JP Morgan prêt à débourser 13 milliards de dollars pour solder sa mauvaise conduite

 |   |  504  mots
Le PDG de la banque d'affaires JP Morgan, Jamie Dimon, à la sortie d'une rencontre avec les représentants du département de Justice américain, le 26 septembre.
Le PDG de la banque d'affaires JP Morgan, Jamie Dimon, à la sortie d'une rencontre avec les représentants du département de Justice américain, le 26 septembre. (Crédits : Reuters)
La banque d'affaires américaine aurait trouvé un terrain d'ententeavec le département de la Justice pour mettre fin à l'ensemble des poursuites judiciaires moyennant le versement de 13 milliards de dollars.

La banque américaine JPMorgan Chase aurait conclu un accord avec le département américain de la Justice pour payer le montant record de 13 milliards de dollars afin de mettre fin à une série de poursuites, selon le Wall Street Journal.

Citant une source proche du dossier, le quotidien des affaires précisait samedi que cet accord destiné à régler une série de poursuites liées à la crise des titres dérivés de prêts hypothécaires risqués (subprime), aurait été conclu vendredi soir entre le ministre américain de la Justice, Eric Holder, son adjoint Tony West et le conseiller juridique de JPMorgan, Stephen Cutler.

Selon le New York Time, qui annonce lui aussi cet accord préliminaire, le charismatique PDG de JPMorgan, Jamie Dimon, aurait participé aux discussions.

La plus forte somme jamais versée dans ce type d'accord

Si le montant est confirmé, il s'agirait de la plus forte somme jamais versée par une compagnie américaine dans ce genre d'accord avec le gouvernement. Elle serait aussi supérieure aux 11 milliards de dollars cités cet été par la presse américaine.

L'accord ne concernerait pas une enquête criminelle contre la banque menée par un tribunal de Sacramento, en Californie (ouest), selon cette source.

Il règlerait cependant des poursuites intentées par la FHFA, un régulateur des prêts immobiliers aux Etats-Unis qui accuse JPMorgan d'avoir trompé les organismes de refinancement para-publics Fannie Mae et Freddie Mac en leur vendant des subprime avant la crise.

Il règlerait également des poursuites intentées par la justice de l'Etat de New York.

Certains détails de l'accord sont encore en discussion

Sur les 13 milliards de dollars, 4 milliards seraient destinés à la FHFA, qui abandonnerait ainsi ses poursuites contre la banque, 4 autres milliards seraient destinés à dédommager des consommateurs lésés et 5 milliards correspondraient à des amendes.

L'accord n'est pas finalisé et certains détails sont encore en négociation, notamment la façon dont l'accord sera présenté, a précisé cette source citée par le journal. Les grandes compagnies américaines essaient en effet d'éviter de payer des "amendes", et cherchent le plus souvent à conclure des accords financiers sans reconnaître avoir commis une faute.

L'implication dans les "subprimes" qui ont causé la crise de 2008

JPMorgan, première banque américaine en termes d'actifs, fait l'objet de multiples poursuites de la part des autorités américaines. Elle a récemment payé plus de 1 milliard de dollars d'amendes dans le cadre des pertes de courtage de dérivés essuyées l'an dernier, l'affaire dite de la "Baleine de Londres".

Son implication dans les "subprimes" vient notamment de son rachat en 2008, au plus fort de la crise financière et à la demande des autorités, des banques Bear Stearns et Washington Mutual.

La banque vient de passer au troisième trimestre sa première perte depuis près de 10 ans à cause d'une provision juridique massive de 9,2 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/10/2013 à 13:13 :
Et les banques impliquées dans l'affaire Apollonia : Escroquerie en bande organisée ! 1 milliard ? Elles sont prêtes à quoi ? #affaireapollonia : le plus grand scandale bancaire français !
a écrit le 21/10/2013 à 7:50 :
il faut arret avec ces compromissions par l argent .
tous les specialistes savent que pour en finir avec ces comportements financiers il faut appliquer des peines de prison .
Réponse de le 21/10/2013 à 12:29 :
La prison, il y aura toujours un "fusible" qui prendra, ex: Kerviel, là, on s'attaque aux sous sous, au résultat des banques, les actionnaires vont gueuler. Le DG sera sur la sellette, c'est la meilleur des solutions, ils seront forcés de réagir. S'ils ne le font pas, pour la prochaine crise l'amende sera *2 voir plus pour récidive, je fais confiance au DoJ pour cela.
a écrit le 21/10/2013 à 7:48 :
Pas de pb par rapport à ce qu ils gagnent et vont gagner dans le monde avec leurs copains politiques pourris ...Sarko et ses conferences, attendons Moscovici qui vient de leur faire un cadeau etc droite gauche meme combat...
Réponse de le 21/10/2013 à 12:24 :
Nawak, l'état français du temps de sarko a été l'un des seuls à gagner de l'argent sur le ds des banques quand nous leur avons prêté. Merci de dire la vérité.
Réponse de le 21/10/2013 à 20:30 :
Faux, nous allons payer les intérêts au banques pendant 20 ou 25 ans à ceux qui soit disant nous ont emprunté (mais l'Etat à emprunté pour leurs prêté) nous (citoyens) allons payer plus de 25% d'intérêts... Merci pour le tour de magie.... merci qui ????
a écrit le 21/10/2013 à 4:54 :
et un procés intenté par Bruxelles contre Goldman Sachs pour tromperie concernant les comptes de la Grèce pour rentrer dans la zone euro. IMPOSSIBLE les européens sont des petits politiciens sans grande envergure et bien loin de défendre les intérêts des citoyens de cette Union. L'Europe politique et technocratique n'est pas là pour les citoyens mais pour des réunions, des commissions sans grande vision pour une Europe forte.
a écrit le 20/10/2013 à 20:45 :
Y'a plus rien qui roule droit , aux USA. Parait même que les policiers sont bourrés tout le temps.
Réponse de le 20/10/2013 à 21:19 :
USA = République banana
a écrit le 20/10/2013 à 20:00 :
cette compensation financière ne règle pas le fond du problème, à savoir que les responsables s'en sortent indemnes puisque l'argent ne va pas sortir de leur poche :-)
a écrit le 20/10/2013 à 15:42 :
Et oui, on fout le bordel à un niveau mondial. On nie ... et quand on est pris on paye une amende ridicule par rapport à la crise mondiale créée.
Il est grand temps de liquider tous ces pourris !!
Réponse de le 20/10/2013 à 21:52 :
Oui tout à fait et de plus tous ces américains ruines , sans logement ...
a écrit le 20/10/2013 à 13:46 :
Si ils sont prêts à lâcher 13 mds, c'est qu'ils ont du ramasser plus
Réponse de le 21/10/2013 à 12:26 :
C'est surtout qu'ils risquent beaucoup plus avec une procédure très longue pour tout le monde. La c'est "réglé" rapidement avec un accord ou chacun y trouve son compte.
a écrit le 20/10/2013 à 13:46 :
Si ils sont prêts à lâcher 13 mds, c'est qu'ils ont du ramasser plus
a écrit le 20/10/2013 à 13:46 :
Et la Société Générale pour SES multiples mauvaises conduites .. sa présence régulière depuis 15 ans dans les faits divers ... à combien va t-elle être condamnée et quand ?
a écrit le 20/10/2013 à 13:11 :
Ce monde de la finance est DÉGUEULASSE ! Ou va partir cet argent ? Dédommager les victimes ? Pas de responsables "physiques" ? Des enseignements pris ? De nouvelles règles ? Des gens pour dire que j'ai tort de poser ces questions et d'affirmer que ce monde de la finance est DEGUEULASSE ?
a écrit le 20/10/2013 à 13:09 :
C'est là que l'on voit la différence. Lorsque des petits font des conneries, on les envoie au gnouf, ou pire. Ici, ce sont des gros, donc on leur colle une grosse prune, et on passe l'éponge. Ils n'ont plus qu'a recommencer leurs conneries, juste pour payer l'amende... Ca ne s?arrêtera donc jamais cette justice a deux vitesses ?
Réponse de le 20/10/2013 à 16:25 :
Après l'optimisation fiscale, voici l'optimisation judiciaire ! On verra, en France, avec nos cactus bancaires si nous sommes plus soucieux de l'application de la loi ;-)
Ne parlons pas des cas où la fraude est avérée mais non médiatisée ,où la seule règle qui compte est : "vu, mais pas pris, on vous couvre"
a écrit le 20/10/2013 à 13:00 :
si tu n'as pas de sous tu n'es pas amnistié .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :