Évasion fiscale à grande échelle chez HSBC en Suisse

 |   |  530  mots
Jacques Dessange, l'humoriste Gad Elmaleh mais aussi des dirigeants comme le roi du Maroc Mohammed VI, font partie des personnalités ayant profité de ce système.
Jacques Dessange, l'humoriste Gad Elmaleh mais aussi des dirigeants comme le roi du Maroc Mohammed VI, font partie des personnalités ayant profité de ce système. (Crédits : reuters.com)
D'après une vaste enquête du Consortium international de journalistes d'investigation, HSBC Private Bank aidait en particulier ses clients à échapper à certains impôts, en dissimulant "leur argent derrière le paravent de structures offshore généralement basées au Panama ou dans les îles Vierges britanniques". L'affaire a déjà un nom : SwissLeaks.

"Gigantesque fraude à l'échelle internationale" au sein de la filiale suisse de HSBC. Entre novembre 2006 et mars 2007, la somme de "180,6 milliards d'euros auraient transité, à Genève, par les comptes de plus de 100 000 clients et de 20 000 sociétés offshore" hébergés chez HSBC Private Bank, d'après Le Monde et une soixantaine de médias internationaux.

Le journal français explique avoir obtenu d'une source dont il préserve l'anonymat la totalité des données volées par Hervé Falciani, un ancien employé de HSBC Private Bank, et les avoir partagées par l'intermédiaire de l'ICIJ, un consortium de journalistes d'investigation déjà responsable de l'enquête LuxLeaks sur l'évasion fiscale au Luxembourg.

     | Lire L'onde de choc LuxLeaks

D'après les informations publiées par Le Monde et, en Grande-Bretagne, par le Guardian, HSBC Private Bank aidait en particulier ses clients à échapper à certains impôts, comme la taxe européenne ESD, instituée en 2005, en dissimulant "leur argent derrière le paravent de structures offshore généralement basées au Panama ou dans les îles Vierges britanniques".

Souverains, entrepreneurs, artistes parmi les fraudeurs

Des personnalités françaises et étrangères sont impliquées, explique Le Monde, qui mentionne entre autres l'humoriste français Gad Elmaleh qui disposait, d'après le journal, d'un compte faiblement approvisionné à Genève, avec un peu plus de 80.000 euros entre 2006 et 2007.

Le quotidien du soir mentionne également Jacques Dessange, fondateur d'un empire de la coiffure, qui possédait, selon les fichiers auxquels le journal a eu accès, un compte dans la filiale suisse de HSBC sur lequel il aurait eu jusqu'à 1,6 million d'euros entre 2006 et 2007. Il fait partie des clients qui ont depuis régularisé leur situation et s'est acquitté d'une amende, précise Le Monde.

À l'étranger aussi des dirigeants de grandes entreprises sont concernés. C'est notamment le cas de Li Xiaolin, PDG de l'entreprise de production énergétique China Power International Development, qui possédait 2,48 millions de dollars (environ 2,2 millions d'euros) répartis sur cinq comptes. Parmi les personnalités internationales, il est également fait mention du roi du Maroc Mohammed IV (8 millions d'euros), mais aussi du roi de Jordanie Abdallah II, dont le solde des comptes a atteint près environ de 37 millions d'euros.

HSV admet "la responsabilité des défaillances passées"

Dans un communiqué de quatre pages, HSBC met ces pratiques sur le compte du fonctionnement du système bancaire privé suisse, qui a longtemps cultivé le secret, "ce qui pourrait avoir eu pour conséquence qu'un certain nombre de clients pourraient ne pas avoir totalement respecté leurs obligations fiscales". Elle ajoute que sa filiale suisse a subi ces dernières années une "transformation radicale" et que ces pratiques de fraude fiscale ne sont plus d'actualité.

Le nombre de comptes clients de HSBC Private Bank est passé de 30.412 en 2007 à 10.343 à la fin de l'année dernière, précise l'établissement britannique qui assure pleinement coopérer avec les autorités enquêtant sur ce sujet.

>> Lire HSBC contrainte de payer 12,5 millions de dollars pour éviter un procès

______

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2015 à 22:43 :
Ce n'est plus Al caponne c'est Al camerone,ce n'est plus Chicago mais la Chity, ce n'est plus le temps de le prohibition mais le temps du blanchiment par un état voyou au cœur de l’Europe et nos politiciens ne disent rien on les laissent faire ,et les rosbifs font les beaux avec leurs chiffres économiques ,on croit rêver .....
a écrit le 11/02/2015 à 14:57 :
Avant-hier des banques anglaises ou chypriotes, hier des banques françaises ou espagnoles, aujourd'hui des suisses ou... Il serait plus simple de constater une bonne fois pour toute que TOUS les organismes bancaires trempent dans ces montages, à partir du moment où les facilités fiscales, les jongleries avec les lois et les sanctions riquiqui sont monnaie courante. Tant que les trous dans la raquette sont nombreux et gros, peu de chance que cela change. Surtout quand tous les beaux forums internationaux (G8, G20, APEC...) s'empressent de ne rien conclure, le marché libre et non faussé s'appliquant.
a écrit le 10/02/2015 à 16:14 :
Ce n'est pas la première fois qu'HSBC traine dans des magouilles d'évasion fiscale . . les médias cachent souvent ces infos mais c'est tellement énorme qu'à la fin cela fuite quand même.
a écrit le 10/02/2015 à 15:52 :
Un scoop ? pas vraiment... le dossier date de plus longtemps encore...
Moi ce qui me gène c'est qu'on rend publique certains noms et pas d'autres, comme Gad, et qu'on continue de cacher les huiles du gouvernements qui ont profité et même aidés à la mise en place de ce système d'évasion fiscale.
Soit toute la liste publique soit aucun, mais stop la sélectivité...
a écrit le 10/02/2015 à 13:32 :
Rien de bien nouveau, cela fait longtemps qu' HSBC fait de l'évasion fiscale. Pendant ce temps on impose de l'austérité aux peuples. . . alors que les riches sont aidés par les banques pour ne pas payer d'impôt.
a écrit le 10/02/2015 à 12:06 :
Comme c'est marrant d'entendre un certain consultant du foot , ancien joueur champion du monde, symbole d'une France black blanc beur unie, donner des leçons de comportement et de savoir etre......Allez Chris ,avoue, fais amende honorable , un chèque au Trésor, et tu seras pardonné
a écrit le 10/02/2015 à 8:44 :
Il est normale que les gens mettent leur argent en sécurité. C'était le cas pendant et avant la deuxième guerre mondiale pour les allemands (juifs) et plus tard pour les français durant la période de Mitterrand et Hollande. Aujourd'hui les "moins" riches doivent déclarer leur argent et risque de se faire confisquer comme le reste de la population, le jour où le gouvernement doit commencer à rembourser sa dette et les vrais riches trouvent d'autres solutions plus créative et en dehors de la Suisse.
a écrit le 10/02/2015 à 7:56 :
non mais vous pensez quoi ? que les 1.600 banques présentes sur place étaient la pour la qualité du chocolat ? on croit sérieusement que les clients ne déposaient leur blé en Suisse que pour le "génie" des banquiers locaux ?
UBS c'est plus de 1.600 milliards de conservation, le Credit Suisse près de 1.400... Sans compter Pictet, Mirabeau, LODH et consorts.
alors les 150 d'HSBC... c'est de la bouffe à cochon à livrer au bon peuple qui va s'offusquer des 80.000 euros déposés sur le compte de Gad Elmaleh, l'argent des puissants.
Réponse de le 12/02/2015 à 13:08 :
On croit rien, on constate l'inventaire de ce dont tout le monde se doutait, avec les noms croustillants de personnages connus et souvent propagateurs de la pensée bien pensante.
Mais bon, le modèle économique d'une partie de la Suisse va devoir sérieusement se remettre en cause (mais pas que, cela ne sert à rien de condamner sans s'assurer que l'argent ne part pas à HK ou Singapour)
a écrit le 10/02/2015 à 4:42 :
Gad Elmaleh semble beaucoup plus normal et sympathique tout d'un coup!
a écrit le 10/02/2015 à 4:39 :
C'est bien la preuve que les impôts sont beaucoup trop élevés !
Les pays où les impôts sont normaux n'ont pas d'évasion fiscale....
a écrit le 09/02/2015 à 23:38 :
ça date d'il y a 8 ans...........
a écrit le 09/02/2015 à 23:26 :
Si l'on parle d'évasion fiscale, c'est qu'il y a prison fiscale...,
a écrit le 09/02/2015 à 19:14 :
La plus grande fraude c'est l'état qui emprunte en étant insolvable et incompétent.

Plus l'état a de contrôle sur les mouvements financiers, plus la dette augmente, alors que ce devrait être le contraire puisqu'il prétend que tout l'argent qui passe par le contrôle étatique est béni.

Tout ceux qui ont réussi leurs vie financièrement ont bien raison de ne rien laisser.

Mon banquier c est moi.
Réponse de le 09/02/2015 à 20:21 :
L'état a le droit d'emprunter en étant insolvable, puisque c'est son privilège et pas celui des citoyens. L'état peut beaucoup plus de chose que le simple citoyen, ce qui est normal.
Et le controle des mouvements financiers n'a aucun rapport avec la dette, vous mélangez tout.
Quant à réussir , c'est bien, mais faut payer des impots si vous vivez en France. Personne ne vous oblige à vivre en France.
Réponse de le 09/02/2015 à 22:10 :
Vivre en France n'implique pas l'obligation d' y laisser son argent dans un pays mal géré et dont le banques sont dans une situation critique.

La confiance ne reviendra jamais, seules les naïfs coopèrent.
Réponse de le 09/02/2015 à 22:15 :
Je ne mélange pas tout

L état impose des réglementations pour surveiller les mouvements financiers afin soit disant de lutter contre la fraude.

On constate que c'est un échec car la dette augmente et bien souvent un moyen d asservir ceux qui ne sont pas du bon coté de la pensée bénite.

Le secret bancaire et des avoirs et une sécurité pour le citoyen en liberté.
Réponse de le 09/02/2015 à 22:21 :
oui, inspecteur, vivez aux états unis et là on en rediscutera. quand vous payerez des miliers de dollar en frais d'hopitaux pour vous être casser la jambe ou en frais universitaires pour vos enfants, là vous regretterez de ne pas payer vos 5000€ d'impots.

d'ici là, payer des impots est normal, ne pas en payer (riche ou pauvre) ne l'est pas.
Réponse de le 09/02/2015 à 22:47 :
Je paye mes impôts mais je revendique le droit de garder ce qui me reste a l abris d un état en faillite.

Je ne perçoit pas d intérêt sur mes placements et ne dépasse pas le seuil d imposition sur la fortune, donc l état n a aucun droit sur mes avoirs financiers.

J ai pour eu le nombre zéro à disposition.
a écrit le 09/02/2015 à 18:20 :
Et note héros, qu'en dit-il ? Remember, la finance c'est mon ennemi...
a écrit le 09/02/2015 à 17:01 :
Le H veut dire Hong-Kong, le S veut dire Shangai. Au Chinois qui mal y pense !
a écrit le 09/02/2015 à 16:28 :
On attend toujours les noms de élus .... Vous croyez qu'on les aura ?
Réponse de le 09/02/2015 à 16:38 :
Pas vraiment sur
Les politiques devaient être au courant depuis bien longtemps de ces pratiques

Bizarrement c'est toujours la presse qui découvrent les embrouille ?

Ils vont tous crier aux loups mais ils sont tous responsables
a écrit le 09/02/2015 à 16:23 :
Faut faire comme les Américains, imposer une amende de 10 milliards d'euros par pays lésé. Je pense qu'HSBC s'en souviendra. Mais bon les Américains eux "en ont" si vous me passez l'expression, mais pas les Etats européens....
Réponse de le 09/02/2015 à 16:45 :
@ Jeff ;
Les tords qu' on a relevés sur BNP étaient moins importants , je penses qu'il faudrait avoir la main un peu plus lourde , d' autant que le manège doit porter sur plusieurs années .
Réponse de le 09/02/2015 à 18:58 :
Oui c'est au moins 50 milliards d'euros qu'il faut infliger à HSBC. Et s'ils refusent de payer on les expulse de la zone euro avec interdiction de faire des transactions en euros. Il faut une sanction exemplaire!
a écrit le 09/02/2015 à 15:22 :
Cela fait entre 9 et 8 ans en arrière c'est du réchauffé, en plus de cela heureusement que Hitler n'avait pas eu de compte au Crédit suisse sinon on aurait accusé la Suisse d'avoir liquidé les juifs ! En plus de cela, les politiques se doivent de flatter leur opinion en leur faisant croire que cela permettra de combler le déficit public ce qui est une erreur, mais les gens le croient. En plus de cela, il faut dire que c'est une succursale de la banque anglaise HSBC qui a mis une succursale en Suisse, et qui a déménagé son quartier général de Londres à Hong Kong !
Réponse de le 09/02/2015 à 16:22 :
ben voyons ! on va plaindre cette banque crapuleuse maintenant ? arretez, on va pleurer des larmes de crocodiles !!
Réponse de le 09/02/2015 à 17:40 :
Ce n'est qu'une banque parmi d'autres, et certes les sommes éludées au fisc français ne comblent certes pas le déficit mais avec ce type de raisonnement on ne comble jamais rien. A quoi bon poursuivre Copé/Sarkozy puisque ce dernier a remboursé l'amende payée indûment, à quoi bon poursuivre Cahuzac puisque les fonds reviennent, etc. Et au final à quoi bon avoir un Etat de droit?
a écrit le 09/02/2015 à 13:41 :
A quoi cela sert-il de sortir une "affaire" alors que les "personnalités" ont rendu des comptes? Il faut qu'ils paient mais après. Mettre les rois de Jordanie et du Maroc en avant est ridicule et cela ne nous rapporte rien, nous pauvres français !!!! Le Monde veut-il faire du "Canard enchaîné"?
a écrit le 09/02/2015 à 12:57 :
Gad c'est pas lui qui rêve d'une banque et qui le fait savoir, la il va pouvoir rêver de Bercy et de l'oncle Picsou
Réponse de le 09/02/2015 à 13:36 :
D'ici qu'on apprenne que Gad a des comptes dans des paradis fiscaux . .. d'autant qu'HSBC est très souvent utilisée par le showbiss pour éviter de payer des impôt..
a écrit le 09/02/2015 à 12:18 :
Pour qu'il y ait évasion fiscal il faut qu'il y ait une prison fiscale...
a écrit le 09/02/2015 à 12:18 :
Ca finira au placard
Il y a déjà eu ce genre de révélation et discrètement on enterrera tous ca

Nos politiciens le savaient sûrement depuis longtemps à cette échelle c'était obligatoirement connus à Bercy

Voila encore une bonne raison de changer la clique politique

Le Doubs n'est que le debut malheureusement
a écrit le 09/02/2015 à 12:11 :
Sur l'article du Monde, il est question de régularisations auprès de la cellule spécifique créée par Bercy. La communication officielle de Bercy a porté sur des cas d'héritages planqués en Suisse. Bercy offre ainsi un accord (coûteux) à des héritiers qui se retrouvent avec une fortune sans avoir été à l'origine de celle-ci (une fraude passive). Les exemples précités portent en revanche sur de purs revenus d'activités planqués à l'étranger, c'est à dire sur des cas de fraudes actives de la part des intéressés. Est ce assumé de la part de Bercy? Est-on dans le copinage auprès de bons bourgeois? Assures t on l'égalité devant l'impôt?
a écrit le 09/02/2015 à 12:10 :
Il ne doit pas y avoir de négociations possibles, la seule réponse doit être la saisie immédiate de tous les biens, je dis bien tous les biens, du contrevenant, assortie d'une peine de prison ferme (et pas dans les quartiers VIP des prisons).
Réponse de le 09/02/2015 à 13:33 :
Tout à fait d'accord mais les politicards sont de connivences avec les banques qui magouillent . .D'autre part comme une grande partie des médias appartient à des groupes financiers les informations sont cachées au peuple et la vérité sur les magouilles bancaires est inconnue du publique.
a écrit le 09/02/2015 à 12:04 :
de politiques dans la liste .... ;-)) faut dire qu'il y a des soupçons de falsification et retrait de pas mal de noms de surcroît... ça sent la bonne grosse affaire d'état encore ça... à vomir.
a écrit le 09/02/2015 à 11:35 :
la démocratie est déja assez fragile pour ne pas en rajouter.il n'est pas nécéssaire de jeter en pature les noms des politiques ump qui avaient des avoirs non déclarés en Suisse.surtout que cette affaire commence a dater,pourquoi la ressortir?jeter en pature le nom de gad elmaleh alors qu'il n'avait qu'un petit dépot est minable.la pluspart des dépots sont bien plus importants.il faut une amnistie fiscale des politiques,des entrepreneurs et des médias pour ne pas bloquer l'economie
Réponse de le 09/02/2015 à 13:00 :
Parce que toi aussi ? D'habitude le discours est plus véhément.
a écrit le 09/02/2015 à 11:17 :
que font les hautes instances???????????????.
et du gouvernement combien en de ces gens la ,en non planquer
a écrit le 09/02/2015 à 10:52 :
Je ne comprends pas Mohammed VI et Abdallah II sont souverains en leur pays.
En quoi le fait d'avoir un compte en Suisse apparaît-il comme un délit pour eux ?
(D'autant que les avoir en questions paraissent ridicules en regard de leur immense fortune)
Réponse de le 09/02/2015 à 11:21 :
Merci c'est totalement évident ! Par contre le but est atteint; tout mélanger et continuer à haïr l'argent. Personne ne parlera jamais du Delaware EXACTEMENT la même chose mais ... aux USA ! Quand à Gad, 80000 E franchement !!! Même une petite magouille entre héritier ferait plus !
Réponse de le 09/02/2015 à 12:03 :
vous avez raison, si les journalistes (Le Monde) veut transmettre les informations aux journalistes marocains, qu'iles le fassent. Mais ce n'est pas à la presse française de se mêler des affaires de la royauté marocaine. Les risques de manipulations sont trop importantes
a écrit le 09/02/2015 à 10:43 :
Une amende qui ferait tres mal serait de stopper leur capacite a faire des transactions en Euro, La BNP paribas en 2014 avait ete sanctionne par une amende de 9 milliards et la perte de capacite de faire certainne transactions en dollars. Mais je reve un peu trop, la HSBC est une banque Anglaise, elle s'en sortira avec peanuts.
a écrit le 09/02/2015 à 10:20 :
" je rêve d'une banque ..."
Réponse de le 09/02/2015 à 11:20 :
arrêter la , vous plaisanter , la pub ne ment pas
a écrit le 09/02/2015 à 9:24 :
dont le total des amendes payées par les banques américaines (pour avoir magouillé dans les "subprimes") dépasse les 50 milliards de $... En comparaison, les amendes infligées aux banques suisses qui incitaient les américains à frauder n'ont pas dépassé le quart de cette somme.
Obama a été d'une grande sévérité avec les banques qui s'étaient mal conduites... tandis qu'en Europe, nous allons nous contenter de beaux discours critiques et de quelques tapes sur les doigts...
a écrit le 09/02/2015 à 9:22 :
Et Barclay's et les autres ?
a écrit le 09/02/2015 à 9:21 :
Bravo les journalistes mais il faut donner les noms des députés et sénateurs fraudeurs avant les élections afin qu'on les aides a quitter leur postes !
Réponse de le 09/02/2015 à 9:38 :
Si vous croyez que ca va leure couter leur poste, vous revez ! Tiberi a ete reelu sans probleme, Guereni aussi. et meme pas besoin de faire voter les morts comme le veut la tradition corse :-(
Réponse de le 09/02/2015 à 10:24 :
Balkani ?
Réponse de le 09/02/2015 à 10:55 :
Ouaih, d'autant que les "révélations" sur Mohammed VI ou Abdallah II, n'apportent que peu d'intérêt vu qu'ils fixent eux même les règles du jeu fiscal en leur pays
Réponse de le 10/02/2015 à 0:34 :
Cette "enquete" a ete livree par Bercy au Monde par un coursier. Il est evident que les noms sensibles ont ete gomme. On s'etonne du reste de ne jamais voir des noms comme Mubbarak ou Ben Ali figurer dans les listing d'UBS ou HSBC. C'est qu'il faudrait restituer leur avoirs a l'Egypte.et la Tunisie..
a écrit le 09/02/2015 à 8:25 :
mais qui ne risquent pas grand chose car protégé par d'autres maffiux ;
a écrit le 09/02/2015 à 8:11 :
pas de soucis pour la banque, l'europe la sauvera avec une amende de 1€ symbolique.

pour rappel, "Le parlement de Strasbourg s'est refusé jeudi à lancer une commission d'enquête sur les pratiques fiscales de certains États au service de grandes entreprises étrangères". donc pour l'evasion fiscale des particuliers on peut encore attendre longtemps pour que justice soit faite.
a écrit le 09/02/2015 à 7:53 :
pas de soucis l amende qui será infligee a hsbc será des plus ridicule
comme toujours.
a écrit le 09/02/2015 à 7:48 :
Pas d inquiétude Hollande Valls et le super moscovici vont faire des discours et vous enterrer tous ca vite fait
Réponse de le 09/02/2015 à 11:23 :
d'autant qu'ils ont surement des copains dans la liste !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :