La France offre une garantie de 33 milliards d'euros à Dexia

 |   |  348  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une "contre-garantie" sur les pertes éventuelles liées à la restructuration des crédits "toxiques" aux collectivités locales est aussi prévue.

Le volet français du plan de démantèlement de Dexia prévoit environ 33 milliards d'euros de garanties de financement. Une garantie supplémentaire contre d'éventuelles pertes liées à la restructuration des crédits "toxiques" aux collectivités locales françaises est aussi prévue par le texte présenté ce mercredi en conseil des ministres.

Ces garanties seront rémunérées "au prix du marché", a précisé le ministère de l'Economie. Le texte, un projet de loi de finances rectificative, doit être examiné lundi 17 octobre par l'Assemblée nationale et le mercredi suivant au Sénat. La France assume 36,5%de la garantie totale de financement prévue pour plafonner à 90 milliards d'euros. La Belgique doit apporter 60,5% de cette garantie et le Luxembourg 3%. Elle s'appliquera à toute émission intervenant avant le 31 décembre 2021, quel que soit l'instrument utilisé, à condition que sa maturité n'excède pas dix ans.

Garantie sur les prêts aux collectivités locales

La deuxième garantie prévue par le texte concerne les prêts aux collectivités locales consentis par Dexia Municipal Agency (DexMA) et repris par la Caisse des dépôts, qui prendra une participation majoritaire dans DexMA. Elle porterait sur 10 milliards d'euros d'encours de prêts.

La garantie prévoit que si les pertes éventuelles enregistrées sur la restructuration de quelque 10 milliards d'euros de prêts structurés considérés comme risqués excède 500 millions d'euros, l'excédent sera pris en charge à 70% par l'Etat français et à 30% par Dexia. Sous les 500 millions, Dexia prendra seule les pertes. Ce point consitituait le principal sujet de division entre la Caisse des dépôts, Dexia et l'Etat français. Le gouvernement espére d'ailleurs que ce seuil ne serait pas atteint.

Le ministère de l'Economie précise que ce plan n'accroîtra ni le déficit ni la dette publique de la France, et souligne que les trois grandes agences de notation ont confirmé ou répété depuis son annonce la note maximale qu'elles attribuent à la France, la note "triple A" avec perspective stable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2011 à 16:20 :
On note bien, après la garantie de 33 milliards par la France à DEXIA:

« Le ministère de l?Economie précise que ce plan n?accroîtra ni le déficit ni la dette publique de la France, et souligne que les trois grandes agences de notation ont confirmé ou répété depuis son annonce la note maximale qu?elles attribuent à la France, la note « triple A » avec perspective stable. »
latribune.fr, avec Reuters ? 12/10/2011, 12:22

Si l?on comprend bien, les agences de notations font passer le message suivant au gouvernement français:
« Tant que vous permettez à nos copains banquiers de s?en tirer inpunément, nous vous conservons bien au chaud votre triple A! »

Le triple A va bientôt devenir comme la légion d?honneur: en voyant celui qui l?arbore, on se demandera dans quelle magouille il a bien pu tremper pour la mériter?
a écrit le 13/10/2011 à 16:09 :
Et où trouvent-ils cette somme?
Nous avons des Diafoirus économiques aux gouvernements (pluriel volontaire).
a écrit le 13/10/2011 à 14:35 :
33 Milliards pour combler les créances pourries de DEXIA !!!!!
Et que restera t il au gouvernement français quand il faudra combler les pertes de plusieurs Grandes Banques Françaises dont la la SocGen qui a investi très souvent dans des coups qui furent juteux quand tout allait bien mais qui se révélèrent très risqués, SocGen qui détient plein de créances pourries insolvables dont des dettes grecques et italiennes ??? Nos Banques Nationales seront elles amenées à tirer le Rideau demain, suite à leur insolvabilité ????
Un Banking Act de type de celui de 1933 fait par le Président Roosevelt ne serait il pas plus judicieux pour sauver le système économique, en ne gardant que les banques de dépot et de crédit basé sur des réalisations concrètes, et en scindant définitivement du système les banques d'affaires et de spéculation, qui ont joué,
qui ont perdu, et qui doivent elles et elles seules assumer le passif de leurs pertes. Ce n'est pas aux populations civiles de payer les dettes de jeu des banques d'affaires et de spéculations. Un Banking Act et un retour à la loi Glass?Steagall seraient surement la plus sage des stratégies actuellement
a écrit le 13/10/2011 à 14:34 :
33 Milliards pour combler les créances pourries de DEXIA !!!!!
Et que restera t il au gouvernement français quand il faudra combler les pertes de plusieurs Grandes Banques Françaises dont la la SocGen qui a investi très souvent dans des coups qui furent juteux quand tout allait bien mais qui se révélèrent très risqués, SocGen qui détient plein de créances pourries insolvables dont des dettes grecques et italiennes ??? Nos Banques Nationales seront elles amenées à tirer le Rideau demain, suite à leur insolvabilité ????
Un Banking Act de type de celui de 1933 fait par le Président Roosevelt ne serait il pas plus judicieux pour sauver le système économique, en ne gardant que les banques de dépot et de crédit basé sur des réalisations concrètes, et en scindant définitivement du système les banques d'affaires et de spéculation, qui ont joué,
qui ont perdu, et qui doivent elles et elles seules assumer le passif de leurs pertes. Ce n'est pas aux populations civiles de payer les dettes de jeu des banques d'affaires et de spéculations. Un Banking Act et un retour à la loi Glass?Steagall seraient surement la plus sage des stratégie à l'heure actuelle .
a écrit le 13/10/2011 à 13:57 :
33 milliards ?
Et nous ,,Français à combien avons nous droit,dans nos ménages,pour nous remmettre à flot ?
a écrit le 13/10/2011 à 13:43 :
avec cela ils osent nous dire qu'ils sont compétent ?? moi je constate une seule chose en aout notre président , notre 1er ministre , notre ministre de l'économie, notre ministre du budget nous commentés sur tous les médias que toutes les banques etaient solides nous voyons le résultat à mi octobre soit 3 mois après c'est le désastre vraiment ce gouvernement quoi que l'on puisse penser il nous a bien mis dans la M.............. avec des promesses en 2007 qui devait faire de nous des gens heureux !!!
a écrit le 13/10/2011 à 13:05 :
N'était-ce pas ce même gouvernement qui nous expliquait il y a encore peu de temps que la Grèce ne ferait pas faillite et que la crise était terminée????

C'est donc à ces mêmes personnes qu'il faudrait faire confiance quand ils nous expliquent que la garantie n'engendrera aucune perte??

Peut-être n'ont-ils pas compris ce que le mot garantie implique...

Mais là, ce serait grave compte tenu de leurs postes...

Monsieur BAROIN est désolant de mauvaise foi et d'incompétence, comme le reste de son Gouvernement !

D'ailleurs ce Gouvernement sait si peut ce qu'il fait que lorsqu'on lui oppose ses incohérences, sa seule défense est de prétendre qu'il n'y a aucune autre solution sans avancer le moindre argument cohérent.

C'est pas ça le début d'une Dictature???????????????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 13/10/2011 à 12:38 :
allez videz encore vos poches les français !!
a écrit le 13/10/2011 à 11:40 :
La FRANCE devient un pays pauvre et dire que pendant ce temps là les riches deviennent plus riches. Cherchez l'erreur.Avec notre argent ils font n'importe quoi.Les dirigeants de DEXIA doivent rembourser.
Réponse de le 13/10/2011 à 12:01 :
Vous êtes naïf. Pourquoi ne demandez-vous pas aux maires, Présidents de CG et aux Présidents de régions de rembourser les emprunts dangereux qu'ils ont décidé ?
a écrit le 13/10/2011 à 8:40 :
Pourquoi a-t-on cette désagrable impression qu'avec les (grosses) banques c'est toujours : pile je gagne face tu perds ?
a écrit le 13/10/2011 à 8:09 :
Je suis interloqué par les rumeurs de tous ordres qui circulent sur DEXIA, j?essaie ici de faire une synthèse sur la situation actuelle de DEXIA, qui, pour l?heure n?est pas en situation de pertes, le problème majeur de DEXIA est de connaître des problèmes de liquidités, dont j?essaie de démontrer les origines
Les pertes potentielles de DEXIA portent sur les encours subprimes et certains encours collectivités locales, qui ont pour certaines fait « n?importe quoi », et crient aujourd?hui au loup?.
Une fois de plus n?écrivez pas des « fausses vérités », à savoir le démantèlement de Dexia n?est pas uniquement lié à son exposition à la dette européenne ; les principales causes :
1/ la gestion calamiteuse de Pierre Richard, mandataire social, qui de par un « ego surdimentionné » à engager des opérations calamiteuses (subprimes, opérations de couverture de taux désastreuses aux USA?)
De plus Dexia France n?est pas une banque unviverselle, comme BNP, SG, C agricole , elle n?a pas de clients et ne disposent donc pas de dépôts. Elle prête de l?argent aux collectivités locales alors que les dépôts de celles-ci sont au Trésor Public. Cela veut dire que Dexia, qui n?avait plus la confiance des marchés était obligée d?acheter de l?argent à Court terme, donc plus cher et prêter aux collectivités à long terme à des taux parfois moindre et sur des durées de 15 à 35 ans. Situation intenable. Ce qui étrangle le groupe sur ce marché c?est que sur des besoins de financement à court terme de 96 milliards d?euros, le secteur des prêts aux collectivités locales en absorbe à lui seul pour 14,4 milliards (15%), lorsque les fonds propres de base de l?établissement bancaire en juin 2011 ne représentaient que 15,5 milliards d?euros.

2/ le tarissement des liquidités interbancaires et l?exposition de la banque sur crédits souverains (21 milliards d?euros) notamment sur les PIGS (Portugal, Irlande, Grèce, Espagne)
3/ les risques sur les collectivités locales sont importants : sur un total de 70 milliards d?euros d?encours de prêts aux territoires, seuls 25 milliards concernent des prêts structurés dont seulement 6 milliards semblent aujourd?hui à fort risque.
4/sur un marché ou les marges sont très étroites, pour être compétitive sur le marché des prêts aux collectivités Dexia a dû proposer précisément ce type de produits complexes (prêts structurés) que les exécutifs territoriaux ont plébiscité afin de réduire provisoirement le coût des annuités de leurs dettes
5/ En 2011, Dexia est possédée en majorité par les puissances publiques française et belge, et par des institutions coopératives, le tout très éloigné du mythe du spéculateur privé. 70 % du capital de Dexia est composé par (Caisse des dépôts ?France, 18 %, hoding communal ?Belgique ? 14 % ? groupe Arcofin : 14 ù , Etat belge : 10 %, état français : 6 %, trois régions belges : 6% , Ethias : administration communale : 5 %, CNP assurances : 3 %.....en bref, au moment ou le parti socialiste parle de mettre les banques au pas et de les passer sous contrôle de l?Etat, nous en voyons ici le résultat, les instances de contrôles étatiques françaises et belges n?ont pas fait leur travail?et la présence de l?Etat au capital est un désastre ./

a écrit le 13/10/2011 à 7:53 :
A tous les râleurs impénitents et opposants systématiques : Il ne faudrait pas oublier que Dexia était le principal financier des collectivités locales. Celles-ci ont fait d'énormes erreurs en voulant gagner à tout prix. Les édiles se disent maintenant incompétents. Ils le sont sûrement pour gérer les institutions qu'ils dirigent. Qu'un particulier, non au fait des foinances se laisse influencer, sans doute. Mais une Commune, un Département ou une Région, qui eux peuvent avoir et doivent avoir recours à des spécialistes, NON ! Alors le premier réflexe devrait être dse virer ces incompétents (qui le déclarent eux-mêmes) et pas d'attaquer la banque qui a servi de support. Dans ce contexte il est juste que l'aide provienne de l'Etat puisque les collectivités se défaussent. Finalement la vraie victime est l'actionnaire de DEXIA qui a vu son capital s'évanouir en fumée.
a écrit le 13/10/2011 à 7:15 :
Mais qui paie là? c'est nous ? Et ce n'est même pas nationalisé? Quelqu'un peut traduire cette article?
a écrit le 13/10/2011 à 6:17 :
en comparaison le sauvetage du Credit Lyonnais était une pecadille...!!!
a écrit le 13/10/2011 à 4:38 :
Dexia est la parfaite image de la France économique, premièrement des politiciens locaux qui ont signé des contrats absurdes, un élu expliquait dans une émission qu'il pensait avaoir tiré le jackpot avec les contrats basés sur le Franc Suisse, deuxiémemnt a été mis à la t^te de cette banque un ancien collaborateur du Président encore du copinage sans réeele compétence enfin un conseil d'administration de 9 français dont huit ENARQUES avec un complément !!!!!!de formation de l'Institut des Etudes Politiques.
Le tableau montre toute la malédiction de cette France dont la totalité du pouvoir est tenue par des formations obsolètes.
Réponse de le 13/10/2011 à 15:56 :
Il faut faire payer les coupables , pas les innocents.
Si je fais une mauvaise gestion de mon argent, personne me sauve.
Les responsables quels qu'ils soient commettent une erreur, il faut les faire payer.
Déjà ils sont payés très cher commettent des erreurs et se lavent les mains c'est
trop facile.
a écrit le 13/10/2011 à 4:22 :
Ils ont fait de l'Europe une nouvelle URSS avec le même avenir radieux. Quand l'URSS s'est écroulée, les retraités ont dû faire des petits boulots pour survivre. Survivre était la règle partout dans une misère noire. La France prend le même chemin. Même les retraites ne pourront plus être payées. Des beaux jours en perspective pour les restos du coeur.
a écrit le 12/10/2011 à 21:57 :
C'est donc pour ça qu'on nous accablent de nouveaux impôts sans cesse?
Vive la générosité.
a écrit le 12/10/2011 à 20:38 :
C'est plus que l'ardoise du Crédit Lyonnais. A bon entendeur...
a écrit le 12/10/2011 à 20:09 :
33 Milliards pour dexia, plus de 150 milliards pour le fameux FESF, etc...Mais il est vrai qu'à part ça, tout va très bien, Madame la Marquise...
Réponse de le 12/10/2011 à 20:32 :
Err... et sinon c est quoi votre solution miraculeuse : on laisse la Grece faire faillite (meme les liberaux Allemands ne l ont pas vote), on laisse couler Dexia (mais alors qui va boucler le budget des collectivites locales, qui va payer le chauffeur de notre secretaire general ou les billets d avion de notre directeur de cabinet...?). Le mal est plus profond ; s esbaudir sur des chiffres sous pretexte qu ils aient 10 zeros ne changera rien. Je le crains.
Réponse de le 13/10/2011 à 5:28 :
Ceci n'empêchera pas une crise majeure un jour ou l?autre si continuons à nous entêter en balançant l'argent public dans des solutions qui ne marchent pas. De surcroît, le problème, c'est avant tout l'Euro, une monnaie qui n'est pas basée sur un Etat, mais sur quelque chose de fictif. Enfin, je ne vois pas comment on peut renflouer les caisses de tout le monde sans aggraver la dette. Alors certes, on gagne du temps, mais on ne résout pas le problème. De surcroît, aggraver notre dette, c'est également aggraver potentiellement le volume des actifs dits "toxiques", car il arrivera que la France et même l'Allemagne ne pourrons plus s'endetter et se retrouveront, elle aussi, en défaut, en raison d'une dette mirobolante. Mais je comprends tout à fait votre réaction.
a écrit le 12/10/2011 à 19:42 :
C'est vraiment désolent de voir le pauvre contribuable français payer encore plus!

Pourquoi les têtes ne tombent pas et la responsabilité engagée des politiques, des banquiers et des institutions de régulation ??

Quand le contribuable est en faillite, l'état vient chercher ses meubles!
Quand les banlieues crient le désespoir, on les menace de karcher !
Quand les banques font faillite, on les aide!

Christine Lagarde est partis au FMI avec un salaire de 500 k ? alors qu'elle n'as rien vu non plus!!

C'est la grande corruption des banques et de l'état (droite, gauche..).

C'est absolument mafieux et inimaginable !!
A quand la karchere pour ces mafieux d?états et des banques ?

Je n'ai pas le moindre envie d'aller voter car ce cirque gauche droite continue sans que la France progresse !!!
a écrit le 12/10/2011 à 19:34 :
Magnifique exemple de déresponsabilisation. D'un côté une banque qui adopte un business model intenable (prêts à long voire très long terme et financement à court terme) de l'autre des communes qui plutôt que d'avoir le courage d'augmenter leurs impôts souscrivent à des crédits aux conditions exotiques (j'aimerais comprendre pourquoi une collectivité prend un risque sur l'évolution du franc suisse). Et par dessus, ajoutez un chef d'état qui veut se faire pardonner une réforme territoriale et qui absout d'avance ces mêmes communes en faisant prendre à la charge de tous les contribuables les défauts à venir sur ces crédits. Au final on demande à tout le monde de payer pour l'inconséquence d'élus locaux. (Je ne mentionne pas les responsabilité des dirigeants de DEXIA tant celles-ci sont évidentes). Finalement, la situation de la France n'est pas si éloignée de celle de la Grèce. Mais ne nous trompons pas, nous avons tous notre part de responsabilité à toujours exiger plus de l'Etat et des institutions (infrastructures, santé, éducation, sécurité, culture) sans pour autant accepter d'en payer le prix (impôts, taxes...) ou en demandant à ce que les autres payent.
a écrit le 12/10/2011 à 16:46 :
33 miyiards?un peu mesquin!pourquoi pas 60 ou 90?
Réponse de le 12/10/2011 à 20:34 :
Je ne sais pas : peut etre parce que c est toi qui paies ?
Réponse de le 13/10/2011 à 5:53 :
mais oui oui ,c'est open bar maintenant.le nombre de miyiards importe peu ,le plus important est que tout le monde soit HEUREUX
a écrit le 12/10/2011 à 16:12 :
il faudrait aussi réduire considérablement les salaires des dirigeants de Dexia( ceux qui ne seront pas remerciés) et supprimer leurs primes. Pour ceux qui seront remerciés, pas de retraite chapeau ni indemnité de départ.Ras le bol d'aider des banques pourries animées par des incapables.De plus c'est consternant d'apporter une garantie avec de l'argent emprunté ...à des banques
Réponse de le 12/10/2011 à 20:38 :
Bien sur. Avec une telle mesure, on va surement diminuer de quelques k euros notre note de 33 milliards, c est effectivement tres utile (a defaut d etre juste, les indemnites sont un droit je crois en France). Mais au fait, qu as tu fait toi pour aider ton pays ?
Réponse de le 13/10/2011 à 5:55 :
t'as encore raison oui oui:augmentons les salaires des dirigeants,ils seront plus performants.surtout ne pas se laisser avoir par ceux qui disent qu'il faut économiser,ce sont des fous
Réponse de le 13/10/2011 à 8:10 :
@ oui oui

Il s'agit plus de moralisation et d'éthique que de compensation financière mais vous l'aviez compris je pense !
a écrit le 12/10/2011 à 16:12 :
Faut pas croire qu'avec les socialos ca va être mieux. Tant que l'on aura ces mafieux de droite comme de gauche à la tête de l'état, le pays sera de plus en plus ruiné.
a écrit le 12/10/2011 à 15:46 :
Je suis révolté par cette décision... nous devrions tous nous indignez face à nos politiques qui dépensent l'argent de la France sans compter ! Nous devons absolument cesser cette vision court terme et penser un peu plus à notre avenir mais surtout à l'avenir de nos enfants !!! Je suis chez d entreprise et si je fais des erreurs de gestion, personne ne viendra m'aider... encore moins ma banque. Alors, pour quelles raisons nous devrions le faire ??? Je crois qu'Eric Cantona devrait relancer sa campagne contre les banques !




Réponse de le 12/10/2011 à 20:40 :
Merci. Je crois que ca consistait a retirer son argent de la banque pour le placer sous son matelas. En tant que chef d entreprise, j imagine que c est ce que vous avez fait ?
a écrit le 12/10/2011 à 15:41 :
Le titre est erroné : "les contribuables français "..prêtent ou donneront ????
a écrit le 12/10/2011 à 15:28 :
La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 rappelle dans son article 13 la nécessité de l'impôt :

« Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable. Elle doit être également répartie entre tous les Citoyens, en raison de leurs facultés. »

L'article 14 précise ensuite que le contribuable a un droit de regard sur le montant, la répartition et l'utilisation de l'argent versé :

« Tous les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée. »

Or je considère que ces « représentants » ne me représentent plus le moins du monde, mais représentent les multinationales et autres intérêts qui ne me concernent en rien. Ne banquons plus pour ces conneries!
a écrit le 12/10/2011 à 15:16 :
j'aimerai bien pouvoir faire la même avec mon banquier, mais ça marche pas.. Il a pas voulu que j'achète un chateau en espagne.. c'est pas juste, y'a que l'etat qui a le droit d'être dépensié, pour nous citoyens, c'est ceinture tous les jours. qu'est ce que l'etat? J'ai l'impresion que les français ne s'y reconnaissent plus et pourtant, ils votent toujours pour les mêmes.. Voir le score d'hollande... pauvre france!
a écrit le 12/10/2011 à 14:54 :
La France n'offrira rien.Mais les Français donneront encore.Comme si les peuples
étaient responsables des erreurs de gestion des banques,qui ne sont que l'habillage
d'une recherche exacerbée de profits.Sarkozy,à la différence de Merkel,entend bien
solliciter les seuls contribuables.Il n'a pas été élu pour réduire les profits.
a écrit le 12/10/2011 à 13:45 :
Ils sortent d'où ces 33 milliards ? Empruntés aux banques qui elles mêmes sont en faillite et qui demandent à l'Etat de l'argent publique frais. Le cercle est bouclé, on est mal, le mur est maintenant très proche. Et demain l'Etat sortira encore quelques dizaines de milliards d'euros de son chapeau, comme si de rien n'était
a écrit le 12/10/2011 à 13:26 :
garantie au prix du marché ???? Vous avez une idée du prix qu'un réassureur demanderait pour donner sa garantie sur ce paquet (contenant en partie de la Dette PIG) ?? Autant vendre au cours du jour, ca fera une plus petite perte...
Réponse de le 12/10/2011 à 20:43 :
Vendre oui, mais a qui ?
a écrit le 12/10/2011 à 12:59 :
Et la bad bank 90 milliards jugés perdus comment on digère?
a écrit le 12/10/2011 à 11:19 :
Bonjour , avec quel fric ? mes futurs impots et taxes!!! Je ne paierai pas , je n'ai pas les moyens ! Salutations
Réponse de le 12/10/2011 à 12:33 :
chut,chut!on a les moyens de vous faire changer d'avis!
a écrit le 12/10/2011 à 11:06 :
Ah, Quel plaisir ! La voilà, la France, certes surendettée, mais généreuse ! Les 33 milliards d'Euros qu'elle devra débourser elle les empruntera aux banques, qu'elle aura recapitalisées avec l'argent emprunté à ces mêmes banques. Voilà de la bonne ingienérie financière, Ponzi et Madoff (entre autres) enfin compris. En plus les déficits explosent,et la dette publique avec. Tout va très bien...(air connu) !!!
Réponse de le 12/10/2011 à 20:48 :
Quel rapport avec Madoff ? Vous etes choques parce que l Etat rebourse sa dette avec de la dette. C est le cas depuis un certain Giscard je crois. Ca ne fait jamais que 35 ans.
a écrit le 12/10/2011 à 10:59 :
Affaire à suivre, je parie que ça va couter bonbon au budget et venir augmenter l'endettement de la France. Citoyens contribuables soyez vigilants, on nous raconte encore des conneries.
a écrit le 12/10/2011 à 10:56 :
Sarkozy continue de jongler avec les milliards et fait au passage une petit cadeau aux collectivités (le plus souvent de Gauche)? Ne pourrait-on pas plutôt en réduire le nombre ? De toutes façons cela viendra. de gré ou de force. L'UE est au fond du trou.
Réponse de le 12/10/2011 à 13:30 :
Reduire le nombre, reduire les budgets aux depenses minimales de fonctionnement, bloquer tous les projets si les revenus locaux ne couvrent pas les depenses et assainir
Réponse de le 12/10/2011 à 15:35 :
oui diminuer le nombre de maisons de retraite, diminuer ou supprimer l'APA à domicile ou en établissement pour laisser les personnes âgées mourir chez elle sans soins ni accompagnement, finie l'aide sociale à l'enfance, supprimer les CCAS, supprimer l'aide aux personnes handicapées.....j'aime votre sens du "vivre ensemble"......
Réponse de le 12/10/2011 à 20:54 :
Vous preferez le sens du "payer ensemble" ? Err... mais a part chez vous je ne suis pas sur qu il reste beaucoup d argent...
Réponse de le 13/10/2011 à 11:34 :
bravo,on pensait plutot aux adjoints a la culture,aux génereuses commissions des communautés de communes,a la prime de presence et a tous ces bienfaits de la" solidarité"qui va surement aux nécéssiteux.allez visiter les conseils géneraux de marseille ou de montpellier et vous verrez vraiment ce qui part a la "solidarité"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :