Caisse des Dépôts : Lemas sera finalement DG par intérim en attendant la relève

 |   |  512  mots
Je suis un vieux préfet mais pas forcément un vieux directeur général de la Caisse des dépôts, avait déclaré fin mars le DG actuel de la CDC, Pierre-René Lemas.
"Je suis un vieux préfet mais pas forcément un vieux directeur général de la Caisse des dépôts", avait déclaré fin mars le DG actuel de la CDC, Pierre-René Lemas. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
La présidence de la République avait pourtant indiqué qu'il serait mis "fin aux fonctions" de Pierre-René Lemas, atteint par la limite d'âge, "d'ici la fin de la semaine" et qu'une direction intérimaire serait désignée en attendant la nomination du nouveau patron de la CDC. Aucune indication de délai n'a été donnée quant à cette nomination.

| Article publié à le 22/08 à 14h31, mis à jour le 23/08 à 8h15.

Son souhait sera finalement à moitié exaucé. Pierre-René Lemas assurera l'intérim à la direction général de la Caisse des dépôts en attendant qu'un successeur soit nommé au poste, a annoncé mardi en fin de journée l'Elysée. Initialement, il était donné sur le départ d'ici à la fin de la semaine. Interrogé par l'AFP, l'Elysée n'était pas en mesure de préciser le délai dans lequel le successeur de Pierre-René Lemas serait désigné.

Dans un communiqué transmis mardi soir par la CDC, Pierre-René Lemas fait savoir que le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, a décidé de le faire remplacer au poste de directeur général de la CDC :

"J'assumerai la continuité de la direction générale du groupe au service de l'intérêt général d'ici la nomination effective d'un successeur."

Âgé de 66 ans, l'ancien secrétaire général de l'Elysée sous la présidence de François Hollande nommé en 2014 à la tête de la CDC où il a remplacé son successeur à l'Elysée Jean-Pierre Jouyet, souhaitait aller au terme de son mandat de cinq ans, en 2019, bien qu'il atteigne l'âge de la retraite au titre du corps préfectoral dont il est issu. Ce chassé-croisé entre ces deux proches de l'ancien président, issus comme lui de la promotion "Voltaire" de l'Ecole nationale d'administration (Ena), avait été critiqué par l'opposition et certains syndicats de la CDC.

"Je suis un vieux préfet mais pas forcément un vieux directeur général de la Caisse des dépôts, donc moi je souhaite continuer jusqu'au terme de mon mandat en 2019 ; après, on verra bien ce que décidera le [prochain] président de la République", avait-il dit au micro de Radio Classique le 30 mars, à l'occasion des résultats annuels de la CDC.

Sollicitée par Reuters, la Caisse des dépôts n'a pas fait de commentaire mais a indiqué qu'"une communication sera faite en temps voulu".

Un poste-clé avec plusieurs successeurs potentiels

La nomination du directeur général de la Caisse des dépôts est une prérogative du président de la République. Le Sénat et l'Assemblée nationale peuvent néanmoins y mettre leur veto mais cela nécessite un vote avec une majorité de trois cinquièmes des suffrages.

Gestionnaire notamment du Livret A, actionnaire de référence de grandes entreprises comme CNP Assurances ou Icade , le groupe Caisse des dépôts, qui contribue au budget de l'Etat, joue un rôle stratégique dans de nombreuses politiques publiques comme le logement ou l'aménagement du territoire.

De nombreux personnalités ont été évoquées dans la presse ces derniers mois pour succéder à Pierre-René Lemas, comme le directeur général de Bpifrance Nicolas Dufourcq ou Ramon Fernandez, ancien directeur général du Trésor et actuel directeur financier de l'opérateur télécoms Orange.

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/08/2017 à 7:47 :
Une caisse qui coute très cher un caisse comme dit une journaliste ou l'on trouve les énarques sur étagères dont la majorité est inutile mais sont là bien pépère car sans un vrai job. On va voir si M. Macron met de l'ordre dans cette agence un gouffre de gestion comme toutes les agences d'état dans lesquelles ENA et S.po ont la vie belle à défaut d'être utile.
Réponse de le 23/08/2017 à 9:41 :
Caisse qui coute très cher? Le résultat net est de 1,783 Md€. En 2014, elle a reversé 1,8 milliard d'euros à l'état! Avant de raconter n'importe quoi renseignez vous! La caisse ne fait pas travailler que des énarques, il y a énormément de petits employés qui travaillent pour une maison qui rapporte de l'argent à l'état pour une fois!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :