QUI VOTER ?
a écrit le 15/02/2012 à 11:08 :
calcul:
un smicard touche en arrondi 1000 euros net par mois, soit 12000 par an
il devrait travailler 42,5 ans soit durant toute sa vie
(sans prendre en compte l'inflation! qu'on ne lui donne même plus en augmentation!)
donc en gros 500 000 euros pour toute sa vie de travail !
alors que là on parle de moyenne annuelle à 4 millions !
soit 1 an = 8 vies de travail soit pour 42,5 ans de grand patronat
8500 vies d'ouvrier!

autre calcul:
4 millions placés bêtement en assurance vie à 3%! cela donne donne 120 000 euros,
soit dix années de SMIC net engrangées en plus par an!
en 4 ans, une vie de salarié au smic gagnée en intérêts!

ces 480 000 euros eux même replacé à 3% (les intérêts des intérêts!)
c' est plus d'un smic annuel

stop soyez décent SVP
il y a des mesures urgentes à prendre,
une par exemple,supprimer le plafond des charges.
a écrit le 15/02/2012 à 10:35 :
Le pays subit une paupérisation rampante, le chômage de masse structurel mine la démocratie, les entreprises font faillite, les jeunes créateurs, les diplômés et les capitaux fuient l'enfer fiscal, tout cela à cause des taxes, impôts, dépenses publiques inutiles et de la montagne de dettes publiques qui écrasent la classe moyenne et détruisent les PME au profit des politiciens, des hauts fonctionnaires, des syndicalistes et des copains du pouvoir, dont les oligopoles créés par les fonctionnaires aspirent goulûment les subventions pour tuer toute concurrence. Ces oligopoles sont complices de l'Etat providentiel afin de maintenir des prix artificiellement élevés, ce qui assure de fortes entrées d'impôts pour l'Etat à nos dépens. Baisse massive des dépenses publiques, suppression des interventions publiques dans l'économie, privatisation des succursales communistes de l'Etat-subprime et mise en concurrence réelle des oligopoles sont les remèdes indispensables à la crise de l'Etat obèse. Nous sommes déjà trop taxés.
a écrit le 15/02/2012 à 10:19 :
ce n'est pas la crise pour tout le monde.... !!!!!
a écrit le 15/02/2012 à 10:17 :
Vous ne comprenez pas la vision qu'ont ces individus hors normes, qui prennent des risques tous les jours. Prenez Ghosn, délocaliser au Maroc, encourager la voiture low cost, pleurnicher la prime à la casse auprès de l'état français. C'est de la vision, c'est du talent! Désolé, mais ça vaut bien 10 millions par an. Perso, j'aurais donné le double. Pour info Mr Ghosn est à la tête du groupe Renault depuis avril 2005. Bref 7 ans, 70 millions et les ventes de Renault qui s'effondrent d'année en année. C'est beau le libéralisme à la française.
Réponse de le 15/02/2012 à 13:21 :
La France n'a rien d'une économie libérale. Avec 56% du PIB contrôlé directement par l'Etat et bien plus indirectement, l'Etat français socialomercantiliste est bien plus proche de la dictature chinoise ou russe que d'une économie libérale. Les expressions "entreprise France" ou "champions nationaux" sont des inepties sans nom qui devraient vous faire réfléchir un peu plus. L'illibéralisme dont souffre la France explique toutes ses difficultés, notamment le chômage.
a écrit le 15/02/2012 à 9:50 :
"après 3 années de baisse, les rémunérations des grands patrons ont progressé de 34 %" ouf, ça devenait intolérable pour ces pauvres gens. Ils vont à présent pouvoir respirer et vivrent normalement, enfin presque car pendant ces vaches maigres ils ont dû sans doute taper dans leur bas de laine, et il va donc falloir , dans un premier temps, reconstituer leurs petites économies...Quand même, la vie vous réserve de sacrés surprises, mais il y a malgré tout une justice puisque à présent tout rentre dans l'ordre. Au fait, où on en est de la crise ?
a écrit le 15/02/2012 à 9:42 :
Comme d'habitude on cite des chiffres sans en connaître les différents paramètres qu'elle est la part du fixe par rapport au variable qu'elle est la part stock option. Bien sur ses profits car au bout d'un moment on ne parle plus de salaire mais de profits sont-ils à la hauteur de la fonction ce n'est pas toujours le cas dans les grands groupes le Conseil d'administration en général donne des feux verts ou pas, que le PDG suivent adns une grande majorité, ensuite certains sont à la t^te de Directoire donc moins indépendants donc moins responsable donc il devrait -être moins payés enfin d'autres ont montré qu'uil n' avit pas l acarrure de la totalité de la fonction comme le PGD de Reanault et son côté Pieds Nickelés dans l'affaire de l'espionnage, enfin ses sommes sont défiscalisées sur le plan fiscal comment? quel est la part que ces Messieurs dépensent en France type yatch, avion .... et la aprt qu'ils investissent soit en bourse sur des côtes françiases soit en prenat des parts dans des PME,voilà une des parties du volet industriel.
mainteant le côté politique c'est à dire celui du discours sans efficacité, souvenons nous de youtes ses tirades autant du Président que de certains élus qui criaient au scandale face à certaines rémunération et que nous allions voir la "force politique" et comme d'habitude la force est des petits poings ridicules de politiques tout aussi ridicule car le poltique ne peu pas interbvenir dans la rémunération privé sauf faire du soviétisme à lafrançiase ou du discours de l'oligarche Monsieur Mélenchon qui se garde bien de remettre en cause les retraites des élus et tous les avantages en nature de ces derniers, un bon tribun mais un mauvais politique car trop attaché aux avantages des fonctions d'élus.
Allez un petit coup, bien français, de la "gueule" mais rien ne changera car en dehors du discours de nos nains politiques il ya la réalité sur laquelle ils n'ont aucune emprise que nous soyons contents ou pas à moins d'élire un M. Chavez "l'ami" de M. Mélenchon.
a écrit le 15/02/2012 à 9:06 :
Bon alors ce n'est pas une si mauvaise année 2011 . Sauf pour le pays qui paie pour 4,5 millions de sans emploi et des dettes à des banques.
a écrit le 15/02/2012 à 8:51 :
Faut pas les appeler grands patrons, mais dire les Marie Antoinette du CAC 40, inconscients de ce qui va leur arriver .
Réponse de le 15/02/2012 à 9:42 :
de ce qui va leur arriver??
meme si leur boite fait faillite, ils auront mis assez de coté pour etre tranquils . !
Réponse de le 15/02/2012 à 11:33 :
Et si on les trouve incompétents ils toucheront encore des parachutes dorées en guise de prime de licenciement... la vie est dure
a écrit le 15/02/2012 à 8:27 :
Bravo, pendant que l'on est occupé à "taper" sur les politiques dans les médias (qui d'ailleurs appartiennent aux patrons du CAC", ces messieurs se goinfrent devant nos portes avec un sourire arrogant, et regarde les PME/PMI s'éfondrer, licencient à tour de bras pour ne pas perdre leur "petit bonus", et préserver leur petite fortune pendant que l'économie s'effondre, il est vrai qu'avec la gauche et les patrons de droite, les 35h a été une affaire rentable pour la productivité, pas d'augmentations de salaires, pas d'heures supplémentaires payés, mais du temps libre pour regarder les gands patrons à la TV se relaxer sur leur yacht, nous vendre du crédit pour consommer, et devenir des esclaves d'un système en bout de course, celui de l'hyper-matérialisme. j'ai retiré mes économies, c'est d'ailleurs ce qu'on fait les grecs, c'est pour cela entre autre que le pays est ruiné, il n'y a plus d'avenir pour les banquiers ainsi que pour les attaques sur leur dette, maintenant c'est au tour du Portugal, demain le nôtre.
Pauvre humanité, "car en vérité je vous le dis, vous ne savez pas ce que vous faites". "Car les premiers seront les derniers, et les derniers seront les premiers".
J'ai invité des amis pour mon anniversaire, j'ai soufflé les bougies sur le gâteau, et j'ai mangé tout le gâteau, merci d'être venus mes amis...
Réponse de le 15/02/2012 à 9:28 :
patrick st ses boys: ....ET chantons "nous irons tous au paradis....
a écrit le 15/02/2012 à 8:20 :
Est-ce "intelligent" d'annoncer ce type d'information???
Je pose juste la question.
Réponse de le 15/02/2012 à 10:20 :
Une information par définition n'a pas à être intelligente ou pas, c'est une donnée. Chacun en fait ce qu'il veut.
Réponse de le 15/02/2012 à 13:49 :
Vous vous doutez qu'une Info donnée à une personne ou à une foule n'a pas le même impact et qu'il faut mesurer la portée de celle ci...
a écrit le 15/02/2012 à 7:01 :
Les salaires des grands patrons sont révoltants voire insultants pour les gens du peuple ( terme à la mode chez nos hommes politiques ). On laisse croire aux gens qu'il n'y a plus d'argent, que c'est la crise, qu'il faut faire des efforts... Mais l'argent est là, chez une minorité qui s'enrichit de plus en plus. Mais une minorité ( les riches) reste une minorité et ne devrait-elle pas se méfier d'une majorité ( le peuple), qui au lieu de baisser les bras et la tête, pourrait s'unir, boycotter certains produits, décider de ne plus acheter tel ou tel produit pendant une semaine, un mois.... et même ne plus aller aux matchs de foot ?
a écrit le 14/02/2012 à 22:22 :
Sa ne donne qu'une envie: se révolter, un jour ses gens risquent de prendre très cher! On pleure pour une augmentation ne serait que de 1% même si sa ne fait que 10€ de plus par mois et eux ont 30% d'augmentation avec des salaires qui ne servent plus à vivre mais a acheter tout et n'importe quoi! Combien d'employé payé à 1500€ net par mois leur entreprise pourrait recruter avec le salaire de ses gros lards…
Réponse de le 15/02/2012 à 8:06 :
Facile à calculer : à 1500 euros nets par mois correspondent à 3000 euros de salaire complet : 40000 euros par an sur 13 mois. Il faut augmenter ce salaire des charges diverses, environ 25%, et on arrive à 50000 euros. Donc, au total, vous pouvez embaucher 20 personnes avec 1 million d'euros, 20000 personnes avec un milliard. Mais encore faut-il faire au moins 100 000 euros de chiffre d'affaires avec chaque employé, pour payer les impôts, la TVA, les taxes, rembourser les dettes, payer les fournitures, financer le capital, etc. Et là, ce n'est pas gagné.
a écrit le 14/02/2012 à 21:31 :
Juste un "détail". Les foutebaleurs de haut niveau ont leur public pour actionnaires. Et là, le parallèle est flagrant.
Réponse de le 15/02/2012 à 8:48 :
et les subventions...
http://www.observatoiredessubventions.com/tag/club-de-foot/
a écrit le 14/02/2012 à 21:24 :
Normal. Les actionnaires ont de plus en plus peur. Il leur faut donc des patrons de plus en plus "performants". (lire: commerciaux-gestionnaires). La crise les "aide" dans le sens où les plus riches sentent leurs bases vaciller. Et se raccrochent donc à tout ce qui peut les "sauver"... Je serais de ces grands patrons, je demanderais encore plus, tant que ça dure. Mais va falloir vous bouger, tant homme de femme dirigeant... Et surtout, essayer de faire oublier que 147 sociétés maitrisent 40% du CA mondial. Soit, la quasi-totalité.
Réponse de le 15/02/2012 à 10:16 :
C'est combien le CA mondial ?
a écrit le 14/02/2012 à 21:17 :
Ce doit être très dur psychologiquement à encaisser pour les milliers de petits patrons en liquidation judiciaire.Pourtant ce sont eux qui offraient des emplois.
a écrit le 14/02/2012 à 21:07 :
Augmenter l'ouvrier d un euro de l'heure ruine la France
"Les pauvres doivent être très pauvres et les riches très riches" Louis de Funès in
"La Folie des Grandeurs"
1789 Combien d Aristocrates? 2012 Combien de Patrons
a écrit le 14/02/2012 à 20:55 :
Je ne les envie pas : ils vont finir à poils lynchés par la foule.
a écrit le 14/02/2012 à 20:48 :
Dire que certains ne veulent accepter les impots plus importants pour ces gens !Combien de siécles pourront-ils ,doivent-ils vivre avec ne serait -ce qu'une année de ces revenus ?
a écrit le 14/02/2012 à 20:43 :
A lire ces informations "économiques", ça incite plus à la révolte qu'autre chose et à souhaiter que très prochainement un nouveau venu s'occupe "un petit peu plus" de cette catégorie de nantis!!!!
a écrit le 14/02/2012 à 20:36 :
Une tranche d'impots a 100% au dessus de 500.000 euros /an . Ainsi nous pourrons nous rejouir lorsque leurs salaires augmenteront ! N'etait-ce pas Valerie Pecresse qui estimait qu'un salaire au dela de 500.000 euros etait "exhorbitant" ? Combien leur faut-il sur leurs comptes en banques pour etre "heureux" ? Osent-ils encore se montrer dans une eglise ou on prone la charite et le partage ( oui , je sais , c'est theorique !) . Les limites de l'indecence sont explosees .. Gare a la colere qui gronde !
a écrit le 14/02/2012 à 19:38 :
L'Europe veut la dérégulation et le capitalisme à outrance : elle va l'avoir sous forme de révolte et éventuellement révolutions. Bizarre cette volonté de couler un rassemblement de peuples, non..??
Réponse de le 15/02/2012 à 4:52 :
entièrement d'accord!je suis comme vous j'appelle a cette révolution libérale que nous attendons tous
a écrit le 14/02/2012 à 19:11 :
ils doivent payer un max de charges sociales ils coutent cher on devrait pas baisser les charges mais les salaires!!!!!!!!! comme pour les ouvriers;
a écrit le 14/02/2012 à 18:14 :
ils ont crée de la richesse,quoi de plus naturel qu'une honnete rémunération!ces gens la sont un exemple pour la france qui se lève tot et qui croit aux vertus du travail et de l'effort
Réponse de le 14/02/2012 à 20:01 :
Ben voyons...
Réponse de le 14/02/2012 à 20:39 :
Ah Ah Ah!!!! Et à coté tu as casi tout les employés de Carrefour pour le citer que, remunéré au SMIC voir en dessous... c normal...
Réponse de le 14/02/2012 à 20:47 :
Voilà les vrais potes de coppé; en dessous de 5000 euros mensuels, vous êtes minable a récemment déclaré l'homme à la calvitie prononcée!!!
Réponse de le 14/02/2012 à 20:54 :
Oui, ils ont dirigés ;mais alors qu'ils participent à l'effort de solidarité nationale pour réduire les dettes car , leur profits viennent aussi parce qu'ils ont créé des chomeurs afin d'avoir une rentabilité énorme non ;ai-je tout faux ?
a écrit le 14/02/2012 à 18:08 :
Il ne devrait pas y avoir d'écarts de plus de 1 à 20 environ entre les plus bas et plus hauts salaires, l'argent ne devrait pas être une fin en soi, çà ne mène d'ailleurs à rien de bien.
Réponse de le 14/02/2012 à 22:22 :
reveille toi !!!!
Réponse de le 15/02/2012 à 0:40 :
@ Eeeuuuuhhh Où est l'argument de fond ? ;o)
Réponse de le 15/02/2012 à 6:17 :
Mais c'est juste un mélanchoniste l'autre avec ses salaires de 1 à 20. Je pense que c'est pour cela que Eeeuuuuhhh lui demande de se réveiller!
a écrit le 14/02/2012 à 18:01 :
Martin Bouygues... la téléphonie mobile va moins rapportée en 2012 !
Réponse de le 26/02/2012 à 15:52 :
c est la fin d monde youppiiii

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :