Catalogne : CaixaBank transfère son siège social à Valence

 |   |  308  mots
La troisième banque espagnole décide de déménager son siège social de Catalogne
La troisième banque espagnole décide de déménager son siège social de Catalogne (Crédits : © Albert Gea / Reuters)
Après Banco Sabadell et Gas Natural, CaixaBank a décidé vendredi de transférer son siège social hors de Catalogne. Ce mouvement est facilité par un décret pris vendredi par le gouvernement central espagnol.

"En raison de la situation politique et sociale actuelle dans la région", le domicile social de la a troisième banque espagnole sera transféré de Barcelone à Valence (sud-est) afin d'assurer "la protection des clients, actionnaires et employés" et de sauvegarder sa "sécurité juridique et réglementaire", a précisé la banque vendredi. Ce changement n'entrainera pas de mouvements d'employés.

La crise politique entre Madrid et Barcelone société a conduit de nombreux clients à procéder à des retraits d'argent et lourdement fait chuter son cours en Bourse.

Surtout, la banque a expliqué vouloir "garantir à tout moment sa présence dans la zone euro, sous la supervision de la Banque centrale européenne (BCE)", qui représente pour elle une source vitale de financement, et qui serait remise en cause par une éventuelle indépendance de la Catalogne suivie d'une exclusion de l'Union européenne.

Cette décision permettra de "maintenir le flux de crédits aux familles et entreprises en Catalogne et dans le reste l'Espagne, et de préserver l'intégrité des dépôts de (ses) clients", assure la banque.

Une décision emblématique qui pourrait en entraîner d'autres

C'est un coup d'autant plus dur pour la Catalogne que la puissante CaixaBank, fondée en 1904, qui compte 14 millions de clients et emploie 32.400 salariés, est emblématique de la région.

Elle détient des participations importantes dans d'autres grandes entreprises, finance de nombreuses bourses, du mécénat culturel et accorde des crédits à des partis politiques.

Un décret adopté vendredi matin par le gouvernement central espagnol et dispensant les entreprises de réunir une assemblée générale d'actionnaires pour ce type de décision a favorisé cette initiative (adoptée par le conseil d'administration) et pourrait en susciter d'autres dans les prochains jours.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/10/2017 à 18:53 :
Ce n'est qu'un début. Une Catalogne indépendante et qui n'est pas près de rejoindre l'UE et l'€ verra inéluctablement son tissu économique se déliter à vitesse V. Ca commence par le tertiaire parce que c'est ce qu'il y a de plus facile à déplacer, mais l'industrie exportatrice (vers l'Espagne et l'UE) suivra très vite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :