Changer de banque : mission impossible

 |   |  353  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
UFC-Que Choisir dénonce la difficulté pour le client d'une banque de changer d'établissement, notamment du fait de la complexité des démarches ou de la détention d'un crédit immobilier.

Un vrai parcours du combattant. C'est le constat que formule l'UFC-Que Choisir au sujet des démarches à effectuer pour changer d'établissement bancaire. L'association de consommateurs a réalisé une enquête à ce propos à la fin du mois de février, auprès de 2580 personnes ayant voulu changer de banque depuis 2010. 31% d'entre elles n'ont pas été jusqu'au bout de leur démarche, ayant considéré que le changement était trop long ou trop compliqué, ou que le fait de détenir un crédit immobilier les bloquait.

De nombreux obstacles

S'il existe un service d'aide à la mobilité bancaire que les établissements financiers doivent indiquer à leurs clients depuis novembre 2009, l'UFC remarque que "deux ans et demi après cette promesse, l'échec de cette démarche est patent". 40% des personnes interrogées se sont également heurtées à différents obstacles lors de leur demande de changement de banque : 29% d'entre elles ont constaté des décalages dans les transferts des ordres de virements et de prélèvements, des erreurs de la part de la banque d'arrivée (13%) ou encore l'encaissement d'un chèque sur leur ancien compte (10%).
De la même façon, une enquête réalisée par la Commission européenne en 2012 a démontré que seuls 19% de clients "mystère" ont réussi à ouvrir un compte en suivant le processus conseillé par les banques.

Portabilité du numéro de compte

L'association de défense des consommateurs demande à ce qu'un "système de portabilité du numéro de compte bancaire" soit mis en place sans tarder, à l'image de ce qui existe sur le marché de la téléphonie mobile. L'UFC relève d'ailleurs qu'un tel système existe déjà en Suède et annonce qu'elle saisit la Commission européenne pour l'ouverture d'une étude technique sur la création d'un système de portabilité au niveau européen.
Dans l'attente de la décision de la Commission, l'UFC "demande au ministère de l'Economie la mise en place rapide d'un service de redirection automatique des opérations passant sur l'ancien compte, comme il en existe déjà aux Pays-Bas".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2012 à 13:44 :
depuis 6 mois j ai demandé a la banque postal de femer mon compte pour le transferer dans une autre banque,toujours rien
a écrit le 15/03/2012 à 14:40 :
@le banquier :''une banque a le droit de faire ce qu'elle veut avec ses clients '' . Et bien tout est dit car c'est très exactement ce qu'on lui reproche. Merci
a écrit le 15/03/2012 à 13:01 :
Je suis fatigué de voir ce genre d'article et les commentaires qui suivent, je ne travaille pas dans la fonction publique, une banques est une entreprise privé elle a donc le droit de faire ce qu'elle veut avec ses clients !! Enfin soyez un peu honnete avec vous meme, une banque n'a jamais mis dehors quelqu'un qui ne fait pas parler de lui... Et concernant la mobilité entre banque les gens devraient etre un peu moins assistés dans ce pays ça irait peut etre mieux, j'ai changé 3 ou 4 fois de banque sans jamais avoir un probleme et ce qui est bizarre c'est que ce sont toujours aux memes qu'arrive ce genre de chose...
Je suis vraiment fatigué par la mentalité de certain, vous quittez une entreprise et vous pensez qu'elle va vous tenir la main pour aller à la concurence ?? Vous vivez chez les bisounours ou quoi ?
Bref arretez de penser que la banque est toujous responsable de tout et remettez vous un peu en question chers clients !!
Réponse de le 15/03/2012 à 15:24 :
Tout est dit dans votre message... Sauf que vous oubliez que seuls ceux qui ont des comptes bien remplis peuvent éventuellement attendre quelques considérations de leur banquier préféré (être vraiment pris pour un Client)... Pour ceux qui ont des soldes trop faibles, on devient vite un emmerdeur, quand à l'immense majorité de la classe moyenne, ils sont des vaches à lait à qui on facture des frais et autre abonnements et souvent liés à un crédit immobilier à pénalités de sortie dissuasives... Voilà la réalité, ne vous en déplaise !
Réponse de le 15/03/2012 à 16:20 :
Il y a quelques années ( 2009 je crois ) les banques françaises étaient juste derrière les anglaises.Donc vice-championne d'europe en matière d'insatisfaction des clients.A méditer M LeBanquier.
En matière de mauvaise fois, je m'étonne qu'il n'y pas plus d'agressions dans les agences tant certains clients sont poussés à bout !
C'est joli de parler de "système qualité", de quantifier la satisfaction du client.Le système ISO9000 n'a pas été mis en place pour spolier ses clients...
La crise , cette crise, est en partie due au fait que l'avidité du sommet a transformé tous les métiers (ou presque) en une chaîne de voleurs.Malheur au dernier maillon !
Réponse de le 15/03/2012 à 16:53 :
j'ai reçu un coup de poing au visage d'un client "poussé à bout" qui avait fourni à EDF un RIB d'un compte concurrent fermé au lieu du RIB de son compte actuel et qui s'en prenait à moi à cause de ça... Sachez monsieur qu'un comportement tel que celui là n'est simplement pas admissible... d'ailleurs, il rira moins quand il paiera les dommages et intérêts que mon employeur va lui demander + les miens...
Réponse de le 15/03/2012 à 19:51 :
Il vous est facile de riposter avec le cas d'un client qui avait tord !
Moi je me suis retenu de casser la gueule à un directeur d'agence qui avait mis plus de trois mois pour transvaser un titre ( je dis bien un seul titre !).J'ai du attendre cinq mois pour liquider une assurance-vie, et ce malgrès plusieur courrier AR !.
Il a craqué quand je suis venu à l'agence dès l'ouverture.Tout le personnel de l'agence tramblait quand j'entrais ( je fait plus 1.80m et 90kg et j'ai une grosse voix ).Leurs excuses étaient : "je ne comprend pas pourquoi çà met autant de temps".
En partant, le directeur me demandait ce qu'il pourrait faire pour rattraper le coup ...
Il n'y avait plus rien à rattraper, vu tout ce que j'avais déja subit chez eux.Mon bon sens me forçait à les quitter, si vous voyez ce que je veux dire.Je ne suis pas millionnaire, mais de la petite classe moyenne.Mais j'épargne .Les liquidités vous intéressent , surtout en ce moment !
Vous pouvez citer un autre client ou une autre agression d'un collègue qui ne le méritait pas .
Mais combien de gens de bonne fois sont malmenés par leurs banquiers ? Combien ?
Vos collègues et vous même devrez avoir les interêts et le respect du client réellement en tête.Faites des "deals" gagnant-gagnant au lieu d'essayer de nous B...ser !
NB : Mes commentaires ne tiennent pas compte du fait que la population croient les banquiers responsables de la crise.Ils sont dans le contexte de l'article...
Réponse de le 27/02/2013 à 10:28 :
@le banquier : effectivement tout est dit dans votre phrase : "on a le droit de faire ce qu'on veut avec nos clients" mentalité des banques pas jolie jolie - et du coup, peut être, réaction proportionnelle des clients négligés et pris pour des cons ?
Sachez que si nous n'étions pas OBLIGES d'avoir un compte en banque, il y a belle lurette que vous seriez au chômage. Parce que vu ce que ça nous coute de mettre notre argent en banque et vu ce que ça nous rapporte, le résultat de l'opération est plus que négatif pour nous ! En plus, cracher une telle phrase quand on sait que c'est grâce aux deniers publics (notre fric) que certaines banques sont renflouées à cause d'une gestion sabordée ! A votre place, je la ramènerai moins !!!
Les banques déroulent le tapis rouge pour les GROS clients et les autres "petits", majoritaires, sont pris pour des cons. Prenez garde à ne pas trop nous prendre de haut, nous les "petits", parce que nous représentons la majorité de votre clientèle ! Les gros ne sont pas chez vous ... dans les îles et autres paradis ! A bon entendeur.
a écrit le 14/03/2012 à 20:48 :
Changer de banque c'est possible mais c'est cher !
Si vous avez des prêts conséquents (immobilier) çà va être dur !
Si vous êtes libre (pas de prêts lourds), vous pouvez vous facher et claquer la porte.
Mais liquidez votre PEA, vos assurance-vies, votre compte-titre.Votre banquier va faire trainer les transferts de titres et "perdra" vos formulaires de liquidation d'assurance-vie.Cà va être long, souvent plus de trois mois et des frais , le maximum autorisé !
Mais surtout, laissez une somme suffisante et suffisamment longtemps pour palier un chèque oublié, un télépayement .Sinon, pour se vanger, votre cher banquier peut vous faire un incident de payement qui vous nuira très longtemps (interdit banquaire) .
Si vous être très riche, le banquier concurent qui vous acceuille vous aidera.
Les solutions de l'articles sont intéressants.Mais je rajoutrerais :
des assurances-vies "transférables" sans perte des avantages fiscaux
obligation de résultats pour les oppérations de transferts de titres et limitation des frais
et surtout, le proces collectif , chose que nos élus tant de gauche que de droite nous refusent ! Soit disant pour éviter les abus US des "class actions".
Tant que nous n'aurons pas l'équivalent du class action, nous resterons impuissants contre nos banquiers, assureurs, opérateurs télécom etc...
Réponse de le 15/03/2012 à 7:21 :
Les banques aiment voir partir des clients. C est la qu elles se font de l argent. Un compte qui tourne rond ne rapporte rien.
Réponse de le 15/03/2012 à 8:21 :
@ Ghj : Sauf quand, à l'instar du Crédit Arboricole, on vous prélève des "frais de gestion de compte" de plusieurs euros par mois (pour, en réalité, ne rien gérer du tout si vous faites tout, tout seul comme un grand depuis votre ordinateur).
Réponse de le 15/03/2012 à 9:15 :
Les banques ne veulent pas des petits comptes toujours positifs mais de seulement quelques dizaines ou centaines d'euros.Ceux là sont poussés vers la sortie, sans explication ...
Ils préfèrent les clients avec des découverts réguliers, qui vivent légèrement au-dessus de leurs moyens.C'est juteux !
Ils aiment que les clients aient un compte épargne garni (genre PEL, CEL etc argent quasi gratuit pour eux ) et qui empruntent parallellement pour ne pas entamer cette épargne .Et ils sont nombreux !
Ils aiment également les "riches", ceux qui ont le contrat haut de gamme (toutes les assurances, toutes les options qui ne servent jamais mais qui coutent 20, 30 euros par mois voir nettement plus ).Ils adorent les assurances-vies bourrées de frais et captives (vous êtes bloqués en principe huit ans !) en plus de livrets bourrés au maxi.Et si en plus ce client a opté pour la gestion "pilotée" par les "conseillers" ( qui vont faire tourner sont compte pour générer un maximum de frais ), il est à garder coute que coute !
a écrit le 14/03/2012 à 17:43 :
encore l'encaissement d'un chèque sur leur ancien compte (10%)... arrêtons de toujours taper sur les banques! Le client est censé tenir ses comptes, et savoir s'il reste encore des chèques à débiter sur son ancien compte, la banque d'arrivée, comme la banque de départ ne peut être tenue responsable de ça... pensez un minimum à ces pauvres employés de banque qui en prennent plein la tête par leur hiérarchie qui leur en demande tout le temps plus, et par les clients qui lisent les médias... après on s'étonne qu'il y ait des suicides dans les banques.
Réponse de le 15/03/2012 à 19:59 :
Mes commentaires ne visent évidemment pas le petit employé de banque qui ne fait qu'appliquer les consignes de ses suppérieurs.
Je ne veux évidemment pas défendre le client borné qui se plante et met la faute sur son banquier.Je ne veux pas défendre le gar qui a acheté un écrant plat dernier cris à crédit et qui ne peut le payer jusqu'au bout...
a écrit le 14/03/2012 à 17:14 :
On peut ouvrir un compte courant dans une autre banque et commencer à l alimenter en laissant uniquement sur l ancien le montant des mensualités d emprunt. Non? Je ferais comme ça. Et petit à petit je déplacerait des comptes livrets de l un vers l autre. C est bien autorisé ça que je sache? On n est prisonnier de personne zut alors!!!
Réponse de le 14/03/2012 à 18:14 :
J'allais dire la même chose, c'est ce que j'ai fait. Il ne reste sur le compte initial que le montant des crédits, le reste, je me fais un chèque que je dépose sur l'autre compte...
Si vous avez eu un gros problème avec votre "ancienne" banque, c'est d'autant plus jubilatoire, que le solde une fois les prélèvements faits est si bas, que c'est la banque qui vous supplie de la quitter!
Réponse de le 14/03/2012 à 20:18 :
Tout depend de ce que vous avez en banque , si vous avez des actions, des obligations , des fonds communs de placements ou autres cela devient plus complique d'ou l'interet de prendre une bonne banque , nous avons de tres grandes banques en France -
Réponse de le 15/03/2012 à 7:11 :
Si vous avez tant de comptes donc de l argent en quantité ça doit pas être difficile de changer. Excusez moi!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :