Livret A : la décollecte continue en février

 |   |  219  mots
Le taux du livret A est fixé à 0,75%.
Le taux du livret A est fixé à 0,75%. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
La décollecte atteint à un demi-milliard d'euros en février. L'encours du livret A dépasse toutefois les 250 milliards d'euros.

Les mois se suivent et se ressemblent pour le livret A. Les retraits d'argent ont dépassé les dépôts de ce produit d'épargne à hauteur de 510 millions d'euros en février, selon des données publiées mardi par la Caisse des dépôts, mardi 22 mars. En janvier, la décollecte avait atteint les 810 millions d'euros.

Au total, l'encours du livret A atteint les 254,6 milliards d'euros à la fin du mois de février. Il grimpait encore à 261,2 milliards un an plus tôt.

Pour rappel, alors que le taux du Livret A devait reculer le 1er février, selon la formule qui s'applique (la formule fait appel au niveau de l'inflation (hors tabac), majoré de 0,25 point), il a été maintenu à 0,75% (taux fixé le 1er août 2015). "En l'absence de correctif, le taux du Livret A atteindrait seulement 0,50 %", expliquait mi-janvier Bercy dans un communiqué.

La désaffection des épargnants pour le livret A profite à l'assurance-vie. En janvier, elle a réalisé une collecte nette de 2,7 milliards d'euro.

Le Livret de développement durable également dans le rouge

La décollecte n'a pas épargné le Livret de développement durable (LDD), dont le taux est similaire à celui du livret A. La décollecte grimpe à 120 millions d'euros en février. L'encours pour ce produit d'épargne est de 100,8 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2016 à 0:59 :
Cavalier, ce lien entre Livret A et assurance vie. La baisse de l'un ne "profite" pas à l'autre. Qu'il y ait corrélation, soit, mais de là à y voir un lien de cause à effet, vous faites fort...
a écrit le 22/03/2016 à 18:05 :
Sans oublier que depuis le 1er janvier 2016, la loi relative aux comptes bancaires inactifs dont le livret A et aux contrats d'assurance vie en déshérence (Loi Eckert n°2014-617 du 13 juin 2014) change profondément la législation concernant les règles d’inactivité et les modalités de traitement des fonds impactés par cette inactivité. Ainsi, un client ayant cessé toute relation avec sa banque voit, au bout de 10 ans d’inactivité, l’ensemble de ses comptes clôturés. Les fonds sont alors consignés à la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) durant 20 ans, puis définitivement acquis à l’Etat si le client ne se manifeste pas entre temps à la CDC.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :