Découvrez la liste des sociétés françaises qui ont investi dans un fonds Madoff

 |   |  410  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Liliane Bettencourt, Sénat, Comité olympique... La Tribune s'est procuré la liste des organismes, sociétés financières et holdings qui ont investi dans le fonds "Luxalpha", une sicav de droit luxembourgeois "madoffée". Ainsi que les montants confiés...

Quel est le point commun entre l'Association européenne d'urologie, le Sénat, Téthys (le holding de Liliane Bettencourt), le Comité olympique international et HSBC Private Banking Paris ou Aforge Capital Management ? Celui d'être sur une liste de sociétés qui avaient du Luxalpha en décembre 2008 (pour leur propre compte, celui de leurs clients ou en tant que teneur de compte-compensation), la Sicav de droit luxembourgeois "madoffée".

La lecture de cette liste, que La Tribune s'est procurée et dont une partie est diffusée dans le tableau ci-dessous, montre bien que l'on trouvait ce fonds partout. Il y a de tout dans cette liste : des sociétés de gestion, des banques privées, des holdings familiaux, des "family offices", des associations et même une institution publique française. Avec des montants très variés allant de quelques milliers de dollars à des dizaines de millions dans le cas, par exemple, d'Ulysse Patrimoine (209 millions de dollars), qui a fusionné depuis avec Massena Partners.

Le loup dans la bergerie

Si à l'origine les grandes fortunes étaient ciblées, en 2005, l'Autorité des marchés financiers autorisait la commercialisation de Luxalpha, comme une directive européenne "l'imposait". C'est à ce moment que "le loup est entré dans la bergerie, indique un gérant qui s'est fait piéger. N'importe qui pouvait y souscrire." Mais pour avoir vendu cette Sicav à tant de structures différentes, c'est que les commerciaux d'Access International Advisors, en charge de la commercialisation, savaient se montrer convaincants. "Ils l'étaient", confirme un apporteur d'affaires. Les arguments ne manquaient pas : Luxalpha représentait un placement "bon père de famille" avec des rendements de 7 à 8% l'an et un faible risque. Du coup, tout le monde voulait sa part de Luxalpha. "J'ai perdu des clients car je ne pouvais pas en souscrire pour eux", se souvient une gérante qui déclare s'être bien marrée quand l'affaire a éclaté.

Aujourd'hui, si quelques clients ont été indemnisés, beaucoup n'ont toujours rien récupéré. Mais récupéreront-ils quelque chose... Une chose est sûre, cela risque d'être long. 

Lire aussi...

Seulement 321 millions de dollars ont été redistribués par le liquidateur de Madoff

Affaire Madoff : trois ans déjà et peu d'indemnisations

Interview : "Il est préférable en France d'attaquer au civil et au pénal"

Quelle star d'Hollywood pour incarner Bernard Madoff ?

Affaire Madoff : l'AMF sanctionne deux sociétés de gestion

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/12/2011 à 13:17 :
On ne trouve pas les noms de BNPParibas ni de Cardif, ni d'aucune des officines de cette banque. Etonnant, non?
Réponse de le 19/12/2011 à 20:03 :
non pas folle la guepe pour investir sur du Madoff mais maline pour le packager et le revendre
a écrit le 19/12/2011 à 10:07 :
La Carac, caisse de retraite des "anciens combattant" à laquelle je suis affiliè à perdu 22Millios180000 dollards. Qui va nous rembourser.?
a écrit le 16/12/2011 à 16:29 :
Mais que fait donc notre célèbre cour des comptes si zélées pour éplucher les comptes des "grands" comités d'entreprise ? Si elle ne s'intéresse pas au sujet , ce n'est pas bien sûr parce que "les loups ne se mangent pas entre-eux" ,peut-être parce qu'il n'y a pas dans ce cas de tunes à récupérer sur le dos de la masse ouvrière ?
Réponse de le 19/12/2011 à 8:18 :
Personne n'a droit de regard sur les comptes des comités d'entreprises, sinon cela devient répréhensible sous le fallacieux prétexte d'entrave à la liberté du CE.
a écrit le 16/12/2011 à 14:59 :
Trésorerie du sénat, elle est belle la France
a écrit le 15/12/2011 à 21:44 :
à la caisse d'épargne,c 'est pas l' AMERIQUE?MAIS UN 2CUREUIL qui a généré des actions " NATIXIS........... valeur négligeable ! !
a écrit le 15/12/2011 à 18:24 :
le senat s'est il voté une augmentation pour combler le trou ils sont vraiement pourris tous ces politiques ump et ps
a écrit le 14/12/2011 à 16:06 :
Ce qui me semble particulièrement consternant, c'est le manque de bon sens de ces organismes dont on peut s'interroger sur la qualité des analystes financiers. Des rendements mirobolants qui attisent la cupidité et non des interrogations...Je vois là des professionnels bien peu curieux et peu rigoureux. Par ailleurs: à rendements exorbitants, risques exorbitants... Jouer avec la confiance des épargnants et leur en faire payer le prix ! Le négligeant fait payer la victime... Je suis étonné qu"à l'heure des médias et des contre pouvoirs,il n'y ait des sociétaires (groupés en "class-action") qui demandent des comptes, voire demande la mise sous tutelle de ces investisseurs si peu capables et bien coupables. Si ces joueurs devaient personnellement s'assurer ^^, peut -etre seraient -ils plus gestionnaires que spéculateurs. Comme tout joueur de poker, gageons qu'aucun n'en tirera de leçon .. Madoff est coupable, les joueurs aussi ! IL s'agissait de contrats entre un professionnel et un béotien... qui n'implique pas de le prendre pour un imbécile de pigeon in-fine .
a écrit le 14/12/2011 à 15:01 :
On comprend pourquoi les investissements en SICAV depuis plus de 13 ans dans des banques françaises, se retrouvent aujourd'hui en pertes de plus de 30%. Belle rémunération, et belle récompense pour ceux qui avaient placé des économies dans le PEA. Mais les STANDARD and Poor's, les MOODY's, les FITCHI, n'avaient rien vu. Aujourd'hui c'est tous les jours qu'elles donnent des leçons.
a écrit le 14/12/2011 à 14:46 :
On ne dit plus: je me suis fait arnaqué!, mais désormais on dit: je me suis fait madoffé!.
a écrit le 13/12/2011 à 16:45 :
Le saviez vous?, en 2012 vos tarifs mutuelles et assurances vont augmenter dans des proportions indécentes, on parle d'une augmentation à deux chiffres.
En parallèle, les personnes retraitées verront leur augmentations de leur pension "gelée" pour les mêmes raisons.
Tout cela pour répercuter le "bouillon" pris par nos chers assureurs et gestionnaires de fonds de retraite, dans les fonds de placements internationaux, dont celui du célèbre Madoff!.
a écrit le 13/12/2011 à 14:57 :
La retraite par répartition avait été crée pour nous mettre à l'abri des aléas des placements financiers, nous disait-on!, que ne voit-on pas aujourd'hui que les organismes de retraites complémentaires placent notre argent dans des fonds spéculatifs voir des fonds inventés par des voyous pour des voyous!!!.Nos représentants et dirigeants d'organismes de retraites ne sont que des escrocs, que les pertes de leurs organismes ne dérangent pas car ils se font virer avec de beaux parachutes (cf Groupama avec Azéma, par exemple). Agrica retraite n'a donc pas non plus échappé à ces prédateurs, et les salariés cotisants dans ces organismes iront se aire voir ches plumeau! Tout cela est honteux et nos dirigeants politiques actuels sont mouillés jusqu'ici cou! Une bonne révolution serait bénéfique hélas pour pouvoir épurer la société de tous ces parasites.
a écrit le 13/12/2011 à 14:54 :
Et tous les epargnants qui ont acheté les actions de NATAXIS?..
Combien sont-ils?..Il seront jamais rémbourses?.
Réponse de le 14/12/2011 à 19:35 :
Depuis quand epargne t-on avec la bourse? Crois-tu que les arbres vont jusqu'au ciel? (peut etre avec tes ailes de pigeon?). Investir c'est prendre des risques, ne pas prendre en compte ces risques c'est de l'inconscience. Il n'y a aucune 'obligation' de remboursement...
En matiere d'argent vaux mieux se faire sa propre opinion, pourquoi ne change tu pas ton pseudo en mouton? (Il faut qaund meme pas exagerer)
a écrit le 13/12/2011 à 14:53 :
Il serait encore plus intéressant de connaître les noms de ceux qui ont proposé d'investir dans ce fonds. Quel sénateur par exemple, ou quel responsable d'AGF, La Mondiale, Groupama, Mornay....Responsable mais pas coupables? Ben voyons, on nous a déjà fait le coup. Au gnouf les voyous.
a écrit le 13/12/2011 à 13:07 :
La retraite par répartition avait été crée pour nous mettre à l'abri des aléas des placements financiers, nous disait-on!, que ne voit-on pas aujourd'hui que le pot aux roses est découvert, que les organismes de retraites complémentaires placent notre argent dans des fonds spéculatifs voir des fonds réservés pour les voyous!!!.
Cela s'appelle de l'imposture, ni plus ni moins de la part des organismes chargés de préserver nos retraites!
a écrit le 13/12/2011 à 7:04 :
Mais que vient faire le Sénat Français (si c'est bien lui) dans cette galère déjà qu'un pactole de 1 milliard vient d'être découvert. Avec plus de 350 sénateurs pour un aussi petit état il faut peut être penser à la réduction d'effectif !
Réponse de le 13/12/2011 à 16:03 :
tu sais que le sénat français et notamment l'Etat investissent dans des actifs diversifiés sur la bourse !! C tout le système qui est inter connecté donc ne sois pas étonné sir l'Etat fait tout ce qu'il peut pour sauver les banques car il joue aussi sur leur mise . pareil pour les parlements s'ils votent toutes les lois en faveur des banques
a écrit le 13/12/2011 à 6:52 :
et pourquoi Natixis n apparait nul part ? alors que Natixis à investit 500 millions d euros ?????? et qu en est il des autres groupes bancaire ???

encore un tabloïd complétement inutile ...
Réponse de le 13/12/2011 à 8:53 :
Au lieu de critiquer apprenez a lire d'abord, il s'agit d'un fond Madoff pas de tous ses fonds. De plus il est dit que la liste est non-exhaustive....
Réponse de le 13/12/2011 à 10:09 :
Mickador et Mickawish ont partiellement raison tous deux.
Quant à moi je pense que l' article aurait du être intitulé UNE liste et non LA liste !
a écrit le 13/12/2011 à 4:16 :
si une directive européenne l'imposait, il faut sanctionner durement ceux qui ont émis cette directive. Quant aux commerciaux convaincants, ce ne sont pas des financiers, ils vendent ce qu'on leur demande de vendre, ils sont payés au rendement pour cela; regardez ce que vous propose le conseiller financier de la banque dont vous êtes "client"
a écrit le 12/12/2011 à 22:22 :
Facile de livrer le nom d'Access comme principal "fautif" en charge de la distribution d'une partie des fonds de placements Madoff.... le regretté patron de cette honorable société new-yorkaise s'étant suicidé pour sauver l'honneur qui était le sien et la société étant liquidée...Mais derrière Luxalpha se cache une banque Suisse bien "respectable" qui touchait de grosses commissions à chaque centime investi dans ce feeder fund qu'était Luxalpha. L'UBS se fait bien discrète depuis... mais ses dirigeants n'auront jamais la classe ni l'honnêteté d'admettre leur rôle actif.
a écrit le 12/12/2011 à 21:09 :
bien fait pour eux
a écrit le 12/12/2011 à 18:57 :
moi j'attends toujours la liste des placements en dette des états de nos banques ?
a écrit le 12/12/2011 à 18:21 :
C'est hallucinant le sénat a utilisé l'argent public.
Bandes de ........
Réponse de le 12/12/2011 à 20:32 :
C'est leur retraite, ils font ce qu'ils veulent avec leur argent non?
Réponse de le 12/12/2011 à 21:12 :
Quelle retraite vous rigolez !! c 'est du trop perçu sur budgets annuels du senat facturés aux finances publiques
Réponse de le 13/12/2011 à 6:35 :
c une honte l'argent de l'état si ils le mettre sur des comptes qui rapporte cela DOIT etre mis sur des placement en euros sans risque c pas étonnant que l'ont nus dit qu'ils n'y a pas d"argent pour aussi bien nos retraite que pour la sécu ect:
a écrit le 12/12/2011 à 16:16 :
Merci à la tribune...quotidien serieux.. par contre le senat "joue "avec l'argent des contribuables..Nos parlementaires perdent toute credibilité..Ils sont tous tres complices dés que l'on parle fric!!
Réponse de le 12/12/2011 à 21:07 :
très bon article, on comprend l'ampleur de la fraude. pour le sénat, il joue avec notre argent et dire que la prime de chauffage existe encore et qu'elle est indexée sur le prix du baril du pétrole...
Réponse de le 13/12/2011 à 8:50 :
on derait leur imposer de rembourser de leurs "propres " poches
a écrit le 12/12/2011 à 15:51 :
Il est heureux qu'il reste un quotidien sérieux, probre et sensé dans ce pays:....ce serait une certaine défaite de l'Intelligence si la Tribune disparaissait........
a écrit le 12/12/2011 à 13:29 :
Le Sénat fait définitivement parti des institutions publiques les plus pourries de notre pays. pourquoi les sénateurs ne créent pas également un fond commun pour jouer au loto, au pmu et aux jeux de grattage
qui leur donne le droit de jouer avec notre argent, qui les contrôle, des fonctionnaires ayant le même niveau de moralité.
le sénat était majoritairement de droite mais un opposition de gauche existait dans ces rangs, ont ils divulgués quoi que ce soit, bien entendu non car si les ploliques sont différentes il existe une entente fraternelle au niveau de l'argent.
il serait utile que la presse attaque une campagne sur les revenus de nos sénateurs ainsi que sur les différents avantages occultes dont ils profitent.

encore une fois le GENERAL avait raison de vouloir atomiser cette assemblée qui en fait ne sert pas au pays mais qui de sers du pays pour le bien être de ses mmbres.
Réponse de le 12/12/2011 à 15:02 :
Moyenne d'âge des sénateurs 80 ans ! Et un paquet de cumulards ! Ils se sucrent un maximum. En plus ils sont 348 rien que ça alors qu'aux USA ils sont seulement 100. Si encore la France était florissante avec une telle armada mais non, l'étendue du désastre fait peine à voir ! Ces gens-là se servent copieusement avant de servir (accessoirement) le pays.
a écrit le 12/12/2011 à 12:51 :
Moi aussi j'ai un placement en or à proposer : confiez moi tout l'argent que vous voulez , je vous assure que vous ne le regretterez pas. (Participation minimale 10.000?, frais de gestion offerts).
Bon je vous dirai si ça a marché aussi bien que les démarcheurs de Madoff. Notez que je ne propose pas de % de rémunération parce que ça c'est "mon secret".
a écrit le 12/12/2011 à 12:35 :
n'importe quoi ! rotschild qui se serait fait avoir par une offre trop belle pour etre vrai ! la verité est ailleurs ! l'ensemble de ceux qui ont souscrit font partie d'un vaste plan concerté de desorganisation des etats ! les risques et les reponses des etats ont ete soigneusement calcules ! le resultat ? tous les etats avec un president appartenant a la communauté dont le triumvirat sarko , cameron et clinton , se sont empresses de racler les reserves des etats et de les donner gratuitement aux banques ! un beau coup de la diaspora ! et ce n'est pas fini ! on met la main sous des pretextes de pseudo democratie sur les richesses des pays arabes qui votent en 2012 pour des partis islamistes ! c'est dire leur retard ! nous croyons beaucoup plus au complot concerté pour une main mise sur les richesses mondiales et le controle des etats !
Réponse de le 12/12/2011 à 12:57 :
Mulder je t'ai reconnu !
Réponse de le 13/12/2011 à 6:32 :
quel délire!
Réponse de le 13/12/2011 à 7:50 :
6 me investis en preuve de confiance...pour faire venir les etats et autres institutionnels...c est pas grand chose effectivement...mais je ne veux y croire...c est trop GROS !
a écrit le 12/12/2011 à 11:51 :
bonjour,
quand on entend en France que nous allons soutenir nos pauvres "assureurs" pour 2012 avec un prélèvement sur les fiches de paie, pour indemniser le sud de la France, qu'ils n'ont pas encore tout payer pour le nord avec la tornade et la Vendée pour les inondations, je vois aujourd'hui pourquoi. Je les vois ici, cela veut dire que ces millions c'est nous qui allons encore leur rendre. C'est anormal, ils n'ont pas d'argent pour rembourser leurs assurés qui les nourrissent depuis toujours mais ils en ont pour investir et se faire avoir.... Bravo ! Monsieur le Gouvernement, vous devriez prendre en compte ceci avant de nous ponctionner pour des gens qui ne savent pas gérer leur portefeuille à ce niveau.
Réponse de le 12/12/2011 à 13:20 :
Vous me faites bien rire ... Connaissez-vous réellement le fonctionnement d'une assurance ?
Réponse de le 12/12/2011 à 13:58 :
Une assurance est un service qui fournit une prestation lors de la survenance d'un risque. La prestation, généralement financière, peut être destinée à un individu, une association ou une entreprise, en échange de la perception d'une cotisation ou prime.
Pour vivre, une compagnie d'assurances doit pouvoir payer l'ensemble des sinistres que ses assurés subiront, ainsi que ses propres frais de fonctionnement. C'est cet équilibre "recettes/sinistres" qui est vital. Les mutuelles d'assurance, limitant leurs "bénéfices" à leurs seuls frais de fonctionnement, font ainsi varier leurs tarifs au bénéfice de leurs cotisants. ainsi récolté n'étant pas reversé immédiatement à l'assuré, il peut être placé, ce qui apporte une source de revenus supplémentaires, proportionnellement à la rentabilité de ces placements. Ce montant est particulièrement important dans les branches à déroulement long (par exemple en responsabilité civile), où le sinistre, lorsqu'il survient, n'est indemnisé que de longues années après la perception de la prime. Dans les branches à déroulement court, cette source de revenus est moins importante.
L'assureur est dès lors capable d'affronter une situation de sinistralité habituelle. Toutefois, on comprend aisément que si un risque se réalise simultanément pour un grand nombre d'assurés (intempéries, catastrophe naturelle, etc.), l'argent que doit verser l'assureur peut venir réduire fortement ses perspectives de gains, voire excéder ses capacités financières. La technique générale de l'assurance consiste justement à éviter que l'assureur se trouve dans ce cas. L'assureur pourra augmenter le montant des primes à venir afin de reconstituer le capital consacré aux indemnisations.
Afin de faire face aux sinistres exceptionnels, les assureurs peuvent réassurer (avec franchise de leur part) leurs propres risques auprès de compagnies spécialisées ; c'est la réassurance. Le recours à la réassurance est systématique dans les risques industriels, dont l'ampleur dépasse les capacités de la plupart des assureurs.
Réponse de le 12/12/2011 à 14:04 :
Vous payez votre assureur contre un service. Combien de temps avant l'indemnisation ??? Il faut attendre un moment, qu'ils fassent un dossier pour être sûrs qu'ils soient bien obligés de vous rembourser.... Alors que si vous avez un problème de trésorerie pour les payer, c'est immédiatement la lettre recommandée : attention vous allez être radié si vous ne payez pas avant le.... en plus vous payez la prime du mois suivant. Ils ne supportent pas un mois de retard mais eux se permettent de vous faire attendre des mois si ce n'est pas plus avant de payer. Je ne trouve pas cela normal c'est tout.
Réponse de le 13/12/2011 à 6:24 :
@courtzal93 / Dites merci à Wikipedia
Réponse de le 13/12/2011 à 6:40 :
moralité: quand on ne sait pas , vaux mieux se taire!
Réponse de le 13/12/2011 à 19:40 :
Les assureurs sont des gens qui font très, très attention à qui il redonne l'argent!.
Ce n'est pas le genre de personnages à attacher leurs chiens avec des saucisses!.
a écrit le 12/12/2011 à 11:37 :
On aimerait bien la liste complète...
Réponse de le 12/12/2011 à 14:51 :
Elle existe et a deja ete publie ya qques annees. Cet article est du rechauffe
a écrit le 12/12/2011 à 11:21 :
si le sénat a trop d'argent diminuons son budget quitte a le supprimer complètement c'est une institution inutile et trop couteuse
Réponse de le 12/12/2011 à 11:59 :
Le Sénat est TRES riche , comme pour beaucoup d'institutions officielles , d'entreprises , l'argent récolté auprès des contribuables/clients n'est qu'une mise de départ pour jouer en bourse . C'est à la Bourse que les grosses entreprises se font le plus de pognon .
Réponse de le 12/12/2011 à 12:14 :
Inadmissible que le Sénat ait sa petite cagnotte qu'il fait fructifier. Idem, les Français paient de tous les côtés, il y a vraiment des choses à revoir tout de suite et remettre l'argent à ses propriétaires : les Français.
Réponse de le 12/12/2011 à 13:02 :
petite cagnotte issue de l'argent du contribuable : et bonjour le placement madoff.

Oui il nous faut impérativement supprimer le sénat, qui ne sert à rien, nous coûte une fortune, et joue en plus avec l'argent du contribuable.
a écrit le 12/12/2011 à 11:15 :
Heureusement que le bouclier fiscal existe !
a écrit le 12/12/2011 à 11:03 :
A quant un referandum pour la suppression du senat????une assemblé d'escrocs!!!
a écrit le 12/12/2011 à 11:02 :
Je pense qu'à la place de Sénat, il faut comprendre Caisse de retraite du Sénat ou Epargne collective du Sénat. Comme les fonds de pension américain, ils placent leur épargne dans des fonds à priori rémunérateurs mais risqués.
a écrit le 12/12/2011 à 10:59 :
mmmm.. encore une liste, c'est votre truc en France, les listes de coupables, de traitres, d'évadés fiscaux, de français domiciliés à l'étranger (visiblement, on a pas le droit). Ça me fait penser aux listes de français pas 100% français des années 40..
pathétique
Réponse de le 12/12/2011 à 11:29 :
Pour vous, c'est normal qu'il y ait la Tresorerie du Senat dans la liste des fonds geres par un escroc (?).
Réponse de le 12/12/2011 à 11:39 :
Je ne vois pas le rapport....
Vous êtes un compagnon de cellule de ce brave Bernard, peut-être ?
Réponse de le 12/12/2011 à 12:25 :
@minaccia,Parler d un escroc juif vous fait péter les plombs à ce point?!Les années 40,rien que ça!Tous anti sémites?Pathétique.....
a écrit le 12/12/2011 à 10:50 :
je ne vois pas la Prefon, caisse de retraite privée des fonctionnaires et agents de l'Etat, dans votre liste ; est-ce un oubli, une omission, ou les rumeurs qui ont circulé à ce sujet sont-elles de la pure malveillance ?
a écrit le 12/12/2011 à 10:41 :
Sous le contrôle de qui le Sénat a t-il placé près de onze millions de dollars d'argent public , que ce soit chez Madoff ou ailleurs ? Il n'y a pas que les paradis fiscaux qui soient des trous noirs...Révoltant quand ces mêmes sénateurs et autres élus votent toujours plus d'impôts, de taxes et autres budgets dits "de rigueur".
Réponse de le 12/12/2011 à 10:56 :
bien dit! c'est consternant!
a écrit le 12/12/2011 à 10:37 :
Moralité le père Noël n'existe pas !
a écrit le 12/12/2011 à 10:24 :
Hahahahaha j'aime bien l'expression "madoffé"
Réponse de le 12/12/2011 à 13:15 :
Moi aussi! Et ça rime bien avec étouffé!
a écrit le 12/12/2011 à 10:18 :
Beaucoup d'établissements financiers de type banques et assurances...
Et après ça ils viennent nous dire qu'il faut les renflouer, parce qu'ils n'ont plus d'argent liquide....pour redistribuer ensuite des primes mirifiques aux dirigeants....
La HAINE
En 1789, il y aurait eu beaucoup de têtes coupées! Mais ça va peut-être venir...courage!
a écrit le 12/12/2011 à 10:04 :
La MACIF ? Je croyais que c était une mutuelle qui protège ses adhérents ? qui ne met pas le nez dans ces affaires de grands financiers internationaux.. Ca donne à réfléchir !
Réponse de le 12/12/2011 à 11:03 :
La MACIF a investi ses fonds propres. Elle n'a pas agit au nom de ses clients.
Réponse de le 12/12/2011 à 11:41 :
la macif repecutera ses pertes avec l'augmentation des tarifs de ses contrats.
Réponse de le 14/12/2011 à 9:17 :
Les "mutuelles" ont des fonctionnements de gestion souvent pires que des compagnies dite "privées".
Penchez vous un peu sur les revenus et les avantages de leurs principaux dirigeants, vous ne serez pas déçus!.
On a fait gober au consommateur lambda que les mutuelles travaillaient pour les avantages de leurs clients, c'est à revoir!.
a écrit le 12/12/2011 à 10:03 :
Bravo aux journalistes de la Tribune. Voilà une info qui va faire trembler certains personnages du soi-disant "gratin". Rien que du beau monde avide à se remplir les poches! Si banquiers, assureurs et entrepreneurs sont là pour cela, on se demande ce que recherchent nos braves sénateurs. Et en lisant les commentaires, je suis moi aussi effaré devant la légéreté de ces personnages théoriquement au dessus de tous soupçons mais bien ladres dans le fond!
a écrit le 12/12/2011 à 9:59 :
Cette liste a le mérite de montrer les pigeons en France chez qui il ne faut ni mettre ni laisser de l'argent car ils ont prouvé leur manque de jugement...
a écrit le 12/12/2011 à 9:39 :
Il devient urgent de se « débarrasser » de toute cette Théocratie Anglo-Saxonne, de ses caniches serviles et de sa propagande anti Européenne omniprésente, omnisciente?.
a écrit le 12/12/2011 à 9:39 :
Il devient urgent de se « débarrasser » de toute cette Théocratie Anglo-Saxonne, de ses caniches serviles et de sa propagande anti Européenne omniprésente, omnisciente?.
Réponse de le 12/12/2011 à 11:08 :
tout à fait d'accord : qu'ils s'en aillent tous ! hihi
a écrit le 12/12/2011 à 9:02 :
La Tribune pourrait-elle nous donner plus d'informations ? Par les temps qui courent, voilà un bon sujet, un de plus, d'irritation des contribuables.
a écrit le 12/12/2011 à 8:35 :
Trésorerie de Sénat... nous sommes rassurés, l'argent public est bien placé, en toute sécurité... J'espère qu'une enquête sera ouverte.
a écrit le 12/12/2011 à 8:23 :
Bonjour...pourriez-vous nous communiquer les placements banquiers qui ont investis dans ces fonds et qui après coup nous ont été proposés à nous petits épargnants,avec grands renforts publicitaires...?
a écrit le 12/12/2011 à 8:21 :
Merci pour cet eclairage journalistique. Longue vie a la Tribune. Continuez a ramener ce type d'informations !
a écrit le 12/12/2011 à 7:35 :
QUI ! au sénat était en charge de souscrire pour ce placement ... QUI à donner l'autorisation ! Y a t'il eu un vote pour cela ! Est il inscrit dans la constitution que le sénat doit subvenir à son autonomie financière ! .. cela mérite une enquête et un article complet de la part de La Tribune
Réponse de le 12/12/2011 à 10:08 :
Précision importante,le Sénat était à l'époque,sous contrôle de la droite,celle la même qui aujourd'hui prône la rigueur.
Réponse de le 12/12/2011 à 10:16 :
En parlant du Senat, saviez vous que Le Sénat est assis sur un véritable trésor de guerre SIPA
1,310 milliard d?euros comme trésor de guerre, 1.310 millions d?euros qui dorment tranquillement dans la cagnotte du Sénat, alors que le gouvernement racle les fonds de tiroirs, à la recherche du moindre petit million pour réduire la dette colossale de la France. Cela ressemble à un scandale d?Etat, dont personne ne semble s?émouvoir. Pourtant, en un demi-siècle, les trois cents et quelque sénateurs et les mille deux cents fonctionnaires environ de cette Assemblée, censée être exemplaire, ont « confisqué » dans les faits l?argent du contribuable pour se constituer un très égoïste trésor de guerre.
Comment est-ce possible ? L?origine de cette incroyable et très contestable cagnotte remonte à la Libération. En effet, pendant la guerre de 1939-1945, le régime de Vichy avait supprimé les dotations financières accordées chaque année à l?Assemblée nationale et au Sénat. Les deux Assemblées ont donc connu d?énormes difficultés de fonctionnement jusqu?à la Libération. En 1945, pour se mettre à l?abri de tels désagréments, les deux Assemblées ont décidé de se constituer, dorénavant, un trésor de guerre? totalement injustifié en temps de paix, dans une démocratie apaisée.
Qu?importe : sénateurs de droite, du centre et de gauche ont décidé de ne plus reverser au Trésor public l?argent non dépensé de la dotation gouvernementale qu?ils reçoivent tous les ans. Sous la IIIe République, ces excédents étaient intégralement reversés à l?Etat. C?était la moindre des choses. Mais, après 1945, les parlementaires se sont accordé sans complexes le droit de garder et de gérer les excédents financiers de l?Assemblée nationale et du Sénat, sans avoir à subir le moindre contrôle d?une quelconque autorité administrative. 
Une cagnotte qui grossit
D?année en année,le Sénat a veillé à faire grossir sa « caisse noire », dans l?opacité la plus totale. En effet, le premier rapport public sur l?utilisation du budget du Sénat n?a été publié qu?en 2003. Depuis, tous les ans, ce rapport est vendu pour la modique somme de 3,5 ?. Mais, c?est un labyrinthe de tableaux et de chiffres difficiles à décrypter, compréhensible aux seuls spécialistes, si bien que les médias s?y sont peu intéressés. 
Pas de Cour des comptes au Sénat
Même la Cour des comptes n?a pas pu fourrer son nez dans la comptabilité du Sénat.
Réponse de le 12/12/2011 à 10:44 :
ces millions du senat ont été placé par la gauche.. et oui pas fut fut...
Réponse de le 12/12/2011 à 16:24 :
Eh bien monsieur Sarkozy qu'attendez vous pour recuperer cette cagnote du senat pour reduire la dette du pays!
a écrit le 12/12/2011 à 7:31 :
La trésorerie du Sénat? Dans un fond à fiscalité luxembourgeoise? Vive la France!
Réponse de le 12/12/2011 à 9:25 :
oui c'est les prémices de la règle d'or ;)
a écrit le 12/12/2011 à 6:28 :
La Tribune est un excellent journal économique, sans aucun doute un des meilleurs. Merci aux journalistes de faire un travail d'aussi grande qualité.
a écrit le 12/12/2011 à 6:16 :
Merci aux journalistes de la Tribune qui font un vrai travail d'investigation pour nous permettre de comprendre notre pays. Mieux informés, les gens pourraient agir en conséquence de cause. J'apprécie très sincèrement cette attitude solidaire et citoyenne.
Réponse de le 12/12/2011 à 6:36 :
oui merci à la tribune , et à tous ses journalistes !
a écrit le 12/12/2011 à 5:53 :
A lire votre article, les bras m'en tombent. Je n'imaginais pas que le sénat puisse investir l'argent du contribuable dans des investissements privés. Auquel cas pouvez -vous faire un article pour connaître les motivations de ces placements. Il semblerait à l'évidence que le sénat perçoive beaucoup trop d'argent, et qu'il devrait se trouver en première ligne dans les économies que la restriction budgétaire oblige. ma seconde réflexion est de me demander dans quelle République vivons-nous? j'attends de lire les justificatifs de l'emploi de's deniers qui leu_rs sont confiés pour l'exercice de leur mission.
Réponse de le 12/12/2011 à 6:28 :
et dire que le Général de Gaulle voulait supprimer le Sénat! Hélas il n'a pas été suivi par les Français consultés par Referendum, c'est ainsi qu'il est parti .
Réponse de le 12/12/2011 à 10:05 :
DE GAULLE ne voulait pas supprimer le Sénat ! Il voulait le fusionner avec le Conseil Economique et Social, ce qui est très différent !
Réponse de le 12/12/2011 à 12:38 :
CES, qui lui aussi ne sert à rien, sauf à recycler les copains politiques...
Réponse de le 12/12/2011 à 12:43 :
La première chose qu'ont faite nos nouveaux Sénateurs (à majorité socialiste) a été de rejeter le vote d'une diminution de leurs indemnités !
a écrit le 12/12/2011 à 4:45 :
Le phénomène pyramide de Ponzi n'est-il pas à l'oeuvre dans le gonflement de la dette de l'état Français ?
a écrit le 12/12/2011 à 1:07 :
Et ceux qui investissent dans l'immobilier n'ont-ils pas l'impression d'être dans une pyramide de Ponzi alimentée par l'argent des nouveaux entrants ?
Réponse de le 12/12/2011 à 8:35 :
exactement !
Réponse de le 12/12/2011 à 10:23 :
Rien de plus vrai, ça va faire mal quand ça va s'effondrer !
Réponse de le 12/12/2011 à 12:50 :
Sauf que le logement est un besoin.
De plus même si ça s'effondre, il reste toujours des pierres.
Le rendement est peut être moindre, mais le risque également.
a écrit le 11/12/2011 à 22:55 :
Comment une instituion publique comme le senat dispose t elle d'une elle tresorerie??? c est de l'argent publique non! alors qu'il soit rendu au tresor public!
Réponse de le 12/12/2011 à 10:07 :
Non, ce n'est pas de l'argent public ! L'Assemblée Nationale et le Sénat ont une totale autonomie de gestion. Rappelez-vous il y a quelques années, un sénateur avait dénoncé les milliards amassés depuis des années par le Sénat ...
Réponse de le 12/12/2011 à 16:19 :
Autonomie de gestion c'est possible. Mais alors expliquez d'ou vient cet argent si ce n'est de la poche de l'etat c'est a dire des contribuables ?
Réponse de le 12/12/2011 à 16:37 :
@Fursy: pas de l'argent public, vous plaisantez là? l'autonomie de gestion ne signifie pas que ce n'est pas de l'argent public!
Réponse de le 13/12/2011 à 9:09 :
Le sénat n'est pas une entité productive mais une assemble de papys gâteux... Il s'agit donc bien d'argent public !!
a écrit le 11/12/2011 à 22:36 :
"Trésorerie du Sénat" : 10,96 million. Il n'y a pas que les français qui devraient (soit disant) prendre des cours d'économie !
a écrit le 11/12/2011 à 22:03 :
lamentable qu il n y ait aucune confidentialite sur ces infos et que n importe qui puisse avoir acces a ces infos
berk!
Réponse de le 11/12/2011 à 23:04 :
Quand c'est l'argent du peuple, nous avons un droit ?inimum de transparence.
Réponse de le 12/12/2011 à 9:47 :
pourquoi ?
Réponse de le 12/12/2011 à 11:40 :
Il n' y a pas de confidentialité entre un salarié et un patron. Et au dernières nouvelles le peuple français est le patron des sénateurs et députés.

Et dans ce cas précis, il faudra faire en sorte de les virées....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :