La Caisse des Dépôts et Bpi lancent un fonds de fonds digital et mondial

 |   |  836  mots
La Caisse des Dépôts, 200 ans depuis l'an dernier, veut accélérer sa propre transformation numérique en investissant dans des fonds de capital-risque à l'étranger dans une démarche d'open innovation pour elle et ses filiales.
La Caisse des Dépôts, 200 ans depuis l'an dernier, veut accélérer sa propre transformation numérique en investissant dans des fonds de capital-risque à l'étranger dans une démarche d'open innovation pour elle et ses filiales. (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
Outil de veille et d’open innovation pour la CDC et ses filiales Icade ou Transdev, ce fonds doté de 140 millions d’euros, géré par Bpifrance, investira dans des fonds de capital-risque aux Etats-Unis, en Europe et en Asie. Axes privilégiés : la transition numérique, la smart city et la Fintech, pour appréhender les nouveaux modèles économiques de rupture.

Aux premières loges de l'innovation et de l'écosystème des startups à travers sa filiale à 50% Bpifrance, la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), et ses 200 ans au compteur, est bien placée pour savoir qu'il lui faut accélérer sa propre transformation numérique, pour elle-même en tant que bras financier de l'Etat et pour ses filiales industrielles, telles qu'Icade ou Transdev. C'est dans cette optique que le groupe public lance le fonds de fonds Digital, géré par la BPI, qui va investir dans des fonds étrangers de capital-risque (de l'amorçage à la croissance) dans le monde entier, en priorité aux Etats-Unis, en Europe (hors de France) et en Asie.

Ce fonds sera doté de 140 millions d'euros, dont 100 millions souscrits par la CDC, 24 millions par la banque publique d'investissement, 15 millions par CNP Assurances, le million restant l'étant à parts égales par le bailleur social SNI, le groupe d'ingénierie Egis, Icade et Trandev.

« Ce fonds de fonds s'inscrit dans une logique de veille technologique et des nouveaux modèles d'affaires sur trois sujets d'intérêts pour le groupe : la ville, c'est l'ADN de la Caisse, l'innovation financière (Fintech, Assurtech), qui est clé pour une institution comme la Caisse, et la transformation numérique, qui, de la relation client à la cybersécurité ou l'Internet des objets, est déterminante pour le groupe et ses filiales » nous confie Benoît Parizet, responsable études et projets stratégiques à la Caisse des Dépôts.

La CDC veut ainsi s'offrir un observatoire de choix sur les innovations en matière de Fintech (finance et technologie) et Assurtech, ce qui va de l'e-santé aux nouveaux modes de scoring des profils de crédit et autres outils d'aide à la décision, aux technologies simplifiant la mise en conformité (compliance) ou modernisant la gestion d'actifs. De son côté, la smart city est un axe stratégique pour la Caisse, qui finance de nombreux projets en la matière, mais aussi pour l'opérateur de transports Transdev : le fonds de fonds investira sur les thématiques de l'efficience énergétique, véhicule autonome, de services aux collectivités, etc.

« Les métiers de nos filiales sont différents mais se rejoignent, car l'innovation dépasse les frontières sectorielles classiques. Par exemple, le groupe immobilier Icade s'intéresse au smart building, mais aussi aux nouveaux modèles de mobilité, pour savoir s'il faudra encore à l'avenir des parkings » relève Benoît Parizet.  

La Caisse en mode open innovation

Si les fonds de Corporate Venture sont à la mode au sein du CAC 40, ce n'est pas la voie choisie par la Caisse, qui voulait aller vite et « à l'international, là où l'innovation est la plus dynamique, ce qui est nécessaire pour un groupe assez français comme la Caisse des Dépôts, et pour ses clients » précise Benoît Parizet. Investir seul en direct dans des startups à l'étranger semble sans doute plus hasardeux.

« Le  fonds de fonds permet d'avoir une exposition géographique large et de balayer toutes les thématiques visées. In fine, ce fonds de fonds mondial donnera accès à près de 300 startups au travers d'une quinzaine de fonds. Et au-delà, le groupe Caisse des Dépôts bénéficiera des informations sur le flux d'affaires de ces fonds, soit plusieurs milliers de dossiers reçus par an, ce qui lui fournira une vision très pertinente des tendances de marché » fait valoir Benjamin Paternot, directeur exécutif fonds de fonds de Bpifrance.

Le dispositif se devait d'être complémentaire d'autres initiatives de ses filiales, à l'image de l'enveloppe de 100 millions d'euros du programme d'accompagnement de startups Open CNP. La création de ce fonds de fonds est cependant également perçue comme un outil d'open innovation, de collaboration avec les startups pour la CDC.

« Le prérequis pour investir dans un fonds sera cette démarche d'open innovation, de pouvoir accéder aux startups dans lesquelles il investit pour comprendre les ressorts des modèles de rupture et éventuellement nouer des partenariats commerciaux ou mener des expérimentations communes » insiste le responsable études et projets stratégiques de la Caisse.

Tout sauf un investisseur dormant en somme.

 « Ce fonds aura un Open Innovation Officer dédié, au sein de l'équipe de gestion, afin d'organiser les liens de proximité entre le groupe Caisse des Dépots, les fonds et les startups sous-jacentes » nous indique le directeur exécutif fonds de fonds de la BPI.

Le fonds de fonds Digital investira entre 5 et 15 millions d'euros par fonds. Un tout premier investissement est à l'étude et pourrait se concrétiser dans le courant de l'année, dans un fonds paneuropéen (Atomico Ventures pourrait correspondre à ce profil).

Aux yeux de Nicolas Dufourcq, le directeur général de la banque publique d'investissement, cité dans le communiqué, « ce projet conjoint [...] reflète la stratégie de Bpifrance; [...] il contribuera à rapprocher des fonds de capital-risque internationaux de l'écosystème français ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2017 à 11:14 :
Nous remercions la caisse des dépots et BPI pour le soutien qu'elles apportent au fintech dont nous faisons parti. evaluation-entreprise.com
a écrit le 15/06/2017 à 11:22 :
La Caisse des Dépôts et Bpi lancent un fonds de fonds digital et mondial ...

La Caisse des Dépôts et Bpi ont toujours autant de mépris pour l'industrie et l'économie réelle ;

Bein ca change pas,

la France n'est pas en situation de redresser son déficit commercial export en vendant des productions du réel,

Bein ca change pas

La Caisse des Dépôts et Bpi avaient bien gavé de pognon Viadeo ... et d'autres en pure pertes !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :