Visa met le cap sur la Birmanie

 |   |  470  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le groupe spécialiste des cartes de paiement Visa vient d'annoncer son entrée en Birmanie. Un bijou qui s'ouvre au commerce mondial et qui pourrait bien devenir une destination touristique très prisée.

Un visa pour la Birmanie? C'est ce que vient d'annoncer Visa !  Le spécialiste des cartes de paiement lance un partenariat avec plusieurs banques birmanes pour leur proposer, notamment, des ateliers de formations aux moyens de paiement électroniques, l?objectif étant de moderniser leurs équipements. La firme envisage également l?installation de distributeurs de billets d?ici quelques mois, malgré d?éventuelles difficultés techniques à prévoir.

Visa veut prendre les devants

La Birmanie serait l?un des plus beaux pays du monde. Aussi beau que sa dictature est "horrible". Les élections legislatives d'Avril 2012 et les mesures prises par le président en fonction depuis 2011 laissent toutefois entrevoir une lueur d'espoir sur le chemin de la démocratie. La communauté internationale a donc assoupli, voire levé totalement les sanctions économiques en place (l?Union Européenne a levé toutes ses sanctions depuis le 23 Avril 2012).

De fait, ce petit bijou d?Asie est en passe de devenir une destination très prisées des voyageurs. Déjà, les hôtels et les aéroports grouillent de visiteurs toujours plus nombreux. Et la tendance n?est pas prête de s?inverser. Le pays se prépare à une arrivée en masse de touristes en 2013 : la 27ème édition des Jeux d?Asie du Sud-Est (des jeux olympiques régionaux) se tiendra dans la capitale Naypyidaw, et le pays accueillera également le forum économique mondial de l?Est asiatique.

Les multinationales s'aventurent en Birmanie doucement mais sûrement

Pour l?instant, les touristes doivent transporter de larges sommes en liquide car très peu d?établissements acceptent les cartes de paiement internationales.
Visa sent le vent tourner dans le pays et ne compte pas laisser passer un telle occasion? "Nous savons par expérience qu'il va y avoir un besoin urgent (...) de réseaux de distributeurs de billets et des terminaux de paiement pour les visiteurs qui vont arriver en Birmanie pour les affaires ou le tourisme - Et c'est là dessus que nous allons nous concentrer en premier", précise Peter Maher, responsable de Visa pour l'Asie du Sud-Est et australe dans un article du Wall Street Journal.

La société originaire de San Francisco n?ira pas jusqu?à ouvrir des bureaux à Rangoun, capitale économique et plus grande ville du pays. Mais les analystes y voient quand même une avancée importante. Selon eux, s'imposer en Birmanie est un parcours encore semé d?embuches, les multinationales s?y lancent donc doucement mais sûrement. Le jeu en vaut apparemment la chandelle... le pays à la forme de cerf volant est le plus étendu de la péninsule indochinoise, et compte 54 millions d'habitants. Pas étonnant donc que Visa ne soit pas seul à s?aventurer dans la "jungle birmane" : PepsiCo s?est associé depuis quelques semaines avec des distributeurs locaux pour commercialiser ses produits.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :