La Tribune

La note de la France dégradée par Moody's en septembre ?

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Sophie Rolland  |   -  614  mots
Moody's a rappelé dans le communiqué diffusé lundi soir qu'elle évaluerait les conséquences de la crise de la zone euro sur le triple A de la France d'ici à la fin du troisième trimestre.

Si l'Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg font les gros titres aujourd'hui, en raison de la décision de Moody's d'abaisser à "négative" la perspective attachée à leur triple A, d'autres pays de la zone euro, comme la France ou l'Autriche dont le triple A est déjà sous perspective négative, pourraient bientôt voir leur note abaissée par cette même agence.

La fin du troisième trimestre en ligne de mire pour les notes de la France et de l'Autriche

Au dixième paragraphe du communiqué diffusé hier soir, Moody's explique que l'abaissement des perspectives sur les notes des trois émetteurs souverains prend en compte "les implications de certains développements en zone euro, tels que le risque croissant d'une sortie de la Grèce, la probabilité de plus en plus importante de plans de soutiens pour d'autres souverains de la zone euro et une croissance économique au point mort. D'ici à la fin du troisième trimestre, Moody's évaluera aussi les implications de ces développements pour les triples A de la France et de l'Autriche, pour lesquels la perspective était passée de stable à négative en février".

Le temps pour Moody's d'évaluer le budget 2013

Le 24 mai dernier, Moody's avait expliqué qu'elle se laissait quelques mois pour évaluer la politique du nouveau président de la République. "Au cours de la seconde partie de l'année, et surtout après les élections législatives à venir, Moody's attend que l'actuel gouvernement donne une image plus claire de son programme", avait-elle alors prévenu. « En se fixant comme échéance la fin du troisième trimestre, Moody's se laisse le temps d'évaluer le budget 2013. Celui-ci pourrait en effet être présenté le 20 ou le 27 septembre », commente Dominique Barbet, économiste de marché chez BNP Paribas.

Trois scénarios

Dès lors, trois scénarios peuvent être envisagés. Moody's peut choisir de ramener la perspective du Aaa à "stable", mais aujourd'hui, l'aggravation de la crise de la zone euro rend cette hypothèse peu probable. Moody's peut dégrader la note de la France, qui se trouverait alors dotée de deux notations sur les trois plus importantes inférieures à triple A. Pour l'heure, Standard & Poor's est la seule des trois grosses agences à avoir abaissé la note de la France, à AA+, en janvier dernier. Enfin, Moody's peut reporter sa décision à plus tard et placer la note de la France sous surveillance négative. L'échéance de la dégradation serait alors reportée à la fin de l'année. 

Quel impact sur les taux français ?

Reste à savoir quel effet une telle dégradation peut avoir sur les coûts d'emprunt de l'Etat français. Pour Dominique Barbet, « le marché fait clairement la distinction entre la situation de la France et celle de l'Allemagne : la différence entre les taux de marché sur les dettes française et allemande intègre déjà une différence de notation d'au moins un cran entre la France de l'Allemagne ». Pour l'instant, dégradation ou pas, la dette française a clairement profité de la crise de la zone euro : depuis le début de l'année, les investisseurs ont eu tendance à délaisser les emprunts des pays dits "périphériques" et à se réfugier vers les titres jugés les plus sûrs (voir ci-dessous : la faible influence des agences de notation sur les coûts d'emprunt de la France). Cette "fuite vers la qualité" a permis aux taux français de battre des records de faiblesse  - 0,046 % à 2 ans, 0,728 % à 5 ans et 2,024 % à 10 ans - et même, sur les maturités les plus courtes, d'emprunter à des taux négatifs. 


 

Réagir

Commentaires

Yeux  a écrit le 08/08/2012 à 12:16 :

Quelle est la situation de notre pays? Récession, industries en clôture, croissance des dépenses publiques et ne parlons pas des impôts sur la consommation et sur l'activité en prévision. Donc nous avons un cisaillement: réduction du PIB (à crédit) et augmentation de la dette. Cela fait de nombreuses années que la dette française galope plus vite que les autres. On peut donc s'attendre à un emballement des taux à tout moment.

Vulcan78  a répondu le 08/08/2012 à 15:42:

Oui. On peut effectivement s'attendre au pire, comme en Grèce, en Espagne, au Portugal, en Italie, etc..
Un pourrissement généralisé jusqu'à l'éclatement faute de volonté politique de faire une Europe politique intégrée, à gouvernement et présidence unique, pro-active, sur le modèle des USA.

Photoscope  a écrit le 25/07/2012 à 13:15 :

De toute façon, il n'y a que 2 possibilités : soit on ne fait rien (ou pas assez) pour réduire la dette et on verra notre note dégradée pour probabilité de non-remboursement, soit on met en route un plan drastique, ... et on verra notre note dégradée pour récession accrue et non-perspectives d'avenir !! Alors ... profitons bien de ces vacances, parce que pour les prochaines ...

vulcan78  a répondu le 25/07/2012 à 13:33:

En effet, nous sommes "faits comme des rats", pris dans un cercle vicieux inextricable...
Bien maigre consolation, nos voisins européens aussi...

cabernet83  a écrit le 25/07/2012 à 12:32 :

L'échec de l'économie Française est due en grande partie au racket et à la destruction systématique des entreprises en France que se livre les pouvoirs publics depuis plusieurs années!.
Ne vous êtes-vous jamais posé la question : pourquoi toutes ces entreprises ont délocalisés ces 2 ou 3 dernières décennies ?.
Charges salariales exorbitantes, taxes et impôts de toutes natures, tracasseries administratives, obligations législatives arriérées (congés accordés à tort et à travers, temps de travail, syndicats, médecine du travail, environnement, ect?.).
Les Français ont choisi la mauvaise équipe politique aux dernières élections pour un programme économique intelligent, nul doute que la France va s?enfoncer davantage et ne reprendra pas sa place qu?elle occupait il y a encore 35 ou 40 ans !.
Mais cela, les Français n?ont pas eu assez d?esprit pour y réfléchir et franchir le pas le jour des élections, c?est désormais la descente dans le gouffre ?.

Vulcan78  a répondu le 25/07/2012 à 13:20:

"Les Français ont choisi la mauvaise équipe politique aux dernières élections" affirmez vous.

Vraiment?!?

Chômage à 10% en hausse chronique, 600 milliards de dette supplémentaire sur le seul quinquennat de l'équipe précédente, sans même parler de la politique fiscale injuste, de la fracture sociale grandissante, de la division, des pratiques discriminatoires et des dérives fascisantes.. Tout cela n'était donc pas des arguments objectifs suffisants pour changer d'équipe ?...

Faudrait peut être arrêter de prendre tous les électeurs pour des blaireaux. Et de vouloir nous faire passer vos vessies pour des lanternes...

Vulcan78  a répondu le 25/07/2012 à 13:28:

Relisez vous car il y a un vrai paradoxe dans votre commentaire. D'une part vous nous dites que les pouvoirs publics détruisent les entreprises "depuis plusieurs années". Ensuite vous nous dites qu'on a eu tort de changer d'équipe gouvernementale. C'est donc tout et son contraire!....

cabernet83  a répondu le 25/07/2012 à 17:15:

Lorsque je dis, changer d'équipe, je ne m'adresse en aucun cas à la caste oligarchique UMPS, mais à une équipe nouvelle, jeune, compétente et qui ne traine pas de casseroles derrière elle, qui soulève les vrais problèmes de notre nation et qui est en mesure de proposer les solutions et de mettre les actions à mettre en place!.

Vulcan78  a répondu le 25/07/2012 à 23:24:

Les Français se croient encore grands, libres, influents, et bien d'autres choses flatteuses et glorieuses.
En fait, il n'en est plus rien ! Ce temps de notre belle souveraineté et de notre gloire française est bel et bien révolu, depuis longtemps déjà.
L'Europe (que nous avons voulue en son temps) et la mondialisation (qui s'est imposée à nous) sont passées par là. Que cela nous plaise ou non, nous devons l'admettre, nous y faire, et nous y adapter sous peine d'en crever.
Les problèmes qui préoccupent tant -et fort légitimement- les Français aujourd'hui (chômage, récession, inflation, pouvoir d'achat) dépassent totalement le cadre national de la France en termes de solutions. Droite ou gauche est un débat ringard d'arrière garde. Avec ces dogmes et ces propagandes franchouillardes aussi aveuglants que tonitruants et passéistes on divise les Français inutilement et l'on arbitre plus que des pécadilles insignifiantes en France (tricotage/détricotage, perte de temps et d'argent en incohérences et débats stériles). Si le gouvernement et les institutions existent encore, c'est un vestige du passé car les marges de manoeuvre effectives du gouvernement de la France aujourd'hui, quel qu'il soit, sont nulles. On voit bien avec la crise les limites du pouvoir de ces institutions pléthoriques et inefficaces. La France n'est plus seule, ni libre, ni souveraine, ni autonome. Elle n'a pas non plus la taille critique pour influer seule dans le monde. Elle est fortement impliquée/liée à l'Europe pour le meilleur et, pour l'heure, surtout pour le pire. Seules les grandes puissances financières et les BRICS gouvernent réellement le monde dans leurs propres intérêts. Nous ne faisons plus partie de ces grandes puissances depuis longtemps, mais nous sommes passés au rang des PIGS dans le monde. En qualité de PIG nous ne pouvons plus que subir les arbitrages des BRICS et des grandes puissances actuelles. Quoi que nous fassions, notre destinée n'est plus tant entre nos mains qu'entre celles des grandes puissances, des pays émergents, et des banques. Nous avons encore deux planches de salut : devenir le vassal direct d'une grande puissance. Ou bien faire une Europe intégrée et forte, si tant est que ce doux rêve puisse encore être caressé. C'est à ce niveau que ce situent désormais nos enjeux et choix stratégiques significatifs. Seuls et isolés, la France et les Français ne s'en sortiront pas.

Florent  a répondu le 08/08/2012 à 12:21:

Merci de signaler l'agression des pouvoirs publics contre l'entreprise, c'est à dire notre niveau d'activité. Nous devons aussi signaler la destruction de l'épargne par des mécanismes qui empêchent la création de richesses et qui l'oriente vers de la dette. Ainsi nous vivons de plus en plus pauvres... est-ce là le but d'une société? La pauvreté ne se résorbe pas et les jeunes ne peuvent accéder à la vie active, en quoi est-ce un processus bénéfique pour notre société?

Vulcan78  a répondu le 08/08/2012 à 15:33:

Assurément en rien un processus bénéfique pour notre société. C'est totalement destructeur et catastrophique. Nos graves inquiétudes sont donc légitimes. C'est ce que je dis, et s'agissant du constat de la situation on est tous d'accord. Quant aux solutions, j'en vois seulement deux,également évoquées.

le financier  a écrit le 25/07/2012 à 12:26 :

Faire comme les Islandais, annuler la dette, dégager tout ce beau monde politique et reprendre nos affaires en main!.

Rouge  a écrit le 25/07/2012 à 11:50 :

Cela semble évident après les mesures fiscales Hollande destinées à saborder notre économie. On ne fait pas tourner les entreprises en empêchant les Français de consommer à cause d'une augmentation confiscatoire de la fiscalité.

Jean  a répondu le 08/08/2012 à 14:04:

Vous avez raison nous avons affaire aux FOSSOYEURS de la France!

Pierre  a écrit le 25/07/2012 à 11:31 :

Nous avons donc en perspective un emballement des taux à la mode Europe du Sud. Finalement on tourne sur la dette depuis de nombreuses années sans effet positif sur les revenus ou encore la création d'emplois. Nous avons des prélèvements plus élevés que nos voisins, les allemands à 46 nous à 50 plus le déficit qu'ils n'ont pas. Notre système est donc à 56 points de PIB. Nous n'avons pas de moteur économique car nous sommes en récession... Alignerons-nous les dépenses sur les recettes ou l'inverse? On nous annonce déjà 22 milliards sur l'entreprise...

Lou Papet  a écrit le 25/07/2012 à 10:15 :

Que fait la BCE qui prête à 0% aux banques pour permettre à ces dernières de prêter aux états à 7% ? Pourquoi ne prête-t-elle pas directement aux pays à 0% ? Encore une histoire de Shaddocks pour encourager en sous main les spéculateurs !...

john galt  a écrit le 25/07/2012 à 9:37 :

Avis à tous, ce n'est pas la dégradation de la note de la France (prévisible depuis des années vu le rythme d'endettement soutenu depuis 40 ans) mais la récession qui sera avérée au 3ème trimestre (récession = 2 trimestre en négatif, le second trimestre va bientôt nosu êtreannoncé) qui va nous mettre dans le pétrin. Pour rappel, ce n'est pas la dégradation des notes de l'Italie ou de l'Espagne qui leur fait emprunter sur les marchés à des taux délirants, c'est la récession qui les a atteint. Donc, pour la France, la fin des taux négatifs ce sera pour octobre novembre, et les (très grosses) difficultés pour 2013. Accrochez vous, cela va secouer !!!

Henri  a répondu le 25/07/2012 à 9:51:

Jojo je suis 100% ok avec vous : ce qui va nous faire plonger, c'est la récession.

Yves  a répondu le 25/07/2012 à 11:33:

Oui mais la récession a baissé les taux à un chiffre négatif... donc quel est votre mécanisme?

Vulcan78  a répondu le 25/07/2012 à 11:45:

L'économie, la politique, les guerres sont aussi, sinon globalement et avant tout, affaires de psychologie, de "croyances", et de manipulation de masses, des esprits faibles.

Bombardés d'informations, victimes d'une "politique de la peur du chaos", nous nous inscrivons tous dans une psychose aigue qui conforte certains intérêts supérieurs,.à notre propre détriment.

Quels sont les instigateurs de cette politique de la peur et du chaos?
Y a t il complot en ce moment ?

Si oui,
De qui ? Contre qui ? Quel est le but ? Quels leviers sont utilisés ?

Yves  a répondu le 25/07/2012 à 11:54:

Votre question démontre a elle seule votre manque de connaissance en la matière ...

Vulcan78  a répondu le 25/07/2012 à 11:57:

A mon humble avis, il ne faut trop focaliser sur les "taux négatifs" récents. Cette "curiosité de taux" ne concerne que les taux à très court terme, pas les taux à long termes. De plus cet "effet d'aubaine" inattendu sera bien trop éphémère pour pouvoir espérer fonder une quelconque politique de refinancement/restructuration de notre dette nationale là dessus.

Vulcan78  a répondu le 25/07/2012 à 12:02:

Votre réponse pas moins...

Bonjour  a répondu le 25/07/2012 à 12:38:

Allez pas grande activité aujourd hui alors j en laisse un petit. Messieurs, pour commencer la plupart des commentaires sur ce forum sont hors de propos. Une bonne fois pour toutes, ces problématiques ne sont pas à la portée de tous, alors élevons le niveau et discutons sérieusement.

Choqués ? Il ne faut pas ce sont des mathématiques de pointe et des dynamiques complexes qui drivent les marchés.

Que se passe-t-il concrètement ? Bah c'est simple au fond : Les gérants de fonds et les assureurs (les fameux investisseurs institutionnels) sont obligés d'investir sur l'obligataire. Typiquement la composition des portifs est de 70% obligataire & 30 % d'actions pour ces gens là, un peu moins d'actions chez les assureurs même.

Pourquoi le sont-ils ? Ils sont contraints d'investir par les régulateurs avec une prime donnée aux obligations, moins risquées d'une part et pour aller chercher de la perf d'autre part. Il serait inacceptable pour le pompier retraité de l Oklahoma voir sa pension diminuer et il faut bien rémunérer son argent( hé oui il ya toujours un épargants derrière l'affreux spéculateur ...). Dans le même temps cela permet le financement de nos bonnes vielles économies européennes défaillantes et aux abois.

Ainsi, dans ce contexte de marchés européens excessifs, désorientés et sans visibilité, il y a un arbitrage risque/rendement. Le BUND allemand étant en négatif depuis assez longtemps (inespsie) les taux se sont lentement mis à diminuer pour la France par ricochet car il fallait aller chercher le rendement avec une prise de risque "limitée". En effet, il n'est plus question de leur point de vue de financer l'Espagne, la Grèce, voire l'Italie. On achète donc l OAT, de l'émission Finlandaise ou Autrichienne de bonne qualité et leur taux baissent mécaniquement.

Mais attention : taux court terme seulement même si le Schatz (Allemand, 2 ans) a connu un passage dans le négatif la semaine dernière lui aussi et là nous passons au moyen terme. Et surtout effet de balancier à venir, crack obligataire allemand même peut-être pour rééquilibrer les choses. Certaines maisons importantes ont d'ailleurs sous cette anticipation liquidé toutes leur positions en obligataire allemand

Pour finir, la récession en Europe semble évidente cette année si l on s intéresse aux divers indicateurs avancés d activité et de confiance que cela soit chez les investisseurs, chez les consommateurs ou chez les entreprises. Il manquera donc au final dans les caisses au titre du budget 2013 la modique somme de 40 milliards mini.... compte tenu des joutes démagogiques de cet été pour faire entre 7 milliards dans le cadre du collectif budgétaire, ce simple chiffre promet un automne animé.

Bonne journée

Tyler  a répondu le 25/07/2012 à 19:01:

Agree, +1000 ! Merci pour cette contribution particulierement detaillee (en particulier, le potentiel crack obligataire allemand)...

grand papy hypolite  a répondu le 25/07/2012 à 19:22:

@Bonjour
En clair, vous nous expliquez que ce sont les contribuables Français qui financent les fonds de pension Américains, si j'ai bien compris!.

Vulcan78  a répondu le 25/07/2012 à 22:34:

@Bonjour. Votre expertise semble axée davantage sur la spéculation que sur l'esquisse de sortie de crise.
Dommage.

Bonjour  a répondu le 26/07/2012 à 12:35:

A tous. Calme encore une fois au turbin, me revoici du coup. J ai essayé de faire simple et court Vulcan mais pour être honnête pas de plan de sortie de crise à proposer malheureusement. Peut-être une innovation type internet/électricité/charbon dont les débouchés relanceraient l'économie au niveau global. Innovation que je n'ai pas en magasin cela va sans dire :) Vous avez raison je suis plus à l aise pour tirer (essayer de) partie des circonstances sur les marchés que pour sortir l'Europe de ce marasme. Je me suis adapté à mon environnement au fond et ne suis pas un vrai économiste de formation, j ai toujours trouvé la finance plus complexe et stimulante.

De mon point de vue, nous vivons depuis 2007 la fin du mode de vie occidental prévalant depuis une soixantaine d'années à l'ouest, je ne suis pas convaincu qu il existe une réelle solution satisfaisante pour la majorité de nos concitoyens. Hors innovation géniale, en Europe, cela passera probablement par une baisse drastique des niveaux de vie et de patrimoine (chose d ores et dèjà constatée dans une large majorité des pays de l OCDE sous l effet de la baisse de l immobilier notamment)

Grand Papy non non surtout pas ! Les marchés financent les retraités US comme tout autre retraité de pays ayant un système de retraite pour tout ou partie par capitalisation. Le rendement de votre assurance vie est lui même généré par des placements en obligations sur les marchés financiers. Les marchés financent de multiples choses comme les projets d'infrastructures routes, ponts, aéronautique, télécoms mais aussi les systèmes de protection sociale. En effet, un pays comme la France par exemple, étant en déficit structurel finance plusieurs mois par an la Sécu, le chômage, certaines retraites, ou le traitement de ses agents via les marchés grâce aux émissions obligataires de l Agence France Trésor. Le contribuable paie pour ce qui a été dépensé + intérêts. Dès lors doit surgir une attention toute particulière à la bonne gestion. Les marchés sont utiles et nécessaires quand bien même ils sont excessifs depuis de longs mois, stupides même sur certaines valeurs ou dans leur fonctionnement parfois "robotique".

Le tout est de ne pas perdre de vue la réelle complexité de la chose, ses enjeux et l'influence sur nos vies. Beaucoup de raccourcis, de contre vérités et de dissimulation sont véhiculés. Mais en comprenant ce qu il se passe alors l individu sera peut-être en mesure d anticiper le pire si il arrive, de s y préparer avec intelligence et donc de se préserver lui ainsi que ceux qu il aime contre les tourments à venir :). Bonne chance en tout cas !

Vulcan78  a répondu le 26/07/2012 à 14:08:

La "bonne gestion". Tout est là en effet!.. Dans cette "définition à géométrie variable"...
Je pense comme je l'ai dit ici et comme beaucoup le pensent aussi que la gouvernance de la France devrait déjà,d'abord et avant tout, s'appliquer à la lettre le "LEAN MANAGEMENT" ( concept managérial développé et en vigueur chez Toyota depuis des années) et qui a fait école ensuite dans de nombreuses entreprises privées. (Ce concept, pour être efficace doit être d'abord bien expliqué et compris par toutes les parties prenantes).

Même si vous reconnaissez vous-même que le scénario de "sortie de crise" n'est pas votre "tasse de thé", votre perception humble, opportuniste, spécialisée et pragmatique des marchés, votre raisonnement, et votre honnêteté intellectuelle vous honorent. J'apprécie vos points de vue instructifs. Merci.

LAS !... Je ne suis pas persuadé non plus d'une sortie de crise "par le haut" en Europe. Il existe beaucoup trop d'inerties politiques à la nécessaire et urgente "intégration européenne". Trop de poussées conservatrices nationalistes contre productives qui nous ramènent presque un siècle en arrière à un passé dramatique. La montée du FN en France n'est, hélas, qu'un exemple/stigmate parmi d'autres en Europe de l'indigence des esprits des masses, manipulés par le populisme facile et court-termiste, incapables d'appréhender positivement la globalité des enjeux, la force du partenariat et de l'Union, l'esprit entrepreneurial , l'esprit d'équipe, la compétitivité, la concurrence, l'innovation, les notions de taille critique sur les marchés, bref toutes les "qualités" requises pour ne pas "subir" la mondialisation à ses propres dépens, mais en devenir "acteur" dynamique et responsable à part entière....
Dommage de vouloir jeter le bébé européen avec l'eau du bain, faute à nos politiciens de promouvoir/démontrer aux marchés son "savoir-faire ensemble"/construire/éduquer/faire progresser/émerger un nouveau bloc européen compétitif... Ainsi "les marchés" pourront continuer allègrement à spéculer sur... la bêtise humaine....

Bonne chance "aux marchés utiles", et à vous aussi.

Bonjour  a répondu le 26/07/2012 à 14:29:

Et merci à Vulcan. Je pensais que le forum serait un peu inerte et était intervenu car je suis parfois fatigué lorsque je lis certaines saillies sur les forums (la Tribune est relativement bien fréquentée lol). Une solution effectivement serait d être acteur plutôt que cobaye de cette mondialisation, notre vision de l économie est peut être trop défensive en France actuellement.

Quoi qu il en soit, vous avez votre raisonnement et votre analyse également ! Je peux donc quitter la file avec sérénité :) d autant que M. Draghi, grâce à une sortie ce midi concernant les moyens mis en ?uvre par la BCE pour soutenir la zone euro semble avoir retenu l'attention des marchés ! Du coup çà s agite un peu plus

Bonne fin de journée

phil22  a écrit le 25/07/2012 à 8:20 :

Bonjours à tous,
Je n'ai jamais dit de supprimer physiquement, et puis ce n'étais qu'un avis et j'arrêterai d'en donner (des avis) la prochaine fois je dirai fermer les agences de notations ou les contrôler,elles aussi.....Bonne journée avec ce soleil bien chaud!!

grand papy hypolite  a répondu le 25/07/2012 à 12:38:

Oooui...vous pouvez toujours baisser la note des agences denotation, sauf que les marchés se tournent vers ces officines pour fixer les taux d'intérêts pour les prêts consentis aux états!.
C'est comme vous, si vous êtes plein aux as, des biens immobiliers un peu partout, votre banquier vous dérouleras le tapis rouge et vous prêteras autant d'argent que vous le souhaitez à des taux très bas; si par malchance votre patrimoine se résume à des dettes, crédit en cours sur la maison, crédit sur votre voiture, vos équipements de la maison et que vos revenus sont assez maigres, il va sans dire que votre banquier ne vous regarderas pas de la même façon et vous obtiendrez difficilement un nouveau prêt, si toutefois il vous est accordé, ce sera avec des taux d'intérêts très élevés!.

Ils se sentent frais ?  a écrit le 24/07/2012 à 23:49 :

Sérieux, c'est quoi cette manière de noter un pays ? Cela devrait être interdit ! On devrait supprimer ces agences de notation à la con qui pénalisent les pays en difficulté !

Scandale  a répondu le 25/07/2012 à 8:11:

Les agences de notations ne mettent pas les pays en difficultes, ils donnent aux investisseurs une evaluation du risques de banqueroute d'un pays.
Si vous n'avez pas envie d'etre note eh bien vous n'avez qu'a pas vous endettez sur les marches.
On dirait que les gens de gauches apprennent soudenemnt que leurs prestations sociales, allocations etc...sont payes par la dette, la finance et par le capitalisme. Reveillez vous ! ouvrez un livre d'economie.

Vulcan78  a répondu le 25/07/2012 à 10:59:

Pardon mais... Vous avez quel âge ?...

Gael  a répondu le 08/08/2012 à 11:54:

Certains pays sont en difficulté parce qu'ils l'ont bien voulu... maintenant il faut solder les erreurs de politique, genre l'argent facile obtenu par LES DETTES D'UNE GENERATION DE PARESSEUX!

iza  a écrit le 24/07/2012 à 23:46 :

Les pays sont ils gouvernés par Moody's?

john galt  a répondu le 25/07/2012 à 9:34:

les pays, comme les entreprises et les particuliers, font l'objet d'un "scoring" dès qu'ils souhaitent emprunter.
La notion de notation est liée à la notion d'emprunt.

Mathieu  a répondu le 25/07/2012 à 11:37:

Certes non, mais pourquoi la France a-t-elle vendu ses obligations aux retraités américains? Les japonais ne se sont pas gâvés des actifs toxiques et ont 200% de dette à 1% en faisant souscrire la population. Ainsi notre propre bétise nous revient en boomergang...

@Mathieu  a répondu le 06/08/2012 à 10:18:

parce qu'ils étaient les seuls à en vouloir et les seuls à avoir assez d'argent pour nous permettre de vivre à crédit.

bof  a écrit le 24/07/2012 à 22:42 :

Ouai, et l'allemagne aussi serait "dégradée"...
on s'en fout de ces agences de notations, c'est une invention des banquiers que n'en sont pas à leur dernière arnaque...
Pipo.

xavier-marc  a écrit le 24/07/2012 à 22:38 :

Si demain la France était coupée des marchés, est-ce qu'elle pourrait s'en sortir et payer ses financiers ? non, pourtant c'est la définition d'un pays AAA, celui capable de payer sans problème, en toute situation.
La France est déjà noté BB+ chez certains.

Tgaud  a écrit le 24/07/2012 à 22:35 :

Le vrai probleme, cest que si on perd un deuxieme Triple AAA, on sera officiellement degradé, car deux agence sur trois nous aura degradé.
On ne sera plus alors jugé comme AAA par les fond d'investissement, comme cest encore le cas, et ils ne pourront plus investir leur argent en dette francaise en se disant "comme ça on a du AAA". , comme ils sont forcé actuellement, pour respecter d'avoir une part de AAA investi par leur fond tel que bcp se sont engagé envers leur client

HB  a répondu le 25/07/2012 à 7:25:

Certes, mais si les investisseurs n'arrivent pas à placer leurs investissement sur du AAA, ils achètent de la dette française à taux négatif, comme ils l'ont fait récemment.
Pour les finances publiques ce qui compte c'est le taux plus qu'une note en partie biaisée.

Scandale  a répondu le 25/07/2012 à 8:03:

@ HB, vous devez etre un des seuls sur ce forum a avoir compris

Vulcan78  a écrit le 24/07/2012 à 22:16 :

Une certaine presse française est vraiment incroyable!...
A lire ses titres, on se demande s'ils n'ont pas vraiment TRES envie que la France soit dégradée tout de suite afin de pouvoir faire un "scoop" d'enfer !...
Je trouve cette attitude peu patriotique de la part de soit disant professionnels de l'information nationale plus que "border line", particulièrement déplacée, choquante, et malsaine.
Après les mêmes viennent vous dire que les agences de notation sont des organismes spéculatifs à la solde de l'étranger!... Et la presse française donc ?!... A quel petit jeu "spéculatif" joue-t-elle contre les intérêts nationaux?!...

lejournaliste  a répondu le 24/07/2012 à 23:03:

grotesque; votre patriotisme cocardier n'y fera rien. Ce qui est jugé sur des critères objectifs c'est l'état de notre économie et la gouvernance d'un pays. Et ni l'une ni l'autre ne sont brillantes; Pour s'en rendre compte les agences de notations n'ont pas besoin d'articles de presse!

vieuxchameau  a répondu le 25/07/2012 à 0:08:

1° Votre pseudo m'interpelle: pour qui vous prenez vous?
2° Si vous saviez lire: les agences de notation n'ont pas besoin d'articles de presse pour étudier telle situation, par contre ce que votre interlocuteur écrit est le fait que ce journal s'empare d'une info pour se vendre et effectivement à le lire, lui et d'autres, ils visent une fois de plus: le scoop, le "sensationnel" (la Tribune n'est pas un journal très en forme )
3° Il semble selon certains spécialistes que ces agences pseudo indépendantes ne s'appuient pas uniquement sur des critères objectifs, il semble également qu'elles vont être l'objet d'enquêtes et ce ne sera pas trop tôt
Je précise que je ne suis pas socialiste mais j'en ai marre de ces pouvoirs occultes

Vulcan78  a répondu le 25/07/2012 à 0:33:

J'aurais fort bien pu mal m'exprimer... mais vous, contrairement à "lejournaliste", avez fort bien compris le sens de ma remarque initiale. Et donc merci.

MArousan  a répondu le 25/07/2012 à 1:53:

Il est surprenant que personne n'ait remarqué que les agences de notations S&P et Moody's sont américaines. Il existe des agences de notations européennes mais on en entend jamais parler tout cela parceque toutes les assurances et banques utilisent les logiciels d'analyse et de projection de S&P et les analyses de Moody's.

Je sais un peu de quoi je parle j'ai travaillé pour une de ces entreprises lorsque j'étais jeune. Forcément les grands bailleurs de fonds sont déjà gangrénés par la vision des analystes américains vous ne croyez pas qu'ils vont changer leur fusil d'épaule du jour au lendemain quand même.

Bon cela étant dit la solution reste de mettre en place une agence de notation indépendante européenne. Cela dit en passant les analyses du FMI ne valent rien c'est un organisme américain, présent sur le sol américain et parti pris car son financement est majoritairement américain.

A mon avis les USA ont intérêt à ce que l'Europe soit dans l??il du cyclone le temps qu'il règlent leur économie et sortent du marasme ... . De là à le prouver c'est impossible cela reste néanmoins une intuition forte.

Vulcan78  a répondu le 25/07/2012 à 23:54:

Commentaire éclairant sur les agences de notation européennes. Est-ce uniquement pour des raisons "logicielles" que les agences de notation US prédominent sur les agences européennes?

benbarek  a écrit le 24/07/2012 à 22:14 :

Qui note les agences de notations?

Henri  a répondu le 24/07/2012 à 23:31:

Leurs clients ...

Squer  a écrit le 24/07/2012 à 21:27 :

Avec notre hypopresident et son equipe de brzs casses cela ne risque pas de s arranger

Viro  a répondu le 24/07/2012 à 21:37:

C'est toi le bras cassé avec ton commentaire a deux balles

Bravo  a répondu le 24/07/2012 à 21:47:

Il faut être aveugle pour y croire!!!

Marine  a répondu le 25/07/2012 à 8:55:

@ Viro - avec un président qui n'a jamais occupé de fonction gouvernementale jusque là et sa bande de guignols comment voulez-vous vous en sortir de cette crise ? et je vous fais grâce des noms de certains ministres ...
REVEILLEZ VOUS !!!!!!!

gerblé  a écrit le 24/07/2012 à 21:22 :

no problem le capitaine de pédalo est aux commandes, j'ai déja liquidé mes placements depuis plusieurs mois sauf livret A pour l'instant, si pas fiscalisé, je demande au banquier de me rembourser avec le sourire....... l'ouragan menace pendant que les epargnants sont sur la plage

Jojo  a répondu le 25/07/2012 à 2:18:

Bravo... C est intelligent !!

Caroline  a répondu le 25/07/2012 à 11:40:

La dette n'est-elle pas gagée sur les livrets et les assurances vies?

grand temps  a écrit le 24/07/2012 à 21:15 :

il serait grand temps que les législateurs nationnaux et européens mettent les indemnités a la baisse car les peuples en ont mare, si lors de leurs élections ils ont un contrat et qu'ils ne veulent pas le voir a la baisse, les peuples ne les ont pas élus pour qu'ils se remplissent les poches mais pour travaillé corectement, ce qui est lien d'être le cas, ils font de la mauvaise gestion, qu'ils payent. nous allons par finir de regretter nos sufrages.

M92  a répondu le 25/07/2012 à 12:25:

Et vous ne vous en rendez compte que maintenant?

Vulcan78  a répondu le 26/07/2012 à 9:40:

"Mauvaise gestion" est un euphémisme... Quand à "gouverner", c'est à dire "prévoir", anticiper, on peut dire qu'ils ne "gouvernent" plus depuis longtemps. Au mieux, ils "réagissent", trop tard, ils sont systématiquement en retard sur les évènements. Ce ne sont pas des "visionnaires". Ils n'ont pas de "projet" ni "d'ambition" pour le pays.
Par contre, question de "s'en mettre plein les poches" au passage avec leurs copains, ils savent faire... C'est très clair...
La seule "satisfaction", c'est que c'est nous qui les élisont.... puis qui payons tous leurs frais et ensuite les pots qu'ils ont cassés par leur incompétence...
A leur décharge, il est souvent peu conciliable d'être à la fois "populaire" (pour se faire réélire) et un "bon gouvernant" qui souvent peut être amené à prendre des mesures impopulaires pour redresser les comptes.

tony  a écrit le 24/07/2012 à 21:06 :

Holande la promis: les rentiers paieront la note.

Je serais vous chers rentiers je vendrais et tres vite avant la remontée des taux synoniem de chute brutale des prix.. :) et en plus une floppée de beaux impots vous attend en 2013: hahhahah

vendez et vite, très vite!

Squer  a répondu le 24/07/2012 à 21:26:

Vousm'avez bien fait rire, sachez que le plupart d'entre nous ont une grande partie de leurs liquidites en franc suisse ou en dollars, le reste se reparti en immobilier et actions. En cas de chute de l'euro tous ces actifs s'apprecieront fortement. Si vous aviez ete plus a l'ecole peut etre seriez vous : plus riche, moins de gauche, plus informé de la réalité du monde...

Bravo  a répondu le 24/07/2012 à 21:49:

Un seul mot: bravo!

Henri  a répondu le 24/07/2012 à 23:35:

C'est balot si tout s'effondre en même temps : dollars, immobilier, actions...
Science-fiction ? Non : faits historiques...
Prophétie auto-réalisatrice ? Peut-être !

trophy  a répondu le 24/07/2012 à 23:45:

Si la solution passe par la taxation des riches, il va nous en falloir beaucoup.

Vulcan78  a répondu le 26/07/2012 à 9:52:

Quand est-ce que les commerçants français vont accepter les paiements en Francs Suisses et en US Dollars ?

Spip  a écrit le 24/07/2012 à 21:00 :

Tout le monde s'en f... de cette dégradation, elle est déjà dans les cours, plus personne ne croit au triple A de la France. Et si la France emprunte à des taux bas records, ce n'est que par ricochet, car elle est "moins pire" que les autres, et l'excès de liquidité sur le marché doit bien être placé quelque part. Mais ce n'est en rien dû à sa prétendue solidité!

Henri  a répondu le 24/07/2012 à 21:21:

Crise de liquidités ou trappe à liquidités ? Crise de solvabilité ?
Ça devient técheunique pecaïre !

yvan  a écrit le 24/07/2012 à 20:45 :

Septembre est un peu trop tôt. Il faut bien que les investisseurs continuent à gagner de l'argent.

Sur l'air des lampions  a écrit le 24/07/2012 à 20:36 :

Tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien tout va très bien...

la seule note valable ,  a écrit le 24/07/2012 à 20:25 :

c'est celle que les Français donneront à ce gouvernement à la fin de son quinquénat . le reste c'est de la foutaise .et pour chaque pays , c'est pareil.

JUSTE  a répondu le 24/07/2012 à 20:53:


C est la verite malgre la querelle de clocher droite-- gauche qui ne sont pas a l unissons pour gere la crise !!!mais UNIQUEMENT pour en tirer PROFIT

Mirosca  a répondu le 25/07/2012 à 8:18:

Dirigé par triples Buse ça sera triple B

NOSTRADAMUS  a écrit le 24/07/2012 à 20:23 :

Hollande est là pour vous rassurer : n'a t-il pas dit : "Le changement, c'est maintenant !"
Pour y avoir contribué, les clowns qui nous dirigent depuis 38 ans sont responsables de la crise qui frappe la France actuellement (Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande) UDF PR RPR PS UMP et PS à nouveau ...
Vous avez failli avoir à la tête de l'état un certain DSK - le magicien de la quequette et de la finance - qui n'a rien anticipé, n'a rien vu venir depuis son siège confortable du FMI à part ses chèques de fin de mois ... un économiste de renom l'a qualifié de baudruche gonflée à l'hélium ... et la fête continue : les français ont voté massivement contre cette europe qui leur a été imposée en force, la dictature fanatique de l'euro est en place. Le changement, c'est très bientôt ... pour la rentrée !

Teyras  a répondu le 24/07/2012 à 20:58:

Ah ! enfin quelqu'un de drôle, contre tout nos politiques depuis 38 ans : tout le monde dans le même sac, "tous pourris" merveilleux !
Votre commentaire manquait à la compréhension de notre pauvre monde !
qu'attendez vous pour faire acte de candidature ?
Certes on a failli avoir DSK avec sa super baguette magique celle qui plait tant aux dames, mais au moins il avait pour lui d'avoir une dimension internationale.
Maintenant, mon cher NOSTRADAMUS on en a pour cinq ans avec Mr Hollande et son équipe.
Prenons le avec humour, et ne vous en déplaise c'est l'Euro et l'Europe notre meilleur garde fou contre la vacuité de l'équipe Hollande.
Bien à vous




gnouilbou  a répondu le 24/07/2012 à 21:12:

votre commentaire est inutile pensee vous que la crise viens des president ? non, la crise viens de tous les domaines en 1° lieu en france baucoup d aide financiere sont mis a la disposition des citoyens ,tellement que l'etat n'arrive plus a supporte ces charges car beaucoup de francais en grande partie des immigres s'appuie sur le systeme de l'assistanat et ensuite c est un effet boule de neige létat prend plus de taxes donc les licenciement se font sentir les entreprise ferment le cout de la vie augmente ..... voila c est en grande parties a cause de cela la crise

Henri  a répondu le 24/07/2012 à 21:24:

Japon : quasiment pas d'immigrés et pourtant 200% de dettes publiques/ PIB et 20 ans de déflation !
Un état à bout de trésorerie pour payer ses fonctionnaires... Une monnaie trop forte
Laissez-donc les immigrés en dehors des causes de la crise ...elles sont autres et complexes.

JB38  a répondu le 25/07/2012 à 0:41:

@Henri
Les Japonais détiennent la quasi totalité de leur dette, et ils ont leur propre monnaie .Le problème du Japon, c'est qu'ils sont trop nombreux sur une petite surface, qu'ils n'ont pas de ressources naturelles, agriculture comprise et sont massivement exportateurs.

Henri  a répondu le 25/07/2012 à 8:28:

Je sais tout ça ... Population vieillissante et en baisse d'ailleurs !

Julien  a répondu le 25/07/2012 à 12:04:

Rappelons que la population japonaise était de 50 millions au lendemain de la guerre. Leur développement fut rapide. Nous avons un grand pays mais on ne peut y loger les gens décemment, un comble. Et le vieillissement c'est l'Europe. Et les ressources naturelles nous n'en avons pas non plus à l'échelle de toute la zone... et nous sommes mauvais en technologies. Qui plus est cette zone est hors Asie Pacifique. Ainsi nous sommes une zone du passé, l'Europe c'est Chronos qui dévore ses enfants. Une zone dévastée et incapable de se remettre de la crise. Ce qu'il nous faut c'est un printemps. Après nous le déluge...

paradis fiscaux out  a écrit le 24/07/2012 à 20:15 :

moody and co evaluent telles les paradis fiscaux qui blanchissent l'argent de toutesles mafias
et adorent monaco, bruxelles, malte and co

phil22  a écrit le 24/07/2012 à 19:50 :

Bonsoir,
Notre gouvernement devrait supprimer purement et simplement toutes ces agences de soi- disant notation!!! mais notation de quoi???? Nous avons un ministre pour cela...
Que ces agences arrêtent de faire "peur" aux investisseur!!
Les 23000 M$ et des poussières dans les paradis fiscaux, voilà ou il est l'argent des Etats
Il pourrait payer les dettes de pas de pays dit "surendettés"
Bonne soirée

Patrickb  a répondu le 24/07/2012 à 20:01:

@phil32: on devrait aussi supprimer la liberté d'expression, non ? t'es pas obligé d'être d'accord avec ce que l'un ou l'autre peut dire :-)

elixir31  a répondu le 24/07/2012 à 20:21:

Lol... Hallucinante la note de phil22.
Quelqu'un dit quelque chose qui ne vous plait pas et bé... Liquidez le ou envoyez le au goulag.

@phil22  a répondu le 24/07/2012 à 20:31:

Les investisseurs n'ont pas besoin des agences pour savoir ce qu'ils doivent faire. Le déni de réalité n'empêche pas la réalité d'exister quand même et supprimer les agences ne supprimera pas l'hyperdette des Etats mal gérés. En outre, ce sont les gouvernements qui ont imposé ces agences pour noter les dettes. Quand ils avaient leur triple A, étrangement, ça ne posait aucun problème... Enfin, les 23000 M$, s'ils existent, sont notoirement insuffisants pour rembourser les dettes de ces pays.

Pierre  a répondu le 08/08/2012 à 11:43:

Y a des gens qui ont de la fantasmagorie dans la tête. Qui peut croire que le gouvernement français peut supprimer les agences américaines? C'est la première démocratie au monde et la première bourse. On joue à Don Quichotte et Sancho Pansa? Incriminer les agences, c'est se battre contre des moulins. Ce n'est que le résultat du laxisme des gouvernements et de la vente des actions de nos entreprises et de nos obligations aux américains. Ils ne font que veiller sur leurs actifs.

Zek  a écrit le 24/07/2012 à 19:46 :

Moody's et ses calculs de commis , combien de divisions ?

Divisions  a répondu le 24/07/2012 à 20:34:

Il ne faut pas oublier un des aspects essentiels du problème : les soldats des divisions, s'il n'y a plus d'argent pour les payer, se retournent généralement contre les gouvernements qui ne les payent pas.

Miloo  a écrit le 24/07/2012 à 19:40 :

N'oublions jamais, tout cela est de la faute des riches et des rentiers, si, si, je vous assure...
Et le dessert lacté nous l'a dit, grâce à un effort juste, nous allons remette les choses en ordre.

Vulcan78  a répondu le 26/07/2012 à 9:48:

Quand vous recevrez vos factures d'impôts vous songerez sans doute que "dessert lacté" n'est peut être pas le terme le plus approprié pour le qualifier...

. Arnaque  a écrit le 24/07/2012 à 19:35 :


Pas besoin de ces agences de notation impartiales ...les ignorer...(une mafia de la finance ) improductve

sergio 62  a répondu le 24/07/2012 à 19:42:

tout a fait d'accord! de quel droit ces agences que nous payons nous notent elles. Ce sont de mauvais employés, licenciez les sans indemnités! Si nous faisons tous la meme démarche, elles sont elles meme en faillite!!

booth  a répondu le 24/07/2012 à 20:04:

ah bon? vous payez ces agences??? ce sont des agences privées, et cette activité de notation ne concerne que 0,1% de leurs activités. C'est juste des gens qui émettent des avis au vue des développements macroéconomiques, rien de plus.

@sergio  a répondu le 24/07/2012 à 20:35:

Ce n'est pas un droit mais une obligation légale, imposée par les gouvernements.

Esteban80  a écrit le 24/07/2012 à 19:20 :

La France est (officiellement) née il y a plus de 15 siècles ... Ce ne sont pas les gesticulations de ces éphémères officines anglo-saxonnes qui vont lui dicter la marche vers son avenir !
Une "dégradation", ce n'est pas la fin du Monde non plus, ça va bien.

sergio 62  a répondu le 24/07/2012 à 19:57:

Vous venez de faire plaisir à un passioné d'histoire. Philippe IV le bel les aurait écorché vif pour avoir porté préjudice à la beauté du royaume! De Gaulle en eut fait autant, et je ne suis pas de droite!

Henri  a répondu le 24/07/2012 à 20:11:

Ce bon Philou éliminait physiquement ses créanciers !
Je ne dirais pas pour autant que c'était le bon temps ...
Un peu d'humanité !

@sergio  a répondu le 24/07/2012 à 20:37:

Tuer ses créanciers, le bon vieux fantasme de tous les drogués de la dette. Et après, il se passe quoi ? Parce qu'il manquera toujours des centaines de milliards pour boucler les budgets !

Henri  a répondu le 24/07/2012 à 21:12:

Simple : Sergio occis les descendants des créanciers ...
Taïaut taïaut Montjoie Saint Denis ! Sus aux marrauds !

ras le bol  a écrit le 24/07/2012 à 19:20 :

Il y en a ras le bol de ces agences de notation qui font la pluie et le beau temps!!! le libéralisme et le capitalisme sont au bout de leur histoire. Il est grand temps de passer à autre chose...

Blizzard  a répondu le 24/07/2012 à 19:47:

Vous avez raison ...

Patrickb  a répondu le 24/07/2012 à 20:05:

@ras le bol: je crois pas que le "dynamisme" de la jeunesse va aider à changer les choses :-) les soldats de Napo sont allés à Moscou à pinces, mais nos jeunes iront jusqu'à Porte d'Italie...à condition que le métro ne soit pas en grève et que les conditions météo soient favorables :-)

Bastien  a écrit le 24/07/2012 à 19:03 :

Ce serait un minimum, notre vraie note est celle que nous a attribué Egan ones.