Icade a émis sa première obligation verte

 |   |  286  mots
Millenaire 4 est le type de projets éligibles au financement par l'obligation verte émise par Icade.
Millenaire 4 est le type de projets éligibles au financement par l'obligation verte émise par Icade. (Crédits : Icade)
La foncière, filiale de la Caisse des Dépôts, a levé 600 millions d'euros en green bonds pour financer des projets "verts" de son parc de bureaux.

Après la Foncière des Régions l'an dernier, c'est au tour d'Icade de se lancer sur le marché des green bonds. La filiale de la Caisse des Dépôts a bouclé, lundi, sa première émission d'obligation verte, pour un montant de 600 millions d'euros, d'une maturité de dix ans. La demande a été trois fois supérieure à ce montant.

Icade compte utiliser cet argent pour financer ou refinancer "des actifs et projets de la Foncière Tertiaire (bureaux et parcs d'affaires) respectant des critères d'éligibilité exigeants et transparents, dont [la] certification au minimum HQE [Haute Qualité Environnementale] "Très bon" et/ou BREEAM "Very Good" [Building Research Establishment Environmental Assessment Method, ndlr]", explique la foncière dans un communiqué.

Dans sa présentation aux investisseurs, l'entreprise donne l'exemple de l'ensemble de bureaux "Millénaire 4", entre les Portes de la Villette, à Paris, et Aubervilliers, comme projet éligible au financement.

"Ce financement vert s'inscrit parfaitement dans la politique RSE [responsabilité sociale et environnementale, ndlr] volontariste menée par l'entreprise à tous les niveaux; il servira l'ambition d'Icade qui vise le leadership en matière de RSE dans le secteur des foncières. Les actifs et projets qui seront ainsi financés contribueront à la réussite de notre stratégie sociale et environnementale et à l'atteinte de nos objectifs à horizon 2020", a commenté le directeur général d'Icade, Olivier Wigniolle.

Le prix de l'obligation a été fixé avec une marge de 80 points de base au-dessus du taux de référence et avec une prime d'émission négative. Les teneurs de livres de l'opération était Crédit Agricole CIB (structuration et coordinateur global), Natixis, BNP Paribas, HSBC et Société Générale CIB.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :