L'Union européenne veut que les actionnaires décident des salaires des dirigeants

 |   |  265  mots
Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur. Copyright Reuters
Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur. Copyright Reuters
Dans un communiqué, le commissaire européen au Marché intérieur, Michel Barnier a indiqué qu'il souhaitait que l'Europe se dote d'une réglementation pour que les actionnaires se prononcent sur les salaires de leurs dirigeants.

"Je suis favorable à ce qu'on l'on rende les actionnaires plus responsables sur les salaires" des dirigeants, a écrit Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur, dans un communiqué. La Commission européenne souhaite proposer une réglementation d'ici la fin de l'année. Objectif : que les actionnaires soient saisis de la question de la rémunération de leurs dirigeants. "Je suis actuellement en train de travailler sur une législation de l'UE qui donnerait aux actionnaires un droit de regard systématique sur la rémunération", explique Michel Barnier.

Déjà en Suisse...

Cette annonce intervient alors que la Suisse a voté, dimanche, pour que les actionnaires décident, chaque année, du montant global de la rémunération du conseil d'administration de leur entreprise. Les parachutes dorés et les primes sont interdites.

>>  Rémunérations des patrons : le vote des Suisses inspire le gouvernement français

>> La Suisse s'apprête à voter contre les rémunérations excessives de ses patrons

... et bientôt pour les bonus des banquiers

Mardi, les ministres des Finances de l'Union européenne devaient signer un texte plafonnant les bonus bancaires. Mais, devant les réticences du Royaume-Uni, soucieux de préserver la City, ils se sont donné un peu de temps pour trouver un consensus. Selon ce projet de législation européenne, la rémunération variable ne pourra pas excéder la rémunération fixe. Le bonus pourra toutefois atteindre le double de la rémunération fixe à condition qu'une majorité qualifiée d'actionnaires soit d'accord.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2013 à 9:11 :
Et pour les députés, sénateurs et fonctionnaires français c'est pour quand le plafonnement ?
a écrit le 07/03/2013 à 20:33 :
C'est de la franche rigolade.Le conseil d'administration expression de la majorité des actionnaires ne serrait pas combien gagne le PDG ????? Au fait qui signe le contrat et les conditions de remuneration et de depart du PDG ? Qui signe ? Aucun PDG ne peut si il n'est pas propriétaire de la boite qu'il dirige s'auto augmenter car il s'agirait tout simplement d'abus de biens sociaux
a écrit le 07/03/2013 à 17:35 :
Ah ouais ça serrai pas mal dis donc. Faire baisser les salaires des vieux chef d'entreprise, pourrai très certainement aider pour les groupes qui restructure leurs rang à cause des salaire exorbitant des haut dirigeant.
a écrit le 07/03/2013 à 17:35 :
Et si les imposables decidaient des salaires des elus? On va encore me taxer d'etre lourd, mais je ne vois pas ce que l'ingerence de Bruxelles (non elus) a a faire dans les societes privees?!... Evidemment les jaloux veulent tout encadrer...
a écrit le 07/03/2013 à 16:05 :
donc si j'achète une action EDF,je peux faire baisser le salaire de PROGLIO?
Réponse de le 07/03/2013 à 20:49 :
Oui si tu es majoritaire mais vu le prix de la boite en bourse ça va etre difficile.....
a écrit le 07/03/2013 à 14:11 :
Le foirail de maquignons veut , screnegneux ... ça va saigner ! Ces sinistres personnages font semblant de décider de ce sur quoi ils n'ont aucune prise. Comment se détient le pouvoir dans un bazar d'actionnaires ? Comment commande-t-on avec le minimum d'actions ? Comment fait-on voter ou braire une assemblée d'actionnaires ? Comment des dirigeants qui dirigent ne dirigeraient-ils pas les assemblées d'actionnaires ?
a écrit le 07/03/2013 à 14:08 :
ANCIEN BOURSIER DANS UNE BANQUE???IL M'EST TRES DIFFICILE QU'UNE GRANDE BANQUE AUTRE QUE LA MIENNE DONT JE SUIS ACTIONNAIRE A FAIT CETTE ANNEE DES BENEFICES ????ELLE MET EN PAIEMENT UN DIVIDENDE ????ALORS QUE LE COURS DE L'ACTION A CE JOUR S'EST EFFONDRE PAR RAPPORT A SON COURS D'INTRODUCTION????LES DIRIGEANTS DEHORS????
Réponse de le 07/03/2013 à 20:36 :
Si tu n'as pas la majorité tu ne peux rien faire et si t'es pas content tu vends tes actions ou tu essaies de devenir majoritaire .
a écrit le 07/03/2013 à 13:42 :
C'est comme le Carlos de chez Renault on va liscencier des ouvriers au smic pour que ce carlos s'en fout plein les foulles et n'en a rien à cirer de ce qui peut arriver à la boite!!!
Réponse de le 07/03/2013 à 14:46 :
+1
a écrit le 07/03/2013 à 12:51 :
Et encore les Anglais qui bloquent l'Europe! De Gaulle l'avait dit, ne faites pas entre le Royaume Uni dans l'Europe... Il avait ô combien raison! Alors si maintenant la majorité dea anglais votait pour une sortie de l'Europe, et qu'elle soit effective, je serais l'un des premiers à applaudir bien fort! Ce serait un nouveau départ pour la vieille Europe...
Réponse de le 07/03/2013 à 20:53 :
A bon De Gaule!Mais c'est pas lui qui a organisé le referendum sur l'entrée de l'Angleterre dans la CEE et qui a defendu le oui !
Réponse de le 07/03/2013 à 21:30 :
Mon cher sax , Vous devriez revoir un peu vos connaissances en Histoire contemporaine ! D'ailleurs bien des Français n'ont que peu de savoir en Histoire (surtout!) contemporaine ! Hélas car cela permet (parfois!) de porter un jugement plus ""réaliste"" !!!
a écrit le 07/03/2013 à 12:35 :
Qu'en pense les membres du réseau Bilderberg ?
Réponse de le 07/03/2013 à 22:16 :
Demandez leur. Je doute qu'ils soient sur ce forum. Quoique ? John le boulanger est peut être invité.
a écrit le 07/03/2013 à 12:06 :
Ah bon? Et vous pensez réellement que les employés ont de quoi faire payer ou faire pression vers le haut dans ce contexte économique ou on leur fait bien comprendre: tu te tais ou sinon je te remplace (pour moins cher!)..
Réponse de le 07/03/2013 à 13:01 :
ne confondez pas tout, les actionnaires ont des dividendes pour les capitaux qu'ils risquent,les employés un salaire pour le temps qu'ils donnent et c'est plus facile de trouver du personnel que des gens qui mettent leur argent sur la table.
Réponse de le 07/03/2013 à 14:09 :
Bravo ??La fourmi?? j?apprécie vos commentaires réalistes. Continuons à réagir pour éloigner les nuls en économie de leur propagande de café du commerce. Qu?ils s expriment dans l os à moelle du regretté Pierre Dac .Là ils auront peut-être la satisfaction de distraire.
Réponse de le 07/03/2013 à 14:42 :
C'est avec ce type de "beau" raisonnement que l'on arrive à la "perte de la valeur travail" tant décriée par Sarko... De fait, dans ce monde où l'argent est devenu le despote qui dirige tout le monde et justifie tous les actes jusqu'au plus frauduleux (cheval roumain) ou le plus "minable" (exil fiscal de Depardieu), il serait bon de redonner un peu de valeur aux choses humaines. Le temps de travail des salariés par exemple. Car même s'il est, selon vous, plus facile de donner son temps de travail que son argent, je vous enjoins à vous rapprocher des ouvriers sur les chaînes de montage automobile, des vigiles de supermarché, des femmes de ménage pour savoir si leur fameux temps ne pourrait pas être occupé à mieux ou pour un meilleur "retour sur investissement". Mettre son argent sur la table est peut-être stressant, mais probablement moins que de se coltiner un environnement de travail de plus en plus délétère pour un salaire et un statut sans arrêt dévalorisé et dépersonnalisé. Un peu d'humanité ne vous ferait pas de mal !
Réponse de le 07/03/2013 à 16:55 :
je ne suis qu'un observateur lucide et pas responsable de cet etat de fait, mais on peut preferer d'autres systemes economiques, le collectivisme ou le troc, par exemple...
a écrit le 07/03/2013 à 11:00 :
les électeurs devraient aussi pouvoir voter le salaire et LE NOMBRE d'élus vivement UN HOMME d'état pour le faire par un référendum
a écrit le 07/03/2013 à 10:57 :
Il est effectivement plus que temps. A écoeurer et provoquer un peuple qui souffre, il y en a qui vont se prendre un retour de baton en pleine gu.... .Cela fera mal. Il est loin le temps (15 20 ans peut-etre ) ou Pierre Suard, président alors d'Alcatel(je crois) avait licencié 120 personnes à Cherbourg, alors qu'il émargeait à 1 millions de Francs par mois (150 000 Euros, avait créé la polémique. C'est aujourd'hui ce que touche (pas gagne) Ibra en une demi semaine à taper dans un ballon. Les temps ont bien changé......! La aussi il faudra que quelqu'un intervienne
a écrit le 07/03/2013 à 10:52 :
Ce que je vais dire va paraître naïf, mais je pensais que les actionnaires votaient déjà sur ce sujet. C'est hallucinant que ce ne soit pas déjà le cas. En gros les grands patrons sont comme certains élus. Une fois au pouvoir il s'en mettent plein les poches sur le dos de l'actionnaire (ou du contribuable)....
Réponse de le 07/03/2013 à 12:54 :
Je ne comprends pas pourquoi nous nous inspirons ce jour du modele de la Suisse en ce qui concerne ce sujet et pr d'autres sur la Suede (250e pr les portables) nous sommes incapables de prendre des decisions nous meme ? c'est incroyable !!!!!
a écrit le 07/03/2013 à 10:39 :
Une fois de plus, l'Europe est ridiculisée par le vote populaire, fut-il Suisse !! et maintenant, il ne suffira pas de prendre le train en marche et d'être à la remorque, OUI ce sont bien les actionnaires qui doivent décider des salaires et de toutes les rémunérations des dirigeants .... il faut faire PLUS : ajouter l'INTERDIRE la présence de membres co-sanguins dans les conseils d'administration ...
a écrit le 07/03/2013 à 10:19 :
Cela paraît bien normal. C'est cependant bien plus complexe. Les petits actionnaires fluctuent et ne votent pas souvent. Il faudrait leur faciliter ce vote. Dans la plupart des sociétés il y a des actionnaires majoritaires. Ce sont eux qui font la pluie et le beau temps. Ils sont sans doute les mieux placés pour désigner les dirigeants et leur rémunération. Enfin, et surtout pour les sdociétés de taille moyenne où les dirigeants peuvent être majoritaires, il faudrait intégrer les rémunérations dans le cadre de l'article 101 (ou autre suivant la forme sociétale) Article prévoyant une décision de l'assemblée, un rapport du commissaire aux comptes et un vote pour lequel les personnes concernées n'ont pas droit de vote.
Réponse de le 07/03/2013 à 15:44 :
remarque intéressante, à creuser ...
a écrit le 07/03/2013 à 9:52 :
Tiens l'UE prend donc le train en marche concernant la remise en place des pouvoirs des actionnaires; bénis soient les Suisses et leur grande démocratie.
Mais si l'UE n'oubliait pas aussi de se pencher sérieusement sur le système des votations suisses, seul moyen pour les citoyens de s'imposer aux élus, et donc de dire qui sont réellement les patrons dans les démocraties.
Mais chiche qu'elle n'ira pas aussi loin que de préconiser, puis d'imposer par une directive, ce droit fondamental des cotoyens de l'union.
Réponse de le 07/03/2013 à 10:47 :
Se pencher sérieusement sur le système des votations suisses, dites vous .
Ce n est pas pour demain ! Le courage manque trop à nos élus !
Le regretté Charles De Gaulle en 1969, a appris à ses dépens les vertus du référendum à la française !
Réponse de le 07/03/2013 à 10:49 :
Vous avez entièrement raison. Je suis en Franco-Suisse et je constate régulièrement la différence de démocratie en Europe. Courage !
Réponse de le 07/03/2013 à 11:52 :
L'Europe actuelle n'a pas le moyens d'imposer. Sur de nombreux domaines, elle préconise et ce sont les États qui décident ensuite. L'Europe a obtenu des Etats un pouvoir uniquement sur l'économie et la circulation des biens et capitaux au sens large. Ne reprochons pas a l'Europe ce qu'on ne lui autorise pas de faire. En fis alité elle ne peut rien faire car ce sont les États qui décident seuls, sauf ce qui touche a la circulation des biens comme la TVA par exemple.
Réponse de le 07/03/2013 à 12:46 :
80% des lois votés et qui régissent notre quotidien sont décidés à Bruxelles. N'avez-vous pas l'impression de dire n'importe quoi ?
Réponse de le 07/03/2013 à 16:57 :
Allez sur le site de l'Europe et regardez vous mêmes quels sont les secteurs ou l'Europe peut décider et ceux ou elle propose seulement et laisse les États décider. 80% des lois en France ne sont pas décidées par Bruxelles mais peuvent aussi etre proposées. ( nuance) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_européenne
Réponse de le 07/03/2013 à 19:50 :
à Broom ! ET,déjà ce fut GISCARD qui donna le mauvais coup avec son ::OUI....MAIS !!! Et, par la suite aida POMPINETTE à faire en sorte que l'Etat soit obligé d'emprunter (aux amis--bien sûr !!) sur les marchés au lieu de continuer avec la BANQUE de FRANCE !!!
a écrit le 07/03/2013 à 9:22 :
Encore faudrait il que les dits actionnaires votent !
Qui a eu le courage de lire les propositions de décisions aux assemblées ordinaires et extraordinaires ?
Qui, pour ce faire, n a jamais été actionnaire de France télécom EDF Suez, de titres de son employeur , voire de Eurotunnel ?
La paresse a trop souvent conduit à voter pour accorder tous pouvoirs aux conseils d administration.
Etudiez pour vous éclairer le combat de Colette De Neuville.
Abstentionnistes en général : Vous récoltez ce que vous avez semé !
Et bien soupirez maintenant
Réponse de le 07/03/2013 à 9:58 :
vous avez raison, je mets les convocations a la poubelle et donne le pouvoir a mon intermediaire, c'est une faute.
Réponse de le 07/03/2013 à 10:43 :
"bromm" a raison, la paresse des actionnaires est coupable de ces dérives ... idem pour la parese des salariés qui laissent se déliter les conditions de travail et ne réagissent pas lorsque les dirigeants commettent de très lourdes erreurs fautes de stratégies indsutrielles comem c'est le cas chez Renault depuis début de l'affaire Dacia !!!
Réponse de le 07/03/2013 à 13:00 :
je ne changerai rien car chaque annee je donne plein pouvoir aux PDG des grandes entreprises (Air Liquide, Vinci) la plupart du temps il faut comprendre tous les articles et les actionnaires ne sont pas tous compétents en la matiere , voila mon avis -
Réponse de le 07/03/2013 à 21:05 :
Les grandes boites sont aux mains de trés gros actionnaires et la premiere chose à faire est de regarder la repartition de ces actionnaires et ce qu'ils sont pour trés vite s'appercevoir que les petits actionnaires privés pesent vraiment trés peu en % du capital.De ce fait on peut les écouter poliment et les envoyer sur les roses .Le % de français actionnaires diminue d'année en année.
a écrit le 07/03/2013 à 9:08 :
c'est tout à fait normal
a écrit le 07/03/2013 à 9:06 :
Il faut surtout que la part principale du salaire du dirigeant soit corrélée à son succès dans sa mission. Comme celle-ci ne peut s'apprécier que longtemps après l'exercice de la fonction, typiquement 10 ans après, il faut que le versement de cette part variable soit différé d'autant.
a écrit le 07/03/2013 à 8:35 :
Autrement dit si les actionnaires votent pour une augmentation du salaire, on appelle cela comment M. Barner une augmentation de salaires pour les dirigeant ?
Réponse de le 07/03/2013 à 20:47 :
Vous avez entierement raison !Les actionnaires propriétaires de leurs boites ne pourraient plus faire la loi chez eux ? C'est la negation de la propriété privé !Les français sont toujours d'accord pour mettre leur nez dans les affaires des autres ,mais dés qu'ils s'agit des leurs alors là ils sont farouchement contre .Pour un français qui gagne 1000? par mois ,celui qui gagne 2000 ? est riche ,c'est louche faut mettre le nez là dedans............
a écrit le 07/03/2013 à 8:19 :
Il a raison et je propose que de la meme facon les citoyens fixent les salaires des elus et dirigeants nationaux et commissaires europeens, et toc !
Réponse de le 07/03/2013 à 8:40 :
Ah oui, mais là il y a moins d'empressement pour faire une loi sur le sujet d'un coup ... Ils ne vont tout de même pas s'autoinfliger les conséquences de leur démagogie non plus ?
Réponse de le 07/03/2013 à 10:45 :
"Mao" bravo pour votre perspicacité !!! bravo les peuples vous aquiescent et applaudissentdes 2 mains ... propose que de la meme facon les citoyens fixent les salaires des elus et dirigeants nationaux et commissaires europeens, ET AUSSI des hauts fonctionnaires et toc toc !
a écrit le 07/03/2013 à 8:18 :
..perso, très opposé à tout salaire différé, retraite chapeau et parachute doré..quelqu'un qui quitte son poste n'a pas à toucher quoique ce soit, si ce n'est des indemnités en cas de départ forcé. Sans compter que ces pratiques sont des voies d'optimisation fiscale pour les dirigeants, aux dépends de l'état, et qu'on se demande au surplus comment on provisionne ces sommes promises dans les comptes des sociétés.
Réponse de le 07/03/2013 à 20:40 :
Vous ne semblez pas voir que ces entreprises sont des multinationnalles qui donnent des milliards de dividendes à leurs actionnaires .10 ou 40 millions d'? ou de $ c'est une goutte d'eau pour eux.Il ne faut pas oublier que ce qu'ils touchent est prevu par contrat au moment de leur nomination et qu'ils pourraient porter en justice leur different .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :