La Tribune

Crédit Agricole se débarrasse de 14 milliards d'euros de produits dérivés

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr (Source AFP)  |   -  197  mots
Selon le Financial Times, Crédit Agricole a allégé de 14 milliards d'euros son portefeuille de produits dérivés, en cédant au fond américain BlueMontain une série d'actifs en extinction depuis trois ans.

La banque française Crédit Agricole SA a allégé de 14 milliards d'euros son portefeuille de produits dérivés, en cédant au fonds américain BlueMountain une série d'actifs gérés en extinction depuis trois ans, affirme vendredi le quotidien économique Financial Times.

Le Crédit agricole aurait pu gérer lui même ce portefeuille hérité du passé, "mais cela lui aurait pris des années", a commenté le patron du "hedge fund" acquéreur Andrew Felstein, cité par le journal. "Nous pensons que nous pouvons le dénouer plus rapidement, même si vous ne pouvez le faire du jour au lendemain", a ajouté M. Felstein, sans chiffrer le montant de l'acquisition.

Les actifs repris consistent essentiellement en assurances de type CDS sur des entreprises individuelles et des produits dérivés "synthétiques" (non adossés à des actifs) sur de la dette d'entreprises, acquis entre 2004 et 2007. Ils doivent arriver à maturité dans les six prochaines années.

Comme la plupart des autres grandes banques internationales, Crédit agricole cherche à réduire la taille de son bilan, dans la perspective de l'application de nouvelles règles de solvabilité, plus rigoureuses.

Réagir

Commentaires

Lennart  a écrit le 16/03/2012 à 14:55 :

"le bon sens près de chez vous" aussi ne vous éloignez pas trop !

letroll  a écrit le 16/03/2012 à 12:38 :

sauve qui peut et on racle les fonds de tiroir :-)))
le total mondial de ces "produits financiers innovants " est de 700.000 milliards de dollars ... une bombe à retardement pour les banquiers

stockards options  a écrit le 16/03/2012 à 12:37 :

des conneries de banquiers jamais punies !!! On attend la suite , les fonds de placards et aussi les double fonds ...

Mickador  a répondu le 16/03/2012 à 13:15:

justement cela est faut, en Irlande, mais on en a (par hasard) pas du tout entendu parlé : les patrons des grandes banques sont allé en prison, le gouvernement sous la pression du peuple à dû démissionné, il n y a qu'en France que l on se complait à dire c'est ainsi on ni peut rien...

Débarasse  a écrit le 16/03/2012 à 11:46 :

DébaRRasse !