La Tribune

Dexia : une facture de 6,6 milliards d'euros pour le contribuable français

Dans son rapport publié le 18 juillet 2013, la Cour des comptes étrille la stratégie de croissance de Dexia, dans les années 2000. Copyright Reuters
Dans son rapport publié le 18 juillet 2013, la Cour des comptes étrille la stratégie de croissance de Dexia, dans les années 2000. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  361  mots
Le sauvetage de Dexia a coûté jusqu'à présent 6,6 milliards d'euros à la France, d'après un rapport de la Cour des comptes publié jeudi. Les sages de la rue Cambon jugent "non négligeable" le risque d'une nouvelle recapitalisation de la banque franco-belge.

Les déboires de la banque franco-belge Dexia, en cours de démantèlement, ont coûté jusqu'à présent 6,6 milliards d'euros à la France, selon un rapport de la Cour des comptes, présenté jeudi. Une facture qui pourrait s'alourdir si une recapitalisation était de nouveau nécessaire, préviennent les sages de la rue Cambon. Dans ce rapport, la Cour étrille la gestion de Dexia, notamment sa stratégie de croissance dans les années 2000, poursuivie alors que les premiers signes de la crise des subprimes (crédits hypothécaires américains à risque) de 2007 étaient déjà apparus.

Sauvée de la faillite à l'automne 2008, Dexia a été durement frappée par la crise de la dette, ce qui a rendu nécessaire un second sauvetage en octobre 2011. Au total, le dossier a coûté à ce jour 6,6 milliards d'euros au contribuable français, dont 2,72 milliards pour l'Etat et le reste pour la Caisse des dépôts (CDC). La Cour estime que le coût est "au moins équivalent" pour la Belgique, sans se montrer plus précise. En effet, le champ de ses investigations ne pouvait se limiter qu'à la France.

Un risque de recapitalisation de la banque "non négligeable"

Pour l'avenir, la Cour des comptes pointe "des risques persistants pour les finances publiques" en raison de fortes incertitudes, à commencer par l'évolution de la situation de la zone euro. Elle juge également "non négligeable" un risque de recapitalisation de la banque, susceptible d'alourdir la facture pour les Etats, sans toutefois avancer de montant.

L'institution de la rue Cambon fait également valoir que les déboires de Dexia ne sauraient être imputés seulement aux crises survenues à partir de 2007. Elle souligne ainsi que le plan stratégique adopté début 2006 fixait un objectif de croissance de l'activité de 10% par an pour la période 2005-2015. "Une telle stratégie augmentait les risques avec le développement de nouvelles activités à l'étranger", indique la Cour, qui ajoute que cette stratégie "a même été accélérée entre mi-2007 et mi-2008 alors que les premiers signes de la crise à l'été 2007 auraient dû inciter à la prudence".

Réagir

Commentaires

bloize  a écrit le 04/08/2013 à 14:19 :

Pas fini de payer les conneries de nos élus gestionnaires de banque : crédit lyonnais, Dexia.
6.6 ce n'est qu'un point de passage, et non la facture finale.

WRONSKI  a écrit le 20/07/2013 à 9:58 :

Quand je conduis le véhicule que l?on me confie, si je le casse par défaut de conduite, je suis responsable et je dois payer. Et avant il y a des radars préventifs pour me contenir?et après il y a enquête et jugement?

Quel petit Napoléon de la finance était au volant ? Quel prétentieux a surestimé la conduite ? Faut-il payer ces fautes pour le moins sans demander des comptes avec une sanction exemplaire, exemplaire pour les autres candidats napoléoniens ? A quand une commission d?enquête à la Cahuzac (qui, lui au moins, n?a pas pénalisé l?Etat à ce niveau)

P.S. : De nombreux actionnaires du CLF ou de Dexia ont senti le vent de folie et ont su, eux les lambdas, se retirer à temps?

gdfontaines  a écrit le 20/07/2013 à 0:20 :

Vite retrouvons l'esprit du CNR : www.couperlesbanquesen2.fr

riri  a écrit le 19/07/2013 à 17:28 :

Donc environ 110 euros par Français.
Notre village qui n'arrive pas à trouver 7 000 euros pour refaire le revêtement du virage devant l?église va être très heureux de contribuer pour 25 000 euros pour Dexia et les retraites chapeau.

annees60  a écrit le 19/07/2013 à 16:40 :

Tous ces soit disant élus par des gens ,les pauvres qui par leurs votes nous ont conduits dans une impasse j'ai vu des cars entiers de maison de retraite voter ils n'ont pas l'analyse pour satisfaire la réalité. Quelle gabegie DEXIA le puits sans fond ,le tonneau des DANAÏDES et maintenant LA BPI encore 3 ans et après ce sont les FRANÇAIS mais les vrais ALORS LA DANGER a si il n'y a que 40 pour cent de gens imposables et payeurs , en dessous 32 pour cent c' est la descente aux enfers

morixha  a écrit le 19/07/2013 à 13:54 :

quand Enfin, les Responsables seront poursuivis , comme peuvent être des Patrons et Dirigeants d'Entreprises ( souvent Petites ) ???
Ah c 'est Vrai , je ne suis qu'un "soumis " et ces Personnes mangent dans la même Gamelle , que nos Si Chers Hommes Politiques , dont le Courage et la Franchise sont si manifestes ....!!

Bartg  a écrit le 19/07/2013 à 13:17 :

Rien ne coute mais à la fin une ardoise....et des sanctions ont ete prises contre ceux qui sont responsables??? Non bien sur des copains aux politiques toujours en place ou muter sur d autres jobs...pour refaire des conneries...pas grave le contribuable est là...Ca sent la Grece

Louis XIX  a répondu le 19/07/2013 à 13:40:

Bruno Deletré , ancien responsable des produits structurés et de la gestion de Dexia de 2001 à 2008, est maintenant numéro 1 du Crédit Foncier... Ca vous donne une idée des sanctions prises contre les responsables : on les a nommés à des postes encore plus élevés !!!

Louis XIX  a écrit le 19/07/2013 à 12:07 :

1° Je me rappelle encore les discrous arrogants des banquiers affirmant que les sauvetages des banques n'ont rien couté car les banques avaient remboursé leurs prêts d'urgence et avaient même rapporté quelques petits millions, bien ridicules à coté de ces plus de 6 milliards... Merci ami banquiers de démolir le budget de la France avant de vous plaindre du déficit de l'état et de demander à ce que les Français fassent des efforts, sans en faire vous mêmes... 2) Les reponsables ont-ils payé, comme Kerviel avec ses 5 milliards de dette ?

Nadine  a écrit le 19/07/2013 à 11:21 :

N'oublions JAMAIS la stratégie du monde banquaire - - - - - -> Privatisons les gains, mutualisons les pertes

vitevu  a écrit le 19/07/2013 à 10:51 :

La Commission Européenne vient d'annoncer qu'il n'y aurait plus de sauvetage des banques. C'est cool! La majorité des banques ayant refilé leurs créances pourries ou leurs dettes à la BCE, il ne reste plus qu'à faire un bilan au fur et à mesure des remontées d'informations. Il est donc douteux que le plan Dexia s'arrête à 6,6 milliards. Mais c'est trop tard, les renflouements sont déjà faits. Fermez le ban.

Déni de réalité  a écrit le 19/07/2013 à 10:32 :

La faillite de Dexia (établissement public administratif, dont la vocation première était de répondre aux besoins des collectivités locales), qui est la plus grande catastrophe financière que l'Europe n'ait jamais connu auparavant dans son histoire, et ne se résumeront pas en réalité et malheureuresement à un coût de 6.6 milliard d'euro pour le contribuable français. Les risques sont certainement "non négligeables" pour que l'avenir du contribuable soit assombri par des nouvelles recapitalisations; Dexia est assise sur une dette pourrie qui est évaluée à environ 276 milliard d'euros; encore un record historique en Europe;: Dexia c'est LA dette pourrie européenne! (la dette pourrie immobilière et maintenant bancaire espagnole n'atteint qu'envrion 180 milliards d'euros pour le moment). Sur le fond de l'enfumage concernant la nouvelle "loi bancaire" le voluntarisme du président et gouvernement actuel est une provocation aussi malsaine qu'inutile. Lisez les commentaire dans l'article sur loi bancaire ... merci.

Louis XIX  a répondu le 19/07/2013 à 12:08:

Dexia était une banque privée, cotée en bourse; merci de ne pas raconter n'importe quoi.

@ Louis  a répondu le 19/07/2013 à 12:32:

Les soutiens de l'ex Sarkosistan répètent 1000 fois les mêmes mensonges en espérant qu'on les prenne pour des vérités. N'empêche que la prise de conscience fait son chemin chez les jeunes. Autant les gens de 50 balais comme moi (quadras et quinquas sont les générations sacrifiées) sont condamnés à rembourser leurs dettes, autant les jeunes peuvent s'en sortir en faisant exploser le système de la rente et de l'endettement criminel !

déni de réalité  a répondu le 19/07/2013 à 12:42:

Au 31/12/12 le l'actionnarat du Dexia group (6 sociétés) se composerait de 50,02 % par l'état belges, de 44,40 % par l'état français, 4,47 % par les employés et institutionnelles et 1,11 % Caisse des Dépôts (F), je connaîs peu le secteur banquier, mais vous balancez un peu vos infos, non?

Louis XIX à "déni de réalité"  a répondu le 19/07/2013 à 13:34:

J'ai dit que Dexia était privée AU MOMENT DE SA FAILLITE; Dexia a alors été sauvée par les états qui en sont devenues actionnaires principaux. Si quelqu'un nie la réalité, ce n'est pas moi mais c'est vous !!!

Jean 27  a répondu le 19/07/2013 à 13:35:

La répartition din 2012 n'est plus représentative, car elle est le résultat de leurs conneries. Par contre, déjà, en 2010 c'était un peu différent page 72 de leur slide maison (http://www.dexia.com/FR/actionnaires_investisseurs/resultats/Documents/20110223_slides_analyst_4Q_UK.pdf)

Louis XIX @ "@louis"  a répondu le 19/07/2013 à 13:38:

Votre message est incompréhensible, vous parlez de prise de conscience sans dire de quoi il s'agit, vous parlez de crimes sans préciser lesquels, et surtout vous estimez que votre génération, les 50 ans, sont condamnés à payer les dettes, alors que votre génération en a bien profité, va avoir des retraites confortables, payées par les jeunes de mon âge. Votre message est confus, peu compréhensible, obscur et mal rédigé. Et je ne vois aucun rapport avec Sarkozy, cela aussi est obscur.

Jean 27  a répondu le 19/07/2013 à 16:34:

Louis, je ne suis vraiment pas sur que les quadra et quinqua d'aujourd'hui profiteront tant que cela d'une retraite, parce que justement les jeunes de votre age ne peuvent pas supporter un niveau de cotisation permettant la retraite d'etre ce qui fut promis. Les retraités actuels cotisaient une dizaine de % au régime général, aujourd'hui les quadra cotisent une vingtaine de %, et pour que les retraites soient payées dans 20 ans, il faudraient une trentaine de % de cotisation... et il est évident que cela ne marchera pas, et que ce sont ceux qui partiront à la retraite d'ici 10 a 15 ans qui vont payer la facture, parce que le système aura explosé juste devant leur nez...

déni de réalité  a répondu le 19/07/2013 à 16:55:

@ Louis..: Vous vous exclamez pour quelle raison? Un brin d'info: Dans le cas de Dexia, ce sont des actionnaires historiques, certes publics comme la Caisse des dépôts française, qui ont fourni l'essentiel de l'effort de recapitalisation. Vous êtes affligeant.

Tousofns  a écrit le 19/07/2013 à 10:20 :

Avertissement , blâme , ... , licenciement , congédiement , tout est
prévu pour les fautes des salariés . Quand nos chers députés se
décideront-ils à légiférer sur les sanctions des fautes des managers , dirigeants , présidents , quand leurs erreurs conduisent à un coût pour l'Etat (renflouement ou licenciements ayant un coût pour l'Etat ).
Cela pourrait aller de l'interdiction d'exercer une fonction straté-
gique dans une entreprise établie sur le territoire national à une peine d'amende de une à plusieurs années de rémunération . S'il la faute s'est accompagnée d'un enrichissement personnel , ils pourraient aussi prévoir une peine de prison .
Il est plus que temps de "pénaliser" le droit des affaires .

Solidarité  a écrit le 19/07/2013 à 9:34 :

Je croyais que les banques étaient solidaires en elles ? Ha non ? Seulement pour les gains ?

compte à rebours  a écrit le 19/07/2013 à 8:45 :

Et les nombreux élus qui ont profité de la manne Dexia il faudrait en parler mesdames et messieurs les journalistes! Les risques, les banques s'en moquent la facture est pour nous. Et tous ces gens nous donnent des leçons sur l'état providence? Quand à la cour des comptes elle aussi ne sert à rien car moi aussi je peux pointer le gaspillage et le vol.

galileo  a écrit le 19/07/2013 à 8:41 :

...et pendant ce temps, le PDG de Dexia de cette époque flamboyante, Mr P. Richard, touche une retraite-chapeau de ?300.000 par an. Dexia, encore un exemple de privatisation des profits et de mutualisation des pertes; les financiers/banquiers savent y faire!

Louis XIX  a répondu le 19/07/2013 à 12:09:

En effet c'est scandaleux et anormal, et particulièrement cynique de sa part de continuer à se goinfrer après avoir fait perdre tant de milliards. L'incompétence et la nullité récompensées !!!

revenchard  a écrit le 19/07/2013 à 8:11 :

Comme j'ai 68 ans je voudrais ici vous dire mon écoeurement devant ce nouveau désastre financier qui va bien au delà de l'affaire CREDIT LYONNAIS de 1993. Car pendant que le bon peuple suit avidemment le dépeçage de TAPIE qui a osé récupéré sur fonds publics quelques 403.000.000 d'euros; on s'aperçois en se levant ce matin au travers de la Cour des Comptes qui se fait un grand plaisir en peaux de bananes très diversifiées, que DEXIA a déjà une ardoise pour le contribuable de 6,6 milliards d'euros et ce que ce n'est pas pour solde de tout compte mais quelques autres à venir ! Et en écoutant aussi Nicolas DOZE sur BFM on apprend que le solde du Crédit >Lyonnais n'est toujours pas payé soit quelques 4 milliards d'euros et ceux là payables à la date butoir de 2014.
Donc chers contribuables que je ne suis plus depuis 2011, sachez que les hausses d'impôts sur le revenu que vous avez à payer couvrent tout juste les quelques 11 milliards d'euros de cette gabegie d'Etat avec, évidemment, aucun responsable ni coupable.

Bernard  a répondu le 19/07/2013 à 11:26:

100% d'accord avec vous, je pense malheureusement que cela va continuer car tous ces responsables ne risquent rien....Et c'est le peuple qui va rembourser comme d'habitude et ne dira rien car il a encore de quoi manger et s'abrutir (tv), tout simplement.

alex1737  a répondu le 19/07/2013 à 12:56:

@bernard : tellement vrai ce que vous dîtes.

j'essaie modestement d'alerter mon entourage, de les bouger, mais il n'y a rien à faire.

Sincèrement, j'en peux plus et je songe à me casser dans un pays où les gens ne sont pas une masse de zombies décérébrés, style l' Islande; où les banquiers et les politiques verreux sont en taule à l'heure actuelle.

Et encore, si l'apathie généralisée ne retombait que sur la gueule de ceux qui ne veulent rien savoir, ça m'irait, mais je suis directement concerné par leur abrutissement.

CQFD  a répondu le 19/07/2013 à 12:58:

Vous devez faire erreur lorsque vous employez le terme de "responsables". Ce terme n'a de sens que lorsqu'on risque une sanction en cas de faute ou incompétence. Manifestement, losque, comme les hauts dirigeants de cette banque on part les poches pleines, c'est qu'on est "irresponsable". Ce terme" de responsable est aussi approprié que lorsque les politiques ou les fonctionnaires se disent "au service de l'état" alors que c'est souvent l'inverse qui est vrai. La preuve : une fonction publique éléphantesque, un troupeau de ministres comme on en avait jamais vu, des parlementaires en surnombre, etc...

Ulysse  a écrit le 19/07/2013 à 8:04 :

M. Pierre Richard, officier de la Légion d'Honneur, ex- président-fondateur de Dexia, non seulement perçoit une retraite-chapeau de plusieurs centaines de milliers d'euros, mais en plus celle de haut fonctionnaire.
De plus, à 72 ans, ce nécessiteux tellement compétent a besoin de cumuler les petits boulots : expert à la banque européenne d'investissement, vice-président de l'association française des banques, administrateur dans plusieurs grandes sociétés, etc...
C'est plutôt la médaille du déshonneur que cet individu responsable d'une telle débâcle devrait recevoir. En outre une retraite au quartier V.I.P de la Santé lui serait profitable pour méditer sur ses erreurs.

tutu75  a répondu le 19/07/2013 à 11:37:

sans compter l'énarque M. Délétré, en charge de la partie financements structurés (en autres) qui a amené Dexia au désastre (subprimes...); après avoir touché une belle indemnité de départ, il a réintégré son coprs d'origine (les Finances) où il a été chargé par son administration (un comble!) d'études sur la crise financière avant de se faire parachuter à la tête du Crédit Foncier!
voilà le mal français avec son énarchie consanguine: on récompense les incompétences et évidemment aucune sanction!

@tutu75  a répondu le 19/07/2013 à 12:19:

En effet, merci. Je viens de mettre à jour sa page wikipedia.

Detroit  a écrit le 19/07/2013 à 7:45 :

18 milliards d'ardoises laissés par la ville de Détroit. Les communes US endettées à 4.000 milliards de dollars etc. Tous les jours les petits rentiers sarkophiles viennent nous raconter que tout va bien dans le monde sauf en France ! Tout ça parce que la fête de l'immobilier est finie pour eux et qu'ils vont devoir payer les impôts qu'ils n'ont pas payés pendant 10 ans, la droite chiraco sarkophile préférant augmenter la dette publique pour promouvoir la bulle immo !

balzac  a répondu le 19/07/2013 à 9:16:

enfin des vérités , c'est cru mais helàs c'est pas de la SF , les USA sans impôts comme chez nous ben on voit , bon bilan , des villes meurent là bas , Detroit c'est pas nouveau , on en parlait déjà il y'a 25 ans et meme dans des films , c'est dire que le danger était connu de tous mais on a laissé faire et puis on c'est dit ' oh c'est pas grave ce sera dans 30 ans ..' , chez nous et Dexia on paie les pots cassés via des contrats ' genre supprimes monétaires' et qui s'adressaient a des collectivités publiques , un comble quand meme , les élus étaient donc bien ignorants sur ce qu'ils signaient , au plus fort de la crise , ils se sont rendus compte de la vulnérabilité de la banque qui avait joué avec le feu , maintenant il y'a plus qu'a payer et dépecer cette banque , ce que les belges commencent déjà a faire .. garçon l'addition s'il vous plait ..

Yves  a répondu le 19/07/2013 à 9:18:

Detroit, n'importe quoi ! Arrêtez votre délire sur les retraités ! Leur niveau de vie n'est pas celui que vous croyez ! Par le passé, l'école enseignait le respect dû aux anciens...

@ Yves  a répondu le 19/07/2013 à 12:12:

Ok bien entendu on ne parle pas de la petite vieille au minimum vieillesse. On parle bien des jouisseurs sans entraves qui ont précisément spolié leurs anciens, ceux qui avaient reconstruit le pays en 45. Bref on vise les contemporains de Dany le rouge ...

pipolino  a écrit le 19/07/2013 à 6:59 :

C 'est mieux ...que scandale financier du siècle sous Mitterrand ...! lors de la quasi faillite du Crédit Lyonnais ,ou d 'ailleurs , le ministre des finances de l'époque était Mr. Sapin.... pour l'histoire il n'a jamais inquiété ou poursuivi pour son incompétence...

popiloni  a répondu le 19/07/2013 à 7:41:

Parti pris ridicule : des "éléments de langage UMP" du petit militant déçu que son président des rentiers se soit fait dégager en 2012 (le pote à Nanard)

lucifer  a répondu le 19/07/2013 à 9:05:

A popiloni - Pote à Nanar mais ministre de Mitterrand et des socialistes!

Mariani  a écrit le 18/07/2013 à 23:05 :

J'ai fait ce que j'ai pu , mais les ordres venaient d'en haut:j'ai été naïf..pardon, pardon..

1789  a écrit le 18/07/2013 à 22:31 :

L'arbuste qui cache la plus grande forêt du monde !
La commission européenne a avoué fin 2012 que les sauvetages de banques, de 2008 à 2011, avaient coutés 4500 milliards d'euro, soit 37% du PIB de 2011 !
Et après, on ose nous dire que c'est le peuple qui a creusé le fossé de la dette !!!
À quand un vrai procès de tous les responsables (banquiers, lobbyistes, politiques) ?!?

Louis XIX  a répondu le 19/07/2013 à 12:44:

Parfaitement. Mais nous sommes dans un monde où l'on fait 6 mois de prison pour un vol de bouteille d'eau (au Royaume Uni pendant les émeutes de Londres), mais aucune condamnation si on fait plusieurs milliards de faillite, même frauduleuse (Lehman...).

Politique de gribouille  a écrit le 18/07/2013 à 21:49 :

On ne voit pas pourquoi il fallait renflouer cette banque , ce n'est pas aux contribuables de payer pour les erreurs de gestion des dirigeants. On peut espérer que la prochaine fois, les actionnaires paieront ou que la banque déposera le bilan.

Jojo  a répondu le 19/07/2013 à 1:42:

Lol les actionnaires ont fait leur boulot... Ils ont investi et tout perdu. Regardez le cours de bourse de Dexia....

Tof  a écrit le 18/07/2013 à 20:29 :

Mais puisqu'on vous dit que c'est pas les banques... Allons braves gens, dormez tranquilles. Un personne bien renseignée sur ce forum nous a expliqué qu'ils avaient tout remboursé, et même plus...

Trêve de plaisanterie, Si on faisait le compte des tous ces emprunts (depuis un certains Giscard) tous les "sauvetage de banques" Aurait-t-on encore beaucoup à régler...?

Fma44  a écrit le 18/07/2013 à 20:21 :

Il y avait des salaires faramineux dans cette boîte enfin pas des salaires mais des fortunes de gains annuels par banquier ...

Patraigues  a écrit le 18/07/2013 à 19:09 :

Sans que bien sur , personne n'assume . Il est plus que temps de mettre devant leurs responsabilites les dirigeants de Dexia . Leur place est dans un box d'accuses ou ils doivent rendre compte de leurs erreurs de jugment , de leurs "egarrements" ... A partir du moment ou les Francais paient ( malgre eux) la facture il est tout a fait indispensable que les dirigeants incompetents ou megalomanes soient poursuivis en justice . La gestion de Dexia a ete calamiteuse ( elle rappelle la gestion du Credit Lyonnais sour Haberrer ) .Les Francais n'ont pas vocation a payer a chaque fois qu'une banque joue a la loterie .

hypérion  a répondu le 18/07/2013 à 20:52:

Non seulement les responsables n'iront pas en justice, mais renseignez-vous, il a fallu pas mal d'obstination aux gouvernements Français et Belge pour limiter salaires, indemnités de départ, retraites chapeaux aux sieurs A. Miller et P. Richard qui sont partis quand même avec des sommes de plusieurs centaines de milliers d'euros. Elle est pas belle la vie ?

0 euro  a écrit le 18/07/2013 à 18:51 :

Moi, contribuable français, ne suis aucunement responsable des déboires de Dexia. Pour cette raison, je refuse que le moindre euro de mes impôts soit versé à cet établissement. Mes impôts doivent être utilisés pour le bien public : santé publique, sécurité publique.Ceux qui doivent renflouer Dexia sont 1- ceux qui en ont profité durant les vaches grasses et surtout 2- ceux qui son responsables de la déconfiture.

Laure  a répondu le 19/07/2013 à 11:35:

Je ne voudrais pas te décevoir quand tu écris "je refuse que le moindre euro de mes impôts soit versé à cet établissement "....tu n'auras pas le choix, le peuple n'a pas le choix, nous n'avons aucun pouvoir.

TC  a écrit le 18/07/2013 à 18:32 :

Qui a dit que le sauvetage des banques, n'avait rien coûté au contribuable ?

Le nab  a répondu le 18/07/2013 à 20:22:

Un tout petit personnage qui ne laissera pas une grande trace dans l'histoire ...

spoliation  a répondu le 18/07/2013 à 21:23:

C'est le sauvetage d'une banque dont l'actionnariat était enn grande partie publique....

Sego  a écrit le 18/07/2013 à 18:09 :

il faudra inclure la facture de la BPI aussi (d'ici peu). C'est une manquitude ca !!