Les Espagnols jugent positif le sauvetage de leurs banques

 |   |  329  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dans un sondage publié par le quotidien El Pais, les Espagnols donnent leur opinion au sujet de l'accord scellé entre l'Espagne et la zone euro pour un plan de sauvegarde des banques.

Une majorité d'Espagnols approuve l'aide européenne aux banques du pays, bien qu'ils considèrent que le prêt de l'Eurogroupe sera finalement payé par l'Etat, selon un sondage publié dimanche par le quotidien de centre-gauche El Pais.

Qui va payer ?

46% des personnes interrogées jugent que le sauvetage européen des banques espagnoles est "positif" contre 43% qui estiment qu'il est négatif, selon une enquête réalisée par l'institut Metrocospia les 13 et 14 juin sur un échantillon de 600 personnes.
Cependant le même nombre de personnes sondées jugent que le prêt finira par être remboursé par l'Etat contre 40% qui estiment qu'il faudra que "l'Etat et les banques" paient. Et seuls 10% croient que seules les banques paieront.
Le sondage a été réalisé après que l'Espagne est parvenue le 9 juin à un accord avec la zone Euro, qui s'est montrée disposée à lui accorder une aide jusqu'à 100 milliards d'euros pour recapitaliser son secteur bancaire, bien qu'il reste encore à préciser le montant exact que demandera Madrid.

Des conditions égales au sauvetage de la Grèce, de l'Irlande et du Portugal

L'Espagne doit présenter formellement sa demande d'aide avant le 21 juin.
Dans cet accord de sauvetage, 48% des personnes interrogées pour El Pais estiment que les conditions ont été "égales" à celles des sauvetages financiers de la Grèce, de l'Irlande et du Portugal, tandis que pour 32% des personnes sondées elles ont été "meilleures".
L'Espagne devra demander entre 60 et 65 milliards d'euros à ses partenaires européens pour renflouer ses banques, selon le rapport préliminaire des deux cabinets d'audit chargés d'inspecter leurs comptes, auquel a eu accès le quotidien espagnol ABC.
Le montant que devrait recevoir chacune des banques ne sera pas détaillé dans le rapport définitif des deux cabinets Oliver Wyman et Roland Berger, qui devra être présenté le 21 juin, selon ABC. Il faudra pour cela attendre le rapport de quatre autres firmes privées, prévu pour fin juillet.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/06/2012 à 11:08 :
J'espère que les 40 pour cent d'espagnols qui le pensent savent que "l'Etat" qui doit rembourser, c'est aussi eux.
a écrit le 18/06/2012 à 9:29 :
J'espère que les joueurs de foot espagnols multi-millionnaires vont donner un coup de main pour redresser leur pays !!!
a écrit le 17/06/2012 à 19:43 :
Anormal de payer pour les autres !
a écrit le 17/06/2012 à 13:54 :
si c est pas pour me publier je ne donnerai plus de commentaires
a écrit le 17/06/2012 à 13:52 :
LOL du n importe quoi de sauver les banques quelle qu elles soient d ailleurs , non justement il faut détruire ces gangster qui profite de la planche a billet pour detruire les classes moyenne pour porotéger leur intérêts personnel .
remetez leur votre argent papier et acheter des metaux comme l argent physique a moins de 900 euro le kg et la vous y gagnerez que de garder vos fiat monnaies
a écrit le 17/06/2012 à 12:14 :
Les espagnols n ont pas d economie en banque mais tout sous le matelat. La crise banquaire espagnol est identique a celle des subprimes . La plupart aurait etait plus heureux de voir les banques s ecrouler ce qui leur aurait permis de ne plus payer leur interet d emprunt.
Réponse de le 17/06/2012 à 13:25 :
Pas du tout. Les créances aurait été simplement revendu à d'autres institutionnelles...
a écrit le 17/06/2012 à 11:54 :
Je me demande ce que les 43% qui juge le sauvetage négatif auraient pensé quand les banques auraient fait faillite emportant avec elle toute leurs économies et épargnes
Réponse de le 17/06/2012 à 14:29 :
Gros malin, c'est toi qui va payer la faillite espagnole et les immeubles par milliers bâtis en plein désert Andalou.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :