Le paiement sans contact décolle (enfin) en France

 |   |  832  mots
En France, le nombre de transactions sans contact effectuées via des cartes Visa s'est élevé à 22 millions en 2014, soit une multiplication par 8 en l'espace d'un an.
En France, le nombre de transactions sans contact effectuées via des cartes Visa s'est élevé à 22 millions en 2014, soit une multiplication par 8 en l'espace d'un an. (Crédits : reuters.com)
La France compte 17,2 millions de cartes Visa sans contact, soit 44% du nombre total de porteurs de cartes dans l’Hexagone. Où, parallèlement, 348.000 terminaux de paiement sont équipés de la technologie sans contact, soit 29% du parc.

Dans une pharmacie, vous vous apprêtez à régler des achats, pour une quinzaine d'euros. Surprise, le pharmacien prend votre carte bancaire puis vous la rend, sans que vous ayez eu à composer votre code. Sans le savoir, vous venez de payer via la technologie du "sans contact", qui nécessite simplement d'approcher la carte bancaire du terminal de paiement, pour peu que tous deux soient équipés du système NFC (Near Field Communication).

Reste que le "sans contact", c'est un peu l'Arlésienne des moyens de paiement, en France. Depuis les premières expérimentations menées en 2010 par des opérateurs de télécommunications à Nice, les promoteurs du NFC promettent régulièrement sa prochaine éclosion. Mais cette fois-ci pourrait être la bonne : à en croire certains acteurs du secteur, l'écosystème est aujourd'hui suffisamment mûr pour permettre un véritable développement du paiement sans contact.

"Le sans-contact est une réalité, au niveau européen", a affirmé Nicolas Huss, président de Visa Europe, mardi 27 janvier, lors de la présentation des résultats annuels du groupe de cartes bancaires.

Le dirigeant en veut pour preuve les quelque 100 millions de cartes Visa sans contact actuellement en circulation en Europe, soit près de 20% du parc total de cartes Visa sur le Vieux Continent. Même satisfaction pour la seule France, où "le paiement sans contact continue de progresser d'une façon tout à fait remarquable, voire exceptionnelle", selon Gérard Nébouy, directeur exécutif de Visa Europe France.

En effet, la France compte aujourd'hui 17,2 millions de cartes Visa équipées de la technologie sans contact, un nombre qui a grossi de 7,3 millions en l'espace d'un an, et qui représente 44% du parc total de cartes Visa dans l'Hexagone.

Côté commerçants, le développement du NFC est également de mise, 348.000 terminaux de paiement étant désormais dotés de ce système, soit 29% du 1,2 million de machines existant en France.

Près de 60% des Français jugent le paiement sans contact peu ou pas utile

"Les taux de croissance vont rester extrêmement élevés, au cours des prochaines années", assure Gérard Nébouy. Le dirigeant estime ainsi que la France comptera 21 millions de cartes sans contact d'ici à la fin 2015, soit 55% du nombre total de porteurs de cartes Visa, et 500.000 terminaux NFC, soit 40% du parc.

Aussi Gérard Nébouy "prend[-il] le pari" que le nombre de paiements sans contact en France s'élèvera à 100 millions cette année, contre 22 millions en 2014, année qui avait déjà vu les transactions sans contact multipliées par 8. "Des consommateurs sont devenus accros à ce mode de paiement", insiste le directeur exécutif de Visa Europe France.

Certes, mais ils ne sont pas légion : selon un sondage Odoxa publié le 23 janvier, 15% seulement des Français interrogés ont déjà effectué un paiement sans contact et près de 60% des sondés jugent ce mode de paiement peu ou pas utile. Parce qu'ils ne savent pas exactement de quoi il retourne ?

"Les banques ont encore des efforts à faire pour expliquer l'utilisation du paiement sans contact", reconnaît Gérard Nébouy.

A la décharge des établissements bancaires, il n'était guère aisé de vanter le paiement sans contact tant que les commerçants n'étaient pas équipés de la technologie NFC, au risque de décevoir les consommateurs.

Les paiements sans contact ne peuvent excéder 20 euros

La question de la sécurité constitue un autre frein à l'adoption du paiement sans contact. Dans un point de vue publié sur www.latribune.fr, le 27 novembre, Thomas Livet, consultant en sécurité informatique chez Sifaris, manifestait son inquiétude à ce sujet:

"Le système NFC continue de se répandre sans que toutes les précautions soient prises", déplorait-il.

L'expert pointait notamment du doigt la capacité de certaines applications mobiles à "lire à distance les informations contenues dans une carte bancaire" lors de l'utilisation de celle-ci dans le cadre d'un paiement sans contact.

Pour Nicolas Huss (Visa Europe), il n'y a pas de crainte à avoir:

"Nous effectuons des tests de sécurité en permanence, nous avons chez nous des hackers (pirates informatiques) qui essaient de pénétrer les systèmes. Il existe extrêmement peu de fraude sur le paiement sans contact, encore moins qu'avec les cartes bancaires traditionnelles", rétorque-t-il.

Il est vrai qu'il ne semble pas y avoir grand intérêt à pirater des paiements sans contact, ceux-ci ne pouvant excéder 20 euros.

Alors, 2015 sera-t-elle enfin l'année du paiement sans contact ? C'est possible, et ce, grâce, peut-être, au déploiement d'une technologie qui s'inscrit, à la base, dans le prolongement du paiement sans contact par carte, à savoir le paiement mobile.

C'est cette année en effet qu'Apple Pay, le système de paiement mobile sans contact d'Apple, doit débarquer en Europe. Or, avant l'iPhone et l'iPad, personne ne trouvait vraiment d'intérêt aux smartphones ni aux tablettes...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2017 à 12:15 :
Un point important le côté sanitaire, comme vous le savez la RFID - NFC fonctionne à une fréquence haute, c'est-à-dire 13.56 MHz, même en désactivant le paiement de la carte, la puce reste active et émet une onde radio, un hacker pourra toujours copier vos donnés, perso je portais la carte dans la poche de ma chemise tout près du cœur et là c'est pas très bon, là je change de banque, de moment j'ai trouvé que La Poste qui respecte le choix des clients et donne des cartes sans puce.

Pourquoi vouloir imposer cette puce voici la réponse:

https://www.facebook.com/notes/le-vaillant-petit-%C3%A9conomiste/ils-veulent-limp%C3%B4t-ultimeet-votre-b%C3%A9n%C3%A9diction-/2317521071805683/
a écrit le 20/03/2017 à 21:16 :
il est question de montant maximum (20 €) mais qu'en est il du minimum?
Dernièrement mon boulanger m'a refusé le paiement sans contact de ma baguette (0,90 €).
Sur certains sites il est question d'un seuil d'un Euro.
Si c'est exact nous ne pourrons pas nous débarrasser de la petite monnaie! dommage; je croyais que c'était l'objectif.
a écrit le 13/06/2015 à 11:23 :
votre article contient de nombreuses erreurs / le montant est limité à 20 € : faux de nombreuses banques sont en train d'augmenter ce plafond (50 voire 80€), et ce en france uniquement (à l'étranger ;: où est ce écrit dans votre contrat) . l’intérêt de pirater une carte serait limité puisque les montants sont limités à 20 € (voir ci dessus les limites de cette assertion) ? et les autres informations (données personnelles et de compte) si l'on suit cette logique quel intérêt de pirater un compte de réseau social ou une adresse mail qui ne rapporte rien... La sécurité annoncée par VISa? souvenez vous des Yes cards VIsa a clamé pendant des mois que cela n'existait pas avant de reconnaître que oui, il y avait une faille. Enfin la DRCI dans une conférence récente a révélé qu'il est possible de pirater une carte NFC à 50m certes avec leurs moyens, mais un simple tour sur wikipedia vous montrera que les procédés sont multiples et relativement faciles à mettre en oeuvre. La Cnil comme toujours court derrière le problème (voir le site). Le seul interêt du sans contact c'est que les banques nous vendront une assurance anti fraude...pour notre plus grand bien.
a écrit le 08/02/2015 à 11:57 :
Pas d'intérêt à pirater des petits montants, peut-être. Mais intérêt à pirater les données personnelles de la carte, certainement !
a écrit le 29/01/2015 à 23:02 :
Bien sûr qu'on va tous y passer et tant mieux ! Ceux qui dénoncent le prétendu manque de sécurité sont probablement pour la plupart ceux qui refus(ai)ent de payer en ligne par CB ! En cas de fraude, si vous êtes clean, vous seriez évidemment indemnisé. Sans compter, comme c'est dit dans l'article, que les montants max ici sont dérisoires.
Et, oui, ça fera gagner du temps à tout le monde : multipliez le temps de composition du code + validation par x clients, sans compter ceux qui trainent ou se gourent...
Je prédis par ailleurs un effet boule de neige qui va très certainement attirer les plus jeunes utilisateurs de CB (les mêmes qui courent après les derniers smartphones), vu que ce sera hyper tendance de payer sans faire son code.

C'est une excellente innovation (et gratuite) pour les petits paiements.
Reste effectivement à ce que les équipements suivent (soient connectés) et fonctionnent.
Mais on y viendra inéluctablement, n'en déplaise aux <c'était mieux avant> !
Réponse de le 03/02/2015 à 19:42 :
Je ne suis pas d'accord avec vous, on doit être libre de choisir. Vous choisissez déjà si vous voulez ou non une carte et aussi ces option alors pourquoi veulent ils nous imposé cette option. Le prix des cartes bancaire est déjà trop cher et non justifié. On devrait pouvoir encore plus choisir ce qu'on veux en faire comme paiement en ligne, en magasin, sans contact, montant max autorisé...
Réponse de le 05/04/2015 à 14:24 :
"Sans compter que les montants max sont dérisoires" ? 20 euros par paiement avec un plafond de 80 à 100 euros avant d'avoir à retaper son code, ce n'est pas forcément dérisoire pour tout le monde. Indemnisation, peut-être, mais en combien de temps ? Deux jours ? Deux semaines ? Ca peut mettre beaucoup de monde dans le pétrin de perdre ces sommes "dérisoires".
a écrit le 29/01/2015 à 22:53 :
Bien sûr qu'on va tous y passer et tant mieux ! Ceux qui dénoncent le manque de sécurité sont probablement pour la plupart qui refus(ai)ent de payer en ligne par CB ! En cas de fraude, si vous êtes clean, vous seriez évidemment indemnisé. Sans compter, comme c'est dit ds l'article, que les montants max ici sont dérisoires.
Et oui, ça fera gagner du temps a tout le monde : multipliez le temps de composition du code + validation par x clients, sans compteur ceux qui trainent ou se gourent...
Je prédis par ailleurs un effet boule de neige qui va très certainement attirer les + jeunes utilisateurs de CB (les mêmes qui courent après les derniers smartphones), vu que ce sera hyper tendance de payer sans faire son code.
C'est une excellent innovation (et gratuite) pour les petits paiements.
Reste effectivement à ce que les équipements suivent (soient connectés) et fonctionnent.
Mais on y viendra inéluctablement, n'en déplaise aux <c'était mieux avant> !
a écrit le 29/01/2015 à 20:25 :
Travaillant depuis 5 ans en banque, je n'ai jamais eu de clients victimes d'arnaques au "sans contact" (qui risquerait de se faire prendre pour piquer seulement 20 euros) !!! Par contre, je ne compte plus le nombre de clients victimes du vol physique de leur carte.
A lire les commentaires précédents, l'Homme aurait dû rester à l'époque du troc et l'évolution est le pire des maux !!!
Réponse de le 30/01/2015 à 10:48 :
Ce qui signifie que le sans contact est une cause d'agression supplémentaire au vol de carte... merci de nous avoir prévenu du risque monsieur le commercial bancaire!
Réponse de le 03/02/2015 à 12:11 :
@Michel : tout à fait !!! Il y a jamais eu de vol ou d'agression dans l'histoire de l'humanité avant l'arrivé du sans contact :-) Arrêtez votre mauvaise foi ! Les gens qui piquent des cartes le font pour les utiliser sur Internet pas pour vous piquer 20€ !!!
Réponse de le 03/02/2015 à 19:44 :
C'est normal il n'est pas encore en fonction les premiers le seront en septembre 2015 par quelques banque (2 je crois le crédit agricole et une autre)
Réponse de le 07/02/2015 à 15:39 :
Qu'est-ce qui n'est pas encore en fonction ? Le sans-contact ? Dans toutes les banques les cartes sont désormais en sans contact depuis environ 2 ans !
Réponse de le 10/06/2015 à 9:39 :
les cartes sont désormais sans contact car imposées sans prévenir le client, ce qui est inadmissible ! Je suis aussi curieux de connaitre le nombre de transactions effectuées avec le sans contact. Je ne suis pas contre les nouvelles technologies mais libre à chacun de la choisir ou non .
a écrit le 29/01/2015 à 16:50 :
On nous alerte tous les jours sur les risques de fraudes sur la CB. Il est bien évident qu'ils sont majorés avec ce type de carte
En // on n'a cessé de nous vanter la sécurité de la puce (qui n'existait pas dans de nombreux pays, il y a 10 ans)
De plus en + de commerçants acceptent le paiement par carte sans minimum de montant ou avec un minimum bas : 10 ou 15€
Je suis comme la majorité des français, je ne vois pas l'intérêt
Ce qui prend le + de temps, c'est la connection , pas de faire son code
a écrit le 29/01/2015 à 14:32 :
Et allez, on essaie de nous refaire le coup de la télé "connectée" : la vente des télés "connectées" augmentaient de 200% par an et bla-bla-bla etc ... Sauf qu'en fait il s'agissait de télé "connectables" et qu'en réalité on a jamais eu les chiffres des télés réellement connectées et même depuis 2 ans on en entend plus du tout parler !
C'est sûr que le nombre de carte de crédit sans contact augmente, vu qu'on vous les impose sans vous demander votre avis ! Espérons que, comme les télé "connectées", cette aberration sécuritaire qu'est le paiement sans contact tombe à l'eau rapidement !
a écrit le 29/01/2015 à 13:54 :
Pas étonnant que le parc de cartes de crédit sans contact augmente lorsque celles-ci sont imposées sans surcoût par les banques contrairement à Moneo qui a fait un flop monumental...
a écrit le 29/01/2015 à 12:12 :
Ce moyen de paiement, extrêmement pratique car rapide, est utilisable en France depuis, au bas mot, 5 ans, Un des freins est la non "implémentation" logicielle de nombreux terminaux. Il n'est pas rare de constater chez de nombreux commerçants la présence de terminaux de ce type, mais que l'on ne peut utiliser qu'avec code, car il n'est pas activé "sans contact". C'est le cas dans la supérette en bas, chez qui 50% (au minimum) de la clientèle a un panier inférieur aux 20EUR limite...
Signé: 3° âge.
a écrit le 29/01/2015 à 11:58 :
Nous, au Canada nous avons la possibilité de bloquer ce système et je l'ai fait je n'ai pas confiance à la soit-disant sécurité .
a écrit le 29/01/2015 à 11:01 :
Il est anormal que la mise en place du RFID sur les cartes de crédit rende celles-ci piratables avec un simple smartphone.
La carte de crédit n'est plus un moyen de paiement sécurisé!
Réponse de le 29/01/2015 à 11:46 :
Le seul paiement sécurisé c'est l'argent liquide : au moins vous savez quand il sort de votre poche et quand vous n'en avez plus.
a écrit le 29/01/2015 à 10:43 :
La pire des choses au niveau sécurité.
A bannir !! Surtout demander des carte sans le "sans contact" à votre banque !!!
Réponse de le 29/01/2015 à 11:52 :
Le mieux qu'ils vous proposeront sans doute sera la logicielle désactivation de l'option "sans contact". Ne pas hésitez à râler et écrire aux services clients pour exiger un retour arrière de ce passage en force.
Réponse de le 05/02/2015 à 9:10 :
vous racontez n'importe quoi les cartes sans contact ne sont pas piratables, le reportage télé qui avait pu montrer qqn dans le métro en train de capturer à distance en passant derrière les gens leurs numéros de carte est faux c'est pour faire peur et faire des audiences. Il faut coller le smarphone avec l'application sur la puce de la carte pour avoir seulement quelques données non utilisables.
Réponse de le 05/02/2015 à 9:20 :
tout le monde va passer au sans contact puisque les banques ne donnent pas le choix elles renouvellent automatiquement les cartes en sans contact, seuls quelques récalcitrants se manifestent pour reprendre une carte avec contact, et dans quelques années tout le monde sera en sans contact. c'est comme la connexion en ligne à son compte bancaire tout le monde le fait désormais quasiment alors qu'il y a quelques années beaucoup se méfiaient. Les gens mettent toujours du temps avant de comprendre l'utilité des nouvelles technologies tout simplement parce qu'ils n'ont pas essayé et sont de nature négative à critiquer. Pour ceux qui viennent à se faire voler ou perdre leur carte, ils n'ont qu'à avoir le compte-service. Il faut vivre avec son temps, de même que les chèques qui sont une tradition bien française finiront bien un jour par disparaître. La carte c'est tellement mieux on sait exactement comment les clients dépensent leur argent, ainsi pas possible de cacher des choses lorsqu'ils demandent un prêt. et puis il faudrait aussi en venir au fichier national sur les crédits, cela permettra d'arrêter de surrendetter les gens au niveau des organismes de crédit en ligne, et aux gens de mentir en cachant les prêts qu'ils peuvent avoir ailleurs. et tant qu'on y est, mettez de l'argent de côté, chacun pour soi, un jour les caisses de retraite seront complètement vide, il faudra s'autofinancer avec ses économies. Commencez à prévoir d'avoir 50000 E de côté sur vos comptes pour dans 35-40 ans au moment de votre retraite. ouvrez des PEL ou autres du genre et mettez y 100 E de côté par mois par exemple. L'argent ne vient plus seul, il faut faire l'effort d'épargner. et les taux d'épargne finiront probablement à 0 un jour.
a écrit le 29/01/2015 à 8:21 :
Ce serait peut etre bien d'expliquer que aujourd'hui les banques envoient automatiquement des cartes visa/mastercard avec le paiement NFC d'active. C'est au client de faire la demande pour avoir une carte de paiement non NFC.

Demarche que j'ai du faire, car le NFC sur carte bancaire n'est pour le moment pas securise
Réponse de le 29/01/2015 à 11:42 :
Surtout que les banques se contentent d'une désactivation logicielle du sans contact et non physique. C'est bien le sans contact : le commerçant se trompe sans faire exprès sur le montant à payer et n'a plus qu'à vous donner un avoir (quand vous vous en rendez compte) pour un prochain achat pour vous obliger à revenir.
Réponse de le 29/01/2015 à 12:21 :
Pas toutes les banques, j'ai reçu ma carte visa la semaine dernière avec la carte NFC incluse mais inactive. A moi de choisir si je veux ou non l'activer (banque en ligne).
Réponse de le 30/01/2015 à 13:18 :
@jean

L'avez-vous vérifié sur un terminal de paiement sans contact car les banquiers sont techniquement incompétents sur la carte bancaire?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :