La première banque d'Australie fait perdre des millions à ses clients

 |   |  381  mots
Dans une vidéo datant du 2 juillet, le PDG de la CBA s'excuse d'avoir brisé la confiance de ses clients [...] à cause du comportement inacceptable de certains salariés. Reuters
Dans une vidéo datant du 2 juillet, le PDG de la CBA s'excuse d'avoir "brisé la confiance de ses clients [...] à cause du comportement inacceptable de certains salariés". Reuters (Crédits : Reuters)
La Commonwealth Bank of Australia (CBA) a reconnu jeudi sa responsabilité dans un scandale de placements à haut risque, conseillés à plusieurs milliers de ses clients, qui leur ont fait perdre jusqu'à 10 ans d'épargne, soit des centaines de millions de dollars australiens.

Il aura fallu attendre une semaine après un rapport accablant du Sénat australien pour que le dirigeant de la Commonwealth Bank of Australia (CBA) passe aux aveux et s'excuse pour les dommages causés à plusieurs milliers de ses clients retraités ou pré-retraités australiens. Ian Narev a dit "regretter les pratiques" d'une partie de ses conseillers, qui ont investi les économies de ces épargnants dans des placements à haut risque, et leur ont fait perdre jusqu'à 10 ans d'économies. 

Des pratiques remontant à 2003

"Notre banque est réellement désolée pour les mauvais conseils donnés entre 2003 et 2012 à certains de nos clients. Il est par ailleurs possible que de nouveaux cas se déclarent encore dans les jours à venir" a indiqué Ian Narev, cité dans The Guardian.

Dans une vidéo datant du 2 juillet, le PDG s'excuse d'avoir "brisé la confiance de ses clients [...] à cause du comportement inacceptable de certains salariés" :

Les sommes impliquées dans ce scandale qui agite le milieu bancaire australien, ne sont pas précisées par CBA, mais la presse nationale parle de plusieurs centaines de millions de dollars australiens. 

36 millions d'euros déjà remboursés

Incités par des commissions importantes, des conseillers financiers en sont venus à encourager un grand nombre de personnes à faible revenu à engager leur épargne dans des "fonds toxiques" comme l'explique The Guardian

"Des retraités ont vu leur argent placé dans des produits à haut risque sans en être informé par leur banquier, qui a en retour touché des bonus de performance."

Pour dédommager les victimes, la CBA a annoncé un programme de révisions et de conseils qui aurait, selon elle, déjà concerné près de 1 100 personnes pour une somme de 52 millions de dollars australiens (36 millions d'euros). Un législateur estimait quant à lui cette semaine que le montant des compensations pourrait coûter jusqu'à 250 millions de dollars australiens pour la banque (173 millions d'euros). 

Selon le Wall Street Journal, l'introduction il y a 22 ans en Australie d'un régime d'épargne de retraite obligatoire a créé "une mine d'or" pour les secteurs financiers et les gestionnaires de fonds. "Les enfants vieillissants du baby-boom" auraient ainsi placé leur épargne "de toute une vie", faisant du pays "le plus grand gestionnaires de fonds asiatique après le Japon".  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/07/2014 à 9:29 :
La banque rembourse
Comme en espagne hihihihi
a écrit le 04/07/2014 à 9:01 :
elle doit rembourser ces clients
comme une entreprise qui a fait une erreur de conception dans un produit
elle le remplace sur fond propre
les banques doive faire de meme
et partout dans le monde
a écrit le 03/07/2014 à 16:28 :
je dis tout le temps que les palcements comportent des rsiques, dont celui de perdre son argent :-) bon, ils mangeront du kangourou en boîte au lieu de caviar :-)
a écrit le 03/07/2014 à 14:32 :
C'est pas comme chez nous, notre première banque fait gagner des milliards aux Américains.
a écrit le 03/07/2014 à 13:28 :
"à cause du comportement inacceptable de certains salariés" Il ne savait pas ce qu'ils faisaient. C'est du Kerviel pur jus...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :