La Tribune

Citigroup, "la meilleure banque de Grèce", ferme 16 agences dans le pays

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  238  mots
La dernière grande banque internationale ayant une présence sur tout le territoire grec a annoncé mercredi qu'elle allait fermer 16 agences sur 37 dans le pays.

En juillet 2012, Citigroup s?est vu décerné le prix de la "meilleure banque de Grèce" par le magazine Euromoney. Quelques mois plus tard, la dernière grande banque internationale qui disposait d?un maillage sur tout le territoire, a décidé de fermer toutes ses agences en dehors d'Athènes et de Thessalonique. Au total, cela représente 16 agences sur un total de 37. Cette mesure entraînera la perte de 170 emplois, près du dixième de l'effectif de la banque américaine en Grèce.

"L'environnement actuel requiert de s'adapter"

Pour justifier ces fermetures, une porte-parole de la filiale grecque de la banque a évoqué mercredi "l'environnement actuel [qui] requiert de s'adapter". "Nous allons porter davantage l'accent sur l'investissement, les produits financiers et les cartes de crédit", a-t-elle poursuivi. Toutefois, ces fermetures sont à relativiser, puisque la banque, qui affiche un résultat net de 11,3 milliards de dollars en 2011, disposait jusqu?alors de 700 employés en Grèce.

Reste ce faisant, Citigroup, présente en Grèce depuis 1964, se situe dans le sillage de plusieurs grands groupes, qui ont préféré partir pour fuir la crise qui mine le pays. Ainsi, le Crédit agricole et la Société générale, ont décidé de se séparer de leurs filiales grecques. Tout comme les distributeurs français Carrefour et Fnac, ou l?allemand Saturn Hansa, qui ont eux aussi quitté le pays.

Réagir

Commentaires

Arithmétique  a écrit le 22/11/2012 à 9:06 :

170 licenciements sur un effectif de 700, cela fait environ 25% et non pas 10% comme mentionné dans l'article ...

yvan  a écrit le 21/11/2012 à 20:30 :

Meilleure banque... Vous dire le déluge économique qu'ils subissent tranquillement... Faut espérer que les plus riches soient déjà partis, tels des sauterelles ou pires prédateurs.