Banques : plus de 9.000 agences fermées en Europe l'an dernier

 |   |  310  mots
La Fédération bancaire européenne (EBF) a dévoilé toute une série de chiffres sur le secteur : il y a 189.000 agences à fin 2016 dans les 28 pays de l'Union, en repli constant depuis 2008.
La Fédération bancaire européenne (EBF) a dévoilé toute une série de chiffres sur le secteur : il y a 189.000 agences à fin 2016 dans les 28 pays de l'Union, en repli constant depuis 2008. (Crédits : EBF)
Les chiffres de la Fédération bancaire européenne confirment que le phénomène est généralisé et se double de suppressions importantes d'effectifs.

Baisse de fréquentation, explosion des usages numériques des clients, pression sur les marges du fait des taux d'intérêt ultra-bas : presque toutes les banques européennes ont fait face de la même façon, en réduisant le nombre d'agences et en coupant dans leurs effectifs.

Selon les chiffres publiés mardi par la Fédération bancaire européenne (EBF), actuellement présidée par le Français Frédéric Oudéa (directeur général de la Société Générale), les banques de l'Union européenne ont fermé l'an passé quelque 9.100 agences, ramenées à un total de 189.000 à la fin 2016 (-4,6%). La baisse est constante depuis 2008 : plus de 20% des agences ont ainsi tiré le rideau.

Baisse des effectifs depuis 2008

Les effectifs ont été diminués de l'ordre de 50.000 emplois l'an passé et se situent à leur plus bas niveau depuis 1997 (date des premières données statistiques de la Banque centrale européenne), soit environ 2,8 millions de salariés, contre 3,26 millions en 2008. C'est tout de même un emploi sur 100 en Europe, se félicite la Fédération.

Banques EU bilan 2017

Le nombre d'institutions de crédit en Europe a également diminué sans discontinuer depuis la crise financière, de 6% l'an dernier à 6.500 environ, notamment sous l'effet de fusions.

C'est en Allemagne que se situent encore les plus importants bataillons d'employés de banque (628.000), et le plus grand nombre d'établissements (plus de 1.700 soit 25,8% du total, du fait du nombre important de banques mutualistes locales). En France, le chiffre cité par l'EBF est de 402.000 emplois, supérieur à celui de la Fédération bancaire française (soit 370.300, en baisse depuis 2011 et en recul de 0,3% en 2015), pour un total de 445 établissements.

En revanche, en termes d'actifs et de fonds propres en réserve, ce sont les banques britanniques suivies des françaises qui sont en tête.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2017 à 15:09 :
Pas sympa les rafraichissements intentionnels intempestifs..
a écrit le 13/09/2017 à 11:55 :
Mais c'est plutôt positif, vu les actifs et fond propres justement c'est pour protéger les acquis que les banques réduisent les frais de fonctionnement liés aux ressources humaines.
Ce phénomène va s'étendre en Allemagne aussi.
a écrit le 13/09/2017 à 11:49 :
je vis dans un village alsacien situé dans une intercommunalité dynamique où le Crédit Mutuel a fermé son guichet et enlevé le distribanque ! 30% de la population sont des personnes âgées, voire peu mobiles, voire vulnérables. Et la réaction du conseil municipal a été de ne rien faire !!!!
a écrit le 13/09/2017 à 9:15 :
Encore une excellente information, l'information économique quand elle n'est pas idéologique, quand elle est objective comme cela donc, est la meilleure information qu'il soit, il est du coup bien plus facile de discerner une vérité.

Tout ces prêtres néolibéraux qui nous affirment que le numérique ne fait pas perdre d'emploi, bien au contraire même ! Tant qu'à faire... A mais oui c'est vrai bon sang il y a tout ces "nouveaux métiers" qui n'existent pas mais qui vont faire travailler les gens, promis !

Bref la main invisible se fout copieusement de nous.
Réponse de le 13/09/2017 à 14:20 :
Il y a certes diminutions des emplois directs, mais dans le domaine de l'informatique bancaire, les banques externalisent certaines fonctions et passent par des SSII. L'emploi dans ces SSII augmente en conséquence ...
Réponse de le 13/09/2017 à 15:40 :
J'ai quand même une "chance" incroyable, je suis le seul à qui on répond systématiquement...

"Il y a certes diminutions des emplois directs"

Ben voilà et merci, c'est tout ce que je dis.

"@citoyen blasé: la main dont tu parles n'est pas tout à fait invisible puisqu'elle te permet de satisfaire tes fantasmes anti-libéraux manuels :-) "

Bon sang comment faites vous pour être aussi vulgaire !? Bien entendu je signale une énième fois votre commentaire...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :