La Tribune

Union bancaire : les Européens tombent d'accord

François Hollande, président de la République française et Angela Merkel, chancelière de l'Allemagne.
François Hollande, président de la République française et Angela Merkel, chancelière de l'Allemagne.
Séverine Sollier  |   -  315  mots
Les dirigeants européens réunis à Bruxelles ont finalement réussi à s'entendre jeudi 18 octobre dans la soirée sur un compromis concernant le calendrier et l'étendue de la supervision bancaire dans la zone euro.

Réunis à Bruxelles, les 27 pays de l'Union euroépenne ont trouvé un "accord" pour "une mise en oeuvre graduelle en 2013" d'un superviseur unique des banques de la zone euro, a annoncé un porte-parole de la Commission, Olivier Bailly, sur son compte Twitter. Ils ont aussi décidé d'approuver les grandes lignes du  mécanisme d'Union bancaire d'ici fin 2012 mettant fin aux tension entre l'Allemagne et la France. Pour rapprocher leurs point de vue, François Hollande, le président français et Angela Merkel, la chancelière allemande, s'étaient au préalable entretenus en privé juste avant le début du sommet européen, indique l'AFP. 

La France depuis le mois de juin était favorable à ce que le mécanisme de supervision bancaire soit mis en oeuvre dès début 2013. L'Allemagne se montrait réticente sur le calendrier, le jugeant irréaliste. Ce jeudi 18 octobre dans la soirée, Berlin a obtenu une mise en place progressive du mécanisme. De son côté, Paris  a obtenu que la supervision s'applique aux 6 000 banques de la zone euro, et pas seulement aux plus importantes. Les banques régionales allemandes seront  donc, elles aussi, soumises à cette supervision européenne mais seulement à partir de janvier 2014.

La question de la supervision bancaire est importante car elle est la condition préalable à une recapitalisation directe des banques par le nouveau fonds d'aide européen, le MES (mécanisme européen de stabilité) puisse intervenir sans plomber la dette du pays concerné. L'Espagne pourrait être le premier pays intéressé à court terme par ce dispositif qui doit renflouer son secteur bancaire. Le pays  a déjà obtenu un accord de principe pour une ligne de crédit de 100 milliards d'euros. Mais il reste à savoir la date à laquelle cet argent pourra effectivement être débloqué : courant 2013 comme le croient les plus optimistes ou seulement début comme d'autres le pensent ?

Réagir

Commentaires

MarySA7  a écrit le 20/10/2012 à 12:15 :

Trop tard les entreprises sont en faillites, et la FED elle fait quoi elle pour les USA, et bien elle continue à déverser des dollars pourris sur la planète, toute l'économie mondiale est en faillite, sacrés politiques corrompus !

les Européens c'est qui?  a écrit le 20/10/2012 à 6:36 :

"les Européens tombent d'accord" c'est à dire Angela e Francesco, les Européens, les vrais, n'ont rien à dire, comme toujours, et aprés on s'étonne que cela ne marche pas en Europe.