La Tribune

Airbus demande à Berlin le déblocage d'un prêt de 600 millions d'euros

Le directeur des opérations d'Airbus, filiale d'EADS, précise que si nécessaire, l'entreprise peut poursuivre la mise au point de l'appareil sans cet argent. REUTERS.
Le directeur des opérations d'Airbus, filiale d'EADS, précise que si nécessaire, l'entreprise peut poursuivre la mise au point de l'appareil sans cet argent. REUTERS. (Crédits : <small>DR</small>)
latribune.fr  |   -  296  mots
Le numéro 2 du constructeur aéronautique demande samedi à l'Allemagne de débloquer un prêt de 600 millions d'euros pour le futur long-courrier A350, qu'elle s'était engagée à verser, dans une interview accordée au journal Tagespiegel.

Le numéro 2 du constructeur aéronautique Airbus demande samedi à l'Allemagne de débloquer un prêt de 600 millions d'euros pour le futur long-courrier A350, qu'elle s'était engagée à verser, dans une interview accordée au journal Tagespiegel.

Cela fait plusieurs mois que l'Allemagne a suspendu ce prêt. Selon des sources proches du dossier, Berlin qui a du mal à accepter la prééminence de la France dans le secteur aéronautique, réclamait l'installation sur son sol d'un centre de recherche d'une centaine d'ingénieurs. La direction du groupe refusait au nom de la logique industrielle.

"Nous avons un accord de prêt avec KfW (banque publique d'investissement allemande). Avec les 4.000 postes de travail de l'A350, nous avons rempli les objectifs assignés, à 250%", a expliqué Günter Butschek. "Nous avons clairement tenu nos promesses et sommes d'avis qu'il n'y a aucune raison de refuser le versement restant. Tous les arguments ont été échangés, la balle est maintenant dans le camp du gouvernement fédéral", a-t-il ajouté, dans les colonnes du quotidien berlinois.

Cependant, le directeur des opérations d'Airbus, filiale d'EADS, précise que si nécessaire, l'entreprise peut poursuivre la mise au point de l'appareil sans cet argent. "Nous avons, avec le premier vol et depuis, avec 400 heures de vol accomplies, apporté la preuve que nous pouvions financer et développer ce projet selon le planning prévu, sans le restant du prêt du gouvernement", a-t-il affirmé.

En début de semaine, les responsables du programme A350 ont indiqué que les essais de l'appareil, livrable dans un an, se déroulaient bien. Le nouveau bi-réacteur long courrier européen à large fuselage (XWB pour extra wide body) a effectué son premier vol dans sa version A350-900 le 14 juin dernier.

Réagir

Commentaires

European  a écrit le 28/10/2013 à 9:57 :

Terrible les commentaires des frouzes. Puisque vous étes les meilleurs, faites donc tout seul! Quelle arrogance! Pas étonnant que personne puisse vous encadrer .

Je n'y comprends rien.  a écrit le 28/10/2013 à 9:05 :

Si le programme continue normalement c'est donc que les finances sont là, alors pourquoi emprunter et payer des intérêts? Vend-t'on nos appareils à perte?
S'il y a bien une société en France qui devrait largement s'autofinancer c'est bien AIRBUS qui ne cesse de battre tous les records de commandes et de livraisons.

Je n'y comprends rien.  a écrit le 28/10/2013 à 9:05 :

Si le programme continue normalement c'est donc que les finances sont là, alors pourquoi emprunter et payer des intérêts? Vend-t'on nos appareils à perte?
S'il y a bien une société en France qui devrait largement s'autofinancer c'est bien AIRBUS qui ne cesse de battre tous les records de commandes et de livraisons.

Kriska  a répondu le 28/10/2013 à 10:36:

EADS préfère certainement garder sa capacité de trésorerie en empruntant (les taux doivent être bas).

pravda  a écrit le 27/10/2013 à 20:41 :

http://www.youtube.com/watch?v=HGTn4CCU1S0

@pravda  a répondu le 28/10/2013 à 8:23:

So what?

Rogger  a écrit le 27/10/2013 à 11:41 :

Oui il est vrai que l'aéronautique allemande été très très en avance lors de la seconde guerre mondial, premier avion à réaction, avion fusée, fussè V1 et V2, fusée antiaérienne, ect.... Chose et sur sans une recherche commune en Europe nous ne pourrons nous en sortir. Le monde est telle qu'il n'y a plus de place. Pour les petit état européenne, soit nous somme ensemble soit nous n'existeront plus... Voilà la vérité.

Jason Bourne  a répondu le 27/10/2013 à 12:13:

Tout à fait roger, les allemands étaient à la pointe de l'Europe voir du monde dans l'aéronautique durant la WW2. Mais après la guerre, les allemands ont décidé par culpabilité historique(on les a forcé aussi) à ne plus continuer à investir dans l'aéronautique militaire et il faut dire aussi que Braun est parties aux states avec ses meilleures ingénieures. Mais la France sous l'impulsion de De Gaulle a continué à investir dans l'aéronautique et a rattrapé son retard pour finalement prendre de l'avance et a largué les allemands et même les anglois dans ce domaine (mais au niveau moteurs les anglais sont toujours restés au top). Du coup, quand on s'est associé avec l'allemagne pour créer AIRBUS dans les fin des années 70, les allemands devaient rattrapé au moins 15 à 20 ans de retard.

Germanfly  a écrit le 27/10/2013 à 11:11 :

Avant de vous moquer des allemands, relisez l'histoire de l?aéronautique SVP !!! Leurs ingénieurs mettaient des réacteurs au point, que les français volaient toujours sur des biplans !

Sub  a répondu le 27/10/2013 à 11:44:

Et nous avons inventé le radar, filé aux anglais pour descendre les avions allemands...

SSII-LOVER  a répondu le 28/10/2013 à 10:23:

On peut remonter jusqu'au frères Montgolfier mais ca ne fera pas avancer le débat. Actuellement les allemands ont beaucoup perdu en compétences niveau aéronautique. Vous pouvez faire des recherches sur une société allemande spécialisée dans les satellites qui a du faire appel à Astrium pour sauver les meubles si vous avez le temps.

Gerardc27  a écrit le 27/10/2013 à 10:32 :

Il n'y a qu'a procéder à une augmentation de capital du groupe et à demander aux allemands de suivre ou non. S'ils ne suivent pas leur part sera diluée d'autant et ils ne seront plus à part égale avec les français dans AIRBUS. CQFD

perceval78  a écrit le 27/10/2013 à 10:00 :

l'idée europeenne est tres belle , mais l'europe existe elle ???
On a laissé couler la grece sans broncher , en gros on es comme merkel et hollande ,
tant que c'est pas nos propres conversations qui sont NSAifié on s'en fout .

Notre epoque est a l'individualisme , alors pourquoi les nations ne feraient pas aussi
la course a l'individualisme ???

Notre proximité avec les allemands est géographique , mais du point de vue langue on es plus proche des quebecois ou des marocains . Du point de vue culture on es plus proche des italiens ou des espagnols etc etc ... a l'heure de la mondialisation doit on lier son destin a un seul facteur geographique ???

Lola  a écrit le 27/10/2013 à 9:45 :

Puisque l'administrateur a jugé bon de ne pas valider mon commentaires, je vais faire simple. Aux précédents: vous l'ouvre toujours fantasmer une histoire Française d'Airbus et une
prédominance française dans l'aéronautique, ça ne vous soignera pas de votre petite haine de dernier de la classe. Soutient total à l'Allemagne, Enders le pro-atlantiste n'a pas tenu sa promesse.

Sepp  a répondu le 27/10/2013 à 10:33:

on sait que vous soutenez l'Allemagne puisque vous êtes allemande.

rb  a écrit le 27/10/2013 à 9:04 :

C quoi cette europe?!
L'allemagne si elle ne veut pas faire le jeu europeen, n'a qu'a sortir de l'ue. L'allemagne voudrait syphonner tout les secteurs d'activitees des pays de l'ue, et ensuite leur demander de faire des efforts pour redresser leur compte.....On assiste la a la ressurection du grand reve d'une Allemagne imperiale et son empire. Ce que l'allemagne nazi n'a pas reussit a faire, l'allemagne "democratique" s'apprete a le reussir

@rb  a répondu le 27/10/2013 à 9:31:

C'est marrant, on peu faire exactement le même discourt en remplaçant Allemagne par France. Car plus anti-européen que la France il n'y a pas en Europe.
Et pour votre info, il faut mettre une majuscule à Allemagne et une à Europe ...

Les USA espionnent les amis européens  a écrit le 27/10/2013 à 8:05 :

amis européens qui ne manquent pas de se balancer des peaux de bananes entre eux. C'est donc peut être plus prudent pour les USA de savoir qui est avec qui, et qui est contre qui, en Europe ça évitera des impairs.

Jason Bourne  a écrit le 27/10/2013 à 7:50 :

Autant dans l'automobile, les allemands sont intouchables mais autant en aéronautique, ils devraient être moins prétentieux et accepter de laisser le leadership à la france. Si airbus a été fait avec les allemands, cela est avant tout le fruit d'une initiative française et qu'ils doivent accepter que en aéronautique, nous sommes meilleures que eux et donc que nous avons la légitimité d'être les "patrons" de EADS. Comme l'a souligné PAS, le retard de l'A380 est en grande partie due à leur méthode de travail car par exemple les ingénieures de Hambourg n'ont jamais accepté de passer sur le logiciel CATIA 3D et ont continué à travailler sur 2D et cela a provoqué les bourdes industrielles que l'on connait. Mais ce qui me réjouit et en plus, c'est que c'est le patron de EADS, Tom Enders qui a dit NEIN à Merkel et comme vous le savez, Tom est ALLEMAND ! Voilà un patron exemplaire qui est aux ordres de la logique économique et non pas aux ordres des politiques.

@jason  a répondu le 27/10/2013 à 9:29:

Si seulement EADS était francais, si seulement La France était leader, si seulement ...
Vous parlez d'un patron qui ne veut pas être à la solde de Merkel, pourquoi lui réclamer 600M? alors?

Jason Bourne  a répondu le 27/10/2013 à 10:05:

@@Jason .
Le siège de airbus, le centre de recherche, les principales lignes de production se trouvent à TOULOUSE et jusqu'au dernières nouvelles, Toulouse est en France. Tom demande 600 millions de prêt à Merkel car cela était une promesse mais Merkel demande des contre parties qui ne sont pas économiquement logique.
Or EADS a déjà un vécu douloureux dans le partage industriel avec le plus beau contre exemple à ne pas suivre : l'avion de chasse Eurofighter ! Chaque pays participant au programme voulait absolument sa ligne d'assemblage et avoir des parties de l'avion à fabriquer et du coup au lieu de partager les couts du développement, On s'est retrouvé avec des couts supérieures et un avion hors de prix .

@@Jason  a répondu le 28/10/2013 à 9:35:

Laissez tomber les frouzes sont convaincu qu'ils sont les meilleurs et que tout leur est du.

pas  a écrit le 27/10/2013 à 4:20 :

les français sont plus compétant que les allemands en matière aéronautique ...on leur confié une parti du programme A380 ce fut un désastre complet et 2 ans retard ...l'A350 n'a presque pas retards et ni de problème industrielle ...l'A350 est assemblé a toulouse

@pas  a répondu le 27/10/2013 à 9:33:

Donc si on suit votre logique absurde, lA380 est assemblé à Toulouse donc la France est responsable de ces deux années de retard ... C'est juste non ?
Et c'est vrai que l'A350 n'a qu'un an de retard pour l'instant ...

Kriska  a répondu le 28/10/2013 à 10:43:

L'A400M est assemblé en Espagne. Beaucoup de probléme venaient de là-bas.
cela dit, il y en a eu d'encore plus gros avec les moteurs. C'est un programme trés compliqué sur lequel Airbus n'avait aucune expérience puisque programme militaire.

Deutchland uber alles  a écrit le 26/10/2013 à 20:45 :

L Allemagne veut contrôler eads et elle y arrivera puisque nous sommes ses meilleurs atouts. À la création la France a apporté la plus grosse part et nos énarques ont fait 50/50.... Nos élus sont des amateurs voire des toquards. Ils sont notre principal problème.

pas  a répondu le 27/10/2013 à 4:33:

c'est le travaille de lionel jospin un socialo !!!

Jul  a écrit le 26/10/2013 à 20:17 :

Je pensais qu'Airbus voulait se détacher de toute forme de politique depuis que son nouveau patron est à la barre. Mais là on revient au galop pleurnicher pour 600M? auprès de l'Allemagne ... étrange vision du "non" à la main mise des politiques ...

cad  a répondu le 28/10/2013 à 19:05:

pas tant que cela. C'est la mentalité de certains entreprises et notamment celle d'EADS : Ils considèrent l'état donc le contribuable comme une vache à lait à leur disposition comme bon leur semble.

@JB38  a écrit le 26/10/2013 à 19:59 :

Lisez et dites moi ou est passé le crédit de caisse de Airbus : http://www.marianne.net/Lagardere-se-barre-d-Airbus-avec-la-caisse-_a224944.html
600 millions c'est un bel acompte , pire encore pourquoi les Banques ne les avances pas les 600 Millions ??
Vous êtes un de ces énarques autistes , ou un gestionnaire d'entreprise .
Désolé du ton mais dans le cochon breton tout est bon , vive la Bretagne !

JB38  a écrit le 26/10/2013 à 19:31 :

Airbus est une réussite et on peut comprendre que les Allemands soient jaloux et voudraient en profiter un peu plus. Allemagne dont une de leur entreprise est incapable de finaliser les satellites pour Galileo et dont les voitures de marques réputées ne sont plus au summum de la fiabilité. Le commencement du déclin de l'Allemagne. Merci Angela.

Rafale  a répondu le 26/10/2013 à 20:02:

oui mais eux ils financent le projet et c est comme ca dans la vie ils ont le droit d'exiger!
Pour ton Information le projet Airbus doit en grand majoruté sa reussite a l'Allemagne avec leurs technologie deja tres en avance avant la guerre 45.d'ailleurs monsiuer Boeing est allemand d'origine et ca s'ecrit normalement Böing en allemand.
En plus 39% des parts dans les avions Airbus sont fabriqué en Allemagne!
Le projet Galileo a pris de reatrd pour plusieurs raisons et pas a l'inéficacité de l'industrie allemande

Cocorico!  a répondu le 26/10/2013 à 20:23:

Les seuls américains de souche sont dans des réserves!!!
Boeing est allemand comme Kennedy est irlandais et Schwartenegger autrichien!
L'Allemagne n'avait pas grand chose à voir avec l'Aérospatiale!!
En fait, on a était obligé de partager ce projet "européen" avec eux, mais Airbus est français!!

Babbling  a répondu le 26/10/2013 à 23:26:

En fait Boeing est l'avionneur américain...juste pour information.

Fab31  a répondu le 27/10/2013 à 0:40:

Et si Galileo a pris du retard pour inefficacité de l'industrie allemande et de sa PME privilégiée par l'ESA : OHB.

Merci aux français d'être la pouf sortir cd projet de ses ornières germaniques.

Et bientôt c'est aussi l'Allemagne qui a fait le concorde, la caravelle, le rafale et Ariane...

Oui mais je ...  a écrit le 26/10/2013 à 19:14 :

Je croyais que ce fleuron de l'industrie Français allait casser la baraque depuis qu'il avait 20% de commande en plus de Boeing , mon sentiment vendez vos actions Airbus et ensuite retirez votre fric des banque car il doit y avoir un léger défaut sur leur crédit de caisse , Imaginez vous allez cher PSA , je veux acheter une voiture , et PSA vous répond , oui pas de soucis , mais il faut la payer d'avance sinon on ne peut pas vous la construire .
Amusant non , on peut imaginer a l'infini .... ;-)

JB38  a répondu le 26/10/2013 à 19:39:

@oui mais je...
Vous aurez peut-être remarqué qu'un avion n'est pas une voiture et que les prix de vente sont très légèrement différents...Prenons un autre exemple que l'achat d'une voiture, une maison et demandez à votre maçon de commencer à la construire sans lui verser un acompte, ou à votre plombier de remplacer la chaudière en lui expliquant que pour lui c'est mieux d'être payé à la fin...

Simplet  a répondu le 27/10/2013 à 12:19:

Deux petites remarques, d'une part Airbus est techniquement parlant plutôt une création franco britanique, Sud/Hawker. Relisez l'histoire svp. Les Allemands sont dans le jeu pour des raisons politiques et pour les rattacher à l'Europe.
Une blague courante dans le milieu est de rappeler aux Allemands qu'il y a assez de place en France pour y installer Hambourg....
Par ailleurs, il est assez croustillant, comme remarqué par certains, qu'EADS se voulant une entreprise 'normale' réclame maintenant des subsides après avoir 'fumé' trois ou quatre fois ce montant en rachat d'actions. C'est effectivement une brillante décision. Juste pour continuer la rigolade, quelques esprits chagrins avaient, en interne et en son temps, noté que la trésorerie n'était pas là juste pour le décor....