Alerte au phishing signé Banque de France !

 |   |  376  mots
L'institution dirigée par François Villeroy de Galhau  invite à signaler les courriels frauduleux sur le site du gouvernement www.internet-signalement.gouv.fr.
L'institution dirigée par François Villeroy de Galhau invite à signaler les courriels frauduleux sur le site du gouvernement www.internet-signalement.gouv.fr. (Crédits : BdF)
La banque centrale met en garde le public contre une recrudescence de tentatives de vol de données bancaires utilisant son nom et son logo.

Surtout, ne cliquez pas ! Ne pas se laisser impressionner par la signalétique et le nom prestigieux : des escrocs essaient de soutirer les coordonnées bancaires d'entreprises et de particuliers en se faisant passer pour la Banque de France et en utilisant le logo de l'institution chargée de la stabilité financière et de la stratégie monétaire.

C'est la banque centrale française elle-même qui met en garde le public contre une recrudescence de phishing usurpant son identité et visant « entreprises et particuliers, sous les prétextes les plus divers (facture à payer, interdiction bancaire, déblocage de crédit, lettre du Président...). »

« La Banque de France voit en effet son nom, son logo, ainsi que certains de ses numéros de téléphone et de ses adresses électroniques utilisées lors d'appels ou dans des courriers électroniques prétendument effectués depuis un numéro de la Banque de France ou envoyés depuis une adresse @banque-france.fr » indique l'institution dirigée par François Villeroy de Galhau  dans un communiqué.

logo Banque de France

[Le logo de la Banque de France. L'Eurosystème est composé de la Banque centrale européenne (BCE) et des banques centrales nationales des pays de la zone euro: sa mission est de définir la politique monétaire unique des pays ayant adopté l'euro]

Faux site estampillé Banque de France

L'institution monétaire précise qu'il est généralement demandé de « cliquer sur un lien renvoyant vers un faux site de la Banque de France, un formulaire de saisie de données invitant l'internaute à communiquer ses coordonnées bancaires ou une page de téléchargement de fichiers qui sont en réalité des logiciels malveillants. »

Il s'agit d'une technique classique de « phishing » (ou « hameçonnage » en français), consistant à récupérer des données personnelles sur Internet, bien souvent bancaires. La Banque de France rappelle que, bien sûr, elle ne demande « jamais de coordonnées bancaires par courrier électronique ou par téléphone. » Elle invite les personnes ayant subi de telles sollicitations de signaler les courriels frauduleux sur le site du gouvernement dédié aux contenus illicites (de la pédophilie à l'incitation à la haine raciale) www.internet-signalement.gouv.fr dans la rubrique escroquerie.

Site Signalement Phishing

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2017 à 18:21 :
Bonsoir Madame Monsieur.
Particuliers Italie,Irlande, Suisse, Autriche, Canada, Portugal Belgique , France , Lettonie, Allemagne,RUSSIE
Réunion,Martinique
partout dans le monde je vous offre un prêt de 5000€ à 10.000.000€ à
toutes personnes capable de le rembourser avec intérêt au taux
d'intérêt est de 3% pour tout montant demandé .Je le fais ce dans le
domaine
-prêt Financier
- Prêt immobilier
- Prêt à l'investissement
- Prêt automobile
- Dette de consolidation
- Rachat de crédit
- Prêt personnel
-Vous êtes fichés
Si vous êtes vraiment dans le besoin d'un prêt essayer de me
contacter. je suis à votre disposition pour tous vos problèmes
financier. Pour plus de renseignement veuillez nous contacter sur
notre adresse e-mail : piccinato@outlook.fr gfinance98@gmail.com

Contact whatsapp: 06 44 67 70 82

Merci
a écrit le 11/05/2017 à 16:57 :
J'ai déjà reçu des mails de phishing mais pour des banques où je n'ai pas de compte, c'est facile à voir que c'est du faux. Et prétexter que le système informatique a planté, et tout a été perdu, faut pas prendre les gens pour des benêts. "Dear Paypal user" c'est anonyme, 'passe partout' sauf que l'on est censé utiliser notre nom, prénom si on nous connait "Dear machin bidule", à moins d'avoir également perdu le fichier des noms des client (mais pas celui des mails ?? Louche) ?
Le réflexe est de passer par la page d'accueil officielle connue, pour vérifier si c'est précisé, cette demande. Si 1% des gens répondent, ça leur suffit.
A une époque, il n'y avait que la page en lien dans le mail, rien d'autre ne fonctionnait, uniquement la zone "numéro client", "motdepasse" mais des malins ont évolué en mettant des liens réels pour tout le reste (si on clique dessus, on a bien les pages "normales", pour prouver que c'est sérieux), sauf que la seule zone qui les intéresse concerne le code et l'identifiant. J'aime bien regarder le code HTML pour voir où pointe le lien malin, souvent une adresse temporaire, à faible durée d'existence. :-)
a écrit le 11/05/2017 à 16:32 :
Et pourtant on nous a à tous imposé à marche forcée les démarches administratives par internet (comme si c'était dans la capacité de tout le monde déjà... ), bonjour la sécurité, on est tranquille nos données "protégées" sont déjà sur le marché.

Une nouvelle fois, bravo à nos décideurs...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :