Le fisc allemand découvre des milliers de comptes français cachés en Suisse

 |   |  226  mots
Le fichier informatique transmis au enquêteurs du fisc français a permis de mettre au jour des identifiants de clients français de la banque suisse UBS, soupçonnée de blanchiment aggravé de fraude fiscale depuis 2013. (Photo: à Porto Rico, la banque suisse fait face à des sanctions après des plaintes d'épargnants sur des produits de placement)
Le fichier informatique transmis au enquêteurs du fisc français a permis de mettre au jour des identifiants de clients français de la banque suisse UBS, soupçonnée de blanchiment aggravé de fraude fiscale depuis 2013. (Photo: à Porto Rico, la banque suisse fait face à des sanctions après des plaintes d'épargnants sur des produits de placement) (Crédits : Reuters)
Selon une enquête exclusive du Point à paraître ce jeudi, une partie de ces 38.000 comptes appartient à de riches clients français de la banque suisse UBS. La manœuvre aurait ainsi permis de soustraire pas moins de 12 milliards d'euros (13 milliards de francs suisses) au fisc français.

Grosse prise pour les enquêteurs du fisc. Selon l'hebdomadaire Le Point qui révèle l'information ce jeudi, la Direction nationale des enquêtes fiscales (DNEF) vient de mettre la main sur un fichier informatique contenant pas moins de 38.000 comptes cachés en Suisse, en 2008. Parmi ces milliers de comptes, nombreux sont ceux qui appartiennent à de riches clients français de la banque suisse UBS. Ils ont pu être repérés grâce à leurs identifiants suivis d'un numéro 111.

L'hebdomadaire souligne que ce sont les enquêteurs du fisc allemand qui ont d'abord déterré ces listings dans les locaux de la branche d'UBS outre-Rhin, avant de les transmettre aux services français.

Énorme travail d'identification en perspective

Si les 38.000 comptes identifiés ont permis de répartir la somme de 12 milliards d'euros, c'est de manière inégale: certains n'ont été fournis que de quelques centaines d'euros quand les cent plus importants pouvaient contenir à eux seuls un milliard. Les noms des titulaires n'apparaissent pas, mais si le fisc veut récupérer la somme, il lui faudra identifier et recouper les identités de particuliers, mais également celles d'entreprises. La banque UBS et sa filiale française sont soupçonnées, depuis 2013, d'avoir démarché illégalement de riches clients en France afin de les inciter à ouvrir des comptes cachés en Suisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/01/2016 à 22:29 :
"Christophe Colomb fut le premier socialiste : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait... et il faisait tout ça aux frais du contribuable." Citation de Winston Churchill.
------
"Le vice inhérent au capitalisme, c'est le partage inéquitable des biens ; la vertu inhérente au socialisme, c'est le partage équitable des maux." Citation de Winston Churchill.
a écrit le 23/01/2016 à 21:42 :
Vous vous rappelez le discours de Hollande candidat. Il ferait plier la belgique, le luxembourg et les suisses pour l'evasion fiscale. Heureusement nos amis allemands sont là pour aider notre Macron, Sapin qui continuent de fermer les yeux sur l'essentiel de l'evasion fiscale mais communiquent. Apple est forcé de payer ces impots en Italie (360M€), Google en Angleterre 170M€ et en France? on augmente le gasoil; les taxes foncieres (aujourd hui 66% pour la part yvelines)...Macron fait le beau à Davos pour baisser de 1% les couts salariaux avec les heures sup. Mais, l'argent continue d'aller à l'argent. Merci les socialistes (j'ai voté pour eux sniffff)
a écrit le 22/01/2016 à 17:42 :
Il faut tout prendre et réduire la dette de la France avec, les bénéficiaires se feront connaitre par la suite de toute façon et tant pis pour celui qui oubli, ne pas oublier de faire payer une forte amende a UBS et autres banques Suisse et la Suisse qui ne respecte pas les accords internationaux !
a écrit le 22/01/2016 à 13:47 :
Mais où sont donc les clés des comptes numérotés. Déjà en 2008, les algorithmes de cryptage sont impossibles à déchiffrer sans connaître les clés. La France n'est pas en pointe en ce qui concerne la cryptologie. Agitprop sans +
a écrit le 22/01/2016 à 13:07 :
Au vu du nombre de comptes et des hommes annoncées nombre de ces comptes doivent se trouver dans la mauvaise catégorie et être en possession de travailleurs frontaliers qui sont tenus de déclarer leurs comptes lors de la déclaration d'impôts.
Donc une ""Sapinade"" de plus car cette annonce farfelue est faite pour apeurer ceux qui ne draient pas en règle. UNE BANALE OPERATION DE COMMUNICATION.
a écrit le 22/01/2016 à 9:49 :
Bonjour,
Et l'on s’apercevra, que au moins 50% des propriétaires des comptes sont des gens qui sont officiellement pour la redistribution de l'argent.

On devrait rendre obligatoirement l'enseignement de la mécanique des fluides: a mettre des petites retenues d'eau pour soi, il n'y a plus d'eau pour les autres...........

Crédibilité: zéro.

Cdt.
a écrit le 22/01/2016 à 1:08 :
Le fisc allemand plus fort que Michel Sapin. Reste à savoir en combien de temps, le gouvernement va dépenser cette somme. Et là, on peut lui faire confiance >>>> quelques millions aux entreprises.
Réponse de le 22/01/2016 à 9:50 :
Les entreprises ne se contentent même plus de quelques millions il leur fait au moins quelques milliards et ensuite ils se disent libéraux et crachent sur l'État tous.

Le capitalisme un système de schizophrène.
a écrit le 22/01/2016 à 0:01 :
Si le fisc les récupère : avec amende 20 milliards d'euros, autant qui servira a encore plus de dépenses-gaspill. Le produit de la fraude récupéré chaque année ne sert qu'à çà. S'ils ne sont pas récupérés, cela constituera autant de gaspil qui n'aura pas lieu. Plus li y aura fraude moins il y aura de dilapidation de l'état le plus dépensier au monde
a écrit le 21/01/2016 à 19:09 :
C'est une heureuse nouvelle pour le gouvernement qui va pouvoir utiliser ces 12 milliards pour une petite relance économique:hausse des salaires des fonctionnaires,hausse des minimums sociaux,embauche dans les collectivités,et désendettement s'il reste quelque chose
Réponse de le 22/01/2016 à 0:04 :
Absolument d'accord.
Réponse de le 22/01/2016 à 0:19 :
Absolument d'accord. Et lorsque ces 12 milliards auront servi, à raison d un milliard d'euros par mois. Augmenter d'autant les impots des riches pour les années suivantes.
Réponse de le 22/01/2016 à 9:52 :
Le medef ne era jamais d'accord, donc aucune chance que cela n'arrive.
Réponse de le 22/01/2016 à 9:53 :
"Augmenter d'autant les impots des riches pour les années suivantes."

Excellente blague du matin, merci beaucoup !
Réponse de le 23/01/2016 à 21:49 :
Et vive le communiste, confisquons les biens des propriétaires pour relancer l'economie et faire vivre les fonctionnaires. Vous etes elu PS ? Heureusement, il y en a de moins en moins. une espece en voie de disparation pour le bien du pays. Que les fonctionnaires travaillent dans les collectivités par exemple.... triste de voir ce raisonnement, je ne vous confierai pas un euro d'investissement. ( je suis pour evidemment de mettre en prison les evadeurs fiscaux par contre).
a écrit le 21/01/2016 à 18:49 :
Bien, on a trouvé une liste de 38 000 comptes datant de 2008 qui pourraient appartenir à des résidents français de 2008. Diantre, si on enlève les comptes légaux, cloturés, régularisés, vidés et ceux des non-résidents en 2016, combien reste-t'il de tous ces milliards ?
a écrit le 21/01/2016 à 18:13 :
Eh bien nos amis du fisc n'ont pas fini de s'amuser...ancien employé d'une banque, spécialisée dans la gestion de patrimoine, filiale d'un groupe "mutualiste", il était courant (pour ne pas dire impératif) d'envoyer nos clients au Luxembourg...bien sur avec des faux noms, puisque la carte d'identité n'était pas obligatoire...seul un code secret était communiqué pour s'identifier...ainsi nombre d'entre eux se sont inscrits sous des pseudo des plus rigolo comme "robin desbois", "charlotte opomme" bref autant dire mission impossible...sachant que seul les naifs ont laissé leur vrai nom..
Une seule solution, obliger UBS à livrer les vrais noms (les employés de banques les connaissent) sous peine d'être condamné pour complicité, retracer les cartes bleues adjointe à ces dudit comptes (et oui il faut bien retirer l'argent via les distributeurs en France)...saisir les comptes suspects et se faire attribuer les fonds si ceux ci sont non réclamés au terme de 10 ans...
Les USA se "gavent" à coup d'amendes pour bien moins que ça..
Dernier point
Sachant que la fraude s'estime à 80 Milliards par an, nos 12 milliards ne sont qu'un petit "os" à ronger, destiné à donner le moral à tout nos français moyens qui s'acquittent année aprés année de leurs impôts (en continuel hausse)
E si, pour son malheur, le fraudeur est pris, qu'il se rassure, le fisc avide d'engranger des recettes fiscales (il faut équilibrer le budget...), brade les amendes et toutes sortes de peines subsidiaires, pratique de légers redressement, sans s'inquieter de l'origine des fonds '(frauduleuse pour beaucoup)...CAHUZAC en est un excellent exemple, cet argent ne provenait pas que du fruit de son dur labeur..mais de retrocommission versées en Suisse par les laboratoires pharmaceutiques en contrepartie de généreuses décisions prises sur le dos de la Sécu...
a écrit le 21/01/2016 à 16:12 :
Ces 12 milliards d'euros, ce n'est qu'une goutte d'eau dans la grande mare de l'évasion fiscale française. Ce qui me fait toujours sourire, c'est de savoir que des grands établissements bancaires français comme BNP Paribas, Société Générale ou Credit agricole et d'autres ont pignon sur rue à Genève depuis des décennies. Mais, ils n'ont jamais été inquiétés par le ministère de finances qui savait pertinemment ce qui se passait derrière les murs épais de ces bâtiments genevois. De mon point de vue, la France pourrait déjà enquêter sur ses propres établissements qui organisaient largement l'évasion fiscales des contribuables de l'Hexagone en toute impunité.

Si vous ajoutez à cette liste, les autres banques comme Credit Suisse, Lombard Odier, Mirabaud, UBP, Pictet, Syz, toutes les banques cantonales et tant d'autres qui débordaient encore de clientèle française jusqu'à récemment, le magot fiscal à récupérer potentiellement est tout simplement gigantesque. Et bien sûr, la Suisse n'est qu'un acteur parmi d'autres récipiendaires de ces avoirs non déclarés (Singapour, le Delaware, les îles Caïmans, les Bermudes, etc.).

Le problème pour un responsable politique qui aimerait s'attaquer à cette épineuse question, c'est d'avoir le courage de découvrir quelques noms de détendeurs de comptes qui pourraient faire beaucoup de bruits dans les milieux politiques bien sûr, mais aussi économiques et artistiques.

Si la France a un urgent besoin de récupérer ces impôts cachés en Suisse à l'aune de sa situation financière catastrophique, aura-t-elle les épaules assez solides et la volonté d'affronter la tempête médiatique qui s'en suivra ainsi que les dégâts collatéraux qui l'accompagneront forcément. Beaucoup de personnalités vont être salies et épinglées par ces révélations et c'est potentiellement problématique pour l'image de la France.

Bref, en ce moment, ça doit discuter sec dans les ministères concernés... mais je pense que la pire des décisions serait de nettoyer les fichiers avant de les rendre publics. Dans ce monde connecté du troisième millénaire, cacher la vérité n'est plus aussi facile qu'à d'autres époques. On se réjouit de voir comment le gouvernement va réagir à l'enquête du Point. Affaire à suivre !
a écrit le 21/01/2016 à 15:46 :
Cela ne fait qu'une moyenne de 315 000 euros par compte .....cela me parait faible , vu le risque pris ....
Réponse de le 21/01/2016 à 16:56 :
Ce n'est pas parce que vous cachez votre argent en Suisse (ou ailleurs) que vous êtes forcément intelligents. Voyez ce brave CAHUZAC...
a écrit le 21/01/2016 à 14:09 :
La Suisse compte un nombre élevé de très grosses entreprises qui n'ont jamais eut de peine à se financer. Comment ? Un compte caché n'a pas pour but au sens premier de gagner de l'argent mais d'éviter d'en perdre. Ainsi il permet de soustraire de l'impôt des sommes souvent issues de trafics, de payer des pots de vin, de défiscaliser à outrance. Les suisses récupèrent donc des comptes importants investis sur la durée à bon compte. D'autant qu'en mourant les propriétaires oublient le plus souvent de les transférer à leurs héritiers : tout bénéfice! Cet argent mafieux ou autre est alors investi dans les fonds suisses qui les investissent en partie dans les entreprises suisses.
Réponse de le 21/01/2016 à 18:02 :
C'est affligeant tellement vos affirmations sont fausses, et même pas étayées par des faits avérés. Un alignement de clichés!
a écrit le 21/01/2016 à 13:37 :
Un hasard ? à l'heure où l'Allemagne appelle ses amis européens a plus de solidarité....,?
a écrit le 21/01/2016 à 13:21 :
Il va falloir renforcer le bureau de gestion des repentis ! Sinon ça va prendre vingt ans à traiter, tout ça.
12 milliards d'impôts dus, ou d'argent sur les comptes ? Un impôt + pénalité 100% à voter, ça simplifiera la collecte. :-)
Toute personne peut avoir un compte bancaire dans tout pays, il faut juste en déclarer l'existence (formulaire adhoc), mais pas le contenu, chaque année. Par contre si ça fait dépasser le seuil de l'ISF c'est différent (personne n'a de tableaux dans des coffres ? Ça ne compte pas pour l'ISF).
a écrit le 21/01/2016 à 13:01 :
Pourquoi identifier ces comptes, cela prendra du temps ?, il faut juste prendre l'argent et l'utiliser pour réduire la dette, les plaignant se feront connaitre d'eux même !
Réponse de le 21/01/2016 à 16:07 :
J'allais suggérer la même chose : saisie de l'intégralité des sommes, et les propriétaires des comptes, dont la probité et l'honnêteté ne font bien évidemment aucun doute, ne manqueront pas de s'identifier.
a écrit le 21/01/2016 à 12:54 :
on va d'abord nettoyer la liste c'est à dire enlever les copains, les fonctionnaires qui sont payés en Suisse, les politiques amis et puis on criera au scandale !!!
a écrit le 21/01/2016 à 12:09 :
Depuis l'arrivée des fonds mis de côté à l'étranger, le chômage et les déficits augmentent. L'état veut tout piquer et bien le "tout" ne représentera plus grand chose un jour car les gens ne veulent pas se faire voler par la "république" alors ils ne construisent plus ou bien ils se tirent. Les pays socialistes sont toujours pauvres et quand la corruption les ronge, ils finissent dans la m----. Je ne vois pas comment la France pourra se relever et d'ailleurs personne n'y croit. Il est trop tard.
Réponse de le 21/01/2016 à 12:55 :
tellement vrai !!!!
Réponse de le 21/01/2016 à 14:34 :
1°) Vous oubliez que l'auteur des déficits de la France et de l'explosion des dépenses s'appellent Nicolas SARKOZY, et que ces déficits n'avaient rien à voir avec la crise..
Déficit public Allemagne 2011 = 1 % du PIB
Déficit public France 2011 = 5.2 % du PIB....

Déficit public Allemagne 2008 = 0.1 % du PIB
Déficit public France 2008 = 3.3 % du PIB, soit déjà avant la crise.

2°) Il y avait des pays où on ne payait pas d'impôts et où il n'y avait aucun déficit public, et ces pays s'appelaient les pays socialistes, de type URSS...
Si vous aimez, n'hésitez pas
Réponse de le 21/01/2016 à 20:29 :
depuis l'arrivée d'hollande et de ses sbires cahuzac, thevenoud, benguigui, aqui-morelle et tous ses profiteurs le chômage EXPLOSE, la dette EXPLOSE? les prélèvements EXPLOSENT , les liquidations judiciaires EXPLOSENT, les inscriptions au resto du coeur EXPLOSENT, la pauvreté EXPLOSE? la croissance française explose à ZERO %; 2008/2009 c'est la crise MONDIALE donc pas d'âneries socialisses, les clowns au pouvoir nous suffisent, la crise C'EST 2008/2009 informez vous petit socialisse fanatisé. merci; au fait un commentaire de socialisse sur les quelques chiffres donnés?
Réponse de le 21/01/2016 à 20:33 :
GB 2011, déficit -7.7%, super le Sarko, non? Portugal 2011 -7.4% super le Sarko, non? Espagne 2011: -9.5% super le Sarko, non? voila, voila tout est dit hollande votre idole en scoot est lui par contre au fond du trou, avec des gens comme vous, normal! un commentaire le fan??
a écrit le 21/01/2016 à 11:55 :
Une manière pour l'Allemagne de dire à la France qu'elle ne fait pas le job.
La Suisse (le Luxembourg aussi) sont des cellules cancéreuses au milieu de l'Europe.
Il faut vite les opérer et leur appliquer des séances de chimiothérapie et de radiothérapie avant que des métastases contaminent les régions avoisinantes pour finalement emporter le patient.
a écrit le 21/01/2016 à 11:46 :
Emmanuel Macron: "de quoi je me mêle !"
a écrit le 21/01/2016 à 11:46 :
Une dernière pour la route. Pourquoi ne pas envisager la déchéance nationale des fraudeurs du fisc ou l'indignité nationale avec suppression de tous les droits sociaux, droit de vote, etc ! Comme les rois, qu'ils soient maudits sur plusieurs générations!!
Réponse de le 21/01/2016 à 12:57 :
ce serait avec plaisir, car franchement la nationalité française : aucun intérêt !!!
a écrit le 21/01/2016 à 11:41 :
Mais que fait donc Bercy? Ah oui, ils sont toujours en traitement du syndrome Cahuzac.........les pauvres !!
Réponse de le 21/01/2016 à 15:59 :
Il bosse :

L'administration a procédé en 2014 à des redressements fiscaux de 15,3 milliards d'euros de droits, assortis de près de 4 milliards de pénalités, et à 852,6 millions de redressement pour fraude sociale, selon les chiffres publiés mardi 23 juin par le comité national de lutte contre la fraude.Alors que les moyens contre la fraude fiscale ont été renforcés, celle-ci représente une manne financière importante pour le budget française. En 2014, elle a d'ailleurs été supérieure de près de deux milliards d'euros à la somme perçue en 2013 (18 milliards, pénalités comprises), a précisé le comité dans son bilan annuel dont l'AFP a obtenu copie.Le ministère des Finances a évalué à 1,9 milliard d'euros le montant des pénalités récupérées en 2014 sur les seuls redressements liés à l'évasion fiscale à l'étranger, dans le cadre d'une procédure spécifique ouverte il y a deux ans. Pour 2015, l'objectif est de recouvrer 2,7 milliards d'euros par ce seul biais, dont 1,6 milliard a déjà été encaissé.
a écrit le 21/01/2016 à 11:40 :
baisse du déficit de 0.1 ou 0.2% en vue, tout est bon à prendre!
a écrit le 21/01/2016 à 11:23 :
Pour ce soit disant gouvernement de gauche, il est préférable de s'attaquer aux chômeurs qu'aux riches fraudeurs, c'est tellement plus facile. La lâcheté de nos politicards n'a décidément aucune limite, il est vrai que l'ennemi sans visage et sans nom du président normal laisse peut-être apparaitre une ribambelle d'amis cachés, ça peut faire tache.....! Il devrait faire appel à Mr Cahuzac, fin connaisseur du système pour éplucher ces listes. La gauche caviar dans toute sa splendeur...!!
Réponse de le 21/01/2016 à 12:02 :
Vous croyez qu'il va se passer quoi ? Vous croyez que le fisc ne cherche pas à récupérer l'argent des fraudes ? Vous êtes vraiment un "mariolle" , encore à cracher sur les politiques alors que vous faites quoi pour votre pays vous ?
C'est tellement facile de critiquer quoi que ce soit !
"Fraudes fiscale: 19,3 milliards récupérés" titre du Figaro du 23/06/2015 et ce n'est pas un journal socialiste...
Réponse de le 21/01/2016 à 13:00 :
les politiques et les fonctionnaires ne sont que des bandits mais ils n'en sont plus conscients !!!
a écrit le 21/01/2016 à 11:13 :
posséder le listing est une chose, le faire "parler" en est une autre. Ne serait il pas plus simple de taxer la banque pour incitation à la fraude fiscale, à hauteur d'une somme suffisamment élevée, qu'elle soit contrainte de coopérer plus efficacement avec les services fiscaux français ? Les USA savent le faire, la France est elle plus bête ou plus "frileuse" ?
Réponse de le 21/01/2016 à 12:05 :
C'est valider la malhonnêteté, et la racketter, encore pire! On vous laisse faire mais on vous pique une part du gâteau, mais on ne vous interdit rien, à vous de choisir! Pas clean!
Réponse de le 21/01/2016 à 12:09 :
L'argent venir d'escroqueries, de la mafia, et des personnes ou des sociétés sont peut-être en attente d'indemnisation!
a écrit le 21/01/2016 à 11:03 :
12 milliards d'euros pour 38.000 comptes , ben le voila le pognon.
Réponse de le 21/01/2016 à 11:27 :
Ce n'est pas mal mais on est loin du compte, la réalité est plus proche des 80 à 100 milliards de fraude.....! Mais chuuut, il ne faut pas trop en parler, il y a du beau monde et surtout beaucoup d'amis.....
a écrit le 21/01/2016 à 11:00 :
c est m r sapin qui vas etre conptent ,il a du pain sur la planche? S IL FAIS PAYES TOUS CES MAUVAIS FRANCAIS LEURS IMPOTS D AUTRE EN PAYERONS MOINS???
Réponse de le 21/01/2016 à 13:06 :
vous êtes un grand réveur !!!!! on paie selon ses revenus et non en fonction des revenus de l'Etat !!! si l'Etat est riche il continue à prélever des impôts et crée de plus en plus de fonctionnaires
a écrit le 21/01/2016 à 10:40 :
Vous avez pu remarquer que c'est le fisc allemand qui a fait le travail. En France, aucune enquête sérieuse ne peut aboutir, car il y a trop de protection et de manque de moyens.
En outre, notre justice se montre particulièrement procédurale ce qui rend les poursuites longues, coûteuses et incertaines.

Si des poursuites ont lieu, on peut craindre une avalanche de QPC.
Du genre, est-ce que le terme fraude fiscale est définie avec suffisamment de précisions dans les textes.

Ce qui est en plus écoeurant, c'est que ces gens là sont souvent ceux qui pratiquent le plus le French Bashing, mais qui n'hésitent pas à agiter des drapeaux français quand cela les intéresse....
a écrit le 21/01/2016 à 10:07 :
Merci pour cet article.

Qui dit moins de fonctionnaires d'État dit moins de contrôles et qui dit moins de contrôles dit une société permettant aux plus fortunés de frauder, tromper, tricher.

Tandis que les différents trolls de droite tentent de mettre sur le dos des pauvres l'endettement des Etats en accusant par exemple les aides sociales, la fraude des riches est 100 fois supérieur.

Coût de la fraude liée aux aides sociales: 386 millions d'euros par an pour la france (en 2103), coût de la fraude fiscale 80 milliards d'euros par an pour la france.

Et bien entendu sur laquelle vont insister les médias ? Il ne faut pas s'étonner que les gens soient complètement paumés alors que sans cesse désinformés.
Réponse de le 21/01/2016 à 11:02 :
Je suis d'accord avec vous, c'est un scandale !
Ces riches qui trompent le fisc n'ont qu'à aller vivre en Suisse si la fiscalité française ne leur plaît pas.

Par contre, votre vision dogmatique des choses – digne d'un dessin animé Disney avec les bons pauvres (de gauche si possible) d'un côté, les méchants riches de droite de l'autre – est puérile.
Une fois que les riches auront quitté le territoire, dîtes-moi comment nous feront pour financer les 1 000 milliards de prestations sociales dont l'Etat a besoin pout maintenir en vie sa pyramide de Ponzi ?

Voici le vrai scandale dont vous devriez peut-être plutôt vous offusquer !
Réponse de le 21/01/2016 à 11:06 :
sans justifier la fraude fiscale (cf ou ca mene avec le cas grec) il y a quand meme une difference entre frauder le fisc (garder pour soi l argent qu on a gagne) et toucher frauduleusement l aide sociale (prendre l argent d autrui)
Réponse de le 21/01/2016 à 11:21 :
Désolé mais la première partie de votre commentaire se voudrait ironique si j'ai bien compris votre réponse mais la seconde se repose sérieusement pourtant sur ce premier commentaire.

Sinon, je vais quand même partir du fait que vous êtes vraiment fâché que j'accuse les riches de ce monde de ne penser qu'à eux, ce qui est franchement exagéré c'est un fait, avec 30000 milliards de dollars planqués dans des paradis fiscaux qui ne profitent à personne même pas à l'économie c'est vrai que je suis vraiment méchant avec ces pauvres gens c'est un fait.

Avant donc de m'accuser d'être dogmatique, ce que je ne suis pas du tout contrairement à votre défense machinale des plus puissants de ce monde, on peut mesurer ainsi la bonté de votre âme et surtout le courage dont vous faites preuves merci de vous informer et de lire cette remarquable analyse de Frederic Lordon qui a envisagé la possibilité que les riches qui ne payent pas d'impôts se barrent définitivement de notre pays et ô surprise cela ne changerait pas grand chose mais je vous laisse apprécier son étude:

"Mais qu’ils partent donc, ils ne nous manqueront pas. Ils sont très remplaçables, leur fortune est inutile à l’économie, et elle est un trouble à l’ordre public. Ah oui : en partant, qu’ils n’oublient pas de déposer leur passeport à la porte. Avant de la prendre."

http://blog.mondediplo.net/2012-03-16-A-75-les-riches-partiront
Réponse de le 21/01/2016 à 11:42 :
cd: et quelle est donc cette différence je vous prie ?
Réponse de le 21/01/2016 à 11:53 :
Morrobox, la première partie de votre commentaire se voudrait ironique si j'ai bien compris votre réponse mais la seconde se repose sérieusement pourtant sur ce premier commentaire.

Je vais quand même partir du fait que vous êtes vraiment fâché que j'accuse les riches de ce monde de ne penser qu'à eux, ce qui est franchement exagéré c'est un fait, avec 30000 milliards de dollars planqués dans des paradis fiscaux qui ne profitent à personne même pas à l'économie c'est vrai que je suis vraiment méchant avec ces pauvres gens c'est un fait.

Avant donc de m'accuser d'être dogmatique, ce que je ne suis pas du tout contrairement à votre défense machinale des plus puissants de ce monde, on peut mesurer ainsi la bonté de votre âme et surtout le courage dont vous faites preuves merci de vous informer et de lire cette remarquable analyse de Frederic Lordon qui a envisagé la possibilité que les riches qui ne payent pas d'impôts se barrent définitivement de notre pays et ô surprise cela ne changerait pas grand chose mais je vous laisse apprécier son étude: http://blog.mondediplo.net/2012-03-16-A-75-les-riches-partiront
Réponse de le 21/01/2016 à 12:07 :
à Morrodox, celon tes 1000 milliard d' aides social les français touchent en moyenne 16000euros en moyenne, sans que tu ne donne la fréquence mais même par années, cette somme te renvoie à ton Disney préféré; tu confirmes bien donc le fantasme de la droite réactionnaire de Bernado Zorro.
Réponse de le 21/01/2016 à 15:10 :
@cd. Non c'est pareil, Dans les deux cas c'est voler les contribuables qui ne trichent pas. La différence c'est bien le montant. La fraude ce n'est pas de l'argent que vous avez gagné mais une dette que vous avez dissimulée pour ne pas la payer.
Réponse de le 21/01/2016 à 15:23 :
@CD une différence entre frauder le fisc ou l'aide sociale..??
Je n'en vois personnellement pas, il s'agit de l'argent du contribuable, il s'agit de l'argent d'autrui dans les 2 cas.
a écrit le 21/01/2016 à 10:05 :
Avoir une liste de chiffres non décodés c'est pas un peu de la non-nouvelle par hasard?
a écrit le 21/01/2016 à 9:42 :
"Ils ont pu être repérés grâce à leurs identifiants suivis d'un numéro 111." Cela ne veut pas dire grand chose
Réponse de le 21/01/2016 à 11:21 :
Le code pays sans doute ?
Réponse de le 21/01/2016 à 11:45 :
111, probablement un code pays !
a écrit le 21/01/2016 à 9:09 :
Je pense que 37000 de ces comptes de 2008 appartiennent à des frontaliers français qui travaillaient en Suisse à cette époque.
Réponse de le 21/01/2016 à 9:51 :
Toto ne sait pas compter, c'est connu !
13 milliards divisé par 37000, cela donne un peu plus de 350 000 euros !
Ils sont vraiment bien payés en suisse !
Réponse de le 21/01/2016 à 10:42 :
L'article parle d'une économie d'impôt de 13 milliards, donc la somme par compte doit dépasser 1 millions d'EUR.
J'ai beaucoup de peine à croire que 38000 millionnaire français ont des comptes auprès de l'UBS seulement.
C'est encore un mensonge du gouvernement pour faire peur au "sales riches".
Réponse de le 21/01/2016 à 10:52 :
@yannick : Oui c'est d'ailleurs pour ça qu'ils vont travailler en Suisse où ils touchent des salaires entre deux et trois fois plus élevés qu'en France.
Réponse de le 21/01/2016 à 11:13 :
Bien sur 12 milliards d'euros par de simples travailleurs frontaliers :)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :